+ Lire la présentation Powerpoint

Report
Réussir sa vie
Espace Culture et paix
www.culture-et-paix.org
Feuille de route de la vie réussie
Dieu
La vie
éternelle
Moi
Savoir mourir
Savoir
-faire
Le bon temps
sur la terre
• Une vie belle où
mes talents ont
profité au monde
Savoir
-vivre
• Une vie bonne où j’ai
aimé les autres
Savoir
-être
•Une vie vraie où j’ai
construit mon identité
Savoir naître
Monde
Nation
famille
Moi
Être bien né
1
Bien partir dans la vie
Le bien-naître
La question du bien-naître
Mauvaises réponses
 Jadis, certains naissaient
avec des privilèges
héréditaires. L’éducation
était réservée à une élite
 Certaines sociétés
comportent encore des
castes.
 Il peut exister des
idéologies eugénistes ou
encore le mythe de
« l’enfant zéro défaut »
Bonnes pratiques
 Pour être bien né, un être
humain doit être conçu et
accueilli dans ce monde
avec l’amour durable de ses
deux parents.
Être « bien né »
Aspects extérieurs
Aspects intérieurs
 Prénom faste (Eugène,
Félicité, Désirée)
 « Bonne étoile »
(horoscope)
 Bon lignage
 Grossesse médicalement
assistée
 Cérémonies (baptême etc.)
Vrai
amour
Homme
Vraie
vie
Vrai
lignage
Femme
2
Se Modeler
Le Savoir-Être
2.1. Forger son caractère
• Savoir-être : caractère plus qu’image, sagesse plus que savoirs.
• « Le caractère est la destinée » Héraclite.
• La conscience éclaire chacun sur sa destinée et sur les valeurs
à incarner.
• On atteint la sagesse et on affirme son autorité personnelle en
cultivant son moi propre.
• Nous sommes les héritiers de modèles propres à notre culture.
Un bouddhiste cultivera « la boddhéité » là où un Chrétien
pratiquera « l’imitation de Jésus ». Tous les êtres humains ont
une « nature humaine originelle » universelle.
Réussite individuelle :
•une vie vraie, « conforme » au
modèle désiré par le cœur mais
pas conformiste par rapport à
des figures imposées
•Autorité, sagesse personnelle
•maturité du caractère
•Autonomie : une vie libre et
responsable
Identité personnelle :
Amour-propre : se connaître
(qui suis-je ?), se modeler (qui
dois-je être ?)
Cœur
(modèle)
esprit
Amour
propre
Corps
Vrai
moi
intégrité personnelle : conscience droite, personne de principes, idéal
2.2 « Grandes figures » de l’histoire
•
•
•
•
Artistes : beauté et Création
Savants : pensée et découverte
Héros : courage et sacrifice
Saints : pureté et perfection spirituelle
Hegel et les individus
cosmo-historiques
Karl Jaspers et l’âge axial
 “Les fondements spirituels de l’humanité furent posés
simultanément et indépendamment ... Et c’est sur ces fondements
que l’humanité subsiste encore aujourd’hui”(Karl Jaspers)
Hier
Aujourd’hui
2.3 Valeur d’une personne pure
Pureté extérieure
environnement
Pureté intérieure

• Matériaux, énergies, air, terre

alimentation
• Eau, nourriture
hygiène
• Bonnes habitudes, exercice

Pureté du cœur, de l’esprit, de
la conscience (boussole
morale)
Attitudes et conduites claires et
droites, langage correct
Plus profondément, une
résonance harmonieuse entre
l’esprit et le corps d’une
personne.
Anne-Lorraine Schmitt,
assassinée dans le RER D en
2007. Cette brillante
étudiante de 23 ans a préféré
mourir que perdre sa pureté.
«
Tout est pur chez les purs. L’amour qui pare certains oiseaux
de leurs plus belles couleurs fait sortir des âmes honnêtes ce
qu’elles ont de plus noble. » (Romain Rolland)
 « La pureté chez lui ne semblait ni acquise ni consciente :
c’était la limpidité de l’eau dans les cailloux. Elle brillait sur lui,
comme la rosée dans l’herbe. » (François Mauriac)
2.4 LE « CAPITAL HUMAIN »
On entend par capital humain
les talents, l’éducation, la
santé,et la formation des
individus. On parle de capital
parce que les talents ou
l’éducation font partie intégrante
de nous et durent longtemps.
 Il n’y a pas de croissance sans
une bonne base de capital
humain. Bien se servir du capital
de sa population, c’est ce qui fait
la réussite d’une nation.

