Hypophyse

Report
L'HYPOPHYSE
Vincent Appavoupoulle
Endocrinologie CHU Bordeaux
L'HYPOPHYSE
I-INTRODUCTION
II-ANATOMIE et VASCULARISATION
III-PHYSIOLOGIE ET PATHOLOGIE
HYPOPHYSAIRE
CONCLUSION
I-INTRODUCTION

HORMONE:
- Dérivé du grec, signifiant « capacité à
éveiller ».
- Substance chimique produite par une
glande endocrine. Circulation dans le sang
vers un organe cible. Action stimulatrice ou
inhibitrice.
I-INTRODUCTION

Hormones= messagers chimiques

Régulation de nombreuses fonctions de
l’organisme:
• Croissance
• Développement
• Reproduction
• Métabolisme
• Pression artérielle
• Glycémie
• Equilibre des fluides
I-INTRODUCTION
GLANDE ENDOCRINE: sécrète des hormones
directement dans le sang (ex: hypophyse)
GLANDE EXOCRINE: sécrète des substances dans un
canal excréteur, mais pas dans le sang (ex: glande
mammaire)
GLANDE MIXTE: constituée de cellules endocrines et
exocrines (ex: pancréas)
I-INTRODUCTION
Les glandes endocrines pures:
*l'hypophyse
*la thyroïde
*les parathyroïdes
*les surrénales
*les gonades
II-ANATOMIE et
VASCULARISATION
II-ANATOMIE et
VASCULARISATION
1.1 Organisation générale
1.2 Les rapports
1.3 Vascularisation hypophysaire
1.1 Organisation générale
Située dans la selle turcique, loge inextensible
2 parties différentes (embryologie, anatomie, org microscopique, fonctions):
•Adénohypohyse (glande pituitaire), origine ectodermique, subdivisée en 3
parties:
*Lobe antérieur (antéhypophyse)
*Lobe intérmédiaire ou lobe cystiforme
*Lobe infundibulo tubéral ou lobe tubéral
•Neurohypophyse, , subdivisée en 3 régions de haut en bas:
*Eminence médiane
*Tige infundibulaire
*Lobe postérieur (posthypophyse)
Eminence médiane+tige infundibulaire = infundibulum
Lobe infundibulo tubéral+infundibulum = tige pituitaire
La selle turcique
La loge hypophysaire
• Parallélépipédique, de nature ostéofibreuse, on peut
décrire :
 Une face inférieure : plancher de la selle turcique
 Une face supérieure : diaphragme sellaire, horizontal, orifice pour
tige pituitaire
 Une face antérieure : gouttière optique, tubercule de la selle
 Une face postérieure : lame quadrilatère du sphénoïde
 Des faces latérales : parois internes des sinus caverneux
• Poids plus élevé chez la femme (673 mg)
que chez l’homme (611mg)
• Dimensions: 7 à 17 mm transversal, 6 à 7
mm sagittal, 11 à 19 mm vertical
• Augmentation dimensions au cours 3è
trimestre grossesse et 1er mois postpartum ; réduction taille, poids après 50
ans
• Tige hypophysaire mesure 3 à 7 mm chez
adulte
• Soit verticale, soit oblique de bas en haut
et d’arrière en avant
1.2 Les Rapports
• Rapports de la loge hypophysaire
 Inférieurs : de haut en bas, sinus sphénoïdal, voûte du rhinopharynx
 Supérieurs : diaphragme sellaire
 Antérieurs : partie sup du sinus sphénoïdal, arrière fond des fosses
nasales, gouttière optique
 Postérieurs : lame quadrilatère, fosse cérébrale postérieure
 Latéraux : sinus caverneux
1.2 Les rapports
• Rapports de la tige pituitaire
 Immédiats : les vaisseaux artériels
 « Médiats » :
 En avant : chiasma optique
 Latéralement : vaisseaux polygone de Willis,
