diaporama de presentation du collectif pessac ssi 2011

Report
• Qu’est-ce que la Semaine de la Solidarité Internationale (SSI) ?
• Chaque année depuis 1998, la 3ème semaine de novembre, la
Semaine de la Solidarité Internationale est le grand rendez-vous
national de sensibilisation à la solidarité internationale et au
développement durable.
• Quelques chiffres (2010) :
• La Semaine de la Solidarité Internationale, cela a été :
• 2 300 manifestations, soit 7 000 animations.
• plus de 700 acteurs (collectifs ou structures seules) et 8 000
structures locales impliqués dans 90 départements,
• des centaines de milliers de personnes touchées directement par les
manifestations,
• 24 organisations au comité de pilotage national
(www.lasemaine.org)
Si les crises actuelles exacerbent les tensions et le repli sur soi, elles
représentent aussi de formidables occasions de prises de conscience et
de créativité pour refuser l'inacceptable. Ici, face aux délocalisations et
menaces sur les systèmes de solidarité ; là-bas, face aux pillages des
ressources et aux violations des droits fondamentaux… les populations
s’organisent. Nos interdépendances deviennent alors sources de
rencontres, d’alliances et de transformation sociale. Car la solidarité
internationale, c’est aussi cela : une solidarité entre celles et ceux qui, ici
comme là-bas, rêvent, luttent et agissent pour plus de justice. Une
solidarité en action incarnée par nos choix personnels et collectifs.
La Semaine de la Solidarité Internationale, du 12 au 20 novembre 2011,
est l’occasion de s’informer, de dépasser nos idées reçues, d’interpeler
notre entourage, d’agir pour un monde solidaire.
« DroitS à l'essentiel »
Un slogan de la SSI 2011 pour faire écho à ces
millions d'hommes et de femmes qui chaque jour
dans le monde, parfois au péril de leur vie,
s'engagent pour faire vivre ces droits.
Message politique
du collectif Pessac SSI
 Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, tout est lié. Une décision prise en un point de la planète peut
avoir des conséquences pour tous. Au cœur des grands enjeux d'actualité internationale c'est du
respect des droits humains dont il s'agit.
Dans l'effervescence citoyenne de ce début de décennie, la 14ème Semaine de la solidarité
internationale montre comment ces droits sont traduits en actes par les citoyens du monde qui
s'indignent, résistent, s'organisent, construisent et inventent leurs propres modèles pour vivre
ensemble.
 Des chiffres sont là qui interpellent :
- 925 Millions, c’est le nombre de personnes qui souffrent de la faim dans le monde.
- La pauvreté alimentaire touche aussi 43 millions d’Européens (2,5% des Français sont en
insécurité alimentaire sévère)
- 215 millions d'enfants travaillent dans le monde (dont 115 millions dans des travaux dangereux)
- 2000 personnes meurent chaque jour de la violence armée dans le monde (875 millions
d’armes à feu (y compris les armes civiles, militaires et de maintien de l’ordre) sont en libre
circulation dans le monde)
- 800 millions de personnes n’ont toujours pas accès à une source d’eau de boisson améliorée
- A moins d'un électrochoc, sept des huit priorités OMD - fixés par les 147 chefs d'Etat présents à
New York, en septembre 2000 pour le Sommet du millénaire, n'ont aucune chance d'être
atteintes d'ici à 2015.
 Alors au fond de nous, notre humanité nous crie :
- accès à l’eau
- accès à l’alimentation
- accès à la santé
- accès au logement
- accès au travail justement rémunéré
- accès à l’éducation et à la culture
- accès à la liberté d’opinion et à la liberté d’expression
- accès à la libre circulation des personnes
- accès à l'autodétermination politique des peuples
mais aussi
- réappropriation citoyenne des questions énergétiques et écologiques.
« DroitS à l'essentiel » : un slogan pour faire écho à ces millions d'hommes
et de femmes qui chaque jour dans le monde, parfois au péril de leur vie,
s'engagent pour faire vivre ces droits.
 Nous aussi en France et à Pessac, du 12 au 23 novembre 2011, saisissonsnous collectivement de nos droits et libertés d'expression pour porter
HAUT et FORT les valeurs de la Solidarité Internationale et être acteurs
d'un monde plus équitable, ici et ailleurs.
www.lasemaine.org
www.radsi.org
Édito de Jean-Noël Jeanneney, Président d’honneur du Festival (extrait)
La conquête du pouvoir
Pas d’hypocrisie : la conjoncture française, du côté de l’élection
présidentielle, a joué son rôle dans le choix du thème que nous avons
défini cette année. Rien de plus tonique, en effet, que le recul de
l’Histoire, nous le savons bien ici et nous le démontrons depuis deux
décennies, rien de plus stimulant pour aiguiser le regard sur des émotions
contemporaines et nourrir la sagesse civique, rien de plus instructif que
les intuitions et les prestiges du cinéma pour restituer à des combats
contemporains leur pleine dimension romanesque, leur plus riche densité
humaine.
