Secteur Minier Uruguay-04-2012

Report
“Le secteur minier en Uruguay”
Charleroi, Mai 2012
URUGUAY
Key figures
Uruguay
Population 2009
Area (sq. km)
GDP ´10 (USD billions)
GDP p/capita ´10 (USD)
GDP growth rate 2010
GDP growth rate 2011
3,4 millions
176.215 km²
40,3
11.996
8,5%
5,5% (*) estimations
Mercosur
Population 2009
Area (sq.km)
GDP ´10 (USD billion) :
GDP/p capita ´10(USD):
% Area of South America:
241 millions
11,8 millions km²
2.460
10.197
77
Source: central banks and national statistics institutes
Le secteur minier uruguayen
Secteur traditionnellement composé par des PME (99%).
L´'extraction de granulats pour la construction, de calcaire et de dolomite composent
96% du volume de production annuelle.
Autres minéraux : argiles kaoliniques et réfractaires, argile pour céramique rouge, le
talc, la bentonite, pierres ornementales, pierres semi-précieuses.
Participation des sous-secteurs dans la production totale:
agrégats pour la construction de
calcaire
13%
argile
autres
83%
3%
4%
La matière extraite est principalement destinée à la consommation du marché
intérieur et s'adresse principalement au secteur de la construction et l´industrie du
ciment .
Le secteur minier uruguayen: antécédents
Les premiers antécédents de l'industrie datent du XVIII S dans le département
actuel de Lavalleja, proche à la ville de Minas.
L´ activité s'étend au département de Maldonado avec l'extraction de marbre, granit,
dalles et calcaire qui permettent la création des premières industries de chaux et de
ciment a Minas et Pan de Azucar.
Dans ces départements il y avait aussi des activités d'exploitation de métaux de
base (Cu, Pb, Zn) et d'or.
L´antécédent le plus important a lieu au début du XX siècle à Rivera dans le
nord du pays avec l´exploitation de mines d'or. Le minerai était extrait à partir
des galeries, transporté par aro-rail à l'usine d'enrichissement située à ​Ao.Cuñapirú,
où il avait un barrage pour la production hydroélectrique qui approvisionnait l'usine.
Le village de Minas de Corrales - comme son prédécesseur la ville de Minas –
naissent comme le résultat de cette activité.
Le secteur minier uruguayen
Le registre statistique possède des archives depuis 1977.
On observe une croissance annuelle pendant les années 80´ qui se projette
jusqu´à l´actualité.
Le secteur minier modifie son profil pendant la seconde moitié des années 80’
avec l´augmentation de demandes de permis de prospection et exploitation de
minerais métalliques.
Appel d´offres de zones pour exploration de réserves minières étudiées para la
DINAMIGE en régime de classe II. constitue le début d´une nouvelle étape du
secteur.
Cette étape se cristallise avec la mise en fonctionnement de l extraction d´or á
Rivera (Minera San Gregorio S.A ).
Il a fallut près de 5 ans pour que ce gisement commence à produire et 11
ans de prospection-exploration.
Le secteur minier uruguayen
Evolution de l´industrie extractive uruguayenne
(millions de tonnes)
14
12
10
8
6
4
2
0
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Les secteur minier uruguayen. Productión: valeurs et volumes
Un secteur en croissance depuis les années 80
Valeur de la production minière. 1990 - 2006.
Evolutión de l´Industrie Extractive
1989 - 2008
Año
Valores
Volúmenes
u$s
ton
1990
11.837.161 12
3.564.771
4
1991
15.042.617 15
4.138.727
4
1992
20.435.125 20
5.079.485
5
1993
25.093.315 25
5.339.942
5
1994
28.137.794 28
6.551.549
7
1995
23.116.193 23
5.867.227
6
1996
22.451.032 22
6.353.271
6
1997
32.181.421 32
8.287.020
8
1998
37.752.749 38
11.336.858
11
1999
39.655.168 40
11.817.077
12
2000
37.104.965 37
10.062.701
10
2001
29.406.483 29
9.273.817
9
2002
15.276.491 15
5.523.595
6
2003
14.591.263 15
6.302.472
6
2004
15.046.366 15
5.654.706
6
2005
21.637.791 22
6.887.335
7
2006
23.620.607 24
8.708.948
9
2007
9.875.431
10
2008
10.864.134
11
2009
M.I.E.M – DI.NA.MI.GE - ESTADÍSTICAS
(millions de u$s)
45
40
35
30
25
20
15
10
5
0
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
Valeur de la production minière 1990 - 2008. (millions de ton)
14
12
10
8
6
4
2
0
1990199119921993199419951996199719981999200020012002200320042005200620072008
En bref: un petit secteur, sensible aux crises mais capable de se récupérer et avec potentiel.
Le secteur minier uruguayen
Production minière 1990-2009
Año
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
ton
3.564.771
4.138.727
5.079.485
5.339.942
6.551.549
5.867.227
6.353.271
8.287.020
11.336.858
11.817.077
10.062.701
9.273.817
5.523.595
6.302.472
5.654.706
6.887.335
8.708.948
9.875.431
10.864.134
11.863.303
11.736.225
Le secteur minier uruguayen
• La production passe de 3.5 millions de tonnes en 1990 à 8 millions en 1997 et
arrive au maximum historique de 11.8 millions en 1999.
