Diaporama IGEN Pascale COSTA

Report
Missions pédagogiques des chefs
de travaux
Pascale COSTA, IGEN STI > 18 novembre 2014
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Missions et activités du chef de travaux
BOEN n° 46 du 15 décembre 2011
Circulaire n° 2011-215 du 1-12-2011
Une mission, de nature essentiellement pédagogique
 Conseil au chef d'établissement
 Organisation des enseignements technologiques et professionnels
 Coordination et animation des équipes d'enseignants
 Relations avec les partenaires extérieurs
Missions qui seront illustrées par quelques activités dans cet exposé
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 2
La refondation de l’école de la République
Loi du 8 juillet 2013
 La valorisation de l’enseignement professionnel
« L’enseignement professionnel représente un atout pour le
redressement productif de la France et l’insertion
professionnelle des jeunes. Les centaines de diplômes
préparés et délivrés par les filières professionnelles
contribuent à élever le niveau général de formation dans
notre pays et permettent d’orienter les jeunes vers des
débouchés professionnels et des emplois qualifiés. »
 Le lycée d’enseignement général et technologique
« Le lycée d’enseignement général et technologique de
même que le lycée professionnel sont les premiers segments
de l’espace « bac –3, bac +3 » qui permettent d’articuler la
transition entre l’enseignement secondaire et des études
supérieures réussies. »
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 3
BOEN n° 46 du 15 décembre 2011
Circulaire n° 2011-215 du 1-12-2011
 Organisation des enseignements technologiques et professionnels
…
En matière de :
- pilotage des projets visant à répartir les moyens horaires au sein des
formations technologiques et professionnelles ;
- proposition de répartition du service des enseignants des filières technologique
et professionnelle ;
- gestion et coordination de l'utilisation des locaux à l'usage des formations
technologiques et professionnelles et notamment des salles spécialisées et des
plates-formes techniques ;
…
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 4
BOEN n° 46 du 15 décembre 2011
Circulaire n° 2011-215 du 1-12-2011
 Coordination et animation des équipes d'enseignants
…
Le rôle de coordination et d'animation des équipes pédagogiques contribue à
développer la coopération, l'échange et le travail collectif, au sein des équipes
de professeurs de spécialités (professionnelles et/ou technologiques), ainsi
qu'entre les professeurs de spécialités et les professeurs d'enseignement
général.
…
En tant que référent des inspections territoriales, le chef de travaux pilote la
mise en œuvre au sein de l'établissement :
- des évolutions pédagogiques liées aux rénovations et réformes des voies
technologique et/ou professionnelle ;
…
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 5
Points d’étape après de profondes réformes
 Rénovation de la voie professionnelle (rentrée 2009)





baccalauréat professionnel en 3 ans ;
périodes de formation en milieu professionnel ;
accompagnement personnalisé ;
passage d'un diplôme intermédiaire (CAP ou BEP) ;
de passerelles au sein de la voie professionnelle et avec la voie
générale et technologique...
 Réforme du lycée (rentrée 2010)




