2 - IDRRIM

Report
Prospective dans les transports
et la mobilité
Nécessité ou mirage ?
Guillaume DELMAS – 11 avril 2012
INEO en bref
➔ Filiale de GDF SUEZ
➔ 14 500 collaborateurs
➔ CA 2011 : 2,2 Md€
➔ Génie
électrique (50%)
➔ Intégration de systèmes (25%)
➔ Services (25%)
DUNKERQUE
LILL
DOUAI
HOLNON
ST QUENTIN
CHARLEVILLE - MEZIERES
THIONVILLE
COMPIEGNE
REIMS
SARREGUEMINES
METZ
NANCY
STRASBOURG
ORLEANS
TROYES
MONTARGIS
MONTBELIARD
SEVENANS
BLOIS
DIJON
CHALON S/SAONE
BOURGES
GEX
THONON - LES - BAINS
ANNECY
BEAUVAIS
AMIENS
ROUEN
LE HAVRE
CAEN
CHERBOURG
CHARTRES
DREUX
RENNES
BREST
DOUARNENEZ
ANGERS
TOURS
REDON
SAUMUR
VANNES
NANTES
CHÂTEAUROUX
LA ROCHE S/YON
POITIERS
LYON
LIMOGES
ANGOULEME
SAINTES
CHAMBERY
LANSLEBOURG
GRENOBLE
ST ETIENNE
VALENCE
PONT - ST - ESPRIT
SISTERON
VALBONNE
NICE / MONACO
ANTIBES
AIX - EN - PROVENCE
TULLE
BERGERAC
BORDEAUX
BISCAROSSE
SOUILLAC
AGEN
DAX
BAYONNE
LACQ
MARSEILLE
➔ La Cité du Futur
➔
Industrie & Tertiaire
Lignes & Réseaux - Eclairage
Public
Systèmes de communication
AVIGNON
TOULOUSE
CLERMONT- FERRAND
MILLAU
PERPIGNAN
AJACCIO
MONTPELLIER
Énergie
Transport
2
Rétrospective d’une évolution non durable
➔ Très forte croissance des
transports
➔
Doublement du transport de marchandises
et de passagers
➔
Liée à l’économie, aux modes de vie, à
l’énergie abondante et peu chère, au
développement des transports rapides
➔
Profitant largement à la route (taux de
motorisation multiplié par 10 en 50 ans)
➔
Saturant les principaux axes TC
➔
Favorisant un modèle d’aménagement du
territoire sous forme d’étalement urbain
Rétrospective d’une évolution non durable
➔ Avec des conséquences majeures
➔
➔
➔
➔
➔
Augmentation de la consommation
d’énergie par un facteur 5
27 % des émissions de GES produites
par les transports
Augmentation continue des temps de
déplacement (et de la congestion
urbaine)
Santé publique
Sectorisation de l’espace public et
fragilisation du lien social
Rétrospective d’une évolution non durable
➔ L’analyse de Newman & Kenworthy (1989) tente de théoriser la
notion de « ville compacte » comme ville durable (???)
Rétrospective d’une évolution non durable
➔ Quelle alternative pour les générations futures ?
Nouveaux éléments de contexte
➔ Facteurs généraux et conjoncturels
➔
Vieillissement de la population (prise en compte accrue de la dépendance), crise
économique, augmentation du prix de l’énergie,
➔
Ralentissement du rythme de croissance de la demande de mobilité
➔ Le double défi énergétique / écologique
➔ Nouvelles attentes en matière d’infrastructure
➔
Qualité de service, sécurité, environnement (au détriment de la vitesse pure)
➔
Solutions alternatives de mobilité et mutualisation des infrastructures
➔
Mixité des territoires
Les futurs possibles
➔ Les 4 scénarios 2050 selon le CGPC ….
Et les nombreuses incertitudes
➔ Liées à des crises possibles, …..
