*i***********i*******i*******h***h***h***h***h***h***h***h***h***h***h

Report
Sécuriser la prise en charge médicamenteuse du patient
Les perspectives d’une autre performance
Edith DUFAY – Centre hospitalier de Lunéville
[email protected]
Sécuriser la prise en charge médicamenteuse du patient
Les perspectives d’une autre performance
1. Gestion des risques associés aux soins et erreur médicamenteuse
2. Accompagner une profonde mutation, un saut dans la 5ème dimension
3. La conciliation médicamenteuse
4. Médicaliser le parcours de soin du patient – Le projet MEDISIS
Une priorité de santé publique
Une catastrophe sanitaire silencieuse
Les événements indésirables associés aux médicaments
 Une problématique ubiquitaire, intégrée à la gestion des risques en santé
mais plus ou moins prise en compte
 To err is human del’IOM
 L’initiative des High 5s de l’OMS
 La liste des Never Events du NHS de Grande Bretagne
 Pharmacovigilance et Guichet des erreurs Médicamenteuses de l’ANSM
 Les études ENEIS 2004 & 2009 de la DREES
 La certification des établissements de santé par la HAS
Le rapport 2013 de D Costagliola et B Begaud
“Surveillance et Promotion du Bon Usage des Médicaments en France”
……
E Dufay – 2014
Une mobilisation inefficace
Des causes multifactorielles
 Une inflation de textes réglementaires
pas lus, pas expliqués, pas compris et absurdes dans leur application
 Les EM sont invisibles, 70 à 90% des erreurs ne causent pas de dommage au patient
et se diluent sur le territoire sans indicateur de mesure adéquat
 Une absence d’approche systémique des EI associés aux médicaments
Les soignants endossent encore seuls et malgré eux l’EM alors qu’ils héritent en
grande partie des défauts d’organisation dans la prise en charge médicamenteuse
et en l’absence totale de ré-ingéniérie des processus (késkeucé?)
 Un changement de paradigme récent, le rôle des facteurs humains
L’homme est faillible mais il est aussi un facteur de fiabilité
 Les patients sont passifs et l’empowerment du patient est une stratégie
institutionnelle qui se cherche …….
E Dufay – 2014
Top 10 des décisions de certification
État des lieux du processus décisionnel de la V 2010 par la HAS
Management de la PECM
PEP
600
528
PEP
Nombre des décisions
500
458
Organisation de la PECM
PEP
PEP
PEP
400
322
305
PEP
303
PEP
300
254
234
252
PEP
210
197
189
200
123
92
100
23
39
5
104
95
11
7
92
68
64
8
17
6
73
41
10
3
0
20a
14a
14b
Recommandation
15a
12a
20a bis
Réserve
23a
1f
28a
8f
Réserve majeure
Un paradoxe : Associer à l’utilisation de produits dangereux
l’organisation non sécurisée d’activités de soins
E Dufay – 2014
Base REX de l’Accréditation des médecins
Répartition des causes profondes des 9000 événements indésirables
déclarés en 2011 selon les 7 catégories de la grille ALARM – Source HAS
Causes profondes liées
à l'institution
2,29%
à l'organisation
11,44%
à l'environnement de travail
14,68%
à l'équipe
25,66%
au contexte individuel (personnel)
8,25%
aux tâches à accomplir
22,94%
au patient
0,00%
Source : HAS 2013 – Projet PACTE
14,73%
5,00%
10,00%
15,00%
20,00%
25,00%
30,00%
E Dufay – 2014
Base REX de l’Accréditation des médecins
Répartition des causes profondes dans la catégorie « Causes liées à l’équipe »
Communication entre professionnels
34.78%
Transmissions et alertes
14.38%
Encadrement, supervision
14.13%
Répartition des tâches
13.82%
Informations écrites (dossier patient, etc.)
11.33%
Communication vers le patient et son entourage
Autre
Demande de soutien ou comportement face aux
incidents
0.00%
6.72%
3.44%
1.39%
10.00%
20.00%
30.00%
40.00%
E Dufay – 2014
L’étude MERVEIL 2012
causes les plus citées
• Les causes d’une EMLes
sont15
multifactorielles
2 648 causes énoncées associées à 295 EM - soit 9 causes/EM [min 2 – max 34]
• 1577 causes impliquant les FHO sur 2648 causes identifiées
• soit 59.6% causes de type FHO associées à la survenue d’une EM
117
104 Absence de contrôle avant administration
117
39,7%
127 Qualité des échanges entre professionnels
113
38,3%
131 Méconnaissance du médicament
102
34,6%
145 Non respect des bonnes pratiques_
95
32,2%
101 Délivrance erronée, absente,
91
30,8%
26 Absence ou défaillance dans la gestion du personnel
75
25,4%
135 Charge de travail trop élevée
72
24,4%
110 Protocoles absents, obsolètes , inconnus
68
23,1%
68
25 Problème de coordination
68
23,1%
68
24 Absence ou défaillance dans la gestion des ressources humaines concernant
66
22,4%
66
140 Distraction, interruption de tâches
54
18,3%
133 Stress, situation d'urgence
51
17,3%
51
129 Défaut de connaissances du patient
50
16,9%
50
128 Défaut de connaissances du personnel
48
16,3%
48
78 Source de confusion dans le conditionnement
47
15,9%
47
113
102
95
91
75
72
54
E Dufay – 2014
L’homme travaille en équipe
Il y a des “ratés” dans la communication
 Il ne suffit pas de mettre
ensemble des soignants
si compétents soient ils,
pour faire une équipe
 Les défaillances dans la
communication sont une des
principales causes des EI
35 % dans la base REX
38% dans l’étude MERVEIL
08/04/2015
L’homme commet des erreurs
Mais transgresse aussi et … souvent
Erreur de perception et de représentation
Erreur d’inattention
Erreur de connaissance
Erreur de raisonnement
L’homme commet 2 à 10 erreurs par heure
avec un taux d’auto-récupération de 70 à 80 %
Déviation délibérée des règles, des standards, des bonnes
pratiques professionnelles
Elle existe à tous les niveaux
permet une performance plus grande
tolérées
et parfois sollicitées par la hiérarchie [performance plus grande]
réduit temporairement le risque grâce à un accroissement de la vigilance
Et pourtant la sécurité est centrée sur l’individu
Mais
 L’homme est un agent de « fiabilité faillible »
 On peut décrire son comportement
le prendre en compte mais pas le modifier
sauf marginalement par la formation
 On ne peut pas éliminer toutes les erreurs
(à moins de changer le cerveau humain)…
mais on peut sécuriser la situation dans laquelle l’homme travaille
 Les comportements sécurité doivent s’articuler
autour de la conformité aux règles de sécurité ET d’initiatives sécurité
Pas l’un sans l’autre
Certains écarts aux « protocoles » sont
parfois nécessaires…..
La communication orale peut être
confuse
EHPAD ; homme 82 ans
Erreur de patient dans l’administration d’un bétabloquant
Tension artérielle systolique annoncée « 6 » par l’IDE
Entendue « 10 » par le médecin au téléphone
=> retard de 2 heures dans la prise en charge - Décès
La communication orale peut être
…. ou ambiguë
SSR ; femme 83 ans
Traitement transmis par téléphone le vendredi soir
lors de l’admission "méthotrexate 4 comprimés"
Transcription par l’IDE et signée par le médecin
"méthotrexate 4 cps par jour"
au lieu de "méthotrexate 4 cps par semaine"
=> traitement pendant 12 jours – Décès
Le pharmacien - "Je n’avais aucune idée des indications du méthotrexate
pour ce patient, ni de vue d’ensemble du traitement "
La communication orale peut être
…. ou implicite, entre illusion et interprétation
Structure d’hébergement pour adultes handicapés
17 patients épileptiques
Recommandations de l’AFSSAPS concernant les restrictions
de prescription de clonazepam - Rivotril® mal comprises
Remplacement par du diazepam - Valium®
avec erreur de sous-dose : 0,5 mg diazepam pour 1 mg clonazepam
au lieu de 2,5 mg pour 1 mg
=> Conséquence : 3 états de mal épileptiques
dont 1 chute avec fractures multiples
et 1 décès
Le pharmacien - "Je ne peux pas remettre en cause
les prescriptions de Valium® par un psychiatre"
La communication orale peut être
…. ou absente
MCO soins intensifs - homme 68 ans
Prescriptions médicamenteuses postopératoires
[Seroplex, Kétamine, Droleptan, Morphine (dose administrée inconnue), Paracétamol
Clairance à la créatinine 40ml/min]
faites oralement par des intervenants multiples sans coordination
induisant un surdosage des antalgiques, analgésiques, psychotropes