plus en dehors bandelettes optiques
 En arrière : portion postérieure losange
optopédonculaire
Emplacement de l’hypophyse
Chiasma optique
1.3 Vascularisation de l’hypophyse
• Vascularisation originale,
• artères hypophysaires,
• système porte hypothalamohypophysaire,
• vascularisation veineuse (peu étudiée)
Artères hypophysaires
• 2 systèmes artériels
• 1) artères hypophysaires supérieures,
3 ou 4 de chaque côté, branches de la
carotide interne (sortie sinus caverneux),
plexus annulaire à la partie sup de la tige
• Plexus donne naissance aux artères
courtes de la tige et aux 2 artères
descendantes ou lorales (1 de chaque
côté)
• 2) artères hypophysaires inférieures :
1 de chaque côté, branches de la carotide
interne, nées dans le sinus caverneux,
« arc hypophysaire inférieur »
Système porte hypothalamohypophysaire
• « Système porte » : ensemble vasculaire
comprenant deux territoires capillaires de
même nature, réunis par des vaisseaux de
plus gros calibre
• Système porte H-H: type artériel, plexus
porte primaire (tige infundibulaire), second
territoire capillaire dans lobe antérieur,
réunis par vaisseaux porte dans lobe
infundibulo-tubéral
Système porte hypothalamohypophysaire
Système porte hypothalamohypophysaire
III-PHYSIO-PATHOLOGIE
HYPOPHYSAIRE
Hypothalamus
+
Hypophyse
+
Rétrocontrôle
Organe cible
Hormone spécifique
-
Physiologie de
l’Hypophyse
- Lobe antérieur (antéhypophyse):
sécrète 5 hormones dans
la circulation générale
- Lobe postérieur (posthypophyse):
prolonge l’hypothalamus, secrète
2 hormones
Hypothalamus
CRH
(+)
TRH
(+)
(+)
DOPA
LHRH
(-)
(+)
GHRH
SMS
(+)
(-)
AnteHypophyse
ACTH
TSH
PRL
Surrénales
Thyroïde
Lactation
LH/FSH
Gonades
GH
Foie
IgF1
Anté hypophyse
sous le contrôle des hormones de
l’hypothalamus
Hypothalamus
Ante Hypophyse
CRH (Corticotropin releasing
hormone)
ACTH (Adenocorticotropic
hormone) (+)
TRH (Thyrotropin releasing
hormone)
TSH (Thyreostimulating
hormone) (+)
GHRH (GH releasing
hormone)
GH (Growth hormone) (+)
Somatostatine (-)
Prolactine
Dopamine (-)
GnRH (Ganodotropin
releasing hormone)
LH FSH (Luteotropic
hormone, Folliculo stimulating
hormone) (+)
Rein et surrénale
Corticosurrénale
- Glucocorticoïdes
(cortisol)
- Minéralocorticoïdes
(aldostérone)
- Androgènes
(testostérone)
Médullosurrénale
catécholamines (adrénaline
et noradrénaline)
Le Cortisol
• Indispensable à la vie
• Hormone hyperglycémiante
• Action sur:
- Métabolisme des protéines (favorise fonte
musculaire et ostéoporose), des graisses
(augmente le cholestérol) et des sucres.
- Tension artérielle
- Stimule l’appétit
- Effet anti-inflammatoire
- Régulation hydro-électrolytique (gestion de l’eau)
- Système nerveux central (hyperexcitabilité)
L’aldostérone
• Action sur le rein
• Régule les échanges d’eau et de sel
• Rôle important sur la tension artérielle
Les androgènes
Développement et maintient des caractères
sexuels secondaires
Les catécholamines
(médullosurrénale)
• Adrénaline (90%) et Noradrénaline (10%)
Adrénaline: hormone de l’adaptation à
l’effort, au froid, au stress.
