aerien - Accueil

Report
LE TRANSPORT AERIEN
Capacité de chargement
des modes de transport
•
•
•
•
•
•
Routier : camion + semi-remorque = 25 tonnes
Aérien : 747 = 100 tonnes
Ferroviaire : 1500 à 2000 tonnes
Fluvial : 400 à 4000 tonnes
Maritime : super pétrolier 320 000 tonnes
Porte container = 5000 à 14000 containers de 30 t
Capacité de chargement en poids assez faible
Types d’avion
•
•
Fuselage de l’avion:
Partie supérieure : le PONT pour passagers et
bagages
Partie inférieure : La SOUTE : bagages
uniquement
A droite photo A380 = 2 ponts
On distingue :
•
Les avions cargo
Les avions mixtes :
•
•
•
Les avions passagers
Les avions combis
Les avions convertibles
Avion Cargo = « tout fret »
Fret chargé sur le pont et
dans les soutes
1/5 eme du trafic mondial
Fret ou cargo : très peu d'appareils
développés spécifiquement pour cet usage.
Les avions de transport de fret utilisés par
l'industrie civile sont en général des avions
de transport de passagers modifiés.
Le plancher est renforcé et une porte de
chargement est ajoutée sur le côté. Le fret
est généralement transporté sous forme de
palette et nécessite d'importants moyens de
levage pour être amené dans la soute ou sur
le plancher. Ils ne se distinguent d'un avion
de transport de passager que par la
dimension des portes de chargement et
éventuellement l'occultation des hublots.
Chargement
- Par le nez (avant)
- Par l’arrière ou le côté inférieur : porte de soute
- Par le côté supérieur : porte de pont
- Beaucoup de place perdue : forme du fuselage
- Poids maxi 100 tonnes actuellement
Avions MIXTES
Avions MIXTES
Avions passagers : passagers sur le
pont et fret dans la soute
Avion charter : avion affrété pour le
transport à la demande.
Avion de ligne : avion assurant le
service, sur une ligne régulière, aussi
bien de passagers que de fret.
Avion nolisé : avion affrété pour le
transport à la demande
Avions convertibles : passagers ou fret
sur le pont et fret dans la soute
-Les appareils combis, dont seule la partie
arrière de la cabine accueille du fret, souvent
sur 50% de la longueur du fuselage
Donc Fret 50% du pont + soute
ULD : PALETTE FILET
La palette avec filet : le chargement est maintenu par des
filets , des sangles ou un voile.
Elles sont faites d’aluminium : métal léger
Dimensions : 10 ou 20 pieds
Charge : 4 à 29 tonnes
Volume : 32 à 38 m3 pour une 20 pieds
Ces valeurs varient en fonction de l’avion, de
l’emplacement, du type de palette
http://aeropedia.enac-aerospace.eu/index.php?title=LD3
ULD :CONTENEURS AERIENS
Pour rationnaliser, tout le fret est conteneurisé : « avions prévus
pour les ULD »
On distingue :
- Les conteneurs de soute
- Les conteneurs de pont
Certaine ULD peuvent être utilsées sur plusieurs avions différents.
Certaines ULD ne se chargent qu’en pont ou en soute.
Poids brut ULD varie maxi varie entre 800 et 6800 kgs selon ULD,
le type avion, la place (soute ou pont)
http://aeropedia.enac-aerospace.eu/index.php?title=LD3
AEROPORTS
Il comprend les installations techniques et
commerciales à l’exploitation du transport aérien :
- Les aérogares: bâtiments réservés aux
voyageurs et marchandises.
- Entrepôts sous douane : zone de réception et de
stockage de marchandises dédouanées.
- Entrepôts hors douane : zone de réception et de
stockage de marchandises non dédouanées
-
Pistes : conçues face au vent pour faciliter le
décollage
-
Ils sont propriété de l’Etat
On choisit un aéroport en fonction :
-des marchandises
- Des avions susceptibles d’accepter ces
marchandises
- Des avions susceptibles de se rendre dans cet
aéroport.
Contraintes : trajet,avions,techniques
Les acteurs de l’activité aéroportuaire:
-Compagnies aériennes prend en charge la
marchandise d’un point nommé et met à
disposition à un autre point : en général
uniquement le transport.
-Les agents de fret: Entreprises qui organisent le
transport aérien; Ils émettent les LTA Lettre de
transport aérien si agréés IATA – Peuvent
sécuriser le fret si agréés DGAC et sous traite des
opérations spécialisées + opérations de douane si
agrément des douanes.
IATA : Association Internationale du Transport
Aérien.
Marché du fret aérien
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Tendance : Dérèglementation : liberté d’exploitation et tarifaire = multiplication de l’offre et effondrement des tarifs.