Certes, et pourtant on s’égarerait à penser que nous allons nous focaliser
sur le présent. Ce serait manquer à la vocation qui est la nôtre, celle de
parcourir les siècles en stimulant le rapprochement entre l’écrit et l’image
autour de passions et d’énergies qui sont de toujours. La quête du
pouvoir, au centre de toutes les collectivités, est aussi ancienne que
l’humanité, dans l’ordre du politique assurément, mais tout autant de la
vie économique et sociale, pour ne pas parler des chocs guerriers et
même, (pourquoi pas ?) des compétitions culturelles et médiatiques. […]
Jean-Noël Jeanneney
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM
D’HISTOIRE DE PESSAC
"LA CONQUÊTE DU POUVOIR"
DÉBAT PRESENTÉ PAR LE COLLECTIF PESSAC SSI
MARDI 15 NOVEMBRE 2011 – Cinéma J. Eustache, espace J. ELLUL
LES ACCAPAREMENTS DE TERRES : UNE NOUVELLE FORME DE POUVOIR
Le Collectif Pessac SSI*, au Festival International du Film d'Histoire, focalise
les regards sur "Droits à l'essentiel", un cri de ralliement et de lutte de millions
d'hommes et de femmes dans le Monde : slogan de la 14ème Semaine de la
Solidarité Internationale qui se déroule partout en France.
La conférence-débat proposée par Antoine BOUHEY, chargé de mission à
Peuples solidaires, traitera de cette nouvelle forme de conquête du pouvoir que
constitue l’accaparement des terres par diverses puissances et qui porte atteinte
au droit fondamental des peuples : se nourrir.
Elle sera présentée par Francie ALBARRAN, ex présidente nationale de Peuples
Solidaires, membre du collectif * APIPDH ; ASTI ; CADTM ; CAVOT France
Afrique ; Cœur Soleil ; CCFD Terre solidaire ; Comité de jumelage ; FAL33 ; Lagmitaba ;
MBDHP ; Peuples Solidaires Bordeaux ; Secours catholique ; Secours populaire ; avec le
RADSI et la médiathèque Jacques Ellul de Pessac
www.lasemaine.org
www.radsi.org
[email protected]
Depuis une trentaine d’années, le renforcement des politiques néolibérales, véhiculées par plusieurs
organisations internationales (Banque Mondiale, FMI et OMC), a eu pour conséquence la libéralisation
des marchés, notamment agricoles, censée résoudre les problèmes de pauvreté et de faim dans le monde.
Or, en favorisant l’essor d’un modèle d’agriculture productiviste, ces politiques ont accéléré la
déstructuration des agricultures vivrières et traditionnelles des pays du Sud, pourtant les seules à même
de nourrir efficacement les populations qui ont faim.
La suprématie du modèle productiviste, conjuguée aux récentes crises alimentaire, agricole, financière et
économique, a de graves conséquences sur la gestion des terres cultivables, avec un phénomène
d’accaparement des terres qui ne cesse de s’amplifier. Alors qu’un milliard de personne souffre de la
faim, dont les 3/4 sont des paysans, les États et entreprises se sont appropriés plus de 227 millions
d’hectares de terres depuis 2001 pour satisfaire leurs intérêts économiques et stratégiques. Plus
récemment, les crises alimentaire et financière de 2008 ont provoqué une véritable flambée des prix de la
nourriture et une véritable course pour la mainmise sur les terres cultivables partout dans le monde. Plus
de 50 millions d’hectares ont ainsi changé de mains ces deux dernières années, favorisant la
concentration des terres au profit de l'agrobusiness et au détriment des agricultures vivrières.
Antoine BOUHEY, chargé de mission souveraineté alimentaire à Peuples Solidaires/ActionAid, diplômé
de Sciences Po Lille et de Panthéon Assas, a travaillé à la CNUCED et à l’Ambassade de France aux
Nations Unies à New York sur les questions de développement pendant les crises financière et
alimentaire.
Il s’appuiera sur des extraits du documentaire "Planète à vendre" qui traite des accaparements de terres
pour décrire ce phénomène.
