Nouvelle Donne : appel du 2 mai

Report
Chômage, précarité,
crise financière, crise écologique…
Comment
provoquer un sursaut ?
1
3 idées simples
1.
C’est plus grave que ce qu’on dit.
1.
On a tous les moyens de s’en
sortir.
1.
C’est maintenant que ça se joue.
Rassemblons nous et passons à
l’action !
2
1.500.000 chômeurs de plus en 5 ans
3
26.000 chômeurs de plus ?
4
> La moitié de ceux qui quittent Pôle Emploi
ne retrouvent pas de travail.
> Les CDD de moins de 1 mois
représentent plus de 60 % des embauches.
5
6
Derrière
les chiffres…
7
8
Lutter contre l ’injustice
Et ne jamais renoncer
au Droit au bonheur
9
Pour sortir
du chômage,
peut-on
encore
miser
sur la
croissance ?
10
Le problème
est le même
dans tous les
pays occidentaux.
Y compris en
Allemagne,
où la croissance
est plus faible
qu’en France.
Source :
Financial Times Deutschland
11
Si l’Allemagne
semble en
plein-emploi
c’est grâce à la
multiplication
des petits boulots.
12
13
14
1/ Dire la vérité
Seuls les gouvernements croient à la reprise
15
Il y a 2 bombes dans l’économie mondiale
USA
Dette :
365 %PIB
16
USA mars 2013
Malgré un déficit
colossal
de 1.250 milliards
sur un an,
les USA n’arrivent
pas à sortir
de la crise.
63,3%
Le taux d’emploi
est tombé à un
plus bas historique.
17
En Chine, une bulle immobilière
plus grosse qu’en Espagne
18
En Chine, une bulle immobilière
plus grosse qu’en Espagne
19
La bulle
a éclaté
20
"Il est fort possible que la situation
soit pire que ce que nous avons connu en 2008."
Olivier Blanchard,
Chef économiste du FMI
Nous sommes face au " risque d'un effondrement de
l'ensemble du système économique mondial ".
Jean-Pierre Jouyet,
Président de l'Autorité des Marchés Financiers
21
"La prochaine crise risque
d’être plus grave que celle de 1930"
Mervyn King,
Gouverneur de la Banque d’Angleterre
22
« Les systèmes
tiennent souvent plus
longtemps
qu’on ne le pense mais
finissent par s’effondrer
beaucoup plus vite
qu’on ne l’imagine. »
Ken ROGOFF
23
Une crise globale (dérèglement climatique)
24
Le problème, ce n’est pas seulement la Grèce ou
les banques espagnoles,
changer radicalement de
modèle de développement.
Il est vital de
Et c’est
notre problème à tous.
25
Quel est le bon diagnostic ? D’où vient la crise de la dette ?
Jusqu’en 1981,
30 années de prospérité
sans augmenter
ni la dette privée
ni la dette publique.
1981 arrivée de Ronald REAGAN.
Début de la dérégulation.
Preuve de
l’efficacité du politique.
Pour le meilleur
comme pour le pire.
26
Une baisse généralisée de la part des salaires
Part des salaires
dans la valeur ajoutée (PIB)
pays de l’OCDE – 1976 / 2006
27
Source : OCDE,
« Croissance et inégalités »
2008
27
La dette,
substitut
aux revenus
du travail :
ce qu’on ne
donne pas
par le salaire,
on le fournit
par la dette privée…
En juillet 2003 déjà, la BRI
(Banque des Règlements
Internationaux) tire la sonnette
d’alarme : risque de récession
mondiale car ce qui va aux
salaires est trop faible.
28
29
2/ Faire le bon diagnostic
Ceci n’est pas une crise financière…
Chômage et précarité depuis 30 ans
Déséquilibre de la négociation salariale
La part des salaires diminue dans le PIB
La croissance est maintenue grâce à la dette
Exubérance des marchés financiers
Croissance artificielle et insoutenable
Le chômage n’est pas seulement une conséquence de la crise,
Il en est une des causes fondamentales.
30
« Depuis 2005,
on s’est contentés de
déplacer les fauteuils
sur le pont du Titanic.»