=> décès « inopiné » par troubles du rythme ?
4 supports de prescription, 4 supports d’administration distincts, connus et …
admis avec "résignation" …
La communication orale peut être
…. ou inefficace
SSR ; homme 82 ans
Médecin remplaçant, méconnaissant les règles
de surveillance biologique du traitement récemment introduit
en substitution des HBPM
absence de collaboration entre pairs
=> Hématome massif du psoas, ré-intervention et transfusions
prolongation de l’hospitalisation de 8 semaines
Le pharmacien : analyse pharmaceutique bien faite
mais avis et alertes non suivis, voire mal ressentis ( ... Licenciement !!!)
Une vision holistique
Penser autrement la santé de demain
L’évolution de la santé guidée par une triple contrainte
 La satisfaction du besoin en santé exigée par les populations
 L’organisation sanitaire centrée sur le parcours de soin du patient
 Le coût de la santé par habitant
Elle prend en compte
 La croissance de la population autonome et en bonne santé
L a résolution par la prévention des problèmes de santé par les collectivités
Le glissement des prises en charge du milieu hospitalier vers les soins primaires
Les complications sont des coûts cachés en termes
 d’individus
de potentiel humain
le recours à l’hospitalisation
d’euros €€€€€€€€€€
E Dufay – 2014
La REMED
Méthode d’EPP reconnue par l’HAS
Consulter le site de l’HAS pour différencier RMM, REMED et CREX
Objectifs
Approches
Réaliser le bilan d’une pratique
au regard de l’état de l’art
Par Comparaison
Méthodes
Audit clinique
Audit clinique ciblé
Revue de pertinence
Optimiser ou améliorer une
prise en charge
Par Processus
Analyse de processus
Chemin clinique
Réunion de concertation
pluri-professionnelle
Traiter un dysfonctionnement,
des évènements indésirables
Par Problème
Analyse de processus
Revue de morbidité mortalité
Revue des erreurs médicamenteuses
CREX
Surveiller un phénomène
important
Par Indicateur
Mise en place et analyse d’indicateurs
IPAQSS => IQSS
19
Ne pas hésiter
Travailler plus et rattraper 30 ans de retard !!!
Quelques pistes connues, incontournables concernant les médicaments
 Organiser la sortie des patients et leur retour à domicile avec un fil conducteur , la
Prescription
Organiser la reprise des traitements pris à domicile à l’entrée et à la sortie des patients
ou conciliation médicamenteuse
 Organiser la prescription après passage aux urgences et transfert du patient en
hospitalisation mais aussi en sortie du bloc opératoire
Structurer un partenariat médecins/pharmaciens sur la prescription médicamenteuse
pour optimiser la stratégie thérapeutique
 Sécuriser la prescription des anticoagulants, les antidiabétiques oraux et injectables, des
antibiotiques et des médicaments inappropriés chez le sujet âgé
 L’AMM et la Commission de transparence …….
 Les présentations industrielles de médicaments …………
Inspiré de René AMALBERTI
E Dufay – 2014
Sécuriser la prise en charge médicamenteuse du patient
Les perspectives d’une autre performance
1. Gestion des risques associés aux soins et erreur médicamenteuse
2. Accompagner une profonde mutation, un saut dans la 5ème dimension
3. La conciliation médicamenteuse
4. Médicaliser le parcours de soin du patient – Le projet MEDISIS
La santé, un défi parmi les défis
Réfléchir et rester audacieux dans un contexte d’oppositions
La santé, un défi parmi les défis
Réfléchir et rester audacieux dans un contexte d’oppositions
La santé, un défi parmi les défis
Réfléchir et rester audacieux dans un contexte d’oppositions
E Dufay – 2014
L’excellence territoriale en Santé
Implanter une dynamique territoriale par la qualité
Guider l’effort de chacun et l’effort commun
Elle s’identifie à la réalisation d’un projet commun, global et à long terme
dont l’ambition est partagée par l’ensemble des acteurs d’un territoire.
Elle tend à assurer la meilleure réussite des projets de chacun
en s’appuyant sur des méthodes d’étude et d’action partagées par tous
 Avoir une vision stratégique commune pour le territoire
 Utiliser la culture de la qualité au service du patient, de l’usager, du citoyen
dans les activités propres de chaque structure, association, collectivité publique
 Prioriser la recherche commune de l’intérêt général
dans les processus transverses de production de soins pour la collectivité.
Adaptation d’après Bourgeteau F. Ecole des Mines de Nancy. 1995
E Dufay – 2014
Une vision holistique
Penser autrement la santé de demain
L’évolution de la santé guidée par une triple contrainte
 La satisfaction du besoin en santé exigée par les populations
 L’organisation sanitaire centrée sur le parcours de soin du patient
 Le coût de la santé par habitant
Elle prend en compte
 La croissance de la population autonome et en bonne santé
L a résolution par la prévention des problèmes de santé par les collectivités
Le glissement des prises en charge du milieu hospitalier vers les soins primaires
Les complications sont des coûts cachés en termes
 d’individus
de potentiel humain
le recours à l’hospitalisation
d’euros €€€€€€€€€€
E Dufay – 2014
Ne pas hésiter
Travailler plus et rattraper 30 ans de retard !!!
Quelques pistes connues, incontournables concernant les médicaments
 Organiser la reprise des traitements pris à domicile à l’entrée et à la sortie des patients
ou conciliation médicamenteuse
 Organiser la prescription après passage aux urgences et transfert du patient en
hospitalisation
 Organiser la prescription en sortie du bloc opératoire
 Structurer un partenariat médecins/pharmaciens sur la prescription médicamenteuse
pour optimiser la stratégie thérapeutique
 Sécuriser la prescription des anticoagulants, les antidiabétiques oraux et injectables, des
antibiotiques et des médicaments inappropriés chez le sujet âgé
 L’AMM et la Commission de transparence …….
 Les présentations industrielles de médicaments …………
inspiré de René AMALBERTI
E Dufay – 2014
Ne pas hésiter
Faire un saut dans la 5ème dimension …
 Le Patient Acteur de Sa Santé "Rien sur moi sans moi"
1. Accessibilité du dossier patient à lui-même
"Let Patient Help"
2. Numérisation des données du patient
par lui-même dans son dossier
et l’utilisation des réseaux 4G
Ne pas hésiter
Faire un saut dans la 5ème dimension …
E Dufay – 2014
Ne pas hésiter
Faire un saut dans la 5ème dimension …
“Nothing about me without me”
Delbanco T. et al. Ann Intern Med. 2012
78% des patients
relatent une amélioration
dans la prise
de leurs médicaments
Kahn M. et al. JAMA 2014
E Dufay – 2014
Ne pas hésiter
Faire un saut dans la 5ème dimension …
Les données numérisées par le patient
D’après S BIERSDORF. MacKinsey. 2014
E Dufay – 2014
La santé, un défi parmi les défis
Réfléchir et rester audacieux dans un contexte d’oppositions
Le programme implanté par le Kaiser Permanente de Californie du Sud
dans 13 centres médicaux a pour objectif de réduire les ré-hospitalisations
chez les bénéficiaires du programme Medicare
Selon un rapport présenté au Sénat américain en 2007,
78% des ré-hospitalisations pourraient être évitées chez ces populations.
Il fait suite au programme-pilote développé par le Kaiser Permanente
de la région Nord-Ouest des USA, qui reposait sur un ensemble de 6 actions :
-
stratification des risques,
compte-rendu d’hospitalisation disponible pour le médecin dès la sortie,
conciliation médicamenteuse,
entretien téléphonique après la sortie,
suivi en temps opportun avec un médecin généraliste,
mise en place d’une assistance téléphonique à la sortie.
Sécuriser la prise en charge médicamenteuse du patient
Les perspectives d’une autre performance
1. Gestion des risques associés aux soins et erreur médicamenteuse
2. Accompagner une profonde mutation, un saut dans la 5ème dimension
3. La conciliation médicamenteuse
4. Médicaliser le parcours de soin du patient – Le projet MEDISIS
E Dufay – 2014
La prise en charge médicamenteuse globale du patient