➔
Démographique, Energétique, Sécuritaire, Ecologiques, …
➔ …, à des ruptures probables, …
➔ … et aux nouvelles technologies
Des projections néanmoins assez consistantes …
➔ Quelques chiffres
➔
Evolution des transports terrestres de passagers
 Courte et moyenne distance : Croissance en recul par rapport à la période passée (de
90% dans le scénario 2 à 30% dans le meilleur des cas)
 Longue distance : doublement du trafic à l’horizon 2050 (hors scénario 2)
➔
➔
Report modal : peu ou pas d’évolution sur la période
Evolution des transports de marchandise : 1% /an avec de fortes
disparités entre les flux intra-régionaux et les flux internationaux
➔ Une exigence : mise en cohérence des schémas de
gouvernance et des enjeux de consistance territoriale
… avec des implications territoriales hétérogènes
➔ A l’échelle nationale
➔
Anticiper les mouvements
migratoires et démographiques
(variables selon les scénarios)
➔
Traiter les goulets d’étranglement
sur les réseaux nationaux
➔
Favoriser le développement du
transport fluvial et des hub
portuaires
LGV Atlantique, Sud Est et Nord Europe
Axe atlantique et axe rhodanien
Aéroports de Paris et de Nice
Ports de Marseille et du Havre
… avec des implications territoriales hétérogènes
➔ Dans les grands pôles urbains
➔
➔
➔
➔
Stabilisation de la demande de mobilité (croissance faible sur les courtes
distances, plus fortes sur les grandes)
Offre existante de transport multiple (voiture, TC, 2 roues, ….)
Congestion récurrente avec une faible croissance
Coût très élevé (exorbitant ?) pour de nouvelles infrastructures
➔ Des leviers pour l’action publique
➔
➔
➔
➔
Favoriser la densification autour des pôles TC et mettre en œuvre des
services alternatifs de dernier km (vélos, voitures en auto-partage, ….)
Moderniser les réseaux existants pour accroître la qualité de service
Mieux gérer l’espace public (partage, péage, régulation, multi-modalité,
stationnement, livraisons)
Favoriser les véhicules non polluants
… avec des implications territoriales hétérogènes
➔ Sur les territoires périurbains et ruraux
➔
Croissance modérée du trafic
➔
Utilisation prépondérante de la voiture
➔
Fragilité sociale accrue liée à la dépendance au prix du carburant
➔ Des leviers pour l’action publique
➔
Favoriser le développement urbain autour de pôles de service de proximité
➔
Organiser des TC dédiés : TAD, ramassage école, navette d’entreprise, covoiturage, ….
➔
Développer des services alternatifs à la mobilité: pôles de service, télé travail,
centres logistiques de proximité en lien avec le e-commerce, …
➔
Favoriser les véhicules économes en énergie
En conclusion …
➔ Les tendances de fond
➔
Quelque soit le scénario, le rythme de croissance de la demande de mobilité va
considérablement ralentir
➔
Le développement conjugué des TIC et des métiers de service va profondément
modifier les modalités et le rapport au travail (avec les conséquences induites
sur l’aménagement du territoire)
➔
Intégration accrue des exigences de DD parles générations futures (et report
d’exigences sur la PP en termes de qualité de vie et de ville)
➔
Une augmentation forte des exigences de gouvernance et de transversalité
dans l’action publique
➔
Emergence de politiques incitatives cohérentes à l’échelle des territoires
➔
Exigences accrues en termes d’innovation (Véhicules, carburants propres,
énergie verte, …)
Et pour terminer avec une question
➔ Le Grand Paris : nécessité ou
mirage ?
Merci pour votre attention
Guillaume Delmas
Directeur Délégué – Nouvelles mobilités & Smartgrids
INEO – Tour Voltaire – 92059 Paris la Défense
01 57 60 45 14 – 06 22 57 60 35
[email protected]
ineo-gdfsuez.com

similar documents