Des réformes
qui
nécessitent de
construire une
progression
pédagogique
accompagnement personnalisé ;
enseignements d’exploration SI et CIT en seconde ;
baccalauréats STI2D et S-SI ;
enseignement de technologie en LV1 en STI2D…
et une certification par évaluation des compétences
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 6
Construire une progression pédagogique : les données d’entrée
Ingénierie
pédagogique
Les données d’entrée
Programme
officiel
Trois familles de données
d’entrée :
• le réglementaire…
• le conseillé…
• l’imposé…
Recommandations
pédagogiques
Un opérateur local : l’équipe
pédagogique
Contraintes
établissement
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 7
Construire une progression pédagogique : les résultats attendus
Ingénierie
pédagogique
Les données
d’entrée
Programme
officiel
Recommandations
pédagogiques
Documents de pilotage
•
•
•
•
Programme
Horaires
Répartition entre années
Examen
•
•
•
Démarches didactiques
Activités
Centre d’intérêt et
séquences
Organisation entre
enseignements
•
Contraintes
établissement
•
•
•
•
Spécialités
Equipes pédagogiques
Locaux et équipements
Horaires CE et groupe
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Des choix
stratégiques
de formation
Une progression
pédagogique
Des fiches
scénario des
séquences
Page 8
La démarche de rétro conception et d’amélioration de
la qualité des enseignements
Organisation
existante
Les données d’entrée
Programme
officiel
Amélioration
progressive
Recommandations
pédagogiques
Évolutions :
• de l’organisation
globale
• des contenus des
séquences
• des activités
pédagogiques
Contraintes
établissement
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 9
Des étapes possibles de rétro conception
1 : Formaliser
l’existant
Nombre d’élèves et de classes, constitution planning, séquences, organisation pédagogique
des enseignements, locaux…
Relations centres
d’intérêt/séquences
existantes
2 : Analyser
l’existant
Si besoin : définir ou redéfinir les CI, trouver des thèmes de séquences motivants… définir ou
redéfinir les durées des séquences.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 10
Des étapes possibles de rétro conception
2 : Analyser
l’existant
Analyse des relations entre centres d’intérêt et supports… et liaisons avec les
savoirs du référentiel.
Relations entre items du programme,
centres d’intérêt et supports utilisés.
Bilan des items du programme
abordés chaque année de formation.
Bilan des supports en surnombre et
des supports manquants.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 11
Des étapes possibles de rétro conception
3 : Améliorer
l’existant
Reconstruire le tableau de bord global d’une année de formation en l’adaptant aux
contraintes locales.
Identifier les axes d’amélioration possibles : supports, organisation, ressources didactiques,
formations des enseignants, etc.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 12
BOEN n° 46 du 15 décembre 2011
Circulaire n° 2011-215 du 1-12-2011
 Relations avec les partenaires extérieurs
…
- participation au développement des échanges internationaux ;
- participation aux actions de communication et de promotion externe (forum
des métiers, journées « portes ouvertes », etc.) et interne (intervenants
extérieurs, etc.) ;
…
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 13
Participation au développement des échanges
internationaux
 Unité facultative de mobilité pour les bacheliers professionnels
Article 1 - Il est créé à titre expérimental dans le diplôme du baccalauréat professionnel une
unité facultative « mobilité » validant les résultats d'une période de formation effectuée dans
un État membre de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou de l'Association
européenne de libre échange, dans le cadre de la préparation à ce diplôme.
BOEN n° 31 du 28 août 2014
Arrêté du 27 juin 2014
 Erasmus+ (nouveau programme période 2014-2020)
Faire en sorte qu'au moins 6% des 18-34 ans diplômés de l'enseignement et de la formation
professionnels aient effectué une période d'études ou de formation à l'étranger.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 14
Promotion des établissements, des filières à travers les
concours, les challenges…
Concours général
des métiers et des
lycées
Olympiades des sciences
de l’ingénieur
(S-SI et STI2D)
Olympiades
des métiers
 de l’émulation, de l’enthousiasme, de la passion ;
 une aventure scientifique et technique ;
 un moment de partage entre élèves et enseignants dans un cadre extérieur au lycée ;
 un moyen de promouvoir les STI dans un établissement et auprès de nouveaux lycéens.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 15
BOEN n° 46 du 15 décembre 2011
Circulaire n° 2011-215 du 1-12-2011
 Coordination et animation des équipes d'enseignants
En tant que référent des inspections territoriales, le chef de travaux pilote la
mise en œuvre au sein de l'établissement :
- des épreuves d'examen, des opérations de validation et de certification et des
situations d'évaluation certificative, dans le domaine technologique ou
professionnel.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Evaluation des élèves : une réelle question de société
Trop d’élèves souffrent aujourd’hui des effets négatifs d’évaluations qui ne prennent en compte que leurs lacunes, qui
peuvent les décourager dans leurs apprentissages et les freiner dans leurs parcours. Les élèves les plus en difficulté
subissent, plus que les autres encore, des évaluations dont ils ne comprennent pas toujours ni les codes, ni les
attendus implicites.
Il est temps de construire une véritable politique de l’évaluation des élèves, au service des apprentissages et de la
réussite de tous. Une évaluation dont les objectifs, les principes et les modalités doivent être partagés par les élèves,
les familles, les enseignants, les équipes pédagogiques et éducatives.
Les journées de l’évaluation se tiendront les 11, 12 et 13 décembre 2014.
Académie
Titre
de la de
présentation
Toulouse >>18
date
novembre 2014
Page 17
Évaluation certificative
Contrôle en cours de formation
 Revenir à la définition du contrôle en cours de formation et éviter les dérives
« L’évaluation par CCF est réalisée par sondage et par les formateurs eux-mêmes
(enseignants et/ou tuteurs ou maîtres d'apprentissage), au moment où ils estiment
que les candidats ont le niveau requis ou ont bénéficié des apprentissages nécessaires
et suffisants pour aborder une évaluation certificative.
Le CCF s'intègre naturellement dans le processus de la formation. Le formateur
évalue, quand c'est possible et sans interrompre ce processus, ceux qui sont réputés
avoir atteint les compétences et connaissances visées par la situation d'évaluation. »
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 18
Évaluation certificative
Contrôle en cours de formation
 Adapter l’évaluation à la diversité des situations de formation




