Intervention de l`IA-IPR (Journées de bassin

Report
LE NOUVEAU DIPLÔME
NATIONAL
DU
BREVET
2013
Jeudi 11 Octobre 2012
Collège MORNE DES ESSES


GUY POMMIER
IA IPR EPS MARTINIQUE
TEXTES
•D.N.B:
•Circulaire
n° 2012-096 du 22/6/2012 au BO n°
5 du 19 juillet 2012
•Programme:
•Arrêté
du 9 juillet 2008 B.O spécial du 28
Août 2008
CHAMP DE L’EVALUATION
•Programme:
•Partie
intégrante du projet d’EPS
•Acquisition de compétences (CP et CMS)
•Niveau 2 exigible dans 4 compétences à l’issue de
la scolarité
•D.N.B:
•En
classe de 3ème
•Niveau 2 exigé …si niveau 1, les élèves n’ont pas la
moyenne
•Evaluation sur 3 APSA de 3 C.P différentes
•Une seule APSA de la liste académique
•Pas d’APSA « maison »
•Evaluation qui contribue à la validation du
« socle » et « L.P.C » par l ’équipe pédagogique
D.N.B
et COMPETENCES ATTENDUES
« un ensemble structuré »
•Quelle
que soit l’APSA (et les niveaux)
l’organisation des compétences attendues
est la même:
•
•
•
Idée de la compétence propre
Capacités motrices et connaissances techniques
et/ou tactiques
Attitudes et /ou compétences méthodologiques
D.N.B
et MODALITES DE L’EVALUATION…
•Une cohérence sur le territoire national avec la
même exigence pour tous les candidats
•Note = note des moyennes des 3 APSA retenues
pour le DNB……Note de 0 à 20
Note différente de la moyenne trimestrielle de
l’enseignement des 4, 5 ou 6 APSA programmées
en 3ème
•Un référentiel national défini mais ajustable
•Un référentiel académique à affiner
•Un contrôle continu en cours de formation……
D.N.B
et MODALITES DE L’EVALUATION…
•Plusieurs menus possibles au sein du même
collège
•APSA pas forcément identiques pour toutes les
classes
•L’enseignant retient les trois meilleures notes
pour ses élèves
•Saisie des notes par chaque équipe
Une épreuve de rattrapage décalée dans le temps
D.N.B
ET LES INAPTITUDES
CONTRÔLE ADAPTE
•Inaptitude partielle de
•Ou
•Handicap avec suivi du
scolaire
plus de trois mois
médecin de santé
•Ou
•P.P.S
•Handicap
•2
APSA
ne permettant pas une pratique =
dispense et neutralisation du coefficient
D.N.B…
…ORGANISATION PEDAGOGIQUE
Principes:
• l’autonomie de l’établissement
•Un travail d’équipe pédagogique EPS
•Un protocole pour chaque
classe...c’est l’intelligibilité de la
discipline… C’est l’ADN de l’EPS
•Une
classe = Un professeur = 3 APSA
dans 3 C.P différentes
D.N.B
UN REFERENTIEL
•Même
niveau d’exigence de tous les candidats
•Un ajustement local des situations d’évaluation
•Adaptation des conditions de l’épreuve
•L’équipe construit ses outils de recueil de données
•Un
cadre unique :
•-
compétence attendue de niveau 2
•-
Principe d’élaboration de l’épreuve
•-
3 Indicateurs de compétence
•-
Répartition des points
•-
Exemple de renseignement d’items du « socle commun »
D.N.B
et PROJET
E.P.S
 L’obligation de programmer obligatoirement deux cycles dans la
même APSA (niv1 et niv2) évite:
 les effets de « débarassement » à savoir un cycle de danse, ou de lutte,
est programmé en sixième pour ensuite ne plus jamais y revenir
les effets de « renforcement » à savoir trois, voire quatre cycles de VB et
de course « de demi-fond» avec les résultats que l’on connaît, alors que
d’autres « C.P » ne sont pas abordées.
****
Si obligation de viser des niveaux 2 en troisième, les équipes doivent se
poser les questions:
« par quoi commencer ? »
« faut-il mieux programmer ceci avant cela ? »
« Quelles activités de N2 en classe de 3ème
•Le
projet pédagogique disciplinaire et sa rédaction
sont plus que jamais nécessaires
VOS PROGRAMMATIONS
•2010
2011
•2011
2012
En 2010/2011


59,18% des établissements pensent atteindre le niveau 2 dans les 4
compétences propres.
93,9% des établissements atteindront le niveau 2 dans au moins trois
compétences.

