intervenant CCOMS - Forum Santé Brest

Report
CLSM
Citoyenneté et Santé Mentale
Pauline Guézennec
Centre Collaborateur de l'OMS pour la recherche
et la formation en santé mentale
[email protected]
03 20 43 71 05
Plan :
Conseil Locaux de Santé Mentale :
Etat des Lieux
Objectifs
Thématiques
Santé mentale et citoyenneté :
Émergence de la citoyenneté et des usagers
Rôle du CLSM dans la citoyenneté
Thématiques autour de la citoyenneté: travail, logement, loisirs,
déstigmatisation
12/10/11
Cadre réglementaire des CLSM
Circulaire DGS du 15 mars 1960 relatives à la sectorisation de la psychiatrie
Circulaires du 12 déc 1972 et du 9 mai 1974 qui recommande « la création de conseils
de santé mentale de secteur »
Loi du 25 juillet 1985 relative aux Conseils Départementaux de Santé Mentale
Circulaires du 14 mars 1990 qui recommande aux secteurs de psychiatrie de mettre en
place des instances de coordination à un échelon assez proche des préoccupations
locales et largement ouvertes aux acteurs de santé mentale
Le Plan santé mentale (nov 2001) souhaite « Développer les partenariats entre les
acteurs concernés par la santé »en améliorant les « …articulations entre les acteurs du
champ sanitaire ou avec les partenaires sociaux et médico-sociaux : celle-ci s’exercera
dans le cadre de conseil locaux de santé mentale institués à l’échelle des secteurs
sanitaires et appelés à se substituer aux conseils départementaux de santé mentale. »
3
47 CLSM opérationnels
34 CLSM en cours/projet
Objectifs prioritaires d’un CLSM
Prévention
Facilitation à l’accès aux
soins psychiatriques et
continuité des soins.
Déstigmatisation et
insertion sociale
Logement, culture, emploi,
loisirs
Thèmes traités en commissions
25
20
15
10
5
0
Loge m e nt
Accè s aux s oins
Ins e rtion Profe s s ionne lle
Pré carité
Ge s tion de s cris e s
Connais s ance de s parte naire s
Droit de s patie nts
Questionnaire et exploitation CCOMS, septembre 2011
•
Autres thèmes: petite enfance, addiction, soins et justice, personnes âgées,
Se ns ibilis ation
Cadre règlementaire sur l’insertion
des usagers en santé mentale
Loi n°2002-2 du 2 janvier 2002 sur le droit des usagers
Loi n°2005-102 du 11 févier 2005:
Reconnaissance du handicap psychique: « Constitue un handicap, au sens de la
présente loi, toute limitation d’activités ou restriction de participation à la vie en
société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération
substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques,
sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un
trouble de santé invalidant. »
Création des GEM: outil d’insertion dans la cité
lutter contre l’isolement
prévenir l’exclusion sociale
accompagner les personnes
restaurer le lien social
12/10/11
Pourquoi un CLSM favorise la citoyenneté?
On distingue deux types d’actions de réhabilitation sociale:
Aider la personne à
acquérir des
ressources
personnelles
supplémentaires
S’intéresser au milieu
social, aux ressources
communautaires
12/10/11
Acteurs pouvant participer aux CLSM
Institutions
culturelles
Acteurs
politiques
Acteurs
judiciaires
Associations
d'usagers
Acteurs
du social
Acteurs du
soin
Institutions
(ARS/CG..)
Bailleurs
sociaux
Thématiques autour de la citoyenneté
Pour l’usager:
-Logement
-Insertion professionnelle
-Loisirs, culture, sports
Pour la population générale:
-Travail de déstigmatisation
-Sensibilisation
12/10/11
Le travail
Dans notre société, le travail a un rôle important dans
l’insertion sociale : statut social, revenus, reconnaissance..
milieu professionnel = pas seulement des revenus mais
aussi un lieu de socialisation
Difficultés pour un usager en santé mentale
- horaires et rythme non adaptés
- environnement: mauvaise perception des troubles
psychiques par les collègues
- rareté des centres de formation adaptée
- rigidité des systèmes d’insertion (suppression de l’AAH)
- sentiment d’être seul face aux tâches professionnelles
- contrat pas adapté (CDI peut être angoissant)
12/10/11
Objectifs d’un accompagnement dans le travail:
constater la pertinence d’un projet de réinsertion
professionnelle (bilan de compétences) remobiliser les
compétences, préparer à l’accès à l’insertion, suivi et maintien
dans l’environnement
Exemples:
Fâches-Tumesnil : ESAT Etic = ESAT « extra muros »
Fil Rouge (GCSMS) CLSM Rennais: accès à l’emploi et
maintien dans celui ci
Association St Etienne: favorise la réinsertion sociale et
professionnelle
12/10/11
Le logement
Difficultés pour se loger :
stigmatisation à travers l’AAH ou être sous tutelle
risque d’avoir un logement insalubre
Difficultés pour habiter :
créer son « chez soi »
problèmes d’organisation: ménage, courses,
paiement de loyer
Difficultés à s’intégrer dans le voisinage
« rejet », « crainte » des voisins
problème d’incurie
12/10/11
Exemples :
Nantes: point de secteur
Reims: convention bailleurs/psychiatrie/mairie
Marseille: volonté de développer une coopération interstitielle
centrée sur le logement
St Etienne: expérimentation entre un centre de formation et le
bailleur, formation des services de proximité, élaboration d’une
grille de critères permettant aux équipes de repérer les situations
relevant d’une problématique de santé mentale
12/10/11
Les loisirs dans la Cité
Loisirs = moyens d’intégration sociale/de socialisation
Difficultés pour l'usager :
Finances
Confrontation/rencontre avec les autres
Horaires/transport
Exemples de solutions proposées par CLSM :
Nanterre: diagnostic sur l’existant et les attentes des usagers en matière d’accès
à la culture, aux sports et aux ressources de transports.
Lille EST: mise en place d’ateliers artistiques avec des malades et non malades
Châteauroux: mise en place d’un lieu d’expressions créatives ouvert à tous
Reims: Intervention en faveur des personnes âgées
12/10/11
Travail de déstigmatisation: regard de la société sur
la santé mentale
Stigmatisation = conséquence ET facteur
(c'est pourquoi il faut lutter contre cette stigmatisation aussi pour briser
un cercle vicieux qui s'installe dans certaines situations)
Lutte contre la stigmatisation qui s'adresse aux usagers ET à la population
12/10/11
Semaine d’Information en Santé Mentale
CONVIER
INFORMER
RASSEMBLER
AIDER
FAIRE CONNAÎTRE
SISM 2010 Rennes
12/10/11
Autres actions
Formations /information des professionnels
Objectifs : déstigmatisation du handicap psychique auprès
des professionnels touchés indirectement (Gardiens
d’immeuble, Policiers, Aides à domicile)
Délocaliser des activités de la psychiatrie
Antennes de CMP dans les CCAS (toucher un autre public)
12/10/11
Plus d’informations sur:
www.epsm-lille-metropole.fr
Rubrique CCOMS
03 43 20 71 00
[email protected]

similar documents