sur le lieu de formation ;
en utilisant les équipements habituels ;
par les formateurs ;
en tenant compte des spécificités du contexte local (ex : coloration d’un BTS en fonction du
tissu industriel local).
 Rapprocher l’évaluation de l'acte de formation
 pendant la formation et non à l’issue de celle-ci ;
 sans interrompre la formation des autres élèves ;
 permet de rétroagir sur la formation car les situations d'évaluation peuvent donner lieu à
des synthèses qui aident le candidat à se situer dans sa formation et constituent pour lui
un élément de motivation.
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 19
Évaluation certificative
Contrôle en cours de formation
 Des critiques récurrentes…




Processus trop lourd, trop complexe, très chronophage
Diplôme « maison »
Critiques amplifiées par l’évaluation du diplôme intermédiaire
Impact sur le fonctionnement des établissements (organisation complexe, en dehors des cours,
journées banalisées, HSE nécessaire)
 Epreuves ponctuelles pour les centres non habilités qui réquisitionnent les enseignants…
 Des retours de terrain qui posent problèmes…






Organisation de CCF « blanc »
Constat d’impuissance après un CCF raté par un bon élève
Convocation de tous les élèves à des dates fixées
Problématique d’occuper les élèves une fois les CCF passés
Nécessité de conserver des pièces « témoins »
Elèves libérés pendant les évaluations…
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 20
BOEN n° 46 du 15 décembre 2011
Circulaire n° 2011-215 du 1-12-2011
 Conseil au chef d'établissement
…
- En matière d'offre de formation de l'établissement : veille relative à
l'évolution des besoins des professions et des entreprises du
bassin d'emploi, recommandations en terme d'évolution des formations de
l'établissement.
…
- En matière d'insertion professionnelle des jeunes : recommandation et
organisation d'actions visant à favoriser l'insertion professionnelle des
jeunes et l'information des élèves sur les poursuites d'études.
…
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 21
Développer l'apprentissage en établissement public local
d'enseignement (EPLE)
Le développement de l'apprentissage, en particulier dans les PME, avec l'objectif de 500 000
apprentis en 2017, est l'une des mesures du pacte national pour la croissance, la compétitivité et
l'emploi. L'éducation nationale s'est fixé l'objectif ambitieux de 20 000 apprentis supplémentaires
accueillis en EPLE, soit une augmentation des effectifs de 50 % d'ici 2017.
Trois types d'action :
 Élargir l'offre de formation des EPLE
 Favoriser la mixité des parcours élèves - apprentis
 Tirer parti de la mixité des publics
Annexe 7 de la circulaire de rentrée 2014
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 22
Renforcer la continuité de formation de l'enseignement
scolaire à l'enseignement supérieur
 Accompagner l'orientation des bacheliers technologiques et
professionnels dans l'enseignement supérieur
L’article 33 de la loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 prévoit, dans une proportion
définie au niveau académique, l'accueil des bacheliers technologiques en IUT et
celui des bacheliers professionnels dans les sections de techniciens supérieurs.
Au-delà de leur admission, c'est bien la réussite de ces nouveaux bacheliers qui
constitue le principal enjeu de la continuité de formation entre l'enseignement
scolaire et l'enseignement supérieur.
Annexe 5 de la circulaire de rentrée 2014
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 23
Accueillir et faire réussir un public varié
Depuis environ 10 ans, le nombre
d’étudiants en STS a faiblement
augmenté dans le secteur de la
production.
Pour la première fois en 2013, il y avait
plus de bacheliers professionnels en
STS que de bacheliers technologiques.
Créer les conditions d’un continuum de formation :
 anticiper l’orientation, expliquer clairement le dispositif APB ;
 créer des passerelles entre les établissements, des cordées de la réussites ;
 élaborer une ingénierie pédagogique et de soutien (enseignements généraux liés à la spécialité,
projets, accompagnement personnalisé)…
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 24
18 novembre 2014
Séminaire IGEN/IEN/IA-IPR /CTx STI
Bac – 3 / Bac + 3
Lycée S. HESSEL Toulouse
Académie de Toulouse > 18 novembre 2014
Page 25

similar documents