Prendre conscience de sa complexité
E Dufay – 2014
La conciliation est une action d'amélioration
de la prise en charge médicamenteuse du patient
Dufay E et al La REMED 2.0 – SFPC 2014
E Dufay – 2014
ERMESS
E Dufay – 2014
71 ans – DNID, HTA, dépression, hypercholestérolémie
Motif d'hospitalisation : hémicolectomie
Centre hospitalier de BAYEUX
71 ans – DNID, HTA, dépression, hypercholestérolémie
Motif d'hospitalisation : hémicolectomie
Centre hospitalier de BAYEUX
Un terme, une définition
pour une pratique établie qui nécessite de se structurer
Fiche technique de la SFPC 2013
La conciliation des traitements médicamenteux
est un processus interactif & pluri-professionnel
qui garantit la continuité des soins
en intégrant à une nouvelle prescription
les traitements en cours du patient
E Dufay – 2014
La conciliation médicamenteuse
proactive / rétroactive
SFPC 2014 – Fiche technique
La conciliation médicamenteuse à l'admission
un processus en 5 étapes
Étape 1
La recherche active d’informations sur les traitements du patient
auprès du patient et de son entourage,
auprès des professionnels de santé de soins primaires et ceux d’établissements de santé,
par l’exploitation de systèmes documentaires et/ou de bases de données
Étape 2
La formalisation d’une liste exhaustive et complète des médicaments
la juste liste des médicaments concerne les médicaments pris par le patient observant ou non,
prescrits ou non par un médecin.
Nécessité de croiser au moins 5 sources d’informations pour une confiance dans la liste
Étape 3
La comparaison de la liste avec la prescription hospitalière à l’admission
pour repérer les divergences entre la liste et l'ordonnance rédigée à l'admission
pour qualifier la ligne de prescription du médicament
comme ligne arrêtée, suspendue, poursuivie, modifiée, substituée ou ajoutée
pour signaler si cette information est documentée ou non documentée
Étape 4
La caractérisation des divergences observées selon l’intention
comme divergences intentionnelles non documentées
et divergences non intentionnelles = erreurs médicamenteuses
Activité
médicale
Étape 5
La rédaction d’un complément d’information ou d’une nouvelle prescription
pour poursuivre la prise en charge médicamenteuse sécurisée du patient en tant que de besoin.
Il s’agit de l’acte médical de conciliation proprement dite
Activité
médicale
Activité
pharmaceutique
Activité
pharmaceutique
Activité
pharmaceutique
E Dufay – 2014
La conciliation pour régler un problème
une enquête de pratique
Résultats du Centre Hospitalier de Lunéville – octobre 2011 – P = 29 patients et L= 214 lignes
1ère itération par les urgences
54,7%
2ème itération par les services de soins
81,3%
3ème itération par la pharmacie
%
10%
20%
30%
40%
100,0%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
Lignes de médicaments identifiées par les urgentistes et complètes. L = 117
Lignes de médicaments identifiées par les services de soins et complètes. L = 174
Lignes de médicaments identifiées par la pharmacie et complètes. L = 214
1ère itération
Le personnel des urgences identifie 54,7% des lignes de médicaments de façon complète
mais ne mentionne pas les sources d'information utilisées
cela correspond à 24,1% des patients ayant un bilan médicamenteux complet
2ème itération
Le personnel du service de soin identifie 81,3% des lignes de médicaments
3ème itération
La valeur ajoutée de l'équipe pharmaceutique est d'approcher les 100% de lignes de médicaments
et de formaliser la juste liste par la conciliation.
La conciliation pour régler un problème
données de la littérature
Chez le sujet de 65 ans et plus, hospitalisé après passage aux urgences
Indicateurs
France
France
France
Belgique
Canada
T Vira et al
2006
P Cornish et al
2005
0.9
251 / 281
1.1
222 / 201
1.9
379 / 197
1.2
69 / 60
0.9
140 / 151
39.1%
110 / 281
45.8%
92 / 201
60.4%
119 / 197
38.3%
23 / 60
53.6%
81 / 151
B Michel et al
Strasbourg
2011
E Dufay et al
Lunéville
2011*
0.8
428 / 513
% de patients conciliés 30.4%
156 / 513
ayant au moins 1 EM
Nbre d’EM corrigées
/ patient concilié
Leguelinel et al S Steurbaut et al
Nîmes
2010
2011
Canada
EM = Erreur Médicamenteuse
* Dufay E et al. La conciliation des traitements médicamenteux : détecter, intercepter et corriger
les erreurs médicamenteuses à l'admission des patients hospitalisés.
Dr ROUX
Clarisse
& Dr VIII
DOERPER
Sébastien – La conciliation médicamenteuse
Risque
et qualité
2011 ; volume
n°2 : 130-138
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
4 paramètres à prendre en compte
Accessibilité
La source d'information (SI) existe-t-elle ?
oui
Disponibilité
L'information de cette SI est-elle mise à disposition ?
oui
Exhaustivité
Juste liste
Toutes les spécialités sont-elles identifiées ?
[exhaustivité x complétude]
oui
Capacité
Informationnelle
de la SI
[disponibilité x complétude]
Complétude
Toutes les informations
(dosage, posologie, forme galénique et voie d'administration)
sur les médicaments sont-elles connues ?
Bonhomme J et al. La juste des listes des médicaments à l'admission du patient hospitalisé : de la fiabilité des sources d'information
Risques et Qualité en milieu de soins 2014; volume X n°4 : 239-245
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
• Quelles sont les sources à consulter ?
•
...
•
...
•
...
•
...
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
les sources à consulter
 Entretien avec le patient
 Ordonnances apportées par le patient
 Consultation du Dossier Pharmaceutique
 Fiche de liaison de l'EHPAD
 Entretien avec la famille
 Entretien avec médecin spécialiste
 Entretien avec le pharmacien d'officine
 Entretien avec l'infirmière à domicile
 Entretien avec le médecin traitant
 Dossier Médical Patient antérieur
 Lettre du médecin traitant
 Logiciel d'aide à la prescription
 Lettre au médecin traitant
 Base de données « Réseaux locaux »
 Médicaments apportés par le patient
 ...
 Liste des médicaments du patient
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
les sources à consulter
Résultats
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
les sources à consulter
 10,1 % des patients conciliés ont bénéficié
d’une consultation de leur DP – 189 / 1 866
 66,7 % des patients ont un DP
– 126 / 189
 90,4 % des lignes de médicaments
de la juste liste présents sur le DP – 905 / 1 001 // 126
versus
89,3 % des lignes de médicaments de la juste liste données par la pharmacie de ville
64,7 % des lignes de médicaments de la juste liste données par le médecin traitant
43,1 % des lignes de médicaments de la juste liste présents sur la lettre du médecin traitant
Étape 1
La recherche active d'information
les sources à consulter
Quelques règles à proposer pour établir la juste liste…
- consulter le dossier patient si celui-ci est constitué
- prioriser un contact avec l’EHPAD si le patient est résident
- avoir un contact immédiat avec le patient ambulatoire
- privilégier le pharmacien d’officine comme source d’information
pour connaître ses référents
- consulter les autres sources selon les circonstances
- consulter au moins 3 sources d’information
- interrompre la recherche de la juste liste s’il y a consensus
- consulter 5 sources d’information pour donner confiance dans le résultat
- à situation complexe, consultation complète des sources d’information
- mentionnées dans la juste liste les sources consultées
- signer la juste liste = le bilan médicamenteux par le pharmacien pour validation
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
un exemple
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
un exemple
E Dufay – 2014
Étape 1
La recherche active d'information
un exemple
E Dufay – 2014
Étape 2
La formalisation de la juste liste
un exemple
E Dufay – 2014
La comparaison de la juste liste à l'ordonnance
Étape 3
comment repérer les divergences
Comment repérer les divergences ?

