Télécharger - KT Sainte Maria GORETTI

Report
« Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit
du ciel. Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge
Marie et s’est fait homme. Crucifié pour nous sous
Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux
Ecritures et il monta au ciel; il est assis à la droite du
Père »
(Credo – Symbole de Nicée-Constantinople)
Le Dessein de Dieu
Dieu s’est fait connaître aux hommes dans leur histoire
en leur révélant Sa volonté de les libérer du mal, de la
mort, du péché et en leur offrant le Salut afin qu’ils
partagent sa vie divine d’amour !!!
Les différentes étapes du module
L’homme face à la détresse
Dieu sauve son peuple en
détresse
Jésus le Christ souffrant
Jésus sauve l’homme qui
souffre
Jésus nous libère du mal et
de la mort
ETAPE 1
L’homme face à la détresse
Enjeu : Aujourd’hui comme hier, des hommes vivent des situations
de détresses, de pauvreté ou sont en situation de difficulté. Ils se
sentent alors isolés, abandonnés, perdus. D’autres hommes
entendent leur appels, voient leur détresse et essayent de leur venir
en aide afin qu’ils retrouvent espoir et dignité. Il est difficile d’aider
quelqu’un en difficulté. C’est en se mettant à l’Ecoute de Dieu, en
accompagnant les personnes en difficulté qu’il est possible de
s’engager auprès d’elles et pour elles
Première approche.
Préparer différentes photos d'actualité sur la pauvreté, la misère, la maladie, la
solitude. Demander aux enfants de bien observer ces images et les laissés
réagir spontanément. Entamer une discussion avec le groupe :
- Où avez-vous déjà vu des images semblables (à la télévision, dans des
magazines, des journaux) ? Comment avez-vous réagi ?
-Avez-vous déjà parlé de ces situations à la maison ou à l'école ou dans
d'autres endroits ? Qu'en avez-vous dit ?
LE JEU DU JOURNALISTE
• Après l'échange, proposer aux enfants de jouer au « journaliste » et de faire un reportage
sur une des situations illustrées par les photos : il s'agira de trouver un titre à l'article, de
rapporter ce que l'on sait de la situation et aussi de proposer quelques solutions d'aide que
l'on peut connaître ou envisager. Le reportage et les photos choisies serviront pour créer un
journal.
• Le groupe est divisé en petites équipes de trois enfants. Chaque équipe choisit une image
et doit faire un reportage qui décrit la situation et propose des solutions d'aide pour ces
personnes. Tous ces articles sont réunis sur une grande feuille de dessin pour faire une page
de journal. L'animateur ressaisit les différentes situations, fait remarquer qu'elles existent à
toutes les époques et dans tous les pays mais que partout des personnes ont cherché et
cherchent toujours à aider ceux qui sont en difficulté.
La varicelle frappe encore et encore …
Cet enfant est victime de la varicelle, une maladie
que l’on attrape lorsque l’on est enfant. Il faut vite la
traiter car on l’attrape facilement. Aujourd’hui, il nous
suffit de nous rendre chez le médecin traitant de la
famille pour avoir une ordonnance qui nous
permettra d’acheter les médicaments nécessaires à
notre guérison.
Comment faisaient-ils avant ????
Seconde approche. Visionner le CD fournit avec le livre.
LES FIGURES DU PERE WRESINSKI ET DE GENEVIEVE
ANTHONIOZ DE GAULLE.
Partage avec les enfants :






Qui sont les personnages, à quelle époque vivaient-ils ?
Dans quels lieux ?
Quelles situations difficiles ont-ils-vécues ?
Qui les a aidés et comment ?
Qu’est-ce qui a paru le plus important au Père Joseph ?
En quoi leur Foi les a incités à s’engager au service des plus
pauvres?
(Revoir la vidéo éventuellement)
Il refusait que les plus pauvres
deviennent des assistés, il attachait
beaucoup d'importance à l'instruction
(école, bibliothèque), à la beauté (salon
de coiffure, vitraux dans l'igloo-église)
afin que les plus démunis ne se sentent
pas inférieurs aux autres en raison de
leur pauvreté, qu'ils retrouvent la
confiance en eux pour vivre. Il savait,
pour l'avoir éprouvée lui même, la soif
de beauté de ceux que la misère
condamne à vivre dans la laideur.
Jalon collectif.
Montrer une photo de Geneviève Anthonioz de Gaulle et du Père Wrezsinski, quelques
vignettes de la BD agrandies. Avec ces documents, proposer aux enfants de réaliser
ensemble un reportage à partir de ce qu'ils viennent de lire et/ou de voir, de ce qu'ils
retiennent de cette histoire sur une feuille de dessin. Cette nouvelle page affichée à côté de
la première.
