M - Swiss Olympic

Report
12e conférence nationale pour la
promotion de la relève
Bienvenue
3/4 décembre 2014, Macolin
Programme
Accueil
Exposé introductif: le rôle des parents dans le parcours de
l’athlète
Interview: Mike & Anna von Grünigen parlent de leurs
expériences avec leurs enfants
Discussion de groupe: parents, représentants des fédérations,
écoles et cantons discuteront et échangeront autour de cas
d’espèce
Accueil
Ralph Stöckli, Swiss Olympic
Le rôle des parents dans le parcours
de l’athlète
Marc Zibung, Université de Berne
Conférence nationale pour la promotion de la relève
Macolin, le 3 décembre 2014
Le rôle des parents dans le processus de
promotion des talents
Dr. Marc Zibung, Institut des sciences du sport de l’Université de Berne
26 novembre 2014
6
Sommaire
1.
Situation initiale
2.
Aperçu de la théorie des sciences du sport
3.
Projets de recherche
4.
Sélection de résultats
5.
Conclusion
6.
Perspective
26 novembre 2014
7
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
La situation d’autrefois
« La première sélection de talents, c‘est à l’école que je l‘ai connue. Lorsque
les élèves entraient dans la piscine, l’entraîneur se plaçait à côté de la porte,
regardait le sol et sortait plusieurs personnes du rang : ceux qui marchaient
les pieds en canard. Il les faisait se concentrer sur la brasse. L’école a toujours
été très forte dans les compétitions en brasse. »
(Blanksby, 1980 ; cité selon Güllich & Krüger, 2013, p. 624)
26 novembre 2014
8
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Du concept de talent étroit et statique
à un concept large et dynamique
Dynamique
Statique
Etroit
Large
Personne obtenant des résultats de performance audessus de la moyenne sur une période déterminée de
son développement
• Personne ayant des dispositions corporelles, motrices et
psychiques qui, dans un environnement favorable,
permettront plus tard des performances de haut niveau (cf.
(cf. Letzelter, 1981)
Gabler, 1990)
Critère : Performances à la compétition pendant
l’enfance
Critère : Résultats lors de tests de talents complexes
(diagnostic en une fois)
Personne connaissant des augmentations de
performances au-dessus de la moyenne sur
l’ensemble de son développement
• Personne obtenant des résultats de performances à même
de progresser, grâce à une approche évolutive axée sur le
soutien pédagogique et l’entraînement programmé pour de
futures performances élevées (cf. Joch, 1997)
• Personne avec un potentiel évolutif au-dessus de la
moyenne et des prédispositions importantes lorsque les
conditions de développement sont positives
(cf. Siris, 1974 ; Letzelter, 1981 ; Bulgkova, 1978 ; Kupper,
1993)
Critère : Développement de la performance
pendant l’enfance et la jeunesse
• Aussi préparée à réaliser de telles performances (cf. Carl, 1988)
• Dans un environnement social et avec les conditions
matérielles nécessaires pour réaliser des performances de
haut niveau (cf. Carl, 1988)
Critère : Test dynamique de données de performances en
prenant en compte les conditions endogènes et exogènes
(modifié selon Hohmann, 2009)
26 novembre 2014
9
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Le processus de sélection et de promotion des
talents
Du jeune talent au sportif adulte de haut niveau : processus circulaire de
sélection et de promotion des talents
Identification
Sélection
Détection
Développement
(Williams & Franks, 1998)
26 novembre 2014
10
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Situation actuelle
26 novembre 2014
11
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Situation actuelle
26 novembre 2014
12
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Le modèle des surdoués de Munich
(modifié selon Hohmann, 2009)
26 novembre 2014
13
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Le « triangle de l’athlète »
Athlète
Coordinateur
sportif à l’école
Parents
Conseiller
d’orientation
Entraîneur
(Salmela, 1994; Salmela, Young & Callio, 2000; Wyllemann, 1995)
26 novembre 2014
14
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Phases de carrière et soutien des parents
Phase de carrière
Individu
Début
Développement
Championnat
Athlète
joyeux, joueur,
appliqué/excité, quelque
chose de particulier
astreint, engagé
« obsédé », responsable
Entraîneur
bon, serein, maternel,
orienté sur le processus
exigeant, respecté,
chevronné
célèbre, craint, lié
émotionnellement
Parents
partagent l’excitation
positive, soutiennent, tels
des mentors
font des sacrifices,
réduisent leur influence
active
(Salmela, 1994; traduit selon Alfermann et al., 2002)
26 novembre 2014
15
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Les différents aspects du soutien des parents
Concept du soutien social :
1. Emotionnel
(consolation, encouragement, compliments)
2. Informatif
(astuces, conseils, suggestions pour l’entraînement et la compétition)
3. Instrumental
(soutien matériel et financier, adaptation de la vie familiale)
4. (Evaluation/Pression)
(évaluation de la performance et des attentes qui en découlent)
(Alfermann & Würth, 2002)
26 novembre 2014
16
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Rapport de cause à effet entre
soutien des parents et performance / succès
Succès sportif
Optimum
?
