Biogaz pour favoriser la croissance du secteur privé au

Report
BIOGAZ POUR FAVORISER LA CROISSANCE DU SECTEUR
PRIVÉ AU SÉNÉGAL ET DANS LA SOUS RÉGION
BUSINESS PLAN
NEPAD WORKSHOP «AFRICAN BIOENERGY INVESTMENT IN
WEST AFRICA»
Révision
version
Date
auteur
CONTACT
1
2
29/08/2012
Dr LAMINE NDIAYE
[email protected]
C3E SARL
TEL + 221 70 802 12 50
SOMMAIRE
I.
II.
III.
IV.
Présentation du promoteur
Description du projet
Présentation technique du projet
Présentation commerciale
 marché
a) offre
b) demande
 client
a) local
b) sous régional
c) régional
d) international
 Concourants
V. présentation financière
 recettes / produits
 dépenses / charges
 résultats d »exploitation/ résultats nets / capacité
d’autofinancement
SOMMAIRE SUITE
VI. présentation impacts socioéconomique
 création d’emplois
 impôts directs / indirects
VII. présentation de la structure et des conditions de financement
 Coût du projet
 Détail
a)
b)
investissement
besoins en fond d roulement
 financement
a)
b)
c)
d)
fond propre
subventions
emprunts
autres
 durée du projet
 taux d’intérêts
 garantie proposée
VIII. Les principaux risques du projet identifiés
IX. Les attentes du promoteur
X. Les recommandations du panel
I/ PRESENTATION DU PROMOTEUR
I.
COMPAGNIE EAU ENERGIE ENVIRONNEMENT –C3E SARL
La Compagnie des Eaux, de l’Energie et de l’Environnement C3E SARL, est une société
sénégalaise spécialisée dans le développement et l’ingénierie des projets en Energies
Renouvelables au Sénégal et dans la Sous région. .
II.
DOMAINES D’ ACTIVITES
La C3E SARL intervient dans 3 domaines
1. Services énergétiques destinés au réseau comme en site isolé à travers
 Solaire pv
 Eoliens
 Bioénergie
2. Eau : pour l’accès et l’assainissement
 Alimentation en eau potable
 Drainage des eaux de pluie
3. Environnement : C’est la résultante de nos activités:
 protection de l’environnement
 lutte contre les émissions de gaz à effet de serre
 Consommation d’énergies nouvelles et renouvelables
 Cadre de vie assainie
 Moindre dépendance de la tyrannie du pétrole
I / PRESENTATION DU PROMOTEUR
SUITE
III. REALISATIONS DE C3E
1/ Dans le domaine de l’éolien
 parc éolien de la région de saint louis qui fait 50MW, en fin de développement
 parc éolien de DAROUKHOUDOSS (70MW) dans la région de Thiès ouest du
SENEGAL façade maritime (identifié site réservé)
 Parc de MONT ROLLAND toujours dans la région de THIES 50 MW (hauteur)
(identifié site réservé)
 Mesure de vent dans la région de KAOLACK (centre du Sénégal) et à Yoff Diamalaye
 Développement de la filière petits aérogénérateurs pour l’électrification rurale, le
pompage et la réfrigération/conservation des fruits et légumes
2/ Dans le domaine du solaire PV
 Electrification rurale par solaire PV des postes de santé , des écoles, des
mosquées du département de Bakel programme 8ème FED /DE/BAKEL/AISB
 Electrification rurale par kit solaire des maisons programme 8ème FED
/DE/BAKEL/AISB