Les capacités des avions ne cessent d’augmenter
Les aéroports principaux sont saturés + problème du bruit (environnement) = obstacles au développement du transport aérien.
Unités de mesure : La tonne, La tinne kilometre = transport d’une tonne pour 1 km et l’UDT unité de trafic.
1 UDT = 1000 passagers ou 100 tonnes de fret ou 100 tonnes de poste
La demande = 4 % du tonnage total des marchandises transportées mais 47 % des échanges mondiaux. Evolution de 3 à 4 % par an
Limites: capacité des aéroports principauux , transfert vers les aéroports secondaires.
Moins compétitif, sensible aux variations de tarifs des autres modes de transport.
L’offre : on transporte en aérien : du vrac, des conteneurs, groupage, colis express
Avantages :Porte à porte, délais garantis, frais d’emballage réduits.
Le fret aérien représente 20% du CA des compagnies aériennes
Air France KLM , Japan Airlines et Lufthansa sont les 3 premières compagnies aériennes de transport de fret dans le monde.
Les compagnies du sud asiatique développent les avions cargo pour le fret.
Les autres compagnies privilégient les avions mixtes ou combi.
Les auxiliaires de transport couvrent 94% du marché : on compte 250 agents de fret .
Les 5 premières compagnies représentent 40 % du C.A. de la profession.
http://www.snagfa.com/fr/decouvrir_le_fret/chiffres_cles/chiffres_cles_03.html
La Tarification aérienne
• La tarification marché : Librement négociables loi de l’offre et de la
demande. En principe Comp. aer. NON adhérentes IATA ou ATAF.
• La tarification d’affrêtement : loi de l’offre et de la demande, en principe à
l’heure de vol.
• La tarification publiée : IATA et ATAF publient des grilles tarifaires
http://www.iata.org/iata/TACTCDDemo/tact_cd_demo.html
Dans ce cas on détermine le tarif applicable :
- Tarif général : relations entre les principaux aéroports internationaux.
- Tarif UR élargie (UE + AELE)Relations entre les aéroports des pays concernés.
- Les différentiels : majorations applicables pour les relations entre les
aéroports non cités dans les tarifs précédents.
Tarification du transport aérien
Le tarif général :
•
•
C'est un tarif par tranches de poids, indépendant de la nature de la marchandise.
Unité payante : Le nombre de kg taxables sera fonction du rapport poids-volume, qui ne doit pas excéder 1 tonne pour 6
mètres cubes. Si ce rapport est respecté, c'est le poids réel qui sera taxé. Si ce rapport n'est pas respecté, c'est le poids
théorique qui sera taxé.
Vérifier que l’envoi est supérieur au minimum.
Exemple départ aéroport A vers aéroport d’arrivée B
Poids : M = 100 €/kg - N = 40 € /kg – 45 : 30 €/kg – 300 : 25€/kg –
Exemple TARIF UE = Forfait 40 € + 1,6 €/kg taxable
- Marchandise de 620 kg et 3 mètres cubes : poids taxable 620 kg
- Marchandise de 80 kg et 1,2 mètres cubes : poids taxable 200 kg (1,2 / 6)
De plus, les compagnies appliquent la règle du « payant pour », qui consiste à calculer le fret, si c'est l'intérêt du chargeur, sur
la masse minimale de la tranche immédiatement supérieure, en appliquant le prix au kg correspondant.
Les autres tarifs :
•
•
Les tarifs de classification CR ou « class rates » ou »Corates » sont particuliers à des types de marchandises mais
applicables à l'ensemble des relations. Il peut s'agir de réductions: Journaux, périodiques ... ) ou de majorations (animaux
vivants, bijoux... ). Suivant relation précise entre 2 aéroports , catégorie de marchandises et quantité suffisante
Exemple tarif CR = départ aéroport A vers aéroport d’arrivée B – Marchandises alimentaires
Poids : M = 90 €/kg - N = 15 € /kg – 45 : 5 €/kg – 500 : 4 €/kg –
ici minoration
•
Suite tarification en aérien
Les tarifs à l'unité de chargement : Unit load device ULD
Lorsque les marchandises peuvent être expédiées par unité de chargement, les tarifs
sont appliqués pour une relation définie (c'est à dire d'un aéroport de départ à un
aéroport d'arrivée) de façon forfaitaire à chaque contenant (un conteneur, par
exemple). Le forfait correspond à un poids pivot au-delà duquel un supplément de
prix doit être acquitté, en fonction du poids au-delà du poids pivot.
