La maladie coeliaque au maroc

Report
INTRODUCTION
 AU Maroc on ne dispose pas d’étude de prévalence ni
d’étude multicentrique ,mais nous pouvant extrapoler
à partir de l’expérience de l’unité de gastroentérologie
de CHU casa
 Cette unité est fonctionnelle depuis 1987
 Exploration fonctionnelle digestive , activité
d’endoscopie , ph métrie , rectoscopie
DONNEES CLINIQUES
 Le profil épidémiologique de la maladie cœliaque à
Casablanca est dominé par la forme classique (
diarrhée , retard staturo-pondéral, ballonnement
abdominal, signes de malabsorption)
 Ce tableau est dicté par les bais de recrutement( dans
notre unité on ne reçoit que les tableaux clinques
graves )
DONNEES CLINIQUES
LES MOYENS DE DIAGNOSTIC
 La sérologie
 essentiellement les anticorps antitransgultaminases
 Se fait seulement dans les laboratoire privés
 La biopsie :
 en perendoscopique à raison de 40 à 50 endoscopie par
mois pour biopsie duodénale (CHU de casa )
 Dans quelques cliniques privée
LES TRAVAUX RÉALISÉS AU
SERVICE
1er :approche épidémiologique de la maladie
cœliaque à CASABLANCA
METHODE
 un travail prospectif dans la région de Casablanca en
2005
 des prélèvements sanguins pour le dosage des
anticorps antitransglutaminase chez tous les patients
présentant une symptomatologie évocatrice d’une
maladie cœliaque
 tous les patient dont la sérologie est positive vont avoir
une biopsie jéjunale
 Parmi ceux qui ont une sérologie négative , seule les
patient dont le tableau clinique est évocateur auront
une biopsie jéjunale
1er :approche épidémiologique de la maladie cœliaque
à CASABLANCA
RESULTATS
 90 patients ont été prélevés
 Tableau clinque est dominé par :
 Diarrhée chronique (50%);
 retard statural ( 65%) ;
 l’anorexie (64%) ;
 le ballonnement abdominale (41% );
 et l’anémie (52%).
1er :approche épidémiologique de la maladie
cœliaque à CASABLANCA
RESULTATS
 14 seulement se sont révélé positifs soit 12,7%
 11/14 = atrophie villositaire totale (AVT)
 patients à sérologie négative , 30 cas ont eu une
biopsie jéjunale , qui a révélé une atrophie villositaire
subtotale dans 6 cas
2ème :Etude sur Intérêt
des ACTGSE dans le diagnostic et le suivi de
la maladie cœliaque
 Étude prospective ayant durée une année.
 179 enfant suivis à la consultation de gastroentérologie
pédiatrique (CHU CASA ).
GROUPE 1
Patients
50 PATIENTS
Tableau clinque évocateur de la
maladie cœliaque
Diarrhée (64%)
RSP (82%)
Ballonnement abdominal (34%)
Malabsorption (36%)
GROUPE 2
79 patients
MC retenu devant
Signes clinique +histologie (AVST,AVT)
Sous RSG
GROUPE 3
25 patients
Sous RSG après une longue période
Rémission clinique et histologique
Remis sous régime libre
GROUPE 4
25 patients
MC confirmée par BJ3
Remis à nouveau sous RSG
METHODE
• Dosage immunoenzymatique de type ELISA
• Dosage des IGA pour tous les patients du premier
groupe à sérologie négative
• Biopsie chez les patients du premier goupe avec une
sérologie positive , et les patients séronégative avec
forte suspicion
• Les autres malade avaient une, deux ou trois biopsie au
moment de la réalisation de la sérologie
Groupe 1
 9 cas (18%1) séropositive et 41 cas séronégative
 Biopsie des cas séropositifs
Biopsie
NOMBRE
AVT
6/9
AVST
2/9
AVP
1/9
Groupe 1
 22/41 ont eu une biopsie
 9/41 biopsie jujée inutile ( clinique peu suggestive et la
bonne évolution sous traiement symtomatique
Biopsie
NOMBRE
Normale
13/22
AVP
6/22
AVST
2/22
AVT
1/22
 Dosage des IGA : diminution chez 8 cas sans déficit
Groupe 1
 La sérologie concorde avec l’histologie chez les sujets
séronégatifs et les sujet séropositifs
 Le dosage des AC antTGt constitue un excellent
indicateur pour éliminer une MC en cas de
symptomatologie peu suggestifve et permettent
d’éviter le recours à la biopsie inutiles
Groupe 2
 54( 68,4%) séronégatifs et 25(31,6% ) séropositfs
 26/54 ont eu une biopsie
Nombre
BIOPSIE
DIAGNOSTIQUE
BIOPSIE DE
CONTRÔLE
6
AVT OU AVST
NORMAL
12
AVT
AVP
8
AVT
AVTOU AVST
Groupe 2
 Chez les 25 malades séropositifs
 sous groupe 1

14 malades : ne suivaient pas bien le régime
 10/14 : biopsie sans amélioration
 Sous groupe 2 : régime bien suivi
Nombre
DELAI ENTRE LE DEBUT
DE RSG ET LA
SEROLOGIE
8
<6 MOIS
3
>6MOIS
Groupe 2
 La sérologie concorde toujours avec les résultats des
biopsie intestinales
 Les dosages des AC est le meilleur test pour contrôler
l’observance du régime sans gluten
Groupe 3
• 17 cas ont une sérologie positive ( deux cas perdus de
vue )
BIOPSIE
NOMBRE
AVT OU AVST
12
AVP
3
• 8 cas: MC exclue : devant l’evolution clinique
Et le résultat de B3
Groupe 3
 Concordance sérologie histologie et clinique
 La sérologie peut guider le moment de la vérification
histologique pour les enfants candidats à l’épreuve de
rechute
Groupe 4
 Sérologie revenue négative chez 14 cas et positive chez
11 cas
 Le dosage des anticorps antiTGSe est le meilleur
moyen pour vérifier l’adhésion des enfants au régime
sans gluten
3ème Etude du système HLA en association avec
la maladie
cœliaque au Maroc
• Chez l’adulte
• Partenaire : Service Médecine C, Avicenne.
• Centre d’Histocompatibilite de l’Aquila (Italie).
• Financement : Coopération Maroco-Italienne
• L’objectif a été de chercher l’existence d’une éventuelle
association entre la maladie cœliaque et les gènes
HLA classe II DQ2/ DQ8 et d’évaluer le risque
additionnel des gènes HLA DR3, DR5 et DR7
Rapport d’activité 2008Institut National d’Hygiène
PROBLÈMES DE LA PRISE EN CHARGE
 Moyens de diagnostic
 endoscopie seulement au niveau des CHU et dans
quelques cliniques privée
 Prix d’endoscopie peut aller jusqu'a 1500DH( 150 euro
 La sérologie uniquement dans les laboratoire privés (
400dh = 40 euro)
 L’examen histologique se fait au niveau de CHU et des
laboratoires privés (300dh= 30 euro)
PROBLÈMES DE LA PRISE EN CHARGE
 du prix très élevé des produits(Le budget mensuel
pour un régime sans gluten est d’environ 100 euro
PROBLÈMES DE LA PRISE EN CHARGE
 l'étiquetage des produits qui reste très défaillant
 prise en charge par l’assurance maladie obligatoire
(AMO)?

similar documents