Guillaume le Maréchal

Report
Un chevalier modèle
I. Aspects militaires de l’idéal
chevaleresque
1. Histoire et culture des chevaliers.
2. Guillaume le Maréchal, l’incarnation
du chevalier idéal.
II. Aspects religieux
1. Valeurs chrétiennes des chevaliers.
2. Rapport de Guillaume avec la religion.
1. Histoire et culture des chevaliers.
-Le chevalier est un homme d’armes.
Armes : lances, épées, écus, hauberts et heaumes (doc. 4 p. 119).
Il possède un cheval : un animal très rare et précieux (une fortune !).
Un groupe de plus en plus fermé :
- Vers l’an Mil, le chevalier est souvent issu de la paysannerie : exploits et bravoure
individuels donnent accès à la chevalerie.
-XIIe siècle : les chevaliers s’intègrent à la noblesse et adoptent ses valeurs; deviennent un
groupe fermé. Seuls les fils de nobles ont accès à la chevalerie (un accès héréditaire)
Après la cérémonie de l’adoubement, il sert son ou ses seigneurs et accomplit l’ost
seigneurial (service militaire).
-Les tournois : occasion de prouver son talent de combattant et d’étaler sa richesse.
2. Guillaume le Maréchal, l’incarnation de
l’idéal chevaleresque.
- provient d’une famille modeste : il réussit à monter
dans l’hiérarchie sociale
- se fait remarquer lors des tournois (Doc. 1 p 122)
- diffuse les valeurs de la noblesse parmi les soldats ;
il les motive durant les combats.
- gagne le soutien du roi Richard Cœur de Lion (Doc.
3 p 123)
1. Valeurs chrétiennes des chevaliers
- Le chevalier s’engage à protéger le
christianisme (une mission sacrée).
- Pendant la cérémonie de l’adoubement : une
série de rituels religieux qui soulignent le rôle
d’un chevalier mais aussi une preuve de virilité
(Déf. p 118)
- Légende de Lancelot : attribue à chacune des
armes d’un chevalier une mission religieuse.
(Doc 4 p 119)
- Il transmet aux chevaliers son code moral et de
la paix et le sentiment d’honneur donné par sa
mission de protection de l’Eglise (Doc. 4 p 123)
- Sur son lit de mort, il essaie d’effacer
les péchés commis durant sa vie
afin de préparer le Salut de son âme.
(Doc. 6 p 123)
Le personnage de Guillaume le Maréchal
intéresse l’historien car il rappelle
l’influence de l’Eglise dans la société
médiévale. Celle-ci cherche à contrôler et
orienter la violence de la chevalerie.
L’histoire de ce chevalier a été diffusée par
l’Eglise pour servir de modèle : c’est
l’exemple parfait d’un chevalier reconnu
pour ses qualités et exploits, ayant dédié sa
vie à la défense de ses valeurs morales et
religieuses.

similar documents