• Pendant la crise économique de 2002 la production descend aux valeurs de
1992-1993.
• En 2003 la reprise permet d´arriver aux valeurs de 2003 et atteint un nouveau
record en 2009 avec 12.2 millions de tonnes.
Jusqu´à 1997 , 96% du volume de production était composé par les arides pour la
construction avec 83% et calcaire 13%.
En 1997 ce profil change avec l´extraction de minerai d´or à Rivera.
Localisation des ressources minières.
Les ressources minérales de l Uruguay.
Synthèse de sa localisation par rapport
aux unités macro-structurelles du territoire
Ce plan montre les principales unités
structurelles de la géologie uruguayenne,
qui sont liées à certaines ressources en
exploitation et les minerais qu´elles
peuvent contenir en termes prospectifs,
L´emplacement de matériaux pour la
construction n´est pas repris.
En termes prospectif, les unités avec
majeur potentiel appartiennent au
bassement crystalline ( Dominios
Occidental, Central y Dominio Atlántico).
L’industrie extractive uruguayenne a un
potentiel énorme.
M.I.E.M – DI.NA.MI.GE
Uruguay un pays sans tradition miniere: pierres, sable et chaux.
Un concept qui change à partir de 1997, mais qui structurellement reste valable.
Production minière
Volumes. Pourcentage de participation par secteur.
%
Arides pour la construction
Ornementales
Calcaires
Argiles
Min. Précieux (or)
Pierres Précieuses
autres
71,74
Gravier de ballast, sable, pierres
0,18 Granite, marbre, dalles, grès
14,21
calcaire comme matière première pour l´industrie de ciment.
Argiles pour céramique blanque, rouge et argiles
0,58
réfractaires
12,70 Minerais pour l´obtention d´or non échangeable
0,08 Agates, amatistes, quartz, et geodes
0,55 Fer, talc, Bentonite, Dolomite, etc.
Total secteur minieur
100
Árides et calcaires
86
11
Le secteur minier uruguayen
Exportations.
Les exportations de biens d´origine minière sont passés de 40 millions de US dollars en
1999 à 100 millions de US dollar en 2008.
Le secteur représentait 2.5% du total des exportations totales du pays en 2008.
85% des exportations correspondent aux ciment (calcaires) et or.
Participation par subsecteur dans les exportations totales.
Árides
Ornamentaux
Calcaires
Or
Aghates et amatistes
2%
8%
16%
69%
5%
Valeur des exportations minières annuelles, sub secteurs de plus grande
participation.
Valeurs (u$s) et pourcentages sur le total des exportations du.
secteur .
biens semielaborés
biens primaires
1999
u$s
2000
% u$s
2001
2002
% u$s
2003
% u$s
%
Min. Precieux (oro)**
20.926.189
54 20.997.929 59
18.237.596
59
20.834.940
Cemento (calizas)*
Piedrs.Semipreciosas (ágatas
y amatistas)
12.464.050
32 10.347.827 29
8.508.404
28
176.651
2
608.086
2
819.815
Parciales subsectores
33.851.731
88 31.971.318 90
27.354.086
89
21.831.406
Totales anuales del sector
38.433.805 100 35.434.870 100
30.734.014 100
23.147.480
461.492
1
2005
u$s
Min. Preciosos (oro)**
Cemento (calizas)*
Piedrs.Semipreciosas (ágatas
y amatistas)
625.562
2006
% u$s
2007
% u$s
u$s
20.25
90 0.853
3.356
1 .862
2.058
4 .423
25.66
94 6.138
27.20
100 1.341
2008*
% u$s
%
40.807.319
75 51.145.636 74
73.736.420
73
71.213.640
####
8.283.683
15 10.194.065 15
17.653.533
18
23.329.153
####
6
6.509.390
6
6.520.468
####
97 65.688.938 96
97.899.343
98 101.063.262
####
3.515.095
6
4.349.237
Parciales subsectores
52.606.097
Totales anuales del sector
54.363.157 100 68.712.590 100 100.388.957 100
100
al 31-12-08
2004
% u$s
%
74 24.674.111 68
12
8
7.013.576 19
2.970.303
8
94 34.657.990 95
100 36.463.409 100
Investissements de l´Etat à travers la DINAMIGE
L'Etat doit se repositionner en termes d'investissement en recherche afin de disposer
d'informations sur la localisation des zones d'intérêt et de guider l'investissement directement
dans les étapes d'exploration.
Pour ce faire, le budget 2011-2014 prévoit des investissements dans:
•aérogéofisique de haute résolution. L´outil prévoit des informations géologiques structurelles
géoréferenciées ( plans), la localisation de sub superficie à moyenne échelle et permet de
localiser des zones d'intérêt basés sur le rayonnement de spectrométrie gamma,
magnétométrie et gravimétrie.