Peuples Solidaires/ActionAid soutient les femmes et les hommes qui, partout dans le monde, luttent
pour leurs droits économiques, sociaux et culturels. Antoine BOUHEY présentera donc des exemples de
mobilisations de communautés locales contre ces accaparements de terres au Mali, au Kenya, en Inde, au
Guatemala. Sur la base de ces exemples, il décrira les convergences des mouvements sociaux qui tentent
de faire pression sur les Etats, les organisations internationales et les fora de décideurs comme le G20
pour mettre fin à ces accaparements de terres.
Il présentera enfin les outils à la portée des citoyennes et citoyens français qui veulent soutenir ces
mobilisations.
www.peuples-solidaires.org
Favoriser une régulation efficace des marchés agricoles au service de l’agriculture familiale et paysanne
et des consommateurs (extrait du dossier)
Mettre fin aux accaparements de terres.
Les accaparements massifs de terres au profit d’intérêts privés ou d’États tiers ciblant des dizaines de
millions d’hectares - que ce soit pour des raisons alimentaires, énergétiques, minières, environnementales,
touristiques, spéculatives, géopolitiques - portent atteinte aux droits humains. Ils privent les
communautés locales, indigènes, paysannes, pastorales, forestières et de pêcherie artisanale de leurs
moyens de production. Ils restreignent leur accès aux ressources naturelles ou les privent de la liberté de
produire comme ils le souhaitent. Ils aggravent les inégalités d’accès et de contrôle foncier au détriment
des femmes.
Les mouvements sociaux considèrent qu’il doit être mis fin à tous les accaparements de terres en cours ou
à venir. L’établissement d’un « code de conduite pour des investissements plus responsables », ne
permettra en aucun cas de prévenir les violations généralisées de droits humains auxquelles ces
accaparements donnent lieu. Les membres du G20 doivent donc agir pour mettre immédiatement fin aux
accaparements de terres selon les modalités développées dans l’Appel de Dakar de février 2011 contre les
accaparements de terres, et en particulier :
•réguler les activités des entreprises publiques ou privées des membres du G20 dans les pays ciblés par
les investissements,
•affirmer la primauté des droits humains - tels que définis dans les chartes et pactes internationaux - sur
le droit du commerce au moyen d’instruments juridiques contraignants au niveau national et
international,
•s’engager à réduire les incitations publiques à la production et à la consommation d’agrocarburants pour
donner priorité à la production alimentaire correspondante si la hausse des prix sur les marchés agricoles
internationaux menace le droit à l’alimentation des populations.
RÉDACTEURS :
SIGNATAIRES : Action contre la faim, Agronomes et vétérinaires sans frontières, Artisans du monde,
Care France, CCFD-Terre solidaire, CFSI, CRID, Fédération les Amis de le Terre, Réseau Foi et Justice
Afrique Europe, Secours catholique-Caritas France, Secours islamique France, Solidarité
PROGRAMME DU COLLECTIF PESSAC SSI 2011
Mardi 15 novembre
Cinéma Jean Eustache
21h : Festival International du Film d'Histoire : Conférence débat "Accaparement de terres,
nouvelle forme de pouvoir" avec Antoine BOUHEY (de Peuples Solidaires)
Mercredi 16 novembre
Saige Formanoir (alentours Espace Alain Coudert)
14h à 17h : Jeu de piste Solidarité Internationale avec les trois centres sociaux de Pessac
Jeudi 17 novembre
Collège Alouette
En journée : Jeu de piste Solidarité Internationale (dans l'enceinte du collège)
Samedi 19 novembre
Médiathèque Jacques Ellul à Pessac
10h à 12h : Sieste littéraire et solidaire (textes engagés)
Dimanche 20 novembre
14h à 18h : Marche solidaire dans PESSAC en partenariat avec le Comité de quartier du
Monteil et sa section BalladÔ. RV Maison de quartier du Monteil, rue Henri Frugès. Deux
circuits : 1h30 et 3h. S'inscrire avant le 18 novembre à [email protected] ou
[email protected]
Mercredi 23 novembre
Auditorium Médiathèque Jacques Ellul
20h30 : Festival AlimenTerre : Projection du film “Global Steak” puis débat avec Jean Bernard
PELLET (Association des professionnels de santé pour une alimentation responsable) et
Maguette DUFAY (éleveur Bovin à Saint Gervais)
Mercredi 2 novembre
À CENON au Rocher Palmer
14h à 17h : Jeu de piste Solidarité Internationale avec les trois centres sociaux de Pessac
Samedi 12 novembre
À ARTIGUES PRÈS BORDEAUX
15h30 : Action symbolique commune (dans toute la France)
Mardi 15 novembre
À ST MÉDARD EN JALLES au Ciné Jalles
18h30 : Festival AlimenTerre : Projection du film "Mali, les paysans veillent au grain" puis
débat avec Antoine BOUHEY (Peuples Solidaires) et Anne-Laure FAGES-PLANTIER
(Coordinatrice des programmes Juristes-solidarités)
Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose et des
Hémoglobinoses du Sud Ouest
La Drépanocytose : maladie en voie de développement.
