Les terres agricoles

Report
APPRECIATION QUALITATIVE DE LA PR ODU CTION CEREALIERE
ATTENDUE POUR LA CAMPAGNE AGRO-PASTORALE 2004/2005
N
O U D A L AN
W
E
S
SO U M
LO
RO
UM
SE N O
OU
RG
OU
GA
NZ
K A D IO G O
YA G H A
BA ZE G A
KENEDOUG
GO
EO
DW
ZOUN
LE S B A L E
Z IR O
HOUE T
TUY
OU
S I S S IL I
IO B A
GNA GN A
KO M O N D JA R I
KOURITEN
GA
ZO
Kourwéogo
Boulkiemdé
SANGUIE
M OUHO UN
BA N W A
OU
BR
ITE
NG
A
NAMENTENGA
ND
OM
A
BA M
PA SS O R E
N A Y A LA
SANMANTENGA
YA T E N G A
SO U R O U
KO SS I
GO URM A
TAP O A
BO U L G O U
KO U L PE L O G O
KO M PIE N G A
N AH O U R I
LEGENDE :
BO U G O U R IBA
LE R A B A
production médiocre
COM O E
PO N I
production moyenne
UM
NO
production bonne
BI EL
Gro up e d e Trava il P lur idisciplinaire (G T P)
COMMUNICATION SUR LA
REDUCTION DES EMISSIONS DUES A
LA DEGRADATION ET A LA
DEFORESTATION DES FORETS
(REDD)
1
DEFINITIONS DES TERMES
• Le mécanisme REDD: désigne le processus qui
consiste à Réduire les Emissions de GES dues à la
Déforestation et la Dégradation des forêts.
• Dégradation: perte de la biomasse/baisse du stock
de carbone ne conduisant pas à la disparition totale
du couvert forestier.
• Déforestation: disparition du couvert avec
changement d’usage des terres.
• RED : Réduction des Emissions à la Déforestation
• REDD: Déforestation et Dégradation forestière
• REDD+ : déforestation, dégradation, conservation et
gestion durable des forêts.
CONTEXTE
• Les forêts n’ont pas été suffisamment pris
en compte dans la recherche des solutions
liées aux CC ;
• Le MDP valorise plus les projets techniques
(énergie
renouvelable,
efficacité
énergétique, capture de gaz, etc.) que
biologiques ou forestiers (séquestration du
carbone) ;
CONTEXTE
• Sur 1028 projets MDP validés, on enregistre 1 seul
projet forestier (Chine) (ONFi, 2008);
• Pourtant, au niveau mondial, la déforestation
dégradation participe à près de 20% aux émissions
de GES ;
• Le REDD consiste donc à valoriser, promouvoir et
intensifier le rôle joué par les forêts et les arbres
pour stabiliser les concentrations globales de GES
dans l’atmosphère .
• initiées par les pays forestiers en voie de
développement particulièrement ceux de l’Afrique
Centrale qui souhaitent que le REDD soit intégré
dans le régime climat post Kyoto.
QUELQUES INITIATIVES REDD EN COURS
• FIP de la Banque Mondiale ;
• Initiative Norvégienne;
• Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo
(PFBC) ;
• Initiative Plateau des Guyane s;
• Initiative Anglaise du Bassin du Congo/ADB Tunis ;
• UN-REDD (FAO, PNUD, PNUE);
• Programme GEF sur le Bassin du Congo;
• « Amazop Fund » Brésilien;
• FCPF de la Banque Mondiale
PHASES DE PREPARATION DE LA REDD+
PRESENTATION DU PIF BURKINA
Le Programme d’Investissement Forestier (PIF) du
Burkina,
Programme dépendant de la CCNUCC (PAB, 2008)
Partenaires : Banque Mondiale en coopération avec la
Banque Africaine de Développement (BAD).
Instauration d’un Fonds d’Investissements climatiques (FIC)
Le FIC a mis en œuvre le FSC (Fonds stratégique pour le
climat) qui doit financer les PIF, les programmes
d’amplification des énergies renouvelables et des projets
pilotes de renforcement de la résilience aux changements
climatiques.
Le Burkina Faso est l’un des 8 pays pilotes de l’initiative et
son PIF a été validé.
PRESENTATION DU PIF BURKINA
Le PIF s’inscrit dans le cadre du Mécanisme de Réduction
des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation
des forêts, plus la Conservation (REDD+), avec pour
objectif, la réduction des émissions dues à la
déforestation et à la dégradation des forêts.