Gary Becker – Prix Nobel d’économie, 1992
3
Trouver ma place dans ce monde
Savoir Vivre
3.1 Suis-je utile ou nécessaire ?
• On peut être utile et avoir une certaine fonction dans
une organisation, sans trouver de sens ni de but à sa
vie.
• Réussir sa vie, ce n’est pas se rendre utile mais
compter réellement dans la vie des autres,
personnellement
• On trouve sa place dans ce monde, et on devient
nécessaire en apprenant à aimer.
« J’aime donc je suis. »
3.2 L’accomplissement affectif
« Seul l’amour est capable d’achever les
êtres, en tant qu’êtres, en les réunissant. »
• Pierre Teilhard de Chardin
« L’homme complet sera celui qui aime et
qui est aimé. »
• Pierre Burney
Amour parental
fruits
compassion
Amour conjugal
fleurs
Fidélité, respect
Amour fraternel
branches
Solidarité,
partage
Amour filial
Racines
Piété filiale,
loyauté
« D’où vient le capital humain ? Il
faut commencer par la famille.
C’est le fondement d’une bonne
société et de la réussite
économique. Pour comprendre le
capital humain, il faut revenir à la
famille, car ce sont les familles
qui se soucient de leurs enfants
et essaient de leur transmettre
une éducation et des valeurs.
Inculquer des valeurs se fait
avant tout dans les Familles. »
- Gary Becker
4
À QUI PROFITERA MA VIE ?
LE SAVOIR-FAIRE
Voici différents cas de réussites grâce à une combinaison originale se
savoir-être, de savoir-vivre et de savoir-faire
QUATRE ETUDES DE CAS
Salvatore Ferragamo (1898-1960)
(transmettre la réussite à son conjoint et ses enfants)
 11e de 14 enfants, crée sa
première paire de chaussures à
l’âge de 9 ans.
 Chausseur de Hollywood dans
les années 20. Pour concilier le
style et le confort, il étudie
l’anatomie.
 Retour en Italie, nombreuses
innovations révolutionnaires.
 Très uni à son épouse Wanda,
père de 6 enfants, il meurt en
pleine gloire. Wanda ignore
tout des affaires.
 Wanda reprend l’affaire et
les 6 enfants du couple
occupent des postes clés à
tous les niveaux. C’est un
cas typique de capitalisme
familial où une tradition
d’excellence survit à la mort
du fondateur.
 Wanda est élue femme
mondiale de l’année en
1982
Abou Moussa Traore
(traditions familiales musulmanes et mondialisation)
Né en 1972 à Sikasso, Abou Woro TRAORE est d’une famille où on est
commerçant de père en fils. La particularité de cette famille est son
. attachement à la vente de cola. En effet, de l’arrière grand père à Abou
Wor o en passant par son père Yacouba Woro et à son grand père, tous
ont été commerçants de cola.
La cola, cette noix mystique dont
l’origine remonte aux temps
immémoriaux, symbole de solidarité,
de fraternité, d’amour, de paix et de
réconciliation dans nombre de
sociétés traditionnelles africaines, est
présente à tous les événements
significatifs de notre vie sociale.
L’histoire de sa famille est intimement liée à la cola. Pourquoi ? parti de
son village natal de Woloni dans le cercle de San, dans les années 1950,
le père Yacouba Woro décide de s’installer à Sikasso, capitale du
Kénédougou. La position stratégique de cette ville cosmopolite y est
sûrement pour quelque chose.
Car, frontalière avec la Côte d’Ivoire
appelée à l’époque « pays de la
cola », ce choix du vieux Yacouba
TRAORE alias « Yacou Woro » va
donner une impulsion nouvelle au
commerce de la famille TRAORE, qui,
de la cola, élargira ses activités à
d’autres domaines, notamment la
vente de pagnes et l’importation de
diverses autres marchandises.