Comment ne pas s’afficher avec les autres associations du collectif pessacais dans le cadre de la semaine de la
solidarité internationale 2011.
La drépanocytose est une maladie génétique grave, découverte depuis bientôt un siècle. Si elle trouve ses
origines et son terrain de prédilection en Afrique, elle sévit aujourd’hui dans toutes les régions du monde, où
elle inflige à ce jour d’atroces douleurs à prés de 50 millions d’âmes. Du coup, elle mérite d’être positionnée
comme une priorité de santé internationale.
La drépanocytose est une maladie mortelle qui bien qu’incurable se soigne. C'est-à-dire que le sujet lorsqu’il
peut être bien traité peux vivre à peu près normalement et longtemps.
C’est la raison pour laquelle il convient de bien connaitre cette pathologie douloureuse car les personnes
atteintes par la drépanocytose souffrent d’insupportables douleurs au niveau des tissus osseux. Il est donc
important de diagnostique très tôt la maladie afin de sortir de « la chronique de la mort annoncée », du rejet
des malades et des croyances saugrenues.
La drépanocytose n’est plus uniquement le problème de l’Afrique, ou le nombre de naissance de sujet
porteur de la maladie est d’environ 300 mille par an.
La France par exemple a enregistré encore en 2010, près de 300 bébés drépanocytaires. Et aujourd’hui la
maladie génétique la plus répandue dans le monde est situé dans l’hexagone. D’où l’urgence d’un véritable
élan de solidarité internationale et d’une réelle volonté politique pour combattre ce fléau et redonner le
sourire a des millions d’enfants et favoriser la réadaptation physique et professionnelle d’un grand nombre
de jeunes adultes.
L’information est le premier critère de prévention c’est dire l’utilité d’une association comme la notre dont
l’objectif principale est de mieux faire connaitre la drépanocytose afin de permettre aux personne concernées
de mieux appréhendé leur avenir , le devenir de leur enfant , et de dédramatisé la maladie. L’A.P.I.P.D.H
promeut également l’éducation des couches sociales les plus défavorisées comme facteur des
développements. Des actions concrètes de mises en place d’O.N.G à vocation Samu Sociale notamment au
Bénin et au Togo.
APIPDH, 23 avenue de Canéjan - 33 600 PESSAC
Tél/fax : 05 56 45 20 39
www.apipdh.com
ASTI-PESSAC
Siège Social : maison des associations, avenue P.Wiehn Pessac.
Bureaux : Maison municipale de Saige, allée des mimosas Pessac.
Tel : 05 56 15 30 26 / [email protected]
L’ASTI-Pessac est née le 2 mars 1985 à partir de Convergence 84 pour lutter contre les
discriminations et le racisme elle fait partie d’un mouvement national fédéré au sein de la FASTI qui
agit pour une révision radicale de la politique des migrations et de l’accueil des étrangers, pour le droit
de vote des immigrés, le respect du droit d’asile et une nouvelle citoyenneté.
L’ASTI- Pessac propose :
•Un accompagnement social : Droit des étrangers, démarches administratives, famille,
scolarité, santé, culture.
•Des actions favorisant la participation à la vie publique : atelier « expression-création »,
sorties culturelles à thème, actions et rencontres basées sur les échanges interculturels et le
lien social, accompagnement scolaire des lycéens, actions autour de la citoyenneté, journal
associatif « contacts ».
Prenez contact avec notre équipe.
Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde
Fondé en Belgique le 15 mars 1990, le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde
(CADTM) est un réseau international constitué de membres et de comités locaux basés en
Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Il agit en coordination avec d’autres
organisations et mouvements luttant dans la même perspective (Jubilé Sud et d’autres
campagnes agissant pour l’annulation de la dette et l’abandon des politiques d’ajustement
structurel). Son travail principal est l’élaboration d’alternatives radicales visant la
satisfaction universelle des besoins, des libertés et des droits humains fondamentaux.
