HALpresentationFG-1

Report
Françoise GOUZI,
Correspondante IST pour HAL UTM
HAL est une archive ouverte…
Plateforme à vocation nationale, HAL a été
créé par le CCSD en 2001 et est aujourd’hui
adopté par l’INRIA, l’INSERM, l’INRA, l’IRD,
le CEMAGREF… et beaucoup d’Universités et
de Grandes Ecoles.
HAL est une plateforme unique, avec des points
d’entrée spécifiques : HAL-SHS, TEL, Medihal
Quelques chiffres….
 Env. 215.000 documents en texte intégral,
 Dont +40.000 dédiés aux SHS (soit 18% des
dépôts)
 Près de 2800 dépôts/mois
 Env. 20% de la production scientifique française
 Plus de 600.000 auteurs référencés
 94 portails
 2563 collections
Engagement des établissements d’enseignement sup.
 2006 : signature du protocole d’accord inter-
établissements pour le développement des archives
ouvertes (AO)
« se doter de moyens d’identification, de diffusion,
de valorisation et de suivi de la production
scientifique de leurs EC et C. »
 Incitation institutionnelle : CNRS, MESR, ANR, Open
Access, C.E
« Valoriser la production scientifique française
notamment dans l'espace numérique européen et
international et renforcer sa notoriété »
3 à 5 fois
plus de chances d’être cité !
Sources : http://opcit.eprints.org/ (en anglais)
http://sites.computer.org/debull/A05dec/hajjem.pdf
Visibilité mondiale de HAL
Sur env. 1400 portails
Source : http://repositories.webometrics.info
Ranking web of world repositories
Sur env. 100 portails
Le portail HAL-UTM
http://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/
2222 full text
4305 notices
12 collections
Les collections HAL de laboratoire :
un déséquilibre entre UMR et EA/JE
 CERTOP
 CLLE
 FRAMESPA
 GEODE
 IMT (HAL UPS)
 LISST
 TRACES
 HAL Amériques (thématique)
 IRIT (HAL UPS)
 ERRAPHIS (EA)
 CAS (EA)
 EFTS (CREFI-T+ EducAgro) UMR
 Octogone (EA)
 PDPS (EA)
x LEREPS
x Dynamiques rurales
x IRIEC
x LARA
x LLA CREATIS
x PLH (+ELIRE)
x LCPI
x Il Laboratorio
x CREG
Les arguments…pour le laboratoire
1 I L’utilisation institutionnelle
1.1 I recenser les travaux et les publications du laboratoire et
améliorer leur diffusion
1.2 I augmenter la visibilité du laboratoire : les COLLECTIONS
HAL (un espace spécifique sous HAL ou HAL-SHS)
2 I Les services pour l’institution
2.1 I Exportation de liste de publication et pages web : faciliter
l’alimentation du site de l’institution
2.2 I le rapport quadriennal : gain de temps, exportation
automatique par type de document, par date et avec
plusieurs formats
Les arguments…pour le chercheur
1 I Visibilité nationale et internationale…
1.1 I le libre accès…augmente le taux de citation
1.2 I une meilleure diffusion et visibilité : Google, Google Scholar…
1.3 I liens avec la communauté scientifique : dialogue
2 I Un dépôt unique et simplifié
2.1 I mise en ligne rapide et simple des résultats de la recherche
2.2 I une datation des dépôts : validation antériorité scientifique
2.3 I un archivage à long terme : pérennité et citation stable
3 I Des services en plus
3.1 I une seule saisie…un gain de temps
3.2 I liste de publications…pour un cv, un rapport, un site web
Export HAL RIBAC, CRAC, Endnote, Zotero
 Il est possible d’importer dans RIBAC les notices de
publications préalablement déposées dans HAL ou un de
ses portails (HAL-SHS, TEL,…). Bouton ds Ribac et Crac
pour récupérer les dépôts HAL.
Pour Endnote et Zotero voir la documentation en ligne
http://www.ccsd.cnrs.fr/support.html#faq_export
 Le CCSD propose un outil pour transformer un fichier XML
exporté d'End Note -- > un fichier XML déposable via
l'import XML (HAL).