Niveau de soutien des parents
26 novembre 2014
17
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Projets de recherche de l’ISS sur les talents
1.
Rétrospective du projet football (« rétro »)
• Direction : Prof. Dr. A. Conzelmann
• Collaborateur : Dr. Marc Zibung
• Partenaire : ASF
2.
Prospective du projet football (« pro »)
• Direction : Prof. Dr. A. Conzelmann
• Collaborateurs : Dr. Claudia Zuber, Dr. Marc Zibung
• Partenaire : ASF
3.
Projet promotion des talents dans le ski alpin
• Direction : Prof. Dr. A. Conzelmann
• Collaboratrice : Dr. Marlen Marconi
• Partenaire : Swiss Ski
26 novembre 2014
18
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Rétrospective étude football : critère de
performance
Niveaux de performance correspondant à l’âge des performances record
Niveaux
Description
Définition
Niveau 1
Joueur ayant un niveau
international
SL avec plus de 20 apparitions
dans les EN-J M19 à M21 et
EN-A
24
15,1
Niveau 2
Joueur ayant un excellent
niveau national
SL avec une à 20 apparitions
dans les EN-J M19 à M21
42
26,4
Niveau 3
Joueur ayant un niveau
national
CL et SL sans apparitions dans
les EN-J M19 à M21
59
37,1
Niveau 4
Joueur ayant un niveau
régional
1ère ligue ou plus bas
34
21,4
159
100,0
Total
Fréquence Pourcentage
SL = Super League; EN-A = équipe nationale A; CL = Challenge League
26 novembre 2014
19
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Rétrospective étude football : environnement
familial
Niveau 1
n
SD
n
Signification du sport à la maison1* 24
4,25 0,79
Nombre de frères et soeurs
24
24
Nombre de frères et soeurs
pratiquant un sport à niveau
national ou international
1 échelle de 1 = bas à 5 = élevé
* p < .05
>
>
>
M
Niveau 2
M
Niveau 3
SD
n
42
4,29 0,84
1,54 0,93
39
0,42 0,50
39
M
Niveau 4
sig.
Comparais
on par
paire
SD
n
M
SD
59
3,78 1,16
34
4,12
0,84
aucun
1,41 0,79
58
1,34 0,64
34
1,15
0,70
-
0,49 0,72
54
0,35 0,56
34
0,21
0,41
-
Seul un petit nombre de pères (13%) était eux-mêmes inactifs sur le plan sportif.
Parmi les meilleurs joueurs, 62,5% des pères pratiquaient un sport de
compétition au niveau régional, aucun au niveau international.
Le groupe qui a connu le moins de succès est celui qui compte la part la plus
élevée de pères ayant eux-mêmes été actifs au niveau international.
26 novembre 2014
20
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Rétrospective étude football : environnement
familial
Age
Jusqu’à 12
ans
13 à 16 ans
17 à 20 ans
Soutien perçu
des…
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Niveau 4
Comparai
son des
paires
n
M
SD
n
M
SD
n
M
SD
n
M
SD
Parents
24
4,83
0,48
42
4,45
0,77
59
4,41
0,75
33
4,42
0,75
Frères et soeurs*
22
4,50
0,74
39
3,72
0,86
57
4,00
0,91
29
3,90
0,86
Amis/Partenaire
22
3,41
0,91
41
3,80
0,90
58
3,98
0,91
33
3,70
0,85
Parents
24
4,79
0,42
42
4,71
0,55
59
4,56
0,70
33
4,64
0,60
Frères et soeurs*
22
4,68
0,57
39
3,87
0,83
57
4,16
0,90
29
4,00
0,89
Amis/Partenaire
22
3,68
1,00
41
3,80
0,87
59
4,05
0,86
33
3,64
0,99
Parents*
24
4,71
0,62
42
4,76
0,53
59
4,47
0,82
32
4,34
0,75
-
Frères et soeurs*
22
4,59
0,67
39
4,08
0,87
57
4,19
0,90
28
3,89
0,88
1>4
Amis/Partenaire*
23
4,04
0,82
42
4,07
0,84
59
4,17
0,91
32
3,47
1,14
3>4
1>2
1>4, 2
Echelle de 1 = fortement entravé à 5 = fortement soutenu
* p < ,05
26 novembre 2014
21
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Rétrospective étude football : contexte de
migration
Pourcentage de joueurs issus de la migration
χ 2 = 9,06*; p < ,05; φ = 0,24
26 novembre 2014
22
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Etude football pro : PISQ-D
(Alfermann et al., 1997; Lee & MacLean, 1997)
Groupe de
contrôle
Joueur du cadre
n
M
M
SD
Total
n
M
SD
valeur-t
(joueur du cadre vs.