CADTM est une O.N.G d’éducation au développement et un réseau international. Son
activité principale est d’informer, de sensibiliser le public au nord sur les réalités des
populations au sud et de renforcer leur solidarité par l’établissement d’une justice sociale
planétaire. Elle travaille aussi sur des alternatives, y compris dans les pays du nord, pour
résoudre les problèmes liés à la dette du nord. Ces projets, outils et activités s’inscrivent
dans une démarche de recherche, et d’action : revue, articles, publications, conférences,
campagnes internationales.
En outre, elle participe à l’organisation de rencontres internationales (forums mondiaux,
réunions du G8 et des institutions financières internationales). Le CADTM dispose
également d’un réseau international. Ce réseau contribue à l’analyse du CADTM et
participe à la diffusion de son travail et de ces différentes publications.
Contact : CADTM groupe local Bordeaux
[email protected]
CAVOT FRANCE AFRIQUE, association socioculturelle, de
développement, de coopération et de solidarité internationale. SIREN
534 840 400 SIRET 534 840 400 00012
Cavot France Afrique est une association franco-africaine loi 1901, visée
socioculturelle et humanitaire qui a pour finalité de contribuer au
développement socioéconomique durable et à la promotion du
développement culturel à travers divers projets de coopération et la
solidarité internationale. Elle se réfère aux valeurs de l’éducation
nouvelle, à la déclaration universelle des droits de l’homme et à la
convention internationale des droits de l’enfant.
Ensemble, soutenons les actions
de développement durable par la
coopération et la solidarité
Cavot France Afrique se propose de développer des actions de sensibilisation, d’éducation,
d’accompagnement à la scolarité auprès d’enfants, les loisirs collectifs, d’appui au développement
local, en France et en Afrique. Elle mène également la médiation sociale et la prévention de la
délinquance et la lutte contre la discrimination par le développement des actions culturelles et
artistiques, rendant ainsi les pratiques de diversité culturelle accessible à tous. Afin d’amener le
public à s'interroger sur ses propres représentations et sur les enjeux de la mondialisation et les
rapports Nord-Sud, Cavot France organise chaque année des séjours humanitaires d’immersions
et des voyages de tourisme solidaire durable.
Rejoignez- nous :
•Coordination de la Gironde : Maison des Activités Culturelles (La MAC), 33600 PESSAC
•Antenne du Tarn : Maison de la Citoyenneté, 26 Avenue Bouloc-Torcatis - 81 400 CARMAUX
Courriel : [email protected]
Site internet : www.cvdah.org
Tél : 00336 28 94 70 18
Cœur Soleil
Site : www.coeur-soleil.org
E-mail : [email protected]
ACSDANS’
[Notre association œuvre dans un but d’humanisme en s’appuyant sur la Convention internationale des
Droits de l’Enfant. Elle est apolitique et laïque, ce qui ne nous empêche pas de collaborer étroitement avec
l'ORPER, qui est une ASBL – association sans but lucratif – ayant comme directeur général un prêtre SVD]
Création de l'association en novembre 1994 avec deux buts de Solidarité internationale
 soutenir le secteur santé de l'Œuvre de Reclassement et de Protection des Enfants de la Rue (ORPER) à
Kinshasa en République Démocratique du Congo
 réaliser des sessions de formation pour les éducateurs et éducatrices de l’ORPER à Kinshasa
En 1997 l’association a créé le secteur ACSDANS’ à Pessac : ateliers de danse et de percussions africaines
et organisation de spectacles, avec deux buts :
 soutenir le secteur éducatif et culturel de l’ORPER à Kinshasa
 valoriser la culture africaine en France par sa danse et sa musique.
Nos projets sont d’abord une réponse aux besoins de l'ORPER qui nous les soumet mais peuvent être
aussi des propositions de notre part :
 prise en charge du salaire de l’infirmière congolaise et aide au fonctionnement du dispensaire de
l’ORPER ; appui à la formation des 40 éducateurs et éducatrices de l'ORPER ; participation au financement
des colonies de vacances de l'ORPER ; appui au développement du Bureau d'Animation Educative culture et sport et prise en charge du salaire du responsable de ce BAE
 aide à la création du journal annuel de l’ORPER "L’appel de la rue" et participation à son financement ;
création de la Bibliothèque Des Educateurs et éducatrices (BDE) et de celles des enfants dans les différents
centres (BPJE) etc...
