RELAIS AVANT CHIRURGIE

Report
2010
2 SI LEUR ARRET EST
INDISPENSABLE
ON VISE UN INR< 1.5
< 1.2 EN CAS DE
NEUROCHIRURGIE


ARRET DES AVK SANS RELAIS
PREOPERATOIRE
REPRISE DES AVK DANS LES 24 A 48H
OU HEPARINE A DOSE CURATIVE SI LE
RIQUE HEMORRAGIQUE EST CONTROLEE
EN TOUT CAS PAS AVANT LES 6 HEURES QUI
SUIVENT L’ INTERVENTION


ARRET DES AVK ET RELAIS
PREOPERATOIRE PAR HEPARINE A DOSE
CURATIVE
REPRISE DES AVK DANS LES 24 A
48HEURES OU SI ELLE N’ EST PAS
POSSIBLE, HEPARINE A DOSE CURATIVE SI
LE RISQUE HEMORRAGIQUE EST
CONTROLEE


TVP OU EP < 3 MOIS
MTEV RECIDIVANTE IDIOPATHIQUE ( > 2
DONT 1 SANS FACTEUR DECLENCHANT
EVIDENT)



HEPARINE NON FRACTIONNEE EN SE
HEPARINE NF EN SC A 2 OU 3 INJECTIONS
HBPM EN 2 INJECTIONS EN SC



SI L’ INR EST DANS LES DOSES
THERAPEUTIQUES
ARRET DES AVK 4 A 5 J AVANT L’
INTERVENTION
DE BUT DE L’ HEPARINE A DOSE
CURATIVE
48 H APRES LA DENIERE PRISE DE
PREVISCAN OU DE COUMADINE
24 H APRES LA DERNIERS PRISE DE
SINTROM


SI L’ INR EST>1. 5 LE PATIENT RECOIT 5 MG
DE VIT K PER OS ET CONTRÔLE LE MATIN
DE L’ INTERVENTION
IL EST SOUHAITABLE QUE L’
INTERVENTION AIT LIEU LE MATIN



HNF EN SE 4 A 6 H AVANT LA CHIRURGIE
HNF SC 8 A 12 H AVANT LA CHIRURGIE
HBPM DERNIERE DOSE 24H AVANT LA
CHIRURGIE


L’ARRET DES AA EST RESPONSABLE DE 5%
DES HOSPITALISATIONS POUR SD
CORONARIEN AIGU ET DE 15% DES
RECIDIVES DE SD CORONARIEN
LA POURSUITE DES AA DIMINUE DE 80%
LE RISQUE D’ EVENEMENTS CORONARIEN

NON!
SF DE RHUMATO
DE CARDIOLOGIE
D’ ONDOTOLOGIE
LA GRANDE MAJORITE DES ACTES PEUT SE
FAIRE SOUS ASPIRINE

SUBSTITUTION PAR ASPIRINE


ACFA A FAIBLE RISQUE  PAS DE RELAIS
ACFA A HAUT RISQUE  RELAIS PAR
HBPM A DOSES EFFICACES



HBPM?
CEBUTID?
RIEN ?


ASPIRINE 3J
PLAVIX 5J
PIC THROMBOGENE AU 7E J







Que faire en cas de surdosage ou hémorragie non
grave ?
Les surdosages constituent une situation fréquente.
Dans 15 à 30% des cas, ils sontasymptomatiques.
En cas de surdosage asymptomatique ou
d’hémorragie non grave, les mesures suivantes sont
recommandées :
ttEn cas de traitement par AVK avec un INR cible à 2,5
(fenêtre entre 2 et 3)
• INR < 4 : pas de saut de prise, pas de vitamine K ;
• 4 < INR < 6 : saut d’une prise, pas de vitamine K;
• 6 < INR < 10 : arrêt du traitement, 1 à 2 mg de
vitamine K par voie orale (1/2 à
1 ampoule buvable forme pédiatrique) ;
INR > 10 : arrêt du traitement, 5 mg de
vitamine K par voie orale (½ ampoule
buvable forme adulte).

En cas de traitement par AVK avec INR cible < 3
(fenêtre 3 – 4,5)
• INR < 6 : pas de saut de prise, pas de vitamine
K;
• 6 <INR < 10 : saut d’une prise. Un avis
spécialisé (ex. : cardiologue si le patient
est porteur d’une prothèse valvulaire
mécanique) est recommandé pour discussion
d’un traitement éventuel par 1 à 2 mg de
vitamine K par voie orale (½ à
1 ampoule buvable forme pédiatrique) ;
• INR <10 : un avis spécialisé sans délai ou une
hospitalisation est recommandé.

similar documents