34.7% des établissements programment 7 groupements au moins

Les 3 groupements les plus programmés en Niveau 2 sont les activités
athlétiques (100%), les sports collectifs (100%) les Sports de raquette (83,7%)
et les activités gymniques (75,5%).
Les groupes à faible représentativité en Martinique sont notamment les
activités artistiques, les activités de combat et les activités gymniques pour
des raisons de manque d’installations sportives

En 2011/2012


45% des établissements pensent atteindre le niveau 2 dans les 4
compétences propres.
47% des établissements atteindront le niveau 2 dans au moins trois
compétences.
Soit 92% des établissements en capacité de programmer un
D.N.B



85% des collèges programment le niveau 2 dans 5 groupements sur les 8
groupes d’APSA au cours des 4 années de la scolarité en collège.
98% programment au moins 4 groupements
92, 4% programment 7 groupements

Les groupements les plus programmés en Niveau 2 sont les activités
athlétiques (100%), Les sports collectifs (100%), les APPN et Natation
(85%), les activités gymniques (78%), les sports de raquette (78%)

Les groupements à faible représentativité en Martinique sont notamment
les activités artistiques (30%), les activités de combat (60%).
UN RAPPEL….
•LE
CURSUS 6ème / 3ème
•LES
•LE
I.P.P
SAVOIR NAGER
LE CURSUS COLLEGE
•La
situation actuelle
• 4h x 36 + 3h x 36 x 3 = 468h (théoriques)
•Avec
un « abattement » de 33% = 312h effectives
•Avec un « abattement » de 25% = 350h effectives
•Soit
la possibilité de programmer théoriquement de la 6ème à la 3ème
32 cycles (de 10h effectives).
•La
réalité actuelle
•Les
collèges (en moyenne) programment entre 6 et 8 cycles
par niveau de classe soit pour une scolarité entre 24 et 32
cycles de 10 heures effectives de pratique (utilisant
entre12 et 16 APSA différentes).
•8
APSA (1 par groupe) soit la consommation de 16 cycles
(minimum incontournable!) Il reste donc (en moyenne)10 à 12
cycles « libres », soit la programmation de 5 à 6 APSA
supplémentaires (NV1 et NV2).
• Les séquences de 3 heures consécutives sont incompatibles
avec l’application du nouveau programme et seront à proscrire
depuis la rentrée 2009 (sauf cas particuliers: APPN par
exemple)
Programme et
INTERVENTIONS PEDAGOGIQUES
PARTICULIERES (I.P.P)
•«
C’est la respiration du projet EPS » On est sur le pôle
« ressources » de l’élève. Elles figuraient en bonne place dans
le programme de 1996.
•Insistance sur la dimension « entretien et développement de
soi » intégrée dans chacune des 288 leçons de la scolarité d’un
collégien.
•
-échauffement
•
- atelier spécifiques
•
- retour au calme / récupération / étirements
•Insistance sur le soutien, les PPRE ( natation en 6ème)
•Possibilités en 3ème de « propédeutique » au L.P et Lycée
(musculation)
•Possibilités d’innovation.
•Possibilités d’ajustement (préparation du Cross du Collège)
LE SAVOIR NAGER
Le savoir nager est inscrit en toute lettre dans le socle
commun
Le savoir nager, compte tenu de son importance, ne doit pas
être « noyé » dans la liste nationale des APSA.
Nous considérons que le savoir nager n’est pas une APSA
mais une adaptation efficace à un milieu inhabituel.
Adaptation qui, une fois acquise et maîtrisée, permet l’accès à des
pratiques culturellement référencées comme la natation sportive, la
natation d’entretien, le water-polo, la natation synchronisée et toutes les
activités nautiques de mer dans leur dimension sécuritaire.
LE SAVOIR NAGER
•Commande
•Vos
IPR: Enquête
conditions locales
•Les
élèves ne sachant pas nager en entrant en 6ème et en fin
de 3ème
•Vos
difficultés de mise en œuvre (transports, coût, partage
de la piscine etc…)
•Cf:
tableau à remplir
MERCI
POUR VOTRE
ATTENTION

similar documents