Présentation - Circonscription Montpellier Nord

Report
Nathalie MESNAGE
Psychomotricienne
[email protected]
Laurent DANTEN
Parent enfants dyspraxiques
[email protected]
Nos actions en cours
Lobbying politique (actions auprès des élus
et des ministères concernés – Handicap,
Education Nationale)
Permis de conduire
Formation des enseignants
Réalisation d’un guide pratique pour les
familles, les enseignants.
Insertion professionnelle – travail en cours
avec l’ADAPT (association pour l’insertion
sociale et professionnelle des personnes
handicapées - http://www.ladapt.net/)
Site Internet
Les adhérents disposent d’un forum pour
trouver des réponses à leurs questions, des
conseils d’autres adhérents.
Les enseignants disposent d’un espace dédié
sur lequel ils peuvent aussi poser des
questions. Ce sont d’autres enseignants qui
apportent les réponses.
http://www.dyspraxies.fr/
Rentrée scolaire
A l’occasion de la rentrée scolaire, si vous avez des
questions sur l’élaboration des PPS, sur l’attribution
des AVS, sur les relations avec la MDPH, sur la
dotation informatique vous pouvez contacter
Aide-Handicap Ecole
Ministère de l’Education Nationale
0810 55 55 00
[email protected]
Définition de la dyspraxie 1/3
Depuis 2006, dyspraxie =
Trouble de la coordination motrice
d’origine développementale.
Altération de la capacité à exécuter
de manière automatique des
mouvements déterminés, en
l’absence de toute paralysie ou
parésie des muscles impliqués dans
le mouvement.
Définition de la dyspraxie 2/3
Défaut d’automatisation du geste.
Il y a nécessité pour ces enfants
dyspraxiques de porter attention à
la réalisation des gestes que les
autres réalisent de façon
automatique.
Définition de la dyspraxie 3/3
Il doit se représenter mentalement
et contrôler volontairement le geste.
Il est en effort intellectuel
permanent.
1. Le cerveau traite les informations
en série. Le cerveau ne peut pas
effectuer 2 tâches simultanément
si les 2 requièrent de l’attention.
2. En répartissant son attention sur
plusieurs tâches on diminue ses
performances.
3. Le cerveau est fatigable.
Jaune-Vert-Bleu-Rouge-Jaune
Vert –Bleu-Rouge-Jaune-Rouge
Vert-Bleu-Vert-Jaune-Rouge
Jaune-Bleu-Vert-Rouge-Jaune
Jaune Vert Bleu Rouge Jaune
Vert Bleu Rouge Jaune Rouge
Vert Bleu Vert Jaune Rouge
Jaune Vert Rouge Jaune Bleu
Vert Bleu Rouge Jaune Rouge
A quoi est due la dyspraxie ?
dyspraxie lésionnelle
dyspraxie de développement
(handicap invisible)
LES DIFFERENTES DYSPRAXIES

La dyspraxie constructive
non visuo spatiale
visuo spatiale

La dyspraxie idéomotrice

La dyspraxie idéatoire

La dyspraxie de l’habillage
Repérage de la dyspraxie 1/2

Les jeux spontanés

La motricité générale
Le graphisme
dessin
l’écriture
(déficit qualitatif et quantitatif )


La vie quotidienne : il a des difficultés pour
couper la viande, éplucher un fruit, manger
proprement .
Repérage de la dyspraxie 2/2

Attention : pas 1 signe spécifique de la
dyspraxie, différents d’un enfant à un autre.

Grande variabilité dans les réalisations chez
un même enfant.