http://import.ccsd.cnrs.fr/import/EndNote/filtreEndNoteXML.php
RIBAC/CRAC (fiche d'activités chercheurs CNRS)
Mettre en place une politique
et élaborer une stratégie
1 I Tenir compte du contexte…
1.1 I les spécificités de la discipline
1.2 I la taille du laboratoire… et le personnel accompagnant
2 I Une politique et une stratégie…
2.1 I …pour les chercheurs avec le soutien des autorités du
laboratoire et l’accompagnement d’un référent
2.2 I améliorer la visibilité des chercheurs et
du labo ; recenser les travaux et publications…
2.3 I avec une politique : auto-archivage des chercheurs
Les étapes : informer, former, accompagner
encourager et inciter
1 I Informer, former, sensibiliser, impliquer les chercheurs…
1.1 I sur le site du laboratoire : informer et afficher la politique
1.2 I des ateliers pour sensibiliser et former
1.3 I des rendez-vous individuels pour la pratique
2 I Suivre et accompagner…un référent
2.1 I vérifier et corriger les dépôts : qualité des données
2.2 I répondre aux questions et rassurer : mails, hotline
3 I Encourager au dépôt…et inciter
3.1 I utiliser les services de HAL pour valoriser les publications :
exports pour le site, la lettre d’infos, les pages chercheurs
3.2 I politique du laboratoire : soutien du conseil du laboratoire,
charte d’utilisation, rapport quadriennal et règlement intérieur
Les freins…là où il faut convaincre
1 I Une tâche administrative, une obligation de plus…
1.1 I manque de temps pour le chercheur…pour le référent
2 I Les « difficultés » de HAL
2.1 I les questions de droit : quelle version déposée et quand,
comment respecter la politique des éditeurs
2.2 I le dépôt définitif dans HAL : un gage de qualité
2.3 I la « non–validation » scientifique
3 I L’utilisation institutionnelle…l’évaluation
4 I La part trop faible du texte intégral
5 I En faire une habitude…entrer dans la routine
Quels documents déposer ?
Cas du dépôt d’une simple notice
ou réf. bibliographique (en
attendant l’accord de l’éditeur),
mais peu encouragé!!!
Les thèses (STAR, STEP, TEL)
STAR Dépôt officiel des thèses (ABES)
Signalement des thèses électroniques, archivage et recherche.
Cette application permet la mise en ligne des thèses sur TEL et le
moissonnage dans OAIster et Dart Europe (réservoir de thèses européennes).
STEP Signalement des thèses en préparation. Remplace le Fichier central des
thèses (ED les signalent)
TEL dépôt réalisé par le doctorant ou autre contributeur (hors circuit ED/BU)
Les thèses à l’UTM
Le CS a voté en 2011 la diffusion électronique des thèses. Depuis cette date,
le dépôt officiel de toute thèse est un dépôt électronique.
La bibliothèque garde néanmoins le principe d’une reproduction de la thèse
sous forme papier.
 Le doctorant signe un contrat de diffusion et une attestation de conformité
entre la version électronique et la version papier.
La thèse est traitée dans STAR, signalée dans le Sudoc, Archipel et
disponible sur TEL si X ou sur le portail HAL-UTM, Dart-Europe
Les questions des droits
ATTENTION : Il est interdit, sauf accord explicite, de déposer un fichier produit par
un éditeur commercial. Pensez à demander l’accord de dépôt des coauteurs…
Vous pouvez déposer la version auteur de votre document :
 AVANT publication l’auteur reste détenteur des droits sur son texte
 APRES publication SOUS contrat :
1. Sauf interdiction, l’auteur a le droit de diffuser sa version auteur du document
dans 1 AI
2. Si l’auteur a signé la cession à titre exclusif des droits ou une clause
d’exploitation électronique du document, il doit demander l’autorisation de
dépôt à l’éditeur et respecter les règles d’embargo
 APRES publication SANS contrat l’auteur peut diffuser son document, le
copyright n’est pas un frein
La question des droits
 Nombre d’éditeurs acceptent, comme Elsevier, sous certaines
conditions (embargo), le dépôt en AO d’une version auteur pre-print
et/ou post-print
 HAL autorise la diffusion en mode caché lorsqu’une confidentialité
est attachée au document ou lorsque l’éditeur stipule un délai de
diffusion en Open Access (6 mois, 1 an, 2 ans après publication)
Et comment le savoir ?
 ROMEO : http://www.sherpa.ac.uk/romeo/ : positions sur l’auto-archivage
d’éditeurs scientifiques/revues (plutôt anglo-saxons)
 JULIET : http://www.sherpa.ac.uk/juliet/ : politiques en matière d’AO au
niveau international des organismes de financement de la recherche.
 HELOISE : http://heloise.ccsd.cnrs.fr/: politique des droits de diffusion des
revues sur différents supports (archives ouvertes, sites perso, intranet) pour
les éditeurs français.
Rien dans Héloïse, Romeo/Sherpa ?
1. Contacter votre référent HAL en lui fournissant une référence
bibliographique complète de l’article à déposer pour une demande
d’autorisation écrite auprès de l’Editeur de dépôt en AO. Sa réponse
sera ensuite répertoriée dans les sites prévus à cet effet :
Sherpa/Romeo et Héloïse.
2. Rendre publiques et diffuser au max. les politiques en matière
d’autoarchivage des éditeurs = augmenter la publication en AO !!
Des questions …..?
 Contacter votre “référent Hal” préféré….
A vous de jouer !!
Merci de votre attention
[email protected]

similar documents