Le PIF/Burkina a été élaboré en juin 2011 sur l'expérience
de 30 ans et les leçons apprises sur la gestion durable des
forêts, ainsi que sur les stratégies nationales.
 Durée d’exécution du PIF/Burkina : 5 ans.
 Budget prévisionnel : environ 30 Millions US $, soit 15
Milliards de F CFA.
PROGRAMME D’INVESTISSEMENT
FORESTIER (PIF) DU BURKINA FASO
• Au plan de la vision stratégique le PIF se
positionne comme un programme transitoire à la
mise en œuvre de la REDD pour laquelle il sert de
financement relais et de préparation.
• Mise en place de 3 Groupes thématiques :
1) Le MRV et scénario de référence ;
Estimation le plus précisément possible les émissions
de carbone de chaque site, afin d'établir une base de
données référentielle permettant de suivre
l'évolution du volume du stock du carbone en temps
réel (IFN2).
1) La mise en œuvre de la REDD ;
2) L'élaboration de la stratégie.
PIF BURKINA : OBJECTIFS
EFFETS DU PIF :
(i) une réduction des émissions de GES dues au
déboisement, à la déforestation et à la dégradation des
forêts et une meilleure valorisation de leur productivité
naturelle ;
(ii) une réduction de la perte de biodiversité et
l’amélioration de la résilience des écosystèmes
forestiers au changement et à la variabilité du climat ;
(iii) une réduction de la pauvreté par une amélioration de
la qualité de vie des populations qui dépendent des forêts ;
(iv) l’acquisition de nouvelles connaissances
forestières et le renforcement des capacités des acteurs
locaux.
PIF BURKINA : ELABORATION DU PLAN DE
PRÉPARATION À LA REDD+
Pour ce faire, le GOB doit élaboré un Document qui
décrira plus en détail les piliers de sa stratégie REDD + :
(i) les scénarios de référence de la déforestation et la
dégradation des forêts, par le biais d’une analyse
approfondie des facteurs de dégradation des forêts et
de la déforestation,
(ii) la préparation d'une stratégie REDD + qui s'insère
dans le programme général de développement
national, en phase avec les stratégies sectorielles
(agriculture, élevage, SCADD ...),
(iii) La définition d'un système de MNV (Système de
Mesure, de Notification et de Vérification) qui reflète
les spécificités des écosystèmes de forêt semi aride ;
PIF BURKINA : ELABORATION D’UN DOCUMENT
PRÉPARATOIRE DE LA REDD+
(i) la conception de projets d'investissement du PIF :
Projet 1 : Gestion décentralisée durable des forêts
(PGDDF)
Projet 2 : Gestion participative des forêts domaniales
(PDPD)
Projet 3 : Valorisation
développement des filières
des
produits
forestiers
Partage des connaissances et des leçons apprises.
et
PHASAGE DE LA DÉMARCHE NATIONALE DE
LA STRATÉGIE REDD+ DU BURKINA FASO
1.Élaboration
du R-PP
(réalisé)
2. Phase de
préparation à
la REDD
(18 à 24
mois)







Concertations des principales parties
prenantes
Élaboration du document
Animation du processus de
participation et de concertation
Élaboration de la stratégie nationale
Définition des modalités de mise en
œuvre de la stratégie
Évaluation sociale et
environnementale stratégique
Élaboration système MNV et
scénario de référence.
PHASAGE DE LA DÉMARCHE NATIONALE DE
LA STRATÉGIE REDD+ DU BURKINA FASO
Phase de mise en
œuvre
de
la
stratégie







Coordination interministérielle à
travers de la Plateforme
Coordination sectorielle par le
MEDD
Définition de programmes et projets
REDD+
Enregistrement et suivi des
initiatives et projets non
gouvernementaux
Opérationnalisation du système de
financement et de redistribution
Suivi/évaluation des activités
REDD+
Mise en œuvre du système MNV

similar documents