N'hésitez pas à rejoindre Cœur Soleil dans ses ateliers ACSDANS' ou dans son
travail de Solidarité internationale avec ORPER pour les enfants, là-bas, à Kinshasa
Association Cœur Soleil
Maison des Associations
19 Avenue Pierre Wiehn 33600 Pessac
Le CCFD-Terre solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le
Développement), première ONG française de développement
Créé en 1961 pour lutter contre la faim dans le monde, le CCFD Terre Solidaire est
aujourd'hui un acteur majeur de la solidarité internationale. Aujourd'hui, il réunit
28 mouvements d’adultes et de jeunes catholiques, s'organise avec 15 000 bénévoles
et 180 salariés pour ses 2 missions complémentaires : agir « ici » et « là-bas ».
- Là-bas, soutien (financement, renforcement des structures et des organisations, plaidoyers) de plus de
500 projets de développement par an, dans les pays du Sud et de l'Est. Ces projets sont initiés par des
associations locales, véritables partenaires, qui montent leurs propres actions en fonction des besoins
directs des populations ; et cela dans des domaines variés (autosuffisance alimentaire, économie
solidaire, éducation et formation, santé, défense des droits humains et de la paix…).
-Ici, sensibilisation de nos concitoyens à la nécessité d’une solidarité internationale plus active et
généreuse, grâce à de nombreux moyens d’animation et des campagnes d’opinion ; depuis plusieurs
années, le CCFD Terre Solidaire mobilise contre l'évasion fiscale et l'opacité financière avec la campagne
« Aidons l'argent à quitter les paradis fiscaux ».
Pour le CCFD Terre Solidaire, la lutte contre la pauvreté repose sur une priorité fondamentale et non
négociable : l'homme doit être placé au cœur du développement. Toute personne, quelle que soit son
origine, sa culture, sa religion, doit pouvoir accéder librement aux biens fondamentaux et devenir acteur
de son avenir.
Contacts en Gironde : Un N° de téléphone : 05 56 96 69 83
Une adresse mail : [email protected]
Une adresse postale : 145 rue de Saint Genès, 33082 Bordeaux Cedex
Un site : www.ccfd.asso.fr
Des personnes à Pessac : Isabelle Le Barazer, 05 47 33 16 63
Gilles Reymond, tél 05 56 45 55 58
Comité de jumelage de la ville de Pessac
Depuis plus de 20 ans, le comité de Jumelage renforce les liens avec les villes européennes
jumelées avec Pessac : Burgos, Galati, Göppingen.
Échanges scolaires et sportifs, accueil de stagiaires et d’étudiants, rencontres culturelles,
voyages touristiques permettent d’établir des amitiés durables autour du partage de
moments conviviaux. Le comité de Jumelage c’est aussi connaître et communiquer en
apprenant la langue de Cervantès ou de Goethe mais également faire rayonner notre langue
dans tous ces pays, en aidant la bibliothèque Ionesco de Galati par exemple.
2011 voit naître deux nouveaux jumelages Banfora au Burkina Faso pour une coopération
décentralisée et Viana do Castelo au Portugal.
Pour plus d’informations, visitez le site du comité de Jumelage de Pessac
www.jumelage-pessac.org
[email protected]
Comité Bordeaux – Gironde
FAL33 a pour objectif de soutenir durablement les actions de solidarité envers l'Amérique
Latine et renforcer des liens de coopération entre les peuples français et latino-américains,
avec 4 principes d’action :
 agir dans la durée en Aquitaine et en Amérique latine ;
 par des projets culturels et des projets de solidarité internationale ;
 avec une vision sociale, solidaire et d’égal à égal ;
 pour consolider les passerelles entre les deux.
FAL33 accompagne ses partenaires latino-américains en soutenant des actions et des projets
des acteurs de développement, groupes organisés d'hommes et de femmes au sein des
sociétés civiles latino américaines qui souhaitent prendre en charge leur destin, transformer
leurs réalités.
L’engagement de FAL33 pour la diffusion du cinéma latino-américain trouve son expression
dans les Rencontres du Cinéma Latino-américain au mois de mars de chaque année. Ces
rencontres sont aussi l’occasion de faire connaître la culture latino-américaine, par le biais
d’expositions, de tables rondes, de conférences, de rencontres littéraires et de concerts.
FAL33
16 rue Son Tay 33800 Bordeaux
05 56 85 27 35
www.fal33.org
LAGMITABA
Dans la dynamique de l’économie créative et du développement durable, LAGMITABA,
fondée en 2010, a pour but de favoriser l’interaction émancipatrice - basée sur la créativité et
le savoir - entre la vie artistique, culturelle, éducative, sociale et économique avec des
partenaires au Burkina Faso.