Création de boutiques villageoises solaires pour service de proximité
Exhaure d’eau par pompage solaire PLCP/BAD/FND/AISB
Formation de techniciens installateurs
Dimensionnement pour des maisons individuelles
I . I/ PRESENTATION DU PROMOTEUR SUITE
III. REALISATION DE C3E
3/ Domaine des bioénergies
Entre autres missions, C3E s’est associée avec d’autres cabinets pour mener des
missions dans le domaine :
 du gel fuel comme comburant domestique, substitut du gaz butane et/ou du
charbon de bois pour le compte du PROGEDE/banque mondiale,
 de l’éthanol à partir de la mélasse de canne à sucre/mission BTG/PAYS BAS
 du bio carburant à partir du jatropha avec EPM COUNSULTING des Pays Bas
 du développement de la filière gel fuel /éthanol dans l’espace UEMOA
 du développement de la filière biogaz industriel avec THECOGAS des pays
bas qui fait l’objet de cette présentation
 Membre fondateur de l’AAPB
4/ Domaine de l‘eau
 Drainage des eaux pluviales de Thiaroye (banlieue de Dakar) pour le compte
de SATTAR/ONAS/BADEA
 Station d’épuration des eaux de l’abattoir de SOGAS
5/ Domaine de la publication et de l’information sur les EnR : veille information
C3E se veut un centre de veille et de réflexion sur le développement de la filière
des énergies renouvelables au Sénégal par l’animation d’un site web sur
l’actualité du secteur : www.compagnie3e.com
II/ BIOGAZ POUR FAVORISER LA CROISSANCE DU
SECTEUR PRIVÉ AU SÉNÉGAL ET DANS LA SOUS RÉGION
DESCRIPTION DU PROJET
LE PROJET EN QUELQUES MOTS
But du projet

Mettre en place la première entreprise sénégalaise spécialisée dans la conception et
l’installation d’unités de production d’énergie renouvelable à partir de systèmes de
biogaz industriels afin de permettre au secteur privé d’avoir accès à une énergie
propre, disponible et moins cher que l’E. conventionnelle
Objectifs :

Vendre annuellement 8 installations clefs en main ayant chacune une
puissance nominale d’au moins égale à 40 KW
Déroulement en 2 phases


Une phase pilote : phase de démonstration et de formation
Une phase de Développement
Cibles : gros producteurs de déchets







Les abattoirs municipaux et ou privés
Les transformateurs de poissons
Les fermes avicoles, laitières
Les agro industriels (agrobusiness)
Les Industries de transformation : rizerie, tomate, produits halieutiques
Les stations d’épuration des eaux usées (boue de vidange)
Les villes et centres urbains (déchets urbains).
Partenariat stratégique avec Techogas B.V. une société néerlandaise experte dans le domaine
LE PROJET EN QUELQUES MOTS
suite
une approche au cas par cas :
Chaque installation doit faire l’objet d’une étude de faisabilité axée sur la démarche
suivante:
 Diagnostic de la situation de l'énergie à l'intérieur de l'entreprise afin de

déterminer les principaux points de consommation d'énergie

leur durée quotidienne de fonctionnement,

L’ analyse des dépenses en énergie,

la stratégie de l’entreprise pour faire face au déficit de SENELEC
 Détermination du potentiel biogaz au sein de l’entreprise
 Analyse du processus technologique proposé;
 Analyse de la rentabilité;
 Impact du projet sur ​l'environnement.
III /
PRESENTATION TECHNIQUE DU
PROJET
Principe : processus de bio méthanisation qui consiste à

Produire de l’énergie propre à partir de déchets
biodégradables et en milieu anaérobie
Produire de la chaleur et de l’eau chaude dans un processus
de cogénération
Utiliser le digestat obtenu comme amendement organique
en agriculture.


Les installations du model technique industriel se
composent comme suit :