C’est un ensemble d’éléments qui va
permettre de poser ou non un diagnostic de
dyspraxie.
Le diagnostic 1/2
Le diagnostic peut être long car pour chaque
difficulté il faut en déterminer la cause. Il sera
donc sans doute fait appel à plusieurs
spécialistes :
•
•
•
•
•
•
Neuropédiatre ou pédopsychiatre
Psychologue clinicien ou neuropsychologue
Psychomotricien
Ergothérapeute
Orthophoniste
Orthoptiste
Le diagnostic 2/2
un diagnostic entre 4 et 8 ans
•Un test psychométrique
•Un bilan en psychomotricité qui évaluera la
coordination, la motricité globale, l’organisation
spatiale et temporelle.
•Un bilan graphique pour vérifier la vitesse et la
qualité de l’écriture
•Un bilan de coordination oculomotrice
La lecture est l’aboutissement du contrôle
oculaire.
Pour une lecture fluide = un contrôle visuel
+++
Chez l’enfant dyspraxique on note :
 Lenteur
 Problème de concentration et vigilance
 Défaut dans la copie
 Mauvaise organisation visuo spatiale
(exploration et coordination).
Les multidys
¾ des enfants dyspraxiques: dysgraphie
1/3 des enfants: troubles de l’attention (TDA =
trouble déficit attention)
Entre 20 à 40 % difficultés d’apprentissage:
lecture, l’orthographe (dyslexie, dysorthographie)
mathématiques (dyscalculie).
Autre: troubles du langage oral (dysphasie).
Un impact sur la vie quotidienne
Un impact sur la scolarité
En France il y a environ 250 000
enfants dyspraxiques qui ont entre 6
et 11 ans
Soit 1 élève par classe en primaire
6% des enfants sont dyspraxiques
Comment l’aider dans la vie quotidienne ?
Exemple : l’habillage
 Privilégiez les chaussures à scratch, les pantalons à
ceinture élastique, sans bouton le plus longtemps possible.
 Les moufles plutôt que les gants
 Les vêtements avec des «velcro»
 Évitez les boutons surtout s’ils sont petits.
 Les fermetures éclair sur les pulls, vestes
 Les chaussettes trop serrées
 Les chaussures à lacet
 Les ceintures
Dysmoi, le blog des dys, le site Valérie
DUBAND – Consultante "dys" et coach
Comment l’aider dans sa scolarité ?
L’ordinateur
L’Auxiliaire de Vie Scolaire
(AVS)
La place dans la classe
Comment l’aider tout le temps ?
La répétition n’augmente pas la performance
se représenter mentalement le geste et
l’intellectualiser.
Ne pas trop verbaliser quand il est en tâche:
éviter la double tâche
Dissocier les exercices, même dans la vie
quotidienne.
Montrer, s’assurer de son attention, laisser
faire, commenter.
Les aménagements possibles
L’aider en pointant
pour lui les objets
pendant qu’il compte
Accepter la pauvreté
des dessins et ne pas
les interpréter
comme un manque
de maturité
Activités difficiles
Reproduction
graphique
ZOOM sur l’écriture

L’écriture est difficile car c’est une
tâche praxique par excellence.

Gérer le dessin des lettres est une
tâche qui absorbe toute son
attention, lui laissant peu de
disponibilité pour gérer d’autres
informations comme écouter ou
orthographier.

Dans le cas de troubles neurovisuels, il a du mal à se repérer dans
les lignes et dans l’espace (allersretours feuille tableau)
Parfois écriture soignée mais au prix d’une
lenteur inhabituelle
La dysgraphie est le premier
signe d’appel de la dyspraxie
Ecriture irrégulière,
variable, crispation, illisibilité
Les aménagements possibles

Lui lire les textes et le faire
travailler à l’oral

Lui lire les questions avant la
lecture du texte pour qu’il puisse
repérer et surligner les extraits
utiles

La présentation est très
importante (A3, photocopie de
qualité, présentation aérée,
utilisation des couleurs…)
Les aménagements possibles

Limiter l’écriture manuelle

Prévoir des exercices à
trous et des cahiers à lignes
horizontales

Eviter la copie de leçons,
poésie, devoirs mais prévoir
des photocopies de qualité
Les aménagements possibles

Accorder plus de temps pour la
réalisation des exercices et lors
des contrôles

Désigner un secrétaire pour
noter les devoirs

Apprendre l’orthographe à
l’oral
Au collège : premiers constats
Les problèmes du 1er degré existent
toujours et ils sont amplifiés par :
 L’enseignement de matières nouvelles
telles que l’Anglais, la technologie, la
musique avec notamment l’apprentissage de
la flûte

La multiplication du nombre d’enseignants

La multiplicité des salles de cours
Premières difficultés observées

Difficultés pour s’orienter
dans le temps et dans
l’espace

Difficulté pour s’habituer
aux méthodes de travail
des différents
professeurs

Problèmes d’oublis en cas
de changements de
classe
Solutions générales - suite
• Intensifier l’utilisation de l’ordinateur
portable (l’enfant sera lisible de
l’enseignant et de lui-même)
• L’installer face au tableau sans
obstacle visuel
• S’appuyer sur l’oral pour
l’apprentissage des leçons.
Le Projet Personnalisé de
Scolarisation (PPS)- Définition
•
Ce dispositif est mis en place pour
favoriser l’intégration scolaire des
enfants handicapés et faciliter les
démarches des parents.
•
le PPS consiste à effectuer les
ajustements nécessaires en
favorisant, chaque fois que
possible, la formation en milieu
scolaire ordinaire
•
C’est donc un suivi et une formule
d’adaptation personnalisée selon
les besoins de chaque enfant.
Le (PPS)- Démarche

La famille fait appel à la MDPH qui valide le
projet personnalisé discuté en équipe
éducative (famille + enseignants +
rééducateurs)

Une fois terminé et validé, celui-ci est
adressé à l’établissement scolaire choisi.

Le PPS précisera les arrangements qui
devront être faits pour accueillir l’élève,
notamment la mise en place d’une « équipe
de suivi de la scolarisation », proche de
l’équipe éducative, et de son « enseignant
référent ».
http://eduscol.education.fr/cid61219
/modules-de-formation-pour-lesenseignants.html
Troubles des apprentissages (TSA)
1er module : scolarisation des élèves
présentant des troubles des apprentissages.

similar documents