Post-Chicago 2014

Report
RADIANT : erlotinib vs placebo en adjuvant
Analyse dans le sous-groupe des CBNPC EGFR mutés (1)
Tumeurs
EGFR IHC+ et/ou EGFR FISH+
< 90 j
CBNPC
Stade IB-IIIA
Résection
complète
(n = 458)
Pas de chimio.
adjuvante
(n = 515)
< 4 cycles
d’un doublet à
base de platine
(n = 973)
Randomisation
stratifiée par :
histologie, stade,
CT adjuvante, EGFR
FISH, tabagisme, pays
(n = 623)
Erlotinib 150 mg/j
2:1 Traitement de 2 ans
(n = 350)
Placebo
< 180 j
• Objectif principal : survie sans progression
–
–
–
161 patients EGFR mutés/973 patients
Groupe erlotinib : stades I : 51 %, II : 29,4 %, IIIA : 17,6 %
Délétion exon 19 : 55 %/L8578R : 45 % dans les 2 groupes
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Shepherd FA et al., abstr. 7513, actualisé
RADIANT : erlotinib vs placebo en adjuvant
Analyse dans le sous-groupe des CBNPC EGFR mutés (2)
1,0
Survie sans progression
Probabilité de SSP
Probabilité de SSP
1,0
0,8
Erlotinib
Placebo
0,6
Placebo (32 évts)
Médiane : 28,5 mois
Erlotinib (39 évts)
NON significatif
Médiane : 46,4 mois
(exploratoire)
Log rank test p = 0,0391
HR = 0,61 (IC95 : 0,384-0,981)
0,4
0,2
0
0
6
Erlotinib
(n = 102)
5
3
0
0
Taux de SSP (IC95)
À 2 ans
0,75 (0,66-0,83)
0,54 (0,42-0,67)
À 4 ans
0,43 (0,28-0,59)
0,43 (0,30-0,56)
0,6
Placebo (13 évts)
Médiane : non atteinte
Erlotinib (22 évts)
Médiane : non atteinte
Log rank test p = 0,8153
HR = 1,09 (IC95 : 0,545-2,161)
0,4
Erlotinib
Placebo
0
0
6
12 18 24 30 36 42 48 54 60 66
Mois
Patients à risque
59 57 56 53 51 50 41 30 24 14
102 100 94 91 88 86 75 43 26 15
0
0
Placebo
(n = 59)
0,8
0,2
12 18 24 30 36 42 48 54 60 66
Mois
Patients à risque
59 49 43 35 30 23 15 12 10
102 94 80 76 68 56 35 22 10
Survie globale
Erlotinb
EGFR
5
7
0
0
Placebo
n
Evts
Médiane
(Mois)
M+
102
39
46,4
59
32
Wild
type
458
187
52,9
245
104
HR
(IC95)
p
28,5
0,61
(0,38-0,98)
0,041
55,1
0,94
(0,74-1,20)
0,620
0,67
(0,40-1,14)
0,140
n
Evts
Méd
(Mois)
HR (IC95) ; Wald test
Non ajusté
0,61 (0,38-0,98 ; 0,041
Interaction
• Métastases cérébrales : 40 % (erlotinib) vs 12,9 % (placebo) [p = 0,025]
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Shepherd FA et al., abstr. 7513, actualisé
SELECT : étude de phase II multicentrique de l’erlotinib en
adjuvant dans les CBNPC réséqués de stade précoce EGFR mutés
Scanner de surveillance :
• Tous les 6 mois x 3 ans
• Annuellement 4e et 5e années
• CBNPC de stade IA-IIIA
opéré
• Mutation activatrice de
l’EGFR
• Chimiothérapie et/ou
radiothérapie
adjuvante(s) terminée(s)
Erlotinib
150 mg p.o./j
Observation
100 patients
(St I 45 %, II 27 %, IIIA 28 %)
Pdt 2 ans
11 % des patients ont toléré < 1 mois d’erlotinib
1,0
1,0
0,8
0,8
0,6
0,6
SSP
SSP
Patients (n)
69 % des
patients ont
pris de
l’erlotinib
pendant
au moins
22 mois
SSP à 2 ans : 89 %
0,4
0,2
4 patients ont continué
l’erlotinib > 2 ans
0,2
0
0
0
0
1
2
3
Durée de traitement (années)
La Lettre du Cancérologue
4
8 patients sont décédés
0,4
1
•
2
3
4
Années
5
6
7
0
1
2
3
4
Années
5
6
Récidives : - 5/12 isolées encéphaliques
- sensibles aux ITK (1 cas T790M)
ASCO® 2014 - D’après Pennel NA et al., abstr. 7514, actualisé
7
RADIANT et SELECT :
erlotinib en adjuvant dans les CBNPC mutés
• Erlotinib en adjuvant dans les CBNPC EGFR+
–
–
–
–
Possible allongement de la survie sans progression
Augmentation du risque de récidive encéphalique
Pas d’impact sur la survie globale
Sous-exposition au traitement ? (cf abstract 7535)
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Shepherd FA et al., abstr. 7513 ;
Pennel NA et al., abstr. 7514, actualisés

similar documents