...

...

...

...
E Dufay – 2014
Étape 3
La comparaison de la juste liste à l'ordonnance
comment repérer les divergences
E Dufay – 2014
Étape 3
La comparaison de la juste liste à l'ordonnance
comment repérer les divergences
E Dufay – 2014
Étape 3
La comparaison de la juste liste à l'ordonnance
comment repérer les divergences
ligne de médicament à concilier
principe actif, dosage, forme galénique, posologie, voie d'administration
arrêtée
poursuivie
ajoutée
suspendue
substituée
modifiée
documentée
non documentée
absence de divergence
ou
divergence documentée
divergence
E Dufay – 2014
Étape 3
La comparaison de la juste liste à l'ordonnance
comment repérer les divergences
ligne de médicament à concilier
principe actif, dosage, forme galénique, posologie, voie d'administration
documentée
absence
de divergence
ou
divergence
intentionnelle
Divergences
non documentée
sont-elles intentionnelles
ou non?
divergence
intentionnelle
divergence
non intentionnelle
=
erreur
médicamenteuse
E Dufay – 2014
Étape 4
La caractérisation des divergences
un exemple
pharmacien
E Dufay – 2014
Étape 4
La caractérisation des divergences
un exemple
pharmacien
médecin
E Dufay – 2014
Étape 5
La conciliation proprement dite
rédiger un complément d'information ou une nouvelle prescription
ligne de médicament à concilier
principe actif, dosage, forme galénique, posologie, voie d'administration
documentée
non documentée
absence
de divergence ou
divergence intentionnelle
divergence
intentionnelle
prescription
à valider
information
à tracer
erreur
médicamenteuse
(= divergence non intentionnelle)
prescription
à modifierE Dufay – 2014
La conciliation à l'admission
bilan 2010 - 2014
Nombre de passages aux urgences
environ 17 000 / an
Nombre d'hospitalisations après passage aux urgences
environ 4 000 / an
Nombre de patients 65 ans et plus hospitalisés
après passage aux urgences
environ 2 000 / an
Temps consacré à la conciliation par l'équipe
pharmaceutique
30 min +/- 15 min par patient
La conciliation à l'admission
bilan 2010 - 2014
Maturation de l’activité de conciliation au CHL
Janvier 2012
Octobre 2011
Février 2010
Avril 2011
Doerper S, Morice S, Piney D, Dony A, Baum T, Perrin F, Guillaume V, Vidal A, Ferry O, Peter N, Azizi Y, Vouaux V, Rosa D, Dufay E.
La conciliation des traitements médicamenteux : logigramme d'une démarche efficiente pour prévenir ou intercepter les erreurs médicamenteuses
à l'admission du patient hospitalisé.
Le Phamacien Hospitalier & Clinicien 2013 Sept; 48(3) : 153-160
La conciliation à l'admission
bilan 2010 - 2014
92,8% des patients conciliés
- 4 449 / 4 796
51,2% des patients conciliés dans les 24h - 2 278 / 4 449
19,6% des patients conciliés en proactif
- 873 / 4 449
47,9% des patients conciliés avec > 1 EM - 2 130 / 4 449
4 989 EM interceptées et corrigées
– [min=1 – max=9] EM / patient
La conciliation à l'admission
bilan 2010 - 2014
Implanter la culture de sécurité… caractériser les erreurs
- Nature de l'erreur médicamenteuse
N = 4 989 EM
EM : erreur médicamenteuse
EIG : événement indésirable grave
Dufay E. et al. The clinical impact of medication reconciliation at a French hospital.
Analysis of 1677 medication errors. 2014
- 5,2 % des EM de gravité majeure - Concordance de 93,1 % - kappa = 0,84
- soit 4,2 % des patients conciliés auraient eu un EIG
La conciliation à l'admission
bilan 2010 - 2014
Suivi des événements sentinelles
- décès en cours d’hospitalisation
- transfert du patient en soins intensifs
- ré-hospitalisation non programmée à 30 jours
Une étude complémentaire
-
mai 2010 à avril 2011 – 12 mois
population éligible :  65 ans hospitalisée ap passage aux urgences
382 patients inclus
136 patients non conciliés versus 215 patients conciliés
12,5 % (17) versus 8,9 % (19) de ré-hospitalisations non programmée à 30j
diminution du taux de 29,3 % (NS)
en France, âgés  75 ans : taux de ré-hospitalisation à 30j de 14 %
La conciliation à l'admission
impact clinique
Évaluation de la gravité des conséquences
des erreurs médicamenteuses interceptées et corrigées
à l'admission du patient hospitalisé
au centre hospitalier de Lunéville
Dufay E, Morice S, Dony A, Baum T, Doerper S, Vidal A, Peter N, Azizi Y, Rauss A, Guillaume V, Ferry O, Vouaux V, Rosa D, Piney D.
The clinical impact of medication reconciliation at a French hospital admission - Analysis of 1677 medication errors. International Journal
of Pharmacy Practice 2014; in press
La conciliation à l'admission
impact clinique
Population éligible
Patients de 65 ans et plus, passés par les urgences
et hospitalisés en service de court séjour
Période d’étude
27 jan 2010 au 04 sept 2012
Modalités de caractérisation
Caractérisation immédiatement après détection de l’EM
Gravité potentielle du risque sur les 6 mois qui suivent la détection
Évaluation en double insu par un binôme médecin pharmacie
Taxonomie 2012 de la SFPC
La conciliation à l'admission
impact clinique
Expliquer la démarche
Classification de la SFPC 2014 - REMED
Les 6 éléments signifiants de la taxonomie
1ère caractérisation
Les produits de santé impliqués dans l’EM
2ème
caractérisation
La nature de l’EM
3ème
caractérisation
Le niveau de réalisation de l’EM
4ème
caractérisation
La gravité constatée de l’EM
5ème
caractérisation
La puissance du risque associée à l’EM
6ème
caractérisation
L’étape initiale de survenue de l’EM
La conciliation à l'admission
impact clinique
Gravité de
l’erreur médicamenteuse
Un des éléments signifiants de la classification de l’EM
Mineure
EM sans conséquence pour le patient
Significative
EM avec surveillance accrue pour le patient mais sans conséquence clinique
pour lui
Majeure
EM avec conséquences cliniques temporaires pour le patient
Critique
EM avec conséquences cliniques permanentes pour le patient
Catastrophique
EM avec mise en jeu du pronostic vital ou décès du patient
Traitement ou intervention ou transfert vers un autre établissement,
induction ou allongement du séjour hospitalier, à l’origine d’une atteinte
physique ou psychologique réversible
A l’origine d’une atteinte physique ou psychologique permanente irréversible
La conciliation à l'admission
impact clinique
Gravité de 1677 EM interceptées et corrigées
Physicians
mineure
Pharmacist
SEVERITY
Minor
Significant
Major
Total
Minor
1160
16
3
1179
Significant
64
315
6
385
Major
15
11
87
113
Total
1239
342
96
69,1%
significative
18,8%
1677
5,2% des EM sont de gravité majeure - 87/1677
4,2% des patients conciliés auraient pu subir un EIG - 67/1614
Taux de concordance de 93,1% - kappa = 0,84
EM : erreur médicamenteuse
EIG : événement indésirable grave
majeure
5,2%
La conciliation à l'admission
impact clinique
Nature
(ou type)
des 1677 EM selon leur gravité
La conciliation à l'admission
impact clinique
Classes ATC impliquées selon la gravité des 1677 EM
La conciliation de sortie
un terme, une définition
Processus interactif qui garantit la continuité
du traitement médicamenteux
lors du retour à domicile du patient hospitalisé
pour transmission en temps utile d'une information validée
- au patient et l'aider à poursuivre son traitement médicamenteux
à domicile
- au pharmacien d'officine et optimiser son acte de dispensation
- au médecin traitant et intégrer à sa nouvelle prescription
les modifications apportées au traitement pendant l'hospitalisation
La conciliation de sortie
un terme, une définition
Décision médicale de sortie
Préparation pour remise au patient
des documents de sortie – Médecin, IDE
Rédaction & envoi à la pharmacie
du document de conciliation – Médecin, IDE
Formalisation & envoi aux professionnels de ville
du document de conciliation - Pharmacien, médecin
Information sur le traitement du patient
- Pharmacien
Ordonnance de sortie
Courrier médical provisoire
Prescription médicale de transport
Carton de RDV
Fiche de conciliation de sortie
provisoire
Courrier conciliation sortie
Fiche information patient
Sortie du patient
Rédaction & envoi du courrier de sortie final
– Médecin
La conciliation de sortie
un terme, une définition
La conciliation de sortie
un terme, une définition
La conciliation de sortie
un terme, une définition
La conciliation de sortie
un terme, une définition
520 patients conciliés à l’admission en chirurgie
36,0% patients conciliés à la sortie
– 187/520
avec retour d'information vers le médecin traitant et le pharmacien d'officine
via leurs messageries sécurisées
Parmi ces 187 patients conciliés à la sortie
58,3% ont bénéficié d'une information personnalisée
avec remise de la fiche d'information patient par le pharmacien – 109 / 187
22 min + 5 min par patient
Leviers d’action & barrières
Et si vous deviez mettre en œuvre la conciliation
dans votre établissement ?