Exemple
• TARIF ULD Paris/San Francisco d’un conteneur IGLOO avec filet :
• Forfait (pour toute marchandise) 4 500 EUR
• Poids pivot 2 100 kg
• Taxation au-dessus du poids pivot : 1,85 EUR le kg
• Prix du fret pour 2,8 tonnes de marchandises : 4500 + (2 800 - 2100 ) x 1,85 = 5 795
EUR
Etapes simplifiées pour l‘importation d'une
marchandise par voie aérienne
• En import, les opérations ce déroulent comme suit :
- Réception du pli cartable : De la compagnie aérienne, par courrier ou bien
du destinataire ( dépend des modalités du transport ).
- Timbrage de la marchandise ( paiement des frais d'avis d'arrivée )
- Etablissement de la déclaration douanière ( saisi sur système, affectation
au bureau douanier, paiement des droits et taxes, obtention BAE ).
- Paiement de la facture débarquement et magasinage.
- Enlèvement de la marchandise.
Etapes simplifiées pour l'exportation d'une
marchandise par voie aérienne
- Rendez vous avec le chargeur ( Expéditeur ) et enlèvement de la marchandise par camion.
- Acheminement de la marchandise à l'aéroport d'embarquement.
- Au niveau de l'agence de fret aérien, création d'une déclaration provisoire et d'un bordereau
de transfert.
- Mise en magasin de la marchandise après pesage, scannage et visa ( cachet et signature ) par
la douane de ces deux documents avec la mention " mis à quai ".
- Transmission d'une demande de réservation à la compagnie aérienne .
( ce document contient le N° de l'LTA ( Lettre de transport aérien ), le nombre de colis, le
poids, les dimensions, l'aéroport de destination et la date d'émission ).
- Réception de la facture commerciale ( facture de la marchandise ) du chargeur.
- Saisi de la déclaration en douane, affectation, paiements des droits et taxes, obtention
quittance et BAE ( Bon à embarquer ) puis apurement de la déclaration.
- Création des LTA en 3 exemplaires ( Une copie pour le chargeur, une deuxième pour la
compagnie aérienne et une troisième pour le destinataire ).
- Rassemblement des documents de transport
( Déclaration douanière, LTA, déclaration provisoire, bordereau de transfert )
- Visa de ces documents à la douane avec la mention " Vu à quai ".
- Remise du pli cartable (LTA, Facture, EUR1, certificat phytosanitaire...) à la compagnie
aérienne et embarquement de la marchandise.
(Pli cartable : ensemble des documents transportés avec la marchandise)
Frais complémentaires à la tarification
FRAIS OBLIGATOIRES
• La taxe aéroport (forfait)
• La taxe LTA = frais fixes d’établissement de la LTA (forfait)
• La taxe de sûreté taxe liée au coût de la sécurité (par kg d’envoi)
• La taxe d’assurance de risques : surcoût lié aux attentats
• Taxe de surcharge carburant : varien en fonction de l’évolution du coût des
carburants. http://www.af-klm.com/cargo/portalb2b/247#Market+Rates
FRAIS OPTIONNELS
Taxe ad valorem : taxe due en cas de déclaration de valeur
Valeur déclarée = maxi 110% de la valeur CIP
Les limites d’indemnisation en transport international sont exprimées en DTS (Droits de tirage spécial)
conversion moyenne : 1 DTS = 0,426 €
•
•
•
•
Transport Terrestre : la convention du transport routier, dite Convention CMR la fixe à 8,33 DTS par kilo ;
Transport Aérien (Convention de Varsovie) : 16,5837 DTS par kilo ;
Transport Maritime (Conventions de Wisby et La Haye) : 2 DTS par kilo ou 666,66 DTS par colis. (Dans ce
dernier cas, c’est la plus forte des deux limites qui s’applique).
Transport ferroviaire : s’il s’agit d’un envoi de messagerie la limite s’établit à 23 Euros par kg de
marchandise perdue avec un maximum de 750 euros par colis, et s’il s’agit d’un envoi par wagon elle est de
17 DTS par kg de masse brute manquante ou avariée.
Frais de traitement conditionnement, emballage, administratif ….
Assurance tous risques : couvre les pertes ou avaries
Calcul : valeur déclarée x prime
Valeur déclarée = maxi 120% de la valeur CIP
Taux de prime varie entre 0,1% à 10 %
Cas de non indemnisation : vice propre à la marchandise, défaut d’emballage.
Le retard du transporteur n’est pas couvert par l’assurance.
A l’international , on utilise souvent plusieurs modes de transport
AERIEN
Avantages
•
•
•
•
•
•
La rapidité : très rapide
Le taux d'avarie assez faible et les garanties assez
élevées
Emballage et primes assurances faibles
Adapté aux denrées périssables
Trafic régulier, fréquence des vols élevée
Délais de paiement + courts
1% du transport en France
Inconvenients
•
•
•
•
•
Le prix élevé
Les ruptures de charge au départ et à l'arrivée
Gros émetteur de CO2
Faible volume transporté
Impossible pour matières dangereuses et à
faible VA

similar documents