Infrastructures en béton :
•
•




puits de pré mélange
et puits du digestat
digesteur (fosse avec bâche ou silos) et équipé de brasseurs
transport du biogaz à travers un système de gazoduc
PCCE / container prééquipé
équipement de sécurité, de mesure et de commandes
III.1 INSTALLATION EN IMAGES
de la production de biogaz…..
Les déchets biodégradables
Digesteur à bâche
Puits prémélange
Production biogaz /40
jours
III.1 INSTALLATION EN IMAGES
….à sa consommation…..
Gazoduc
Coffrets de
commande
P.C.C.E.
Groupes
électrogènes
III.2 SCHEMA PRESENTATION TECHNIQUE DU
PROJET
IV PRESENTATION COMMERCIALE
….
1. marché
 offre : renvoie à la situation du secteur de l’énergie en
générale et de l’électricité en particulier .
o Déficit : secteur de l’électricité qui nous intéresse est marquée
par un déficit en terme de production, malgré les 700 mw et la
location de centrales , elle est essentiellement thermique (90%)
et interconnectée à 80% avec la présence de IPP (30%)
o EnR La production d'énergie propre est très faible et ne
concerne que quelques sites isolés seulement

Développement et difficultés du secteur de l´électricité
Evolution de la puissance du parc électrique sénégalais
Senelec
Taux moyen annuel
d‘accroissement
Privé
600
Puissance assignée (MW)
500
400
10 %
300
200
100
19
53
19
55
19
59
19
61
19
66
19
75
19
77
19
79
19
81
19
89
19
91
19
95
20
02
20
04
20
06
0
Année
Croissance démographique du Sénégal
14.000.000
12.000.000
Ziguinchor
Thiès
10.000.000
Tam bacounda
St-Louis
8.000.000
Louga
Kolda
6.000.000
Kaolack
Fatick
4.000.000
Diourbel
2.000.000
Dakar
0
1976
1980
1988
1990
2000
2015
2,5 %
IV / PRESENTATION COMMERCIALE
….suite

 Demande
Par secteur
Au regard de la distribution sectorielle, on constate que le secteur des ménages et celui des transports
représentent, à eux seuls, 83% des consommations énergétiques finales totales.
IV /
PRESENTATION COMMERCIALE
SUITE
2/ Clients : Les secteurs les plus pertinents au Sénégal où une usine de biogaz
pourraient être commercialisés avec succès comprennent entre autres:








secteur industriel de agriculture : l'élevage, les
entreprises laitières, de volaille, les grandes entreprises
agroindustrielles etc
les abattoirs et le secteur de transformation des viandes
Secteur de la transformation des produits halieutiques
Station d’épuration des eaux usées
Les infrastructures sociales comme les écoles, les
mosquées, les églises, les hôpitaux, les prisons, où les
riches effluents peuvent être recueillies et transformée
en énergie
Équipement marchant des municipalités (les marchés)
Les déchetteries des villes et communes
Les points de rassemblement des animaux: forages
IV / PRESENTATION COMMERCIALE
Clients : identifiés par l’étude ENDA
• Sectors
• Interested companies
• Saw mills
• 11
• Rice processors
• 10
• Diary farms
• 7
• Poultry
• 10
• Bakeries
• 10
• Blacksmiths
• 10
• Dry fish processors
• 5
IV/
PRESENTATION COMMERCIALE
autres clients potentiels
Entreprise devant s’équiper en STEP
1-Africamer (AFRI-1)
2-Afrique Azote (AFRA-1)
3-Amerger Casamance (AME-2)
4-Blanchisserie du cygne (BDC-1)
5-Colgate-Palmolive (COL-3)
6-Condak (CON-1)
7-Cosetex (COS-1)
8-Cosetex (COS-2)
9-Icotaf (ICO-1)
10-Promel (PRO-2)
11-Sénégal Pêche (SEP-1)
12-Sénégal Pêche (SEP-2)
13-Senemer (SENR-1)
14-Senepesca (SENP-2)
15-Senta (SET-2)
16-SNCDS (SNC-1)
17-SNCDS (SNC-3)
18-Soboa (SOB-1)
19-Société africaine de raffinage (SAR-2)
20-Sogas (SOG-1)
21-Sonacos (SON-2)
22-Sonacos (SON-3)
23-Sopasen (SOP-6)
24-Sotiba (SOT-2)
25-Sotiba (SOT-3)
26-Tanaf (NEW-1)
TOTAL (26 rejets)
Débit du rejet industriel
(m3/an)
85 800
46 600
80 000
16 000
46 600
190 000
38 000
25 000
68 800
14 000
32 000
40 000
17 000
28 000
56 000
35 000
30 000
427 000
300 000
71 700
20 000
3 150 000
15 000
88 200
66 000
42 000
5 028 700
Charge du rejet industriel
(kg/j)
MES
DCO
155
352
164
614
59
483
58
45
226
649
330
1 171
33
243
222
422
299
781
16
50
67
247
28
188
19
69
31
108
279
601
133
498
48
147
578
3 772
43
257
500
1 279
106
327
360 000
966 000
18
65
3 685
4 410
47
240
1 427
1 142
368 571
984 160
IV
PRESENTATION COMMERCIALE : LA
CONCURRENCE
 SITUATION MONOPOLE La compagnie d'électricité nationale du
Sénégal, SENELEC, a le monopole de la distribution d'électricité du
Sénégal. Mais comme elle fait face à un déficit chronique d’énergie,
elle ne constitue pas un concurrent de taille.
 PROGRAMME DOMESTIQUE Quelques programmes d’installation
d’unité de production de biogaz existent mais ils visent tous le biogaz
familial.
 EXPERIENCE IPP la production des IPP est aussi destinées à être
revendue à SENELEC
 INITIATIVE NOUVELLE :Biogaz industriel : peu ou pas de concurrent
En somme, pour le Sénégal, il n’y a pas de concurrence, mais plutôt une
complémentarité entre SENELEC et le projet de biogaz industriel.
V
PRESENTATION FINANCIERE
.
year 1
1
Turnover:
year 2
1.200.000
- quantity
year 3
2.025.000
3
year 4
3.256.000
5
year 5
3.280.000
8
year 6
3.280.000
8
year 7
3.708.000
8
3.735.000
9
9
- price
400.000
405.000
407.000
410.000
410.000
412.000
415.000
2
Cost of sales
926.000
1.573.333
2.517.333
2.642.967
2.772.671
3.173.938
3.237.576
3
Gross margin (1-2)
274.000
451.667
738.667
637.033
507.329
534.062
497.424
4
Operational costs ¹
413.468
185.501
193.384
201.633
210.266
219.302
228.760
- of which labour costs:
132.468
139.091
146.046
153.348
161.016
169.066
177.520
5
EBITDA (3-4)
139.468-
266.165
545.282
435.400
297.062
314.760
268.663
6
Depreciation
46.000
43.300
43.300
43.300
43.300
43.300
43.300
7
Interest costs
12.000
9.600
7.200
4.800
2.400
8
Result before taxes (5-6-7)
197.468-
213.265
494.782
387.300
251.362
271.460
225.363
9
Tax
49.367-
52.641
123.021
96.150
62.166
67.190
55.666
148.101-
160.624
371.762
291.150
189.197
204.270
169.698
10
Result after taxes (8-9)
-
-
¹) Excluding depreciation and interest costs
year 1
A
Investments in fixed assets
B
Depreciation
C
Result after taxes
Cash flow (B+C-A)
Cumulative cash flow
607.101-
IRR (over 5 years)
year 2
year 3
year 4
year 5
year 6
year 7
505.000
46.000
43.300
43.300
43.300
43.300
43.300
43.300
148.101-
160.624
371.762
291.150
189.197
204.270
169.698
607.101-
203.924
415.062
334.450
232.497
247.570
212.998
11.885
346.335
578.832
826.402
1.039.399
403.17732,74%
VI
PRESENTATION IMPACT SOCIO
ECONOMIQUE : création d’emplois
MASSE SALARIALE (millions
de F CFA/an)
EFFECTIFS
QUALIFICATIONS
Local
Autre
Total
Local
Autre
Total
1
1
2
10
18
5
5
21
21
10
10
18
18
17
49
28
Cadres supérieurs
Techniciens supérieurs et cadres moyens
Employés, ouvriers qualifiés et apprentis
TOTAL PERMANENTS
16
1
18
67
VII
.
PRESENTATION FINANCEMENT
1. Coût du projet