groupe de contrôle)
Ampleur de
l’effet
(Cohens d)
SD
n
Comportement directif
134 2,62 0,84
55
2,89 0,86 189 2,70 0,85
-1,98*
0,32
Compliments et compréhension
134 4,04 0,75
55
3,96 0,75 189 4,01 0,75
0,62
0,11
Pression
134 1,57 0,93
55
1,87 1,11 189 1,66 1,00
-1,92*
0,30
Engagement dans le club
134 3,23 0,75
55
3,36 0,76 189 3,27 0,75
-1,06
0,17
Echelle de 1 = jamais jusqu’à 5 = toujours
* p < ,05
26 novembre 2014
23
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Etude Swiss Ski : objectifs des parents
26 novembre 2014
24
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion– Perspective
Etude Swiss Ski : En bref…
>
Investissement au niveau temps des parents :
jusqu‘à 12 ans :
Mmère = 5,8 heures/semaine, Mpère= 6,2 heures/semaine
12 à 15 ans :
Mmère = 7,0 heures/semaine, Mpère = 9,2 heures/semaine
>
Investissement financier des parents (par année) :
CHF : M12/13 = 11 900.-, M14/15 = 18 400.-, M16/17 = 20 700.-, M18/19 = 22 500.-
>
Le sport a une plus grande signification pour les parents des meilleurs skieurs et
l’importance du sport de performance est également plus élevée.
>
Une analyse Drop-Out a montré que le problème n’était en aucun cas le manque de
soutien des parents. Les raisons sont les blessures, le manque de succès et les
problèmes de motivation qui en découlent ou aussi la priorité donnée à la carrière
professionnelle.
26 novembre 2014
25
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion– Perspective
Conclusion
>
Le rôle essentiel des parents dans le processus de promotion des talents a été
très clairement démontré du point de vue théorique et empirique.
>
Le soutien des parents comporte différentes facettes et se transforme au cours
du processus de développement des talents.
>
Le soutien des parents et le succès sportif de l’enfant se trouvent dans un rapport
de cause à effet « U retourné » (« Optimum »).
>
Le rôle des parents dans le processus de développement des talents est
complexe, étant donné que le soutien parental est en interaction avec d’autres
facteurs pertinents.
Donc :
>
Certaines variables indiquent effectivement des tendances …
… mais ne les expliquent pas entièrement.
>
Comment prendre en compte de telles interactions ?
26 novembre 2014
26
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Approche centrée sur la personne
„Mettre l‘art en ordre“
26 novembre 2014
(© Urs Wehrli)
27
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Approche centrée sur la personne
>
„An individual functions and develops as a total integrated organism.“
(Bergman, Magnusson & El-Khouri, 2003, p. 7)
>
Approche dynamique du système, personne en interaction avec son environnement
(Bronfenbrenner, 1993)
 compréhension totale
>
(holistique) du développement humain
Les différents domaines de la vie se réfèrent les uns aux autres.
(Blossfeld & Huinink, 2001)
>
Le système de l’environnement de la personne est constitué de « facteurs opérants ».
>
On observe des modèles spécifiques découlant de l’ « organisation » de différents
facteurs opérants qui sont au centre de la recherche du développement empirique.
26 novembre 2014
28
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Un exemple de mise en oeuvre
(Zibung & Conzelmann, 2014)
26 novembre 2014
29
Situation initiale – Théorie – Projets de recherche – Résultats – Conclusion – Perspective
Signification pour le rôle des parents
Exemples des dimensions dont dépend le rôle des parents :
>
>
>
Dimension émotionnelle : prédispositions psychologiques de l’athlète
Dimension informationnelle : spécificité de la spécialité sportive
Dimension instrumentale : domicile de la famille
>
Dans une perspective globale (un autre concept de talent!), le rôle des parents
devrait toujours être étudié en tenant compte d’autres facteurs pertinents de
développement.
>
L’intégration des parents dans le processus de promotion est en tous les cas
central (« triangle de l‘athlète »).
26 novembre 2014
30
Un grand merci
pour votre
attention !
(livenet.ch)
[email protected]
26 novembre 2014
31
Interview
Mike & Anna von Grünigen
Berni Schär, Journaliste
Discussion sur des cas d’espèces
Répartition en groupes : voir l’étiquette sur la
documentation de la conférence
Discussion
autour d’un café et d’un gâteau
18 petits groupes et 6 cas d’espèces
Changement de groupe après 2 cas d’espèces
Idée / objectifs:
-
Faire connaissance
-
Découvrir et comprendre différentes perspectives
-
Pas nécessairement des solutions
Déroulement de la discussion
3 x 2 cas
d’espèces
Organisation aujourd’hui
Discussion autour d’un café et d’un gâteau 15h15 – 17h10
A partir de 17h30, occupation des chambres et programme
de sport dans la Salle de Sport-Toto
Réception des clés des chambres dans le dossier documents
A partir de 19h30 apéritif au Bellavista, puis repas du soir
pris en commun
Soirée agréable au bar
Organisation jeudi
Petit-déjeuner à partir de 7h00 (individuel dans le
restaurant Bellavista et Swiss Olympic House)
Les chambres doivent être rangées jusqu’à 8h15
Remise des clés à l’entrée de l’aula
Début de la conférence: 8h15
Et maintenant ?
Les Romands restent dans l’aula – groupes A, B, C
Tous les autres se déplacent à la Swiss Olympic
House et trouvent leur bonne table – groupes 1-15
A partir de 15h15, café et discussion
Merci et bonne rentrée!
Foto: Swiss Olympic

similar documents