LAGMITABA doit sa richesse et son dynamisme à la présence d’adhérentEs françaisES mais
aussi burkinabéEs résidant au Burkina Faso qui pilotent en binôme les dossiers.
OSEZ
, rejoignez-nous pour
Des activités à visée culturelle émancipatrice :
 Accueil d’artistes et stagiaires en France et au Burkina
 Partenariat avec des associations d’ici et d’ailleurs
Des activités à visée éducative et émancipatrice citoyenne :
 Parrainages scolaires solidaires d’enfants d’artistes
 Implication dans la poursuite de construction d’un collège public rural.
Des activités à visée d’essor économique local/ développement durable:
 accompagnement pour le projet d’un barrage de retenue d’eaux pluviales.
[email protected];fr
Association LAGMITABA
2, rue Jean Richepin 33160 Saint Médard en Jalles France
SIREN : 521 400 192
http://lagmitaba.webjalles.org
0033675706264
SIRET : 521 400 192 00014
MOUVEMENT BURKINABE DES DROITS
DE L'HOMME ET DES PEUPLES
Le Mouvement Burkinabe des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)
est une organisation non-gouvernementale fondée au Burkina Faso en 1989.
Depuis cette date elle mène inlassablement un travail d’éducation aux Droits de l’Homme
et à la citoyenneté auprès des populations rurales et citadines aux quatre coins du pays.
Elle constitue une véritable sentinelle qui veille au respect des Droits humains au Burkina
et dans le Monde.
La section française du MBDHP crée en 1994 fait écho à ces actions et participe à toute
activité de défense et de promotion des Droits de l’Homme en France.
Site : http:/www.peuples-solidaires.org
E-mail : [email protected]
C’est une Fédération de 70 groupes autonomes
23 avenue Carnot – 33900 PESSAC
Tél : 05 56 36 28 52
Le groupe de BORDEAUX réalise depuis
30 ans les objectifs de la fédération
- qui agit sur le long terme à travers deux ICI *en animant des activités tout public
domaines d’intervention : droit de l’homme au d’éducation au développement,
travail et souveraineté alimentaire,
*en s’impliquant au sein du RADSI dans
les campagnes nationales qu’il relaie,
- qui renforce ses partenariats à travers deux
*en relayant dans nos actions ici et là-bas
principes : ne pas parler à la place des
organisations du Sud et ouvrir des espaces de les campagnes de plaidoyers portées par la
liberté aux organisations qui font appel à notre Fédération,
solidarité,
*en s’engageant pour la défense des droits
économiques, sociaux et culturels qui s’appuie
- qui informe le public, mobilise les citoyens, fait sur des priorités vécues par nos partenaires.
pression sur les décideurs et appuie les
LA-BAS avec ses partenaires historiques du
organisations de la société civile au Sud,
Burkina Faso, par des appuis à
leurs
- qui construit la solidarité mondiale par initiatives dans les domaines de l’éducation et
l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité, par de la formation permettant l’émergence de la
des changements appropriés des comportements société civile et la structuration du monde
et des modes de vie.
rural en organisations paysannes.
Pour nous, la Solidarité c’est s’engager pour faire respecter
les « DroitS à l’Essentiel » Là-Bas comme Ici
A l’heure d’internet et de l’avion, le monde est devenu un village. Il suffit de regarder nos assiettes, nos
vêtements, les musiques… Non seulement les frontières sont traversées par des puissants flux
commerciaux, mais nos achats, nos politiques, nos engagements ici, ont des conséquences là-bas et
réciproquement.
Nous sommes interdépendants. Face à la mondialisation des problèmes (les
délocalisations qui expatrient nos emplois et les importations qui confisquent à notre unique profit des
matières premières) il faut répondre par une mondialisation de la solidarité et de la lutte pour la justice.
LA SOLIDARITE INTERNATIONALE, UN NOUVEAU COMPORTEMENT QUOTIDIEN
INDIVIDUEL ET COLLECTIF :
Chacun, à son niveau, peut être artisan du changement. On peut donner une partie de son temps comme
bénévole ou s’engager en tant que volontaire civil. On peut voyager avec des organismes qui veillent au
respect des populations et des paysages. On peut épargner en choisissant des produits financiers labellisés
solidaires et faire des dotations régulières à des ONG. On peut changer de consommation en achetant des
produits « équitables » et en évitant d’acheter certains produits exportés de manière préjudiciable pour les
pays du Sud. On peut prêter sa plume à des campagnes de signatures. On peut s’informer aussi sur les
enjeux internationaux. Faire connaitre les campagnes de plaidoyer….