31
Comme le Titanic…
S’attaquer
en même temps
aux 2 parties
de l’iceberg
Marchés financiers
Monnaies et changes
Régulation des banques
Chômage
Précarité
Inégalités
Cupidité
32
3/ Agir
Comme à Philadelphie, priorité à l’emploi
33
Avant Bretton Woods,
Philadelphie en mai 1944 :
Priorité à la Justice sociale
La Conférence affirme à nouveau les principes fondamentaux (…) :
> le travail n'est pas une marchandise ;
> la pauvreté, où qu'elle existe, constitue un danger pour la prospérité de
tous ;
Convaincue qu’une paix durable ne peut être établie que sur la base
de la justice sociale, la Conférence reconnaît l'obligation solennelle de réaliser
:
> la plénitude de l'emploi et l'élévation des niveaux de vie;
> la possibilité pour tous d'une participation équitable aux fruits du progrès en
matière de salaires, de durée du travail et autres conditions de travail, et un
salaire minimum vital pour tous ceux qui ont un emploi et ont besoin
d'une telle protection.
34
35
Il n’y a aucune fatalité.
Roosevelt l’a montré en 1933.
Créé début 2012.
Déjà 100.000
citoyens engagés
36
Trois priorités :
1. Eviter l’effondrement
2. Créer massivement emplois
3. Changer l’Europe pour changer la
mondialisation
37
9 mesures d’urgence pour éviter l'effondrement
1 Monétiser les vieilles dettes
2 Créer un impôt européen sur les dividendes
3 Mettre fin au sabordage fiscal national
4 Lutter radicalement contre les paradis fiscaux
5 Sécuriser les salariés, lutter contre les licenciements
6 Sécuriser les chômeurs
7 Séparer les banques de dépôt et les banques d’affaires
8 Créer une Taxe sur les Transactions financières
9 Lutter contre les délocalisations
38
Eviter l’asphyxie
39
Réguler vraiment le secteur financier
> Glass Steagal Act : séparer les banques de
dépôts et les banques d’affaires : il faut
absolument muscler la loi en 2e lecture.
> Créer au plus vite et «Muscler» une vraie taxe sur
les transactions financières :
> 100 à 200 mds par an
> Boycotter et sanctionner les entreprises qui
travaillent avec les paradis fiscaux : aucune
commande publique pour les entreprises qui utilisent
les paradis fiscaux pour ne pas payer l’impôt.
40
Créer un Impôt Européen sur les dividendes
Si le budget européen
était financé
par un impôt européen,
la France gagnerait
chaque année
21 milliards
de marge de manœuvre
41
1/ Stopper l’hémorragie
Récession
2009
Allemagne
France
- 4,7 %
- 2,3 %
Evolution du chômage
sur 18 mois
+ 220.000
+ 1.200.000
Kurzarbeit : baisse de 31% de la durée du travail
pour 1,5 millions de salariés.
avec Maintien de 95 ou 97 % des revenus.
A ne pas confondre avec Hartz 4
mis en place 5 ans plus tôt et qui a dramatiquement aggravé la précarité.
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
42
2/ Sécuriser les chômeurs, comme au Danemark
La vraie flexi-sécurité :
>90% du salaire assuré
pendant 4 ans pour les
salarié(e)s au chômage.
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
43
Réguler le commerce mondial :
> L’Europe, 1er client de la Chine, doit imposer le
Respect de normes sociales et écologiques
Evolution des coûts salariaux en Chine / autres pays de l’OMC
Source : Factset 2007
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
44
Stopper les délocalisations intra-européennes.
Négocier un vrai Traité de l’Europe sociale
En 2003,
Romano Prodi
Soutient les rédacteurs du Traité de l’Europe Sociale et demande à
Giscard de l’intégrer dans le projet de Constitution.
Giscard dit Non.
Puisque de nouveaux traités sont en cours de négociation, puisque
tous les peuples d’Europe aspirent à plus de Justice, Reprenons le
combat !