•Intégration et amélioration des laboratoires de DINATEN et DINAMIGE.
•L'investissement en spectrométrie de masse ICP pour le laboratoire de DINAMIGE ceci
permettra:
un relevé d´information géochimique stratégique complémentaire à celle de aerogeophisique
dans des domaines d'intérêt;
la possibilité d'un suivi systématique de l'évolution des caractéristiques des minéraux exploités
dans le cadre du système de contrôle et obtenir de l´information pour profiler son application a
l'industrie. (Budget 2011-2014)
Expansion de l´activité minière: plusieurs projets en cours
GLADIATOR RESSOURCES, société australienne, est dans la phase de prospection
de fer ( arrabio), pour produire de la fonte.
Gladiator Ressources a signé un accord de joint-venture avec Orosur Mining , société
canadienne qui exploite de l´or à Rivera pour explorer et développer le potentiel de la
zone “Cinturón de Isla Cristalina” en minerai de fer, manganèse et métaux de base.
Investissement total : 360 millions de US dollar.
Exportation prévue: entre 120 millions et 160 millions de US dollars par an.
D´après la firme australienne les coûts de production seront très compétitif par rapport
au Brésil, 50% plus bas.
Expansion de l´activité minière: plusieurs projets en cours
OROSUR, société canadienne, exploite l'or et l'argent, avec 4,3 tonnes
d'exportation, 16 millions de US dollar et emploie 300 personnes.
La firme a annoncé publiquement son intention d´augmenter la profondeur
de l´extraction dans sa mine à ciel ouvert et va développer la minière souterraine.
Ce sera la première grande expérience minière souterraine en Uruguay ( 400 mètres
de profondeur).
Actuellement, les opérations sont effectuées à 200 mètres de profondeur à partir de
laquelle ils prennent une tonne de minerai et six "stériles" (roches pas utiles), après
le traitement de cette tonne on obtient environ trois grammes d'or (3 g / tonne).
Cette année l'exploitation minière à extrait environ 100.000 onces d'or.
Investissement : 30 millions US dollars
Durée: six ans
Emploi: 150 personnes.
Pour l'excavation du tunnel la société a engagé une société chilienne
L'extraction de calcaire pour ciment
L'extraction de calcaire pour ciment et chaux est l´industrie extractive la plus
importante du pays.
4 usines de ciment en Uruguay pour produire environ 1 million tonnes par an :
Cementos Artigas, ANCAP ( 2 usines) et Compañía Nacional de Cementos.
La valeur produite par l'industrie du ciment en Uruguay est d'environ 150millions /
an. US dollars.
Projets: 3 nouvelles cimenteries en cours de construction ou dans ses premiers
stades, dans le département de Treinta y tres.
8 entreprises ayant des concessions d'exploitation accordées ou en suspens (
ANCAP, Votorantim et Cementos del Plata).
Par conséquent, les chiffres de production et des exportations, principalement vers
le Brésil, devraient augmenter de manière significative dans le cas d´ANCAP 50%.
Expansion de activité minière: plusieurs projets en cours
Project Valentines
Le groupe Zamin Ferrous est en phase de prospection - exploitation de fer (
magnétite) dans les jaciments de Valentines pendant 20 a 30 ans.
Production estimée : 18 millions de tonnes par an
Investissement: 3 milliards de US dollars
Emploi : 1.500 emplois.
L'Uruguay à la possibilité de devenir un grand exportateur de fer pour la
production d'acier.
Avec ce projet le pay serait positionné comme le 8 eme producteur de fer
(semblable à la position actuellement occupée par la Suède).
Les composantes du projet
Le projet est composé essentiellement par cinq composantes:
1. Complexe minier
Les cinq mine d extraction a ciel ouvert , elle couvriront environ 500 ha, o de 4.300 si ont inclue
les zones de depot des stériles , les zones de manoeuvre et logistique.
2. L´usine d ´enrichissement
l´usine intégrée au complexe minier, où le matériel est broyé et le fer est séparé de la roche au
moyen magnétique (sans l'utilisation de produits chimiques) et donc augmente la teneur en fer de
27 % à 69%.
Composantes du projet
3. Miner duct
Un miner duc et aqueduc de retour de 212 km de long et 62,5 cm de diamètre unira la
plante d´enrichissement à la terminale portuaire.
Le Miner duct, enterré à un mètre de profondeur (moyenne), transportera un mélange de
concentré et d´eau.
4. Terminal Portuaria
Une terminale portuaire spécialisée pour de bateaux jusqu‘à 18,5 m de tirant qui n arrive
pas actuellement au Cone Sud. Un convoyeur fermé déchargera directement dans la
cale de navires a 2,5 km de la cote. Situé à la Angostura (Rocha) la terminal portuaire
est située à 12 km de Punta del Diablo et 7 km de La Esmeralda.
5. Lignes de haute tension
Amélioration de la disponibilité et la stabilité de l'énergie électrique dans l'Est du pays.
L'énergie totale consommée par l'entreprise sera d'environ 192 MW (170 MW pour le
complexe minier et 22 MW pour la terminal Portuaire).

similar documents