...

...

...

...
Les fondamentaux
pour implémenter la conciliation dans un établissement de santé
Institutionnaliser la démarche avec priorisation de la Direction
Réaliser l'étude d'opportunité
pour soutenir la décision de mise en œuvre du projet
Inscrire le projet de la conciliation médicamenteuse dans le CPOM, la PACQSS
et dans le programme de sécurité thérapeutique médicamenteuse
consécutif à l’arrêté du 06 avril 2011
Inscrire la démarche de conciliation comme une EPP pérenne
approche par processus, par événement indésirable et par indicateur
Désigner un chef de projet et une équipe projet pluri-professionnelle
incluant notamment les pharmaciens, urgentistes et anesthésistes
Définir le processus global de conciliation applicable à une population cible
dans un service pilote et son extension aux services de soins
Mener une conduite de projet
avec identification des ressources, du planning et du budget
E Dufay – 2014
Les prérequis
pour mettre en œuvre la conciliation au cours de la prise en charge du patient
Identifier les personnes ressources
impliquées dans le processus de conciliation
Identifier le service test
motivé et ouvert à la démarche
Établir un plan de formation
à destination des personnes ressources
Formaliser les outils de la conciliation
Fiche de recueil, fiches de conciliation, bases de données
Organiser l'accès au dossier patient et aux prescriptions médicamenteuses
pour les personnes ressources de la conciliation
dont les pharmaciens
Structurer le système d’information de la conciliation
en lien avec la prescription [informatisée]
intégré au SIH de l’établissement
E Dufay – 2014
Les facteurs favorisants
la mise en œuvre de la conciliation
Le contexte actuel associé à la Stratégie Nationale de Santé
La culture de la qualité dans la structure
ainsi que la culture de la mesure
Les attentes du patient en termes d’information
sur sa prise en charge thérapeutique médicamenteuse
La petite taille de l’établissement de santé, de son bassin de population
et du nombre de ses correspondants de ville, pharmaciens et médecins
La vision globale de conciliation médicamenteuse
incluant l’ensemble des points de transition
E Dufay – 2014
Les facteurs favorisants
la mise en œuvre de la conciliation
Le profil du patient à haut niveau de risque de ré-hospitalisation
et le degré d’observance de son traitement
Les collaborations pluri-professionnelles ville-hôpital déjà en place
La maturité du système d’information de la structure
L’accès au Dossier pharmaceutique par les professionnels de santé
Pharmaciens, anesthésistes, urgentistes, gériatres
L’analyse pharmaceutique systématisée des prescriptions
en vue d’améliorer la pertinence des traitements
Le suivi des erreurs médicamenteuses
comme indicateur d’impact clinique
déclinant les médicaments en cause,
le type d'erreur médicamenteuse,
& la gravité potentielle.
E Dufay – 2014
Les facteurs favorisants
la mise en œuvre de la conciliation
VOUS…..
Votre dynamisme
Votre enthousiasme
Votre conviction
Votre volonté d’entrer et de faire entrer votre établissement
dans la 5ème dimension !
E Dufay – 2014
Sécuriser la prise en charge médicamenteuse du patient
Les perspectives d’une autre performance
1. Gestion des risques associés aux soins et erreur médicamenteuse
2. Accompagner une profonde mutation, un saut dans la 5ème dimension
3. La conciliation médicamenteuse
4. Médicaliser le parcours de soin du patient – Le projet MEDISIS
E Dufay – 2014
Le projet MEDISIS
Sécuriser le parcours de soins du sujet âgé
et sa prise en charge médicamenteuse
Représentant légal du CHL - Jérôme GOEMINNE, Directeur
Président de CME – Dr David PINEY, Pharmacien
Coordonnateur - Dr Alexandre DONY, Pharmacien
Responsable du Pôle Génie médical - Mme Edith DUFAY, Pharmacien
2014
E Dufay – 2014
Un contexte favorable

Programme national pour la sécurité des patients [1]
" supprimer peu à peu les points de rupture dans la prise en charge
provoqués par les multiples cloisonnements "

Rapport IGAS
"

[2]
renforcer la continuité du parcours de soins
aux points de transition thérapeutique "
Certification des établissements de santé 2014
"
[3]
la continuité du traitement médicamenteux est organisée,
de l’admission jusqu’à la sortie, transferts inclus" Le patient traceur
[1] Programme national pour la sécurité des patients. DGOS, DGS, HAS. Paris, France, Février 2013 : 1-28
[2] Inspection Générale des Affaires Sociales. Le circuit du médicament à l'hôpital. Rapport : Tome 1. Paris, France, mai
2011 : N°RM2011-063P:56
[3] Haute Autorisé de Santé. Manuel de certification des établissements de santé V2010 révisé 2011. Paris, France, Avril
2011 : 1-110
E Dufay – 2014
Hausse du recours à l’hôpital avec l’âge (2002)
44% des hospitalisations
en urgence≥75 ans
versus 23% entre 60 et 74 ans
Présentation Dr Michel Varroud Vial HAS - 12/06/2013
Taux de recours aux urgences
selon âge et sexe (2008)
Présentation Dr Michel Varroud Vial HAS - 12/06/2013
Enquête sur 537 hôpitaux US
engagés dans la réduction des ré-hospitalisations
pour infarctus du myocarde et insuffisance cardiaque
Mise en œuvre de 4,8 interventions
sur les 10 recommandées
•
•
•
•
•
Liens avec EHPAD : 68%
Education sur traitement : 77%
Conciliation : 54%
Lien avec MT à la sortie : 37%
Suivi post-sortie : 36%
Bradley
Journal of the American College of Cardiology. 2012
Présentation Dr Michel Varroud Vial HAS - 12/06/2013
Le projet MEDISIS
Vers une nouvelle hospitalité
Le projet MEDISIS
1, Le programme
2, Le système
d’information
3, L’étude
Terre Oméga
&
Perspectives
Organiser les soins autour des patients avec une approche "Parcours de soins"
S’appuyer sur la connaissance globale qu’a le médecin traitant de son PATIENT
Renforcer la coopération entre professionnels d'un même territoire
et en particulier avec le médecin traitant
Considérer les transitions ville/hôpital
comme une rupture dans le parcours de soins du patient
Sécuriser la sortie d'hospitalisation du patient
Clarifier la prise en charge médicamenteuse du patient
Capitaliser sur nos expériences dans le Lunévillois
La maîtrise de la conciliation par les professionnels du CH de Lunéville
avec retour d’information vers le médecin traitant
L'utilisation du DP par les médecins et les pharmaciens
L’application de programmes d’accompagnement thérapeutique du patient
L’analyse pharmaceutique pour améliorer la pertinence des prescriptions
L’évaluation médicale des pratiques professionnelles
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
Les 6 actions pivots du programme
Le projet
Le programme
Conciliation
& admission
Eligibilité
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Perspectives
 La conciliation médicamenteuse à l'admission et à la sortie
du patient hospitalisé
 L’identification des patients éligibles selon des critères
prédéterminés et sur consentement du médecin traitant
 L’évaluation psycho-sociale gérontologique et gériatrique
du patient formalisée par le plan de soin personnalisé
 La révision globale des traitements médicamenteux
en réunion de concertation pluri-professionnelle et
entre médecins traitant/hospitaliers
 La délivrance du livret personnalisé de sortie au patient
 L'accompagnement thérapeutique du patient en 6 séances
durant les 30 jours qui suivent son hospitalisation entre
pharmaciens hospitalier/d’officine et infirmière libérale
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
MT
93%P – Admiss°
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens Ville/Hôpital
Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
PPS + LPS
Accompagnement
Évaluation
❹
❺
Conciliation
s
Eligibilité
❶
❷
❸
❶
❻
H
H
S
A