Noradrénaline: entraîne une vasoconstriction
(HTA)
Axe thyréotrope
TSH
- TSH= régulateur de la
thyroïde
- Contrôle les hormones
thyroïdiennes
- Sécrétée de façon
permanente
T3 T4
Hormones thyroïdiennes
La thyroïde
• Synthèse T3 et T4 (à
partir d’iode
alimentaire)
• Si carence iodée:
goitre
• Action sur:
-fonction cardiaque
-humeur
-métabolisme et
croissance
LH FSH
Axe gonadotrope
chez la femme
LH: ovulation
FSH: développement
des follicules ovariens
oestradiol
gonades
Axe gonadotrope
chez l’homme
LH FSH
LH: synthèse
testostérone
FSH: stimule
spermatogenèse
testostérone
Axe lactotrope
Prolactine
PRL= lactation en
postpartum
Glande mammaire
Lactation
Axe somatotrope
.Synthèse IgF1 (insulin-like
growth factor)
GH
. Action sur:
- métabolisme
- croissance os et cartilages
- muscles
IgF1
GH= hormone hyperglycémiante
Les tests d’exploration
hypophysaire
La biologie
• Tests statiques
• Tests dynamiques
La Biologie
Tests statiques
Axe corticotrope:
- Cortisol libre urinaire/24h
- Cycles ACTH et Cortisol
Axe gonadotrope:
- LH et FSH
- Oestradiol, Testostérone
Axe Thyréotrope:
- TSH
- T3 et T4
Axe Somatotrope:
- GH
- IgF1
Axe Lactotrope:
-Prolactine
La biologie
Tests dynamiques
1) Pour mettre en évidence une
hypersecrétion: Test de freinage
2) Pour mettre en évidence une insuffisance
de secrétion: Test de stimulation
Axe corticotrope
- Freinage à la Dexaméthasone (-)
- Hypoglycémie insulinique (+)
- Stimulation par CRH (+)
Axe gonadotrope
- Stimulation par GnRH (+)
(+): test de freinage
(-): test destimulation
Axe thyréotrope
- Stimulation par TSH (+)
Axe somatotrope
- Hypoglycémie insulinique (+)
Axe lactotrope
- Pas de test dynamique
Les pathologies de
l’antehypophyse
Les hypersécrétions…
LES ADENOMES
HYPOPHYSAIRES
• Adénome = tumeur bénigne de
l’antéhypophyse
• Micro adénome< 1cm
• Mode de révélation:
- sécrétion hormonale anormale
- syndrome compressif tumoral
(amputation du champ visuel, céphalées,
hypertension intra-crânienne)
L’Imagerie
• IRM hypophysaire
IRM
• Avantages par rapport TDM
 Pas d’artéfact
 Approche directe multiplans
 Absence d’irradiation
 Visualisation spontanée des éléments
vasculaires
L’hypophyse
• Tissu nerveux,Signal
homogène
• En T1 avant injection
sauf hypersignal de la
posthypophyse
• En T1 après injection
de Gd (la post
hypohyse n’est plus
• différenciée de
l’antéhypophyse)
La tige pituitaire
•
•
•
•
•
•
Elle doit être continue
Son diamètre n’excède pas
celui de l’artère basilaire
Elle se rehausse intensément
après injection de Gd.
Son interruption s’accompagne
– d’une involution de la
posthypophyse au sein de la
selle
– Et de sa régénérescence
hypothalamique
L’hypothalamus
• Ensemble de noyaux
gris situés près du
plancher du V3
• Ces noyaux ne sont
pas visibles en
imagerie
La selle turcique
• Concave d’avant en arrière
• Plancher sensiblement horizontal
Rapports importants
• Voies optiques et
tractus
• Hémianopsie bi
temporale
Rapports importants
• Sinus caverneux
• Repérage de la
carotide interne
• Visibilité de structures
veineuses médiales
Adénome à Prolactine:
PROLACTINOME
40% adénomes hypophysaires
1. Signes cliniques
• Chez femme : - galactorrhée
- troubles des règles
- asymptomatique
• Chez homme :
- trouble de la libido, impuissance
- gynécomastie
Hypothalamus
CRH
(+)
TRH
(+)
(+)
DOPA
LHRH
(-)
(+)
GHRH
SMS
(+)
(-)
AnteHypophyse
ACTH
TSH
PRL
Surrénales
Thyroïde
Lactation
LH/FSH
Gonades
GH
Foie
IgF1
2- Diagnostic biologique
• B-HCG systématique…
• Prolactinémie (dosage statique)
• Test au primpéran (même action que
DOPAMINE) (test dynamique)
3– Traitement
• Traitement médical par agonistes
dopaminergiques (=même action que
dopamine)
• Traitement chirurgical par voie
transsphénoïdale
Le traitement des maladies
hypophysaires
le plus souvent neurochirurgical.