A partir des deux pages de journaux, l'animateur invite les enfants à échanger : En quoi ces
situations de détresse ou d'aide nous font penser à des personnes que nous connaissons
ou dont nous avons entendu parler ? Chercher ensemble et lister les associations présentes
localement qui œuvrent en faveur des personnes en difficulté ( Fraternité chrétienne,
Secours catholique, a tauturu iana, le foyer du Bon Pasteur, etc.).
Temps de prière
On est parfois celui qui aide, parfois celui qui a besoin d'aide.
Quand on se sent perdu, isolé, malheureux, on est heureux que
quelqu'un vienne nous tendre la main. D'autres fois, à l'inverse,
c'est nous qui tendons la main à celui qui en a besoin. Mais alors,
nous le faisons toujours en nous posant la question : si j'étais à sa
place, comment j'aimerais être aidé ?
Dans l'Évangile de Matthieu, Jésus nous a laissé une parole appelée
« règle d'or » : « Tout ce que vous voudriez que les autres fassent
pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute
l'Écriture : la Loi et les Prophètes. » (Mt 7,12 ; cf. Parle Seigneur, ta
Parole est un Trésor, p. 252)
Afficher La Règle d’Or dans l’espace « Prière »
Mt 7, 12
« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous,
faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi
et les Prophètes. » (Mt 7,12 ; cf. Parle Seigneur, ta Parole est un
Trésor, p. 252)
Mettre un fond musical (si possible)
Avant d’entrer dans la prière faire le signe de Croix
Catéchète : Seigneur, tu nous engages à faire pour les autres ce que l’on
voudrait qu’ils fassent pour nous
Tous ensemble : donnes-nous la simplicité d’accepter d’être aidé quand
nous en avons besoin.
« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous,
faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi
et les Prophètes. »
Retour
ETAPE 2
Dieu sauve son peuple en détresse
Enjeu : À travers l'histoire de la libération des Hébreux, nous
découvrons que, dans les épreuves, Dieu est fidèle à son alliance et
à sa promesse. Nous reconnaissons aussi notre propre histoire et
découvrons la patience de Dieu qui sauve et libère de la mort et
du péché.
Petit rappel : Joseph Wresinski a vu et entendu la misère des
familles de Noisy. Les enfants peuvent dire ce qu'ils se rappellent et
qui les a marqués dans la vie et l'action de Joseph Wresinski et
Geneviève Anthonioz de Gaulle. Le Père Joseph, lui, a répondu à
l'appel de Dieu, en voyant la misère des gens qui l'entouraient. Il a
fondé sa vie sur la Parole de Dieu car dans la Bible, Dieu dit: « j'ai
vu la misère de mon peuple [...] j'ai entendu ses cris [...]. Oui, je
connais ses souffrances. » (Ex 3,7) Il y a très longtemps, le peuple
hébreu a connu lui aussi la misère. Nous allons découvrir ce peuple
et la personne de Moïse à travers un conte biblique s'appuyant sur un
livre de la Bible qui s'appelle l'Exode.
MIEUX CONNAITRE MOISE
Moïse le libérateur
Sur KT 42
Moïse le libérateur
Sur Idées - caté
PARTIE 1 : LE BUISSON ARDENT (5'50) – EXODE 3, 1-2
PARTIE 2 : LE PASSAGE DE LA MER ROUGE (4'20)
PARTIE 3 : LA MANNE (5'55)
PARTIE 4 : LE DON DE LA LOI ET L'ALLIANCE (8'32)
PARTIE 5 : L'ARRIVEE EN TERRE PROMISE (4'20)
PARTIE 1 : LE BUISSON ARDENT (5'50)
Inviter les enfants à réagir librement sur ce qu'ils ont vu et entendu et
accueille toutes les expressions.
Dans un second temps, expliquer que ce conte biblique est écrit à partir d'un
récit très ancien dans le livre de l'Exode. Il invite à regarder la frise « Histoire
de Dieu avec les hommes » de leur classeur ( avant le 1er module) pour situer
Moïse.
Ensuite lire le passage dans Ex 3,1-12 dans Parle Seigneur, ta Parole est un
Trésor pp. 58-59 puis animez un temps d'échange autour des questions
suivantes :
- Dans ce passage biblique, que découvre-t-on sur Moïse, sur le peuple, sur
Dieu ?
