Présentation de l`AFD

Report
16 septembre 2011
Présentation de l’AFD
Régis MABILAIS
Division du partenariat avec les ONG
Qui sommes nous ?
 Un financeur du développement qui intervient avec une feuille de route :
= opérateur pivot de l’APD bilatérale française
 le document-cadre de coopération approuvé en novembre 2010
 le contrat d’objectifs et de moyens définis avec les tutelles
 Un triple mandat confié par l’Etat en direction des Pays du Sud (+ Outre-mer) :
 Appui à la croissance économique durable et partagée
 Lutte contre la pauvreté et les inégalités
 Préservation des biens publics mondiaux (lutte contre le changement
climatique …)
2
Qui sommes nous ?
 Statuts : un EPIC, sous tutelle des ministères :
 des Affaires étrangères et européennes,
 de l’Economie, des Finances et de l’Industrie,
 de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités locales et de l’immigration
 Une institution financière spécialisée soumise à la loi bancaire, constituée
principalement d’une maison mère (AFD) et d’une filiale spécialisée dans le
financement du secteur privé (PROPARCO)
 Filiale : PROPARCO
 Réseau
 66 agences et représentations dont 9 dans les collectivités d’Outre-mer
3
Une croissance continue de l’activité
4
Le champ géographique de l’AFD
5
Optimisation des ressources publiques
affectées au développement
6
Les outils financiers
 Dons (aide projet, aide budgétaire, projets ONG)
 Prêts
 Garanties
 Prises de participation
7
Les outils financiers
8
Les géographies
9
Les secteurs
10
Les résultats de développement
En 2010, les autorisations de financement de l’AFD dans les pays d’intervention
contribueront à :
 L’amélioration du système d’alimentation en eau potable pour 33 millions de personnes
 La scolarisation de 13,4 millions d’enfants au niveau primaire
 La réhabilitation ou la construction de pôles de transport qui seront empruntés par 85,8
millions d’usagers par an
 L’efficacité énergétique à travers l’économie de 5 millions de tonnes de CO2 par an
 Le raccordement de 8,2 millions de personnes à un réseau de télécommunications
 L’accès à l’électrification pour 3 millions de personnes
 L’octroi de 428 millions d’euros de microcrédits, bénéficiant à un peu plus de 700 000
personnes
 L’amélioration du service de collecte et d’évacuation des déchets pour 2,4 millions de
personnes
 Le soutien de projets agricoles ou d’irrigation qui bénéficieront à 1,4 million de
personnes
11
Des stratégies différenciées
 Afrique subsaharienne (au moins 60% de l’effort budgétaire)
 Priorités sectorielles :