Frais de premier établissement

Terrain : ………………………………………………………………
FCFA

Aménagements : ………………………49 807 113……………..
FCFA

Constructions (Bâtiments, Hangar) : …151.846.989………….
FCFA

Matériels d’exploitation fixes : …………186.507.204…………..
FCFA

Travaux et services (frais d’installation

et autres travaux et services) :

Matériels informatiques :…………………30.665.869……………………… FCFA

Véhicules et engins utilitaires :……………10.769.105…………………… FCFA

Véhicules de tourisme…………………………………………………

Besoin en fonds de roulement

Autres : …………………………………………………………………
(frais de constitution : notaire etc.)
373 850….….. FCFA
………37.691.869………………. ….
(sur 3 mois)
FCFA
FCFA
:…18.075.000………………....... FCFA
FCFA
TOTAL DES INVESTISSEMENTS :………485.736.999…………………. FCFA
2. Schéma du total des investissements:
- Fonds propres :
………291.442.595 .………………………….FCFA
- Emprunt (s) : ………………194 294 404
…………………………..FCFA
VIII ANALYSE DU RISQUE
 Risque nouveauté : L’activité est nouvelle au Sénégal et va donc
nécessiter beaucoup de marketing, d’information et démonstration
 Financier :Les coûts d'investissement sont très élevés pour les
entreprises locales, l’accompagnement par les institutions financières
locales et les finances probablement du MDP, les bailleurs et les agences
de coopération est nécessaire
 Garantie : faiblesse voire manque de garantie des promoteurs
 Cadre réglementaire Il y a un manque général de politiques claires et
d'incitation financière pour promouvoir les EnR en générale et les
bioénergies en particulier: vision, prix du kWh, défiscalisation etc…
 environnemental: L’analyse du risque environnemental est souhaitée
(impact )
 Sécuritaire L’Installation de biogaz nécessite une forte sécurité et des
mesures de contrôle adéquates ( ph, souffre, la qualité de l’air etc…)
IX /
ATTENTES DU PROMOTEUR
 Financier: Accompagnement financier des bailleurs pour les






investissements
Garantie : maître en place un mécanisme de soutien.
Sensibilisation :Mise en place d’une ligne de subvention pour
le volet assistance technique et marketing
Cadre réglementaire : Défiscalisation des investissements et
vision claire
Fonds d’investissement EnR: 3-5% sur les carburants vendus
Vulgarisation: Accompagnement du secteur privé sénégalais
voire sous régional pour l’acquisition d’unité de production
de bioénergie
Organisationnelle/vs privé : mise en place d’une bourse de
projets/guichet unique où s’adresser pour accéder aux
financements UEMOA pour les acteurs privés.
IX /
ATTENTES DU PROMOTEUR …FIEnR
3à5%
FONDS INVESTIMENT EN EnR FCFA
DEPENSES CARBURANT SEMAINE
40 000
NBRE SEMAINE/ANNEE
52 PRELEVEMENT FIEnR
SCENARIO 1
VALEUR DEPENSE
2 080 000
62 400.00
POUR UN PARC AUTOMOBILE
100 000
6 240 000 000
FONDS INVESTIMENT EN EnR
DEPENSES CARBURANT SEMAINE
25 000
SCENARIO 2 NBRE SEMAINE/ANNEE
52 PRELEVEMENT FIEnR
VALEUR DEPENSE
1 300 000
39 000.00
POUR UN PARC AUTOMOBILE
100 000
3 900 000 000
FONDS INVESTIMENT EN EnR
DEPENSES CARBURANT SEMAINE
60 000
SCENARIO 3 NBRE SEMAINE/ANNEE
52 PRELEVEMENT FIEnR
VALEUR DEPENSE
3 120 000
93 600.00
POUR UN PARC AUTOMOBILE
100 000
9 360 000 000
JE VOUS REMERCIE
Dr Lamine Ndiaye [email protected]
+221708021250

similar documents