H
30
EM liées à un défaut de transmission entre ville/hôpital
2000 patients conciliés à l’admission /10 000P hosp & 4000P hosp ap urgences
Patients ≥65 ans hospitalisés MC ap. passage aux urgences
90 % des médicaments du bilan présents sur le DP
61% des patients conciliés avec ≥ 1 EM
2 200 EM interceptées/an - [min=1 – max=9] EM / patient
Une information partagée le jour même de la sortie du P
H : hôpital – P: patients – DP : dossier pharmaceutique – MC : médecine chirurgie – EM : erreur médicamenteuse
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
93%P – Admiss°
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens Ville/Hôpital
Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
≥3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
PPS + LPS
Accompagnement
Évaluation
❹
❺
Conciliation
s
❶
Eligibilité
❷
❸
H
A
❻
❶
H
S
H
30
 Patients à haut risque
d’événements indésirables associés aux médicaments
 Fiche d ’éligibilité au programme MEDISIS
 File active de 400 patients de plus de 65 ans
hospitalisés après passage aux urgences
 Généralisation du programme MEDISIS au CHL
à tous les patients hospitalisés ? Une perspective
P: patients - HAS : haute autorité de santé
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
MT
93%P – Admiss°
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens Ville/Hôpital
Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
Accompagnement
Évaluation
Conciliation
s
❶
Eligibilité
❷
❸
❹
PPS + LPS
❺
❶
❻
H
H
S
A
H
30
 Une des activités de la filière gériatrique intra et extra hospitalière
 Contribution à la coordination hospitalière d’appui pour les soins primaires
 Émission et diffusion du plan personnalisé de soins, synthèse selon 3 volets
- diagnostic et prise en charge globale par un gériatre ou IDE clinicien
- attentes et besoins exprimés par le patient
- évaluation de l’offre territoriale en prestations
 Prise en charge sociale précoce et adaptée en relais d’hospitalisation
 Réduction de la durée du séjour d’hospitalisation
H : hôpital – P: patients – PSG : psycho-social et gériatrique
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
93%P – Admiss°
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens Ville/Hôpital
Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
PPS + LPS
Accompagnement
Évaluation
❹
❺
Conciliation
s
❶
Eligibilité
❷
❸
❶
❻
H
H
S
A
H
30
 Partager l’information entre médecins ville/hôpital
en réunion de concertation pluri-professionnelle et en vidéoconférence
 La pertinence et la sécurité des prescriptions de médicaments
 La connaissance des recommandations de pratique clinique
PMSA de la Haute autorité de santé
OP MED du PREPS 2013 des Hôpitaux Universitaires de Lyon
Stop & Start, Liste de Laroche, Antibio-guide de Lorraine
Never events de l’Agence nationale de sécurité des médicaments
H : hôpital – RCP : réunion de concertation pluri-professionnelle
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
Centre hospitalier de Lunéville
08/02/14
Révision globale du projet thérapeutique
Identité patient :
Le projet
Date de naissance :
Conciliation
& admission
Eligibilité
- Polymédication
Date d'admission :
02/02/14
Médecin traitant :
- Syndrome gériatrique
Date de sortie prévue :
08/02/14
Pharmacie d'officine : Dr Chanal
Médecin traitant
Dr Kuta
Médecin gériatre
Dr Chanal
Pharmacien d'officine
Dr Dony
Pharmacien hospitalier
Historique de la ligne
TANAKAN 40MG CP
Traitement habituel
suspendu
Traitement habituel poursuivi
DT 2
POIDS
M
1
VESICARE 5MG CP
M
1
Posologie/voie
S
N
1
0
(+2) si douleur bas ventre
HTA
Hyperuricémie
Coronaropathie stentée 2012
Allergies
Comorbidités
RTUV + 3 mois BCG (polypes)
Uricémie
non dosée
Clairance de la créatinine
29 ml/min
MDRD
Pression artérielle
non renseignée
RAS
Liste des médicaments au 08/02/2014
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Antécédents chirurgicaux
3/6
- Antécédent d'hospitalisation non programmée ≤ 6mois
Glaucome bilatéral
Cancer de la prostate traité par radio-chimiothérapie. RTUP en 2013
Rétention aiguë d'urines
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Dr Harment
Antécédents médicaux
Dr Harment
Nom/dosage/forme
Conciliation
& sortie
Score MEDI-6/ Critères positifs
Médecin hospitalier : Dr Hollard
Motif d'hospitalisation :
Révision
Age : 83
Médecine A
Participants à la réunion
Le programme
17/10/31
Service d'hospitalisation
Action en
Proposition d'optimisation
cours d'hospit
Date de début
Pathologie
long cours
Troubles cognitifs
Suspendu
arrêté
La revue Prescrire
1 mois
Douleurs bas ventre
Suspendu
arrêté
Référentiels de bon
usage : HAS, ANSM,
Sociétés savantes
Eztrol 10mg cpr
1
0
0
0
long cours
HTA
suspendu
poursuivi
SIMVASTATINE 20MG CP
1
0
0
0
long cours
Hypercholesterolémie
poursuivi
poursuivi
TEMERIT 5MG CP
1
0
0
0
long cours
HTA
poursuivi
poursuivi
FUROSEMIDE 20MG CP
1
0
0
0
long cours
HTA
poursuivi
poursuivi
DIFFU-K 600MG GELULE
1
0
0
0
long cours
Hypokaliémie
poursuivi
poursuivi
Spiriva 18µg gél inhal
1
0
0
0
long cours
BPCO
poursuivi
poursuivi
ALLOPURINOL 200MG CP
1
0
0
0
long cours
Hyperuricémie
poursuivi
poursuivi
Référentiels utilisés
Commentaire
motif d'hospit= RAI arrêter ce médicament
définitivement
poursuivre à domicile
LYRICA 150MG GELULE
1 PAR JOUR
long cours
Douleur neuropathique
poursuivi
modifié
RCP
1 gélule matin et soir car demie-vie courte.
Lysanxia 40mg cpr
1 PAR JOUR
long cours
Anxiété
poursuivi
modifié
Stop&start /Liste de
Laroche
Longue demi vie inappropriée chez l'âgé : à
modifier par Alprazolam 0,25mg cpr 3 fois par jour.
Avec augmentation progressive poso
Référentiels de bon
usage : HAS, ANSM,
Sociétés savantes
Antibioguide : diminuer la poso de moitié en cas
d'insuffisance rénale aiguë
Liste de Laroche
Nbx facteurs de risque cardio vasculaire + stent
récent. Ajout de Kardegic 75mg sachet 1/jour
1
0
1
0
long cours
Prévention hémorragies
digestives lors d'un
traitement par Kardégic
poursuivi
poursuivi
Augmentin 1g/125mg sachet
1
1
1
0
Aigüe
Exacerbation BPCO
Ajouté
modifié
Kardégic 160mg sachet
0
1
0
0
Sortie d'hospitalisation
Prévention IIaire
thromboses artérielles
pose d'un stent coronaire
Traitement habituel modifié Inexium 20mg cpr
Perspectives
Ajouté en cours
d'hospitalisation
ajouté
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
93%P – Admiss°
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens Ville/Hôpital
Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
PPS + LPS
Accompagnement
Évaluation
❹
❺
Conciliation
s
Eligibilité
❶
❷
❸
❶
❻
H
H
S
A
Six