Au fur et à mesure, l'animateur note les découvertes sur un tableau dans les
trois premières colonnes (Dieu, Moïse, le peuple).
DIEU
MOISE
PEUPLE
LE BUISSON ARDENT :
Dieu s’adressa à Moïse à travers
un buisson ardent.
Dieu a entendu les cris de
souffrance de son peuple captif
en Égypte et dit à Moïse d’aller le
libérer de l’esclavage. Dieu aime
son peuple.
Berger. Il gardait le troupeau de Vivait dans la misère. Il souffrait,
son beau-père. Il se voila la face il criait de douleur sous les coups
car il craignait de porter son de fouets. Il était oppressé.
regard sur Dieu.
Moïse ne se sent pas capable de
faire ce que lui demande Dieu.
LE PASSAGE DE LA MER ROUGE :
Dieu ordonna à Moïse de fendre
la mer en deux et de faire
traverser le peuple à pied sec.
Il fit sortir le peuple d’Egypte. Il Il prit peur et regretta d’avoir
les rassura en leur disant que écouter Moïse.
Dieu leur viendra en aide.
Il louait Dieu en chantant.
Moïse et tout le peuple louèrent
Dieu.
NOUS
Retour
PARTIE 2 : LE PASSAGE DE LA MER ROUGE (4'20)
Inviter les enfants à réagir librement sur ce qu'ils ont vu et entendu et accueillir toutes les expressions.
- À travers ce qu'on vient d'entendre dans cette partie du conte biblique de l'Exode, que découvre-t-on
de nouveau sur Moise ? Sur le peuple ? Sur Dieu ?
• Noter les réflexions des enfants dans les trois premières colonnes, puis invite à aller plus loin (il note
les expressions des enfants dans la colonne « nous ») : 127
- Dans nos vies, quelles sont les situations dans lesquelles nous malheureux, prisonniers ? Les citer pour
ceux qui le souhaitent.
- Qu'est-ce que je ressens ? Colère, tristesse, peur, haine, jalousie... ?
- Qu'est-ce qui peut nous aider ? Qui peut nous aider ? Comment ?
• Reprendre les sentiments exprimés par les enfants et les inviter à découvrir que, comme le peuple
hébreu qui passe de l'esclavage à la liberté, nos vies sont faites de passages (de la colère à l'apaisement,
de la tristesse à la joie, de la peur à la confiance... ).
Retour
PARTIE 3 : LA MANNE (5'55)
- Inviter les enfants à réagir librement sur ce qu'ils ont vu et
entendu et accueillir toutes les expressions.
- Ajouter des réflexions dans les trois premières colonnes.
- À travers ce qu'on vient d'entendre dans cette partie du conte
biblique de l'Exode, que découvre-t-on de nouveau sur Moïse ?
Sur le peuple ? Sur Dieu ?
Retour
PARTIE 4 : LE DON DE LA LOI ET L'ALLIANCE (8'32)
Inviter les enfants à réagir librement sur ce qu'ils ont vu et entendu et accueille toutes
les expressions.
- À travers ce qu'on vient d'entendre dans cette partie du conte biblique de l'Exode, que
découvre-t-on de nouveau sur Moise ? sur le peuple ? sur Dieu ?
• Continuer de noter les réflexions des enfants dans les trois colonnes. Si les enfants ne
le disent pas, relever l'expression « le peuple s'est détourné de Dieu ». Il faut préciser
pourquoi et comment ils se sont détournés de Dieu ? Puis invitez les à aller plus loin
(noter les expressions des enfants dans la colonne « nous »:
- Qu'est-ce qui peut aujourd'hui nous détourner de Dieu ?
• L'animateur dit: Se détourner, c'est tourner le dos; c'est dire à l'autre, à Dieu : « Tu ne
comptes plus pour moi; tu ne m'intéresses plus. Je fais ce que je veux, comme je veux
sans m'occuper de toi. » On casse la relation avec l'autre, avec Dieu, on rompt
l'Alliance, on se sépare de Dieu. C'est ce que les chrétiens appellent le péché.
Retour
PARTIE 5 : L'ARRIVEE EN TERRE PROMISE (4'20)
• Inviter les enfants à réagir librement sur ce qu'ils ont vu et entendu
et accueillir toutes les expressions. Continuer de noter dans les
colonnes.
- À travers ce qu'on vient d'entendre dans cette partie du conte
biblique de l'Exode, que découvre-t-on de nouveau sur Moïse ? Sur le
peuple ? Sur Dieu ?
• Les enfants prennent leur document aux pp. 5-7; les regardent, les
commentent et s'aident des illustrations pour restituer le conte
biblique.
