QUIZZ RADIOLOGIE

Report
Quels sont le ou les examens irradiants :
A : Echographie
B : Radiographie
C : IRM
D : Scanner
REPONSES : B - D
Quels sont les examens à demander en première
intention pour dépister une lésion de la coiffe des
rotateurs :
A : IRM
B : Echographie
C : Arthroscanner
D : Radiographies
REPONSES : B-D
Quel est le tendon le plus souvent atteint dans les
atteintes dégénératives de la coiffe des rotateurs
?
A : Tendon long biceps
B : Tendon sous-scapulaire (subscapularis)
C : Tendon supra-épineux (supra-spinatus)
D : Tendon infra-épineux (infra-spinatus)
REPONSES : C
Quels sont les méthodes les plus utilisées pour la
radiologie interventionnelle ostéo
A : IRM
B : Echographie
C : Arthroscanner
D : Radiographies
REPONSES : B-D
Une lésion osseuse bénigne à composante kystique
se traduira par :
A : Une lésion de densité basse à contour bien limité
et cerclé
B : Une lésion en hyper-signal T2, hyposignal T1
C : Une lésion radiographique condensante et mal
limitée
D : Une lésion atténuante en échographie
REPONSES : A-B-C
Le meilleur examen pour détecter précocement une
ostéonécrose aseptique de hanche est :
A : Radiographie face et profil
B : Scanner
C : IRM
D : Echographie
REPONSES : C
L’échographie de l’épaule permet de détecter :
A : Une calcification
B : Une fissure du labrum
C : Un épanchement de la bourse sous-acromiale
D : Une rupture tendineuse
REPONSES : A-C-D
L’arthroscanner est :
A : invasif
B : à réaliser en première intention en cas de suspicion
de tendinopathie du tendon supra-épineux
C : à réaliser en première intention en cas de luxation
récidivante de l’épaule
D : un examen pré-opératoire des ruptures
tendineuses
REPONSES : A-B-D
L’arthroscanner est :
A : invasif
B : à réaliser en première intention en cas de suspicion
de tendinopathie du tendon supra-épineux
C : à réaliser en première intention en cas de luxation
récidivante de l’épaule
D : un examen pré-opératoire des ruptures
tendineuses
REPONSES : A-B-D
Quelles sont les affirmations correctes concernant
l’échographie musculo-squelettique :
A : L’échographie est onéreuse
B : Elle permet une étude dynamique
C : Elle est moins performante que l’IRM pour la
détection des ruptures tendineuses de l’épaule
D : Elle permet une bonne étude des structures
nerveuses
REPONSES : B-D
Quelles sont les contre-indications absolues à l’IRM :
A : Prothèse de hanche posée en 2009
B : Pacemaker
C : Corps étranger intra-oculaire
D : Allergie au gadolinium
REPONSES : B-C
Quelles est la méthode de guidage la plus sûre pour
une infiltration rachidienne :
A : Radioscopie
B : Repère clinique
C : Scanner
D : IRM
REPONSES : C
Quel est ou quels sont le(s) examen(s) capable(s) de
détecter un arthrite rhumatismale débutante :
A : Echographie
B : Scanner
C : IRM sans injection de gadolinium
D : IRM avec injection de gadolinium
REPONSES : A-C-D
Quelle(s) est (sont) le(s) affirmation(s) correcte(s) ?
A : Une protrusion discale résulte d’une fissuration de
l’annulus fibrosus
B : Une extrusion discale résulte d’une fissuration de
l’annulus fibrosus
C : Une protrusion discale à une base plus étroite que
sa hauteur
D : Une protrusion discale est toujours
symptomatique
REPONSES : A-B
Quelle(s) est (sont) le(s) affirmation(s) correcte(s) ?
A : Une protrusion foraminale L4L5 droite se
manifestera par une cruralgie L4 droite
B : Une protrusion postéro-latérale L4L5 gauche se
manifestera par une sciatique L5 gauche
C : Une protrusion postéro-latérale L4L5 gauche se
manifestera par une cruralgie L4 gauche
D : Une sciatique paralysante est une urgence
diagnostique et thérapeutique
REPONSES : A-B-D
Quel est l’examen de référence pour rechercher une
lésion ligamentaire intrinsèque du carpe dans les
suite d’un traumatisme ?
A : Bilan radiographique Face, Profil, trois quarts
B : IRM
C : Echographie dynamique
D : Arthroscanner
REPONSES : D
Quelle(s) est (sont) le(s) affirmation(s) correcte(s) ?
A : L’arthroscanner est demandé en première
intention devant une suspicion de fissure méniscale
B : L’IRM du genou est plus performante que le
scanner pour la détection des lésions chondrales
C : L’arthroscanner est demandé en bilan préopératoire d’une ostéochondrite disséquante du
genou.
D : L’échographie est suffisante pour détecter un
kyste poplité.
REPONSES : C-D
L’injection de gadolinium durant une IRM :
A : Permet la caractérisation d’une tumeur des parties
molles
B : Permet d’améliorer la détection des lésions
inflammatoires
C : Permet de mieux apprécier les fissures
tendineuses
D : Peut être intra-veineuse ou intra-articulaire
REPONSES : A-B-D
Quel est l’examen de référence pour rechercher une
lésion ligamentaire intrinsèque du carpe dans les
suite d’un traumatisme ?
A : Bilan radiographique Face, Profil, trois quarts
B : IRM
C : Echographie dynamique
D : Arthroscanner
REPONSES : D
Dans quelle(s) indication(s) l’arthroscanner est plus
adapté que l’IRM simple ?
A : Recherche de corps étrangers intra-articulaires
B : Bilan de chondropathie
C : Hanche à ressaut
D : Bilan d’une tumeur épiphysaire du fémur distal
REPONSES : D

similar documents