PAUSE CAFE : Mardi 14 h 30 à 16 h 30 / ACCUEIL : Jeudi 9 h 30 à 12 h et 14 h 30 à 16 h 30
2 allée des Lilas Appt. 126 Saige Formanoir 33600 PESSAC - 05 56 46 04 98
A Pessac, en partenariat avec d’autres associations, c’est aussi : la Journée Mondiale du Refus de la Misère
- la Semaine de la Solidarité Internationale - le Noël de la Solidarité le 7 décembre 2011- le Noël à Saige le
20 décembre 2011- le 4ème Festival International du Film des Doits de l’Homme (Cinéma Jean
Eustache en 2012 c’est les 18, 20 et 21 Janvier sous la Présidence de Monsieur Robert Badinter.
Venez nous rencontrer à Saige : vous découvrirez le Monde et les richesses de nos quartiers !
PARTOUT DANS LE MONDE LE SECOURS POPULAIRE S’ENGAGE DANS
LA DUREE POUR SOUTENIR LE DEVELOPPEMENT
En partenariat avec les associations locales dans 60 pays le Secours Populaire intervient lors des
catastrophes naturelles ou de conflits armés, répond aux situations d’urgence, et met en place des projets
multiples de développement dans les domaines tels que construction d’école, soutien à des centres de santé, et
aux enfants du sida, la sécurité alimentaire, programmes nutritionnels, activités génératrices de revenus pour
améliorer les conditions de vie, de la pêche artisanale, aménagement et gestion hydraulique, mise à
disposition de micro crédits.
Action de Pessac
: Exemple d’action internationale de secours populaire comité Pessac-Cestas : Soutien à la
Pouponnière des Sœurs Franciscaines DAKAR SENEGAL
LE SECOURS POPULAIRE Comité Pessac Cestas
LE BUREAU : 22 bd st Martin 33600 PESSAC
Tél. 0535318930 du Lundi au JEUDI de 9H à 12H-14H à 17H (Accueil, Ecoute, Orientation)
Les bénéficiaires peuvent sous certaines conditions prétendre à des aides diverses :
Aide alimentaire, vestimentaire, Cadeaux Jouets de Noël, Aide à l’organisation de départ en vacances en
famille, vacances Seniors….
LE VESTIAIRE : 4 avenue du Pape Clément 33600 PESSAC / Tél. 0556453699
OUVERT A TOUT PUBLIC - Lundi : de 10H-12H Mardi - Jeudi: 9H-12H 14H-17H30 - Mercredi : 14H-17H30
Tous les 1er SAMEDI du mois : de 9H à 12H.
Réception de dons divers (vêtements, chaussures bibelots, livres ….)
AUTRES ACTIONS : Participe à la vie associative de la commune de Pessac pour la fête des Associations, par
sa présence soutient le projet de l’organisation du Noël de la Solidarité, de la fête africaine, semaine de la
Solidarité Internationale, du jour du Refus de la Misère, Brocantes, foire aux bouquins, vente de don
action……
ANTENNE CANEJAN : le Lac Vert 33610 CANEJAN / Tél. 0557835958
Mardi et Jeudi : 14H à 17H 1er Samedi de chaque mois : 10H à 17H (braderie)
TOUT CE QUI EST HUMAIN EST NOTRE
Nos partenaires
Ciné Jalles
Place de la République
33160 St Médard en Jalles
Cinéma Jean Eustache
Place de la 5ème République
33600 Pessac
Comité des Quartiers du Monteil
Rue Henri Frugès
33600 Pessac
Collège Alouette
1 avenue Pierre de coubertin
33600 Pessac
Espace Social
Alouette Animation
45 Boulevard du Haut Livrac
33600 Pessac
Le Rocher de Palmer
1 rue Aristide Briand
33150 Cenon
Espace Social et
d'Animation Alain Coudert
68 rue de l'horloge
33600 Pessac
Médiathèque Jacques Ellul
21 rue de Camponac
33600 Pessac
Espace Social et d'Animation
Châtaigneraie – Arago
44 avenue de la Châtaigneraie
33600 Pessac
RADSI
Domaine du Haut Carré
351 cours de la Libération
33405 Talence Cedex
lerocherdepalmer.fr
www.cinejalles.fr
www.festival-alimenterre.org
www.webeustache.com
www.mairie-pessac.fr
www.cinema-histoire-pessac.com
www.radsi.org
Mise en page Kathy Lavignole (Association Cœur Soleil)
www.lasemaine.org
www.radsi.org
[email protected]

similar documents