Les sorties de maternité

Report
Les sorties de maternité
Présent et perspectives
Etat des lieux des durées de séjour à
l’étranger et prise en charge des
femmes à la sortie de maternité
Etats-Unis



En 1970 les durées d’hospitalisation étaient de 3,9 Pour VB et 7,8 jours en cas en
cas de césarienne
En 2006 :entre 2,2 et 3,6 jours (fonction du mode d’accouchement)
La part importante de séjours de moins de 24 heures au début des années 90 sans
organisation après la sortie: Conflit médecin-parents et assurances car :

une augmentation du nombre de ré hospitalisation des
nouveau-nés, principalement pour des pathologies graves
(ictère nucléaire, déshydratation)
Etats-Unis

Les recommandations Nord-Américaines les plus récentes de l’American
Association of Pédiatriques(AAP), de 2010, {American Academy of
Pediatrics. Committee on Fétus and Newton 2010 749}:

pas de durée de séjour ‘optimale’ pour le nouveau-né après un
accouchement mais précisent que celle-ci doit être suffisamment
longue pour permettre le dépistage de complications précoces et
l’identification de facteurs de risque maternels et néonataux .

Sortie dans les 48 heures : l’AAP recommande également qu’un
examen de l’enfant soit réalisé par un professionnel qualifié dans les 48
heures suivant le retour à domicile au plus tard 72h après cet examen ne
peut pas être réalisé, l’AAP recommande de différer la sortie de
l’enfant .
Canada

Le rapport de 2008 sur la santé périnatale au Canada {Agence de la santé
publique du Canada 2008 1809}:

durée moyenne est passée de 2,6 à 2,2 jours entre 1995-96 et 2004-05 pour un
accouchement par VB et de 5,0 à 3,9 jours pour la césarienne.

Les Canadiens définissent un retour précoce à domicile nommé« congé précoce » comme une sortie après 48 heures pour un
accouchement par voie basse et 96 heures pour une césarienne
Europe

Pays-Bas:

Il existe 3 niveaux de prise en charge:




Niveau 1: Les femmes sans antécédent médical particulier, suivi
Sage femme, Accouchement à domicile si elles le désirent .
Niveau 2: antécédents médicaux ou pathologie de la grossesse
,suivi obstétricien et accouchement à l’hôpital
Niveau 3: Prise en charge dans un hôpital avec réanimation
néonatale
Etant donné la fréquence élevée des accouchements à
domicile, il n’existe pas aux Pays-Bas de débats sur
les avantages et inconvénients des sorties précoces de
la maternité
Europe

Suède:




Durée moyenne de séjour est actuellement de 1 à 2 jours (en
fonction de la parité). Plusieurs systèmes de prise en charge en
postpartum existent et sont complémentaires :
un service d’hospitalisation ‘classique’, en maternité : couples
mère-enfants présentant des pathologies,
un système d’hospitalisation dans une structure type ‘hôtel’
proche de l’hôpital (Nord de la Suède).
La maternité reste responsable de la mère et de l’enfant dans
les 10 jours suivant la naissance et prend en charge les ré
hospitalisations si nécessaire.
Europe

Grande-Bretagne:
durée moyenne de séjour était de 2,4 jours pour les
primipares et 1,6 jour pour les multipares.
 98% des femmes :trois à quatre visites à domicile d’une
sage-femme après la naissance
 95% d’entre elles possédaient le numéro de téléphone
d’une sage-femme qu’elles pouvaient contacter après la
sortie. Certaines d’entre elles recevaient en plus des
visites d’un autre professionnel formé en soins
périnataux, assistant la sage-femme (maternity support
worker).
 En moyenne, les primipares étaient suivies jusqu’au
19ème jour en postpartum (16ème jour pour les
multipares).

Europe

France:

D’après les données de l’ENP, les durées moyennes
de séjour en maternité en 2010 après un
accouchement étaient les suivantes:

(France métropolitaine, ensemble de la population): 4,0
jours (±1,4 jours) après une naissance par voie basse et 5,6
jours (± 1.7 jours) après une césarienne.
En France

Accouchements par voie basse :
En 2010, les durées médianes de séjour étaient de 4
jours
 les retours précoces à domicile tels que définis par
l’ANAES en 2004 étaient rares (3,2% des femmes).
 Les séjours ≤ 3 jours étaient plus fréquents dans les
grandes maternités et les CHU.


ils variaient de 16,6% dans les maternités privées réalisant une
activité annuelle inférieure à 1000 accouchements, à 72,9%
dans les CHU réalisant plus de 3000 accouchements/an
En France

Accouchements par césarienne :

La durée moyenne de séjour était de 5 jours et 16,7% des
femmes sortaient avant 4 jours de la maternité, plus
fréquemment dans les grands établissements et en Ile-deFrance.
En France

Accompagnement médical après la sortie de la
maternité
Peu de maternités organisaient les visites d’une sagefemme libérales à domicile après la sortie de leurs
patientes.
 les données de l’ENP 2010 ne permettent pas de savoir
si, lorsqu’elle était proposée, la prise en charge était bien
effective

Peut-on définir une durée optimale de séjour
en maternité ?


Une fois le bas risque correctement défini, selon
l’analyse de la littérature la durée de séjour à la
maternité ne serait pas discriminante pour la mère
et serait plutôt fonction de l’organisation de la sortie
de la maternité et du suivi médical et non médical
ultérieur
L’expérience des Etats-Unis en ce domaine a montré
qu’un encadrement organisationnel (et réglementaire)
permettait de prévenir les conséquences négatives des
soties de maternité trop précoces et/ou insuffisamment
préparées
Définir le « bas risque »
NOUVEAU-NE
Evaluation
terme  37 SA
- poids de naissance  2500 g
- absence de facteurs de risques
Hypoglycémie
Ictère
Infection materno-fœtale
- dépistage auditif normal
- allaitement maternel : observation d’au moins
deux tétées
- Vitamine K1 donnée
-
Oui






Non









Modalités de sorties en cas de
« bas risque »

Sortie optimale :
72 h quelque soit la parité en cas de voie basse
 120 h pour une césarienne


Sortie Précoce :
48 h pour une voie basse quelque soit la parité
 96 h pour une césarienne

Réalisation pratique





1 - Information des femmes (et/ou du couple)
2 - Obtention d’un consentement éclairé en cas de
sortie précoce
3 - Critères d’éligibilité satisfaits
4 - Vérification de l’existence d’un soutien adéquat
à la sortie de la maternité
5 - Assurance qu’un suivi médical est disponible et
opérationnel après la sortie
Modes d’accompagnement et
organisation du suivi en postpartum




Le suivi des femmes peut s’appuyer sur des modes
d’organisation divers, à condition de respecter un cahier
des charges.
L’organisation du suivi postnatal doit tenir compte des
contraintes et des moyens constatés localement.
La désignation d’un professionnel référent en charge de
la surveillance médicale dans les premiers jours suivant la
sortie,
Garder le même référent si désigné en anténatal
Conclusion

Sorties de maternité:
Réponse à un besoin de la mère et de son bébé
 Système souple : « sortie à la carte »
 Bien définir le bas risque
 Réseau autour de la maternité: cahier de charge
 Tenir compte de l’évolution des contraintes
économiques
 Evaluation permanente et ajustement

Merci de votre attention

similar documents