45
46
Créer massivement des emplois
> Investir massivement dans le logement,
> Investir massivement dans les économies
d’énergie,
> Investir dans énergies renouvelables,
> Investir dans les transports en commun,
> Développer un service public de la petite
enfance
> Favoriser transmission des PME,
> Développer les groupements d’employeurs
et les SCOP,
47
Investir vraiment dans le logement
Economie pour un 70 m2: 280
euros / mois
48
Investir vraiment
dans les énergies renouvelables
« Baisser de 30 % nos émissions de gaz à effet de
serre pourrait créer 6.000.000
emplois
dans la Zone euro COMPLETER LA
DATE.»
« Une économie de 1.000 euros par an
et par ménage. »
> Quel financement ? BCE et BEI
49
> Séparer les banques de dépôt et
les banques d’affaire -> Financer à
des taux normaux les PME, les TPE,
les artisans
> Favoriser la reprise et la
transmission des entreprises
> Aider à la création et au pilotage
des entreprises
50
7/ Négocier un autre partage de la productivité
Si le chômage
est la cause fondamentale de la crise,
quelle est la cause fondamentale du chômage ?
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
51
Question fondamentale :
d’où vient le chômage ?
52
La mondialisation n’est pas coupable
La production industrielle depuis 2003
Source : Eurostat
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
53
54
55
La révolution de la productivité
56
La 1ère révolution
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
57
La 1ère révolution
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
58
La 2ème révolution
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
59
La révolution ignorée
La crise de l’intelligence
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
60
« Cette crise est singulièrement différente des crises
précédentes. Parce qu’elle dépend de circonstances
radicalement nouvelles conditionnées par le fulgurant
progrès des méthodes de production.
Pour la production de la totalité des biens de
consommation,
seule une fraction de la main d’œuvre disponible
devient indispensable.
Ce même progrès technique qui pourrait libérer les hommes
d’une grande partie du travail nécessaire à leur vie est le
responsable de la catastrophe actuelle. »
Albert EINSTEIN
61
Robert Reich
« La question fondamentale est de mieux répartir
les bénéfices de la révolution de la productivité :
une grande partie de la population est au
chômage et ne gagne plus de quoi vivre, tandis
que l’essentiel des gains de productivité va aux
1% les plus riches.
La future seconde administration Obama, s’il y
en a une, devra organiser une répartition plus
juste des gains de productivité : une vraie
réforme fiscale permettra de réduire le temps de
travail sans baisser les revenus et en créant
massivement des emplois.»
62
63
Evitons les faux débats
En France,
le partage actuel :
> 39,4 heures pour les temps plein,
> 0 heure pour 3 millions de chômeurs,
> des millions de salarié(e)s à temps partiel.
> très difficile avant 25-26 ans et très difficile
après 57 ou 58 ans….
64
Aux USA,
avant la crise,
durée moyenne de
33,7 heures
65
Un autre partage est possible :
La semaine de 4 jours à la carte,
Déjà plus de 400 pionniers
Mamie Nova, Fleury Michon,
l’Agence verte, Inpig, Les Ducs de Gascogne,
Monique Ranou, Entre-prises…
> 1,6 millions d’emplois à la clef
66
400 entreprises sont
déjà passées à la semaine de 4 jours à la carte
67
Quel financement ?
Cotisations – 8 % s’il y a bien 10 % d’embauche en CDI
Salaires
Autres
à négocier au cas par cas
mais maintien intégral du salaire
en dessous de 1 500 euros
Création emplois + 10 % en CDI
_________________________
Équilibre de la masse salariale
68
69
Juin 2009,© Nouvelle Donne,
www.nouvelledonne.fr
70
Au total,
Politique du logement + économies d’énergie + énergies
renouvelables + Priorités PME + service public petite enfance
+ Emplois 4e Age + Agriculture durable + semaine de 4 jours à
la carte…
> plus de 2.500.000
emplois
71
« Le monde
ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,
mais par ceux qui les regardent
sans rien faire.»
Albert Einstein
72
Notre avenir
est entre nos mains !
www.Roosevelt2012.fr
73
74
We choose to go to the moon
75
76
« Le monde
ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,
mais par ceux qui les regardent
sans rien faire.»
Albert Einstein
77
Une Europe vraiment
démocratique
78
> Un Traité de convergence sociale
79
80
Notre avenir
est entre nos mains !
www.Roosevelt2012.fr
81

similar documents