Voie transphénoïdale ou nasale.
Adénome à GH: ACROMEGALIE
1- Clinique
• Dysmorphie faciale: augmentation taille
mains, pieds, prognatisme, augmentation
saillies osseuses
• Organomégalie:macroglossie,
cardiomégalie, hépatosplénomégalie,
polypes coliques,goitre
• Sueurs , ronflements
Acromégalie
Prognathisme
Gigantisme mains et pieds
2 – Diagnostic biologique
• Dosage statique: IGF-1, Cycle de GH
• Dosage dynamique:
» Test à Somatostatine (-)
» Hyperglycémie Provoquée Per Os(+)
Hypothalamus
CRH
(+)
TRH
(+)
(+)
DOPA
LHRH
(-)
(+)
GHRH
SMS
(+)
(-)
AnteHypophyse
ACTH
TSH
PRL
Surrénales
Thyroïde
Lactation
LH/FSH
Gonades
GH
Foie
IgF1
3 – Traitement
- Traitement médical par analogues de la
somatostatine (inhibiteur de sécrétion de
GH)
- Traitement neurochirurgical
- Radiothérapie
Adénome à ACTH: maladie de
Cushing
•
•
•
•
1 – Clinique
Obésité facio-tronculaire avec buffalo-neck
Amyotrophie
Vergetures pourpres, difficultés de
cicatrisation, peau sèche et fine
• HTA
• Ostéoporose
Maladie de Cushing
Amyotrophie des membres inférieurs
Obésité abdominale
Bosse de bison
Érythrose
2 – Diagnostic biologique
Test statique:
• Cortisol libre urinaire (CLU) des 24h
• Cycle de cortisol et de l’ACTH
Test dynamique:
• Freinage minute à la dexaméthasone (dépistage)
• Freinage fort
• Test CRF
• Test desmopressine
• 3 – Traitement
• Traitement neurochirurgical en 1ère
intention
• Radiothérapie
• Traitement médical inhibant la synthèse du
cortisol (nizoral°, mitotane°)
Autres
• Adénomes à TSH
• Adénomes gonadotropes
• Adénomes non sécrétant
Pathologies de l’antéhypophyse
Insuffisance de sécrétion…
1) Insuffisance en hormone de croissance
(GH): nanisme
Test de stimulation par GHRH
2) Insuffisance en hormone sexuelle (LH,
FSH): stérilité
Test de stimulation par GHRH
3) Insuffisance en TSH: hypothyroïdie
d’origine centrale
Test de stimulation par TRH
Hypothalamus
CRH
(+)
TRH
(+)
(+)
DOPA
LHRH
(-)
(+)
GHRH
SMS
(+)
(-)
AnteHypophyse
ACTH
TSH
PRL
Surrénales
Thyroïde
Lactation
LH/FSH
Gonades
GH
Foie
IgF1
4. Insuffisance ante-hypophysaire globale=
Panhypopituitarisme
Atteinte de toutes les sécrétions hormonales
anté-hypophysaires:
Triade : pâleur, dépilation, dépigmentation
Pathologie de la post-hypophyse:
Diabète insipide central
AnteHypophys
e
PostHypophyse
carence en ADH= incapacité à réabsorber de l’eau
Hypothalamus
ADH
OCT
Post Hypophyse
ADH
rein
OCT
utérus
conclusion
• Hypophyse: régulateur hormonal indispensable
à la vie.
• 5 grands axes de production hormonale par
l’antéhypophyse, 2 grands axes pour la post
hypophyse.
• Tests de freinage= détecter les hypersécrétions.
• Tests de stimulation= détecter les insuffisances
de secrétions.
• Diagnostic biologique et iconographique
• Traitement neurochirurgical si adénome sauf
prolactinome

similar documents