H
30
rubriques du Livret personnalisé de sortie
Mes interlocuteurs
Mes rendez-vous
Mes séances d’accompagnement thérapeutique
Mes médicaments à la maison
Des rappels pour tous
Je pense à discuter avec mon médecin des sujets suivants
H : hôpital – PPS : plan personnalisé de soins – LPS : livret personnalisé de sortie – ETP : éducation thérapeutique du patient
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
93%P – Admiss°
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens IDE Ville/Hôpital Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
Accompagnement
Évaluation
Conciliation
s
❶
Eligibilité
❷
❸
❹
PPS + LPS
❺
❶
❻
H
H
H
30
S
A
Une collaboration ville/hôpital
URPS - Pharmaciens d’officine
URPS - Infirmières libérales
Consultations - entretiens téléphoniques - visites à domicile
Séances individuelles et non collectives
Formation aux outils OMAGE par le Pr S LEGRAIN
H : hôpital – ETP : éducation thérapeutique du patient
1ère séance H
Pourquoi suis-je hospitalisé ?
2ème séance H
Pourquoi mon traitement change ?
3ème séance V
Suis-je un patient observant ?
4ème séance V
Comment être acteur de ma santé
après ma sortie d'hospitalisation ?
5ème séance V
Est-ce que je connais bien mon traitement ?
Ai-je des problèmes non résolus ?
6ème séance H
Bilan de l‘accompagnement thérapeutique
et évaluations
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
Le projet
Le programme
Conciliation
& admission
Eligibilité
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Perspectives
1ère séance H - Pourquoi suis-je hospitalisé ?
Diagnostic d'hospitalisation
Lien avec les maladies chroniques
Objectifs et suites de l'hospitalisation
Demandes/attentes du patient
OMAGE
2ème séance H - Pourquoi mon traitement change ?
Les médicaments et leur indication
Explication de la balance bénéfices/risques
Explication des événements intercurrents durant l'hospitalisation
et des traitements associés
Signalement d'un événement indésirable par le patient
3ème séance V - Suis-je un patient observant ?
Comment ne pas oublier de prendre mes médicaments ?
Traitements à poursuivre permanents, temporaires
Aide à l’explication des liens Maladies-Symptômes-Traitements
Surveillance et risques associés aux traitements
Perception des indications du médicament en lien avec la pathologie
et l'observance et l’évitement des oublis
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
4ème séance V - Comment être acteur de ma santé après ma sortie
Le projet
Le programme
Eligibilité
Conciliation
& admission
d'hospitalisation ?
OMAGE
Prises en charge complémentaires après la sortie
Contacts et rendez-vous médicaux
Résultats des examens complémentaires ou biologiques
Actualisation de la liste des médicaments
Suivi du poids
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
5ème séance V - Est-ce que je connais bien mon traitement ?
OMAGE
Ai-je des problèmes non résolus ?
Point sur l'observance des traitements par le patient
Gestion des situations à risque de déstabilisation de ma santé
Recherche des effets indésirables/signes s’alerte
Conduites à tenir si situation à risque, problème ou urgence
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Perspectives
6ème séance H - Bilan d‘accompagnement thérapeutique et évaluation
Réalisation des objectifs
en termes de connaissances/compétences d’auto-soins et de sécurité
Satisfaction du patient et des professionnels
Recours à l’hospitalisation du patient dans les 30 jours après retour à domicile
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
36%P - Sortie
Offre territoire
Stratégie thérapeutique
93%P – Admiss°
Besoins P
Médecin traitant
Pharmaciens Ville/Hôpital
Recours H H
Utilisation DP
19%P conciliés
Diagnostic
Référentiels
Partage d’info
6 séances
Activités
Ville/Hôpital
3 critères HAS
RéseauLu
Prescription
Information P
ETP Polymédication
Satisfaction
Évaluation PSG
Révision RCP
Accompagnement
Évaluation
Conciliation
s
❶
H
A
Eligibilité
❷
❸
❹
PPS + LPS
❺
❶
❻
H
S
H
30
L’étude Terre Oméga
- étude sur 3 ans de 2014 à 2017
- recours à l’hospitalisation à 30 jours après retour à domicile du patient
incluant le passage aux urgences ainsi que
l’hospitalisation programmée et non programmée
- coûts évités associés au recours à l’hospitalisation
- projet de soumission au PREPS 2015 de la DGOS
H : hôpital
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
Indicateurs d'activité

Le projet
Le programme

Eligibilité

Conciliation
& admission
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique



Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Perspectives



File active des patients
MEDISIS
Taux d'éligibilité au
programme MEDISIS
Nombre de dossiers
ouverts pour un
accompagnement
thérapeutique personnalisé
(ATP)
Nombre de patients ayant
bénéficié d'un diagnostic
éducatif individuel
Nombre de patients ayant
bénéficié d'un ATP
Nombre de patients ayant
suivi la totalité des séances
d’ATP
Nombre de patients ayant
eu une évaluation
individuelle des acquis
Nombre total de séances
réalisées
Nombre de personnel
réalisant l‘ATP
Indicateurs de résultats


Indicateurs de qualité
Taux de recours précoce à
l'hospitalisation 30 jours
incluant le taux de passage
aux urgences et le taux de
ré-hospitalisation

Nombre de lignes de
traitement modifiées après
révision globale
du projet thérapeutique