Retour
Jalon collectif
Reprendre les quatre colonnes du tableau. Partager le groupe
des enfants en quatre, chaque groupe prenant en charge la
rédaction et/ou l'illustration d'un article correspondant aux
colonnes « Moïse », « le peuple », « Dieu » et « nous ».
Chaque groupe donne un titre à son article, puis les enfants
choisissent ensemble un titre pour l'ensemble de ces quatre
articles qui figureront dans le journal du module.
LE TEMPS DE PRIERE
Jalon personnel
Je dessine sur mon
carnet de vie, un
bâton. J'écris les mots
que je veux garder
pour moi, et qui me
disent quelque chose
de Dieu.
Retour
ETAPE 3
Jésus sauve l’homme qui souffre
L’aveugle de Jéricho
Enjeu : À l'image de Bartimée, nous sommes tous, à un moment de
nos existences, aveugles ou mendiants. Jésus est à l'écoute de tout
homme et vient rencontrer chacun dans sa propre vie pour le
remettre en route et le sauver Et nous pouvons lui demander sans
crainte d'avoir pitié de nous, il nous entend et nous demande
comme à Bartimée: « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
http://www.kt42.fr/jesus-guerit-les-aveugles-c18131357
COMMENTAIRE DE TEXTE POUR LES CATECHISTES :
Bartimée est assis pour mendier, il se tient aux pieds des autres, il ne voit pas leurs
visages au sens strict comme au sens figuré ! « Jésus, fils de David, aie pitié de moi » :
cette réaction révèle qu'en cet homme demeure malgré tout une aspiration à la vie et
subsiste une espérance profonde. Dès que Jésus l'appelle, il est déjà prêt à bondir, prêt
à changer de vie en jetant son manteau lourd de sa vie passée. Il devient un homme
debout qui désormais peut se mettre en marche et choisir son chemin. Il suit Jésus.
Dans cette rencontre, Jésus relève, redresse, redonne de la dignité, sauve par ses gestes
(il s'arrête) et ses paroles (notamment son questionnement).
LE TEMPS DE PRIERE
Retour
ETAPE 4
Jésus, le Christ souffrant
Enjeu : Jésus rejoint notre humanité jusque dans le mal, la
souffrance et la mort. Abandonné de tous, il a gardé confiance et
espérance dans l'amour de Dieu son Père.
Jésus a accepté en toute liberté de mourir et il est mort. Mais
Dieu l'a réveillé, relevé de la mort, il l'a ressuscité.
Jésus a connu le passage de la mort à la vie et il est entré dans la
Vie pour toujours. Par l'Esprit Saint, Jésus Christ ressuscité nous
accompagne tout au long de notre vie. Avec lui nous pouvons
garder confiance et espérance dans les épreuves, les souffrances
et la mort car sa Vie nous est offerte.
L’aveugle de Jéricho
L’aveugle de Jéricho
Passerelle :
L'animateur demande : Dans la rencontre de Jésus et de Bartimée,
qu'est-ce qui a été important entre Jésus et l'aveugle ?
Il reprend : Au creux de sa nuit, de sa souffrance, Bartimée a appelé
Jésus, et Jésus est venu vers lui. Ainsi, Jésus a réconforté, soulagé,
guéri, redonné confiance à beaucoup de personnes. Ce Jésus, dont
le nom signifie « Dieu sauve », a souffert et est mort sur une croix.
Etape 4
Chemin de Croix
Retour
ETAPE 5
Jésus, sauve et guérit !
Jésus sauve et guérit
Enjeu :
Dieu qui est le Créateur de toute chose n'est pas du côté de la mort,
mais de la vie. Ainsi par son Fils Jésus, nous découvrons que, pour
le croyant, le mal, la violence et la mort n'ont pas le dernier mot.
Passerelle :
L'animateur dit : Nous venons de voir que tout ne s'arrête pas avec
la mort pour Jésus : Dieu a ressuscité son Fils unique Jésus
Christ.
Inviter les enfants à redire ce qui les a touchés dans le chemin de
croix vécu à l'étape précédente. Il pourra être judicieux de reprendre
le document enfant aux pages 9 et 12. L'animateur reprend : Avec
Jésus le Christ, nous sommes appelés à vivre chaque instant de
notre vie dans l'espérance de la Résurrection. En tant que chrétiens,
nous croyons que Dieu nous aime du même amour que celui qu'il a
pour Jésus et que la vie est plus forte que la mort.
Etape 5
Temps de prière
Célébration de fin de module

similar documents