Agriculture et agro-industries
Infrastructures
Concentration des subventions sur éducation et santé
 Méditerranée (20% de l’effort budgétaire)
 Une région du monde en pleine évolution dans laquelle il est nécessaire de repenser
notre stratégie d’intervention
 Pays émergents (un maximum de 10% de l’effort budgétaire)
 Participer à la construction d’un dialogue sur les grandes problématiques
internationales (ex : climat)
12
Travailler avec tous les acteurs
du développement
 Avec les collectivités territoriales
 depuis 2006 : 20 accords de partenariats de coopération décentralisée avec de grandes collectivités territoriales
françaises
 En 2009, 112 M€ de financements en faveur des collectivités territoriales du Sud
 Avec l’Europe
 délégations de gestion à l’AFD de la part de la Commission
 co-financements dans le cadre du Fonds fiduciaire pour l’investissement en Afrique et de la Facilité
d’investissement pour le voisinage
 reconnaissance mutuelle des procédures avec la BEI et la KfW pour une phase pilote
 Avec les ONG
 Sélection de 10 projets (agriculture de conservation, appui à la gestion locale de l’éducation, renforcement des
organisations paysannes et rurales) dans le cadre de la Facilité d’innovation pour les ONG pour un montant de 4,8
M€
 Financement public des ONG délégué à l’AFD en 2009 par le ministère des Affaires étrangères pour un montant
de 40 M€
 Avec les entreprises
 Financement du secteur privé
 Commande publique
 Partenariats stratégiques
13
Illustrations de notre action sur le
terrain
14
Production rizicole au Sénégal
 Objectif : appui au programme national
d’autosuffisance en riz, appelé à être mis
notamment en œuvre dans le delta du
fleuve Sénégal
 Intervention de l’AFD : octroi à la
République du Sénégal d'une subvention
de 10 M€ et d'une délégation de fonds de
la Commission européenne de 3,3 M€
 Résultats attendus :
 Accroissement de la productivité agricole par
la réalisation d’infrastructures hydrauliques
publiques
 Mise en valeur de 2.500 hectares de terres
nouvelles irrigables par des investissements
privés
 Meilleure organisation de la filière
 Augmentation de la production de riz blanc de
20 000 tonnes par an
15
Forfait obstétrical en Mauritanie
 Objectif : mettre en place un système
d’assurance basé sur le partage du risque
obstétrical : paiement d’une cotisation
(~18 euros) couvrant l’ensemble des
soins futurs liés à la grossesse, à
l'accouchement et au suivi post natal.
 Intervention de l’AFD : subvention de 1,1
M€, en partenariat avec la Fondation
Prince Albert II de Monaco ; une nouvelle
subvention de 2,5 M€ à l’étude
 Résultats (après 5 ans d’activités à
Nouakchott et 2 ans dans 3 régions
pilotes) :
 Taux important d’adhésions : 80% dans les
régions
 Forte augmentation du taux d’accouchements
assistés : + 48% en 5 ans à Nouakchott
 Chute du taux de mortalité de 466 décès à
198
 Autonomie du système dont les comptes sont
équilibrés
 En cours d’extension à l’ensemble du
territoire et dans d’autres pays
16
Eau potable et assainissement à Mayhthalun dans le
nord de la Cisjordanie (Territoires palestiniens)
 Objectif : améliorer l’accès à l’eau potable
et à l’assainissement dans le nord de la
Cisjordanie
 Intervention de l’AFD : une subvention de
10,6 M€
 Résultats attendus :
•
•
•
Sécurisation de l’approvisionnement en eau
potable de meilleure qualité et en quantité
suffisante pour 25 000 personnes
Sensibilisation à l’hygiène
Mise en place d’une structure innovante dans
le dispositif de gestion
17
La formation professionnelle au Maroc - Institut
marocain des Métiers de l’Aéronautique (IMA)
 Objectif : accompagner la stratégie de développement industriel du Maroc par la mise en
place d’un centre de formation spécialisé de haut niveau dans un secteur moteur
 Intervention de l’AFD : un prêt souverain de 22,5 M€ pour développer l’offre de formation
dans 8 secteurs d’activité, dont 3 M€ pour l’IMA, pour financer des infrastructures
pédagogiques, l’équipement du centre et un conseiller technique, et mettre en place une
société de gestion contrôlée par le groupement des professionnels du secteur
 Résultats : l’IMA en 2011 :
 5 000 m² construits et équipés
 300 personnes en formation début 2011 (800 personnes formées par an à l’horizon 2015)
 des formations en alternance, avant embauche et en cours d’emploi, de l’opérateur-technicien au
cadre intermédiaire (bac+ 3)
 un partenariat public/privé franco-marocain exemplaire
 une « vitrine technologique » de l’industrie aéronautique à l’échelon régional
18
Plan climat Indonésie
 Objectif : contribuer à la diminution des rejets du 3ème émetteur
mondial de gaz à effet de serre par :

Un dialogue de haut niveau sur l’orientation des politiques publiques,
notamment sur la stratégie nationale sur les forêts et la loi sur la géothermie.

Des actions de terrain ciblées et duplicables :
 Plan de gestion des terres en Papouasie avec le CIRAD, CIFOR, CI.
 Amélioration de l’efficacité énergétique de l’industrie du ciment avec
ECOFYS, LAFARGE, WWF
 Amélioration de l’efficacité énergétique des foyers de cuisson avec GERES
 Intervention de l’AFD : trois prêts budgétaires de l’AFD sur le thème
du climat pour un total de 800 MUS$ en partenariat avec JICA (900
MUS$), rejoints en 2010 par la Banque mondiale (200 MUS$)
 Résultats attendus :
 Diminution des émissions de gaz à effet de serre de 26% d’ici 2020
 Renforcement des liens entre la France et un leader parmi les pays émergents
dans les négociations internationales sur le climat
 Promotion d’une vision française de l’environnement (Grenelle de
l’environnement)
19
Volet « transport » du projet urbain de
Medellin (Colombie)
 Objectif : appuyer la mise en œuvre du
Programme Urbain de 400 MUSD dans la
zone « centre est » de la ville, pour
désenclaver les quartiers populaires
 Intervention de l’AFD : un prêt direct à la
municipalité sans bonification de 240
MUSD, pour financer un tramway et deux
lignes de « métro câble »
 Résultats attendus :
 Requalification de la zone « centre-est » de la
ville avec construction d’espaces publics, de
logements, etc.
 300.000 personnes concernées
20
Merci de votre attention !
21

similar documents