Taux d'objectifs
prédéterminés atteints
lors du bilan d’ATP

Coûts évités associés à la
diminution du recours à
l’hospitalisation




Taux de satisfaction des
patients
Taux de satisfaction des
professionnels
Taux de réalisation du
programme MEDISIS
Taux d’ATP avec bilan
Taux de complétude de
l’ATP
Nombre de patients
interviewés n'ayant pas
réalisés l’ATP
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
Le projet
Le programme
Eligibilité
Conciliation
& admission
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Perspectives
Fiche de conciliation à l'admission
Fiche de consentement du médecin traitant
Le Dossier Pharmaceutique
Fiche d'éligibilité des patients à MEDISIS
Base de données "Patients MEDI-6"
Mail d’information pour les liaisons ville-hôpital et hôpital-ville
Dossier Patient CORA ® DPE/DPS
Fiche d'information du patient sur MEDISIS
Fiche de consentement du patient
Plan personnalisé de soins
Livret personnalisé de sortie du patient
Fiche de révision des traitements du patient utilisée en RCP
Bonnes pratiques "OP MED" DGOS PREPS 2013 HC Lyon - SFPC
Fiche de conciliation à la sortie
Programme des 6 séances d‘accompagnement thérapeutique du patient
Outils de l’ATP dont le système d’information sur les échanges professionnels
Questionnaires de satisfaction patient et professionnels de santé
Indicateurs d'activité, de qualité et d’impact clinique
E Dufay – 2014
Le projet MEDISIS
Système d’information territorial partagé
Le projet
Une collaboration avec le GCS TéléSanté Lorraine
et les éditeurs de logiciels
Le programme
Eligibilité
Conciliation
& admission
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
 Les messageries sécurisées Apicript ® et Pharmacript ®
 Le logiciel pour établir le bilan médicamenteux
à partir de l'information issue du Dossier Pharmaceutique
 Le logiciel d’aide à la prescription du centre hospitalier de Lunéville
qui intégrera le système d’information de la conciliation
à l’admission et à la sortie du patient – Fiche de conciliation de sortie et lettre de liaison
 Les techniques de l’information et de la communication pour faciliter
la RCP via notamment l'utilisation de web-conférences
 Insertion du projet thérapeutique révisé intégré au DPI
ainsi que le plan personnalisé de soins et le livret personnalisé de sortie
 Accès du patient à son livret personnalisé de sortie informatisé
 Conduite de la réflexion sur l’axe ❷ "Rien sur moi sans moi"
Perspectives
E Dufay – 2014
Le programme MEDISIS
6 actions pivots – 1 ligne directrice, le médicament
Le projet
Le programme
Programme
MEDISIS
Architecture
SI - MEDISIS
Eligibilité
Conciliation
& admission
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Étude TERRE OMÉGA
•
•
Évoluer vers une gestion mieux coordonnée
de la prise en charge
avec une approche prospective
Identifier les points critiques du parcours
de soins et harmoniser les pratiques
2 axes complémentaires d’évolution
Système
d’information
Perspectives
E Dufay – 2014
Le projet MEDISIS
2 axes d’évolution
❶
Le projet
Le programme
Programme
MEDISIS
Architecture
SI - MEDISIS
CHL
Eligibilité
Conciliation
& admission
Révision
Conciliation
& sortie
Livret personnalisé
de sortie
Système
d’information
UE
Étude TERRE OMÉGA
•
•
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Lorraine
•
Identifier les points critiques du parcours
de soins et harmoniser les pratiques
Évoluer vers une gestion mieux coordonnée
de la prise en charge
avec une approche prospective
Bénéficier du Retour d’expérience ❶
pour organiser l’extension de la démarche
et promouvoir une approche modulaire
de MEDISIS
Perspectives
E Dufay – 2014
Le projet MEDISIS
2 axes d’évolution
❶
Le projet
Programme
MEDISIS
Le programme
Architecture
SI - MEDISIS
CHL
Eligibilité
UE
Étude TERRE OMÉGA
Conciliation
& admission
Révision
•
Conciliation
& sortie
•
Livret personnalisé
de sortie
Accompagnement
thérapeutique
Évaluation
Etude Terre Ω
Système
d’information
Lorraine
Identifier les points critiques du parcours
de soins et harmoniser les pratiques
Évoluer vers une gestion mieux coordonnée
de la prise en charge
avec une approche prospective
•
Bénéficier du Retour d’expérience ❶
pour organiser l’extension de la démarche
et promouvoir une approche modulaire
de MEDISIS
•
Promouvoir le rôle clé "Patient Acteur de Sa Santé"
et donc l’implication de la personne malade
ou de son entourage❷
E Dufay – 2014
❷
Perspectives
Conclusion
Rendre l’impossible possible
Merci
E Dufay – 2014
Documentation

Ministère des ASS. Concertation sur le projet de loi « Adaptation de la société au vieillissement ». 2014
 Ministère des ASS. Stratégie nationale de santé, ce qu'il faut retenir. 23 septembre 2013

Haute autorité de santé. Comment éviter les ré-hospitalisations évitables des personnes âgées ? Juin 2013

Jack BW et al. A re-engineered hospital discharge program to decrease rehospitalization. A randomized trial.
Ann Intern Med. 2009;150:178-187

Coleman E et al. The care transitions intervention – Results of a randomized Controlled trial. Arch intern med,
vol 166, sep 25, 2006 : 1822-28

Anderson C et al. Benefits of comprehensive inpatient education and discharge planning combined with
outpatient support in elderly patients with congestive heart failure. Congestive heart failure, 2007, 11 : 315321
 Legrain S et al. A new multimodal geriatric discharge-planning intervention to presvent emergency visits and
rehospitalization of older adults: the optimization of medication in aged multicentric randomized controlled
trial. J Am Geriatr Soc. 2011; 59(11) : 2017-28

Delbanco T et al. Healthcare in a land called PeoplePower: Nothing about me without me. Health Expect 2001

Walker J et al. The road toward fully transparent medical records. N Engl J Med 2013
 Dony A. Le programme MEDISIS en appui d’une politique du médicament adaptée aux besoins des personnes
âgées sur le territoire du Lunévillois.
DU d’Éducation thérapeutique du patient. Faculté de Médecine. 2014
E Dufay – 2014
Publication posters
 Dony A, Potier A, Baum T. Doerper S, Piney D, Dufay E. Utiliser le DP pour concilier. La capacité informationnelle
du Dossier Pharmaceutique. Congrès SNPHPU, Juan les pins, septembre 2014.
 Baum T, Dony A, Potier A, Doerper S, Ribes A, Vidal A, Azizi Y, Peter N, Dufay E. La conciliation médicamenteuse
: Utiliser l'analyse préliminaire des risques pour être plus performant. Congrès SNPHPU, Juan les pins, septembre
2014.
 Dony A, Potier A, Baum T, Doerper S, Dufay E. Le programme MEDISIS : Une mobilisation autour du patient âgé
et de son traitement. Congrès SNPHPU, Juan les pins, septembre 2014.
 Potier A, Dony A, Baum T, Doerper S, Dufay E. Un outil pour repérer le risque de ré-hospitalisation précoce.
Inclusion des patients dans le programme MEDISIS. Congrès HOPIPHARM, La Rochelle, mai 2014.
 Doerper S, Vautrin PO, Azizi Y, Baum T, Bonhomme J, Dony A, Ferry O, Grisé H, Guillaume V, Peter N, Vidal A,
Vouaux V, Dufay E, Rosa D. Emergency Department as a start point for patient centered organization with
medication reconciliation. Mediterranean Emergency Medicine Congress, 8 – 11 Septembre 2013, Marseille,
France
 Doerper S, Bonhomme J, Baum T, Dony A, Ferry O, Guillaume V, Peter N, Vidal A, Vouaux V, Piney D, Dufay E.
Hold the gains in medication reconciliation : How can a more efficient patient safety process be achieved?
International Forum on Quality and Safety in Health Care. United Kingdom, London, 16 – 19 April 2013
 Doerper S, Morice S, Baum T, Dony A, Ferry O, Guillaume V, Peter N, Vidal A, Vouaux V, Piney D, Dufay E.
Hold the gains in medication reconciliation:Tools for an efficent patient safety process. OMS Hospitals meeting,
Geneva, October 19th 2012
 Doerper S, Conrard E, Baum T, Jelski D, Pierre-Rasquin E, Collard C, Raspiller MF, Piney D, Dufay E. Erreurs
médicamenteuses liées à l'interface ville/hôpital dans un établissement de santé français. Rencontres Prescrire,
28 – 29 mai 2010, Bruxelles, Belgique
E Dufay – 2014
Publication articles
 Dufay E, Morice S, Dony A, Baum T, Doerper S, Vidal A, Peter N, Azizi Y, Rauss A, Guillaume V, Ferry O,
Vouaux V, Rosa D, Piney D. The clinical impact of medication reconciliation at a French hospital admission Analysis of 1677 medication errors. Pharmacien hospitalier et clinicien. 2015
 Bonhomme J, Dony A, Baum T, Doerper S, Piney D, Dufay E. La juste des listes des médicaments à
l'admission du patient hospitalisé : de la fiabilité des sources d'information. Risques et Qualité en milieu de
soins 2014; volume X n°4 : 239-245
 Doerper S, Morice S, Piney D, Dony A, Baum T, Perrin F, Guillaume V, Vidal A, Ferry O, Peter N, Azizi Y, Vouaux
V, Rosa D, Dufay E. La conciliation des traitements médicamenteux : logigramme d'une démarche efficiente
pour prévenir ou intercepter les erreurs médicamenteuses à l'admission du patient hospitalisé.
 Le Phamacien Hospitalier & Clinicien 2013 Sept; 48(3) : 153-160
 Dufay E, Baum T, Doerper S, Conrard E, Dony A, Piney D, Rosa D, Collard C, Pierre Rasquin E. Conciliation des
traitements médicamenteux : détecter, intercepter et corriger les erreurs médicamenteuses à l'admission des
patients hospitalisés. Risques et Qualité en milieu de soins 2011; volume VIII n°2 : 130-138
 Doerper S, Baum T. La conciliation des traitements médicamenteux des patients hospitalisés. Comprendre,
s'initier et mettre en œuvre la démarche dans un établissement de santé. Diplôme d’État de Docteur en
Pharmacie. Nancy Université, Nancy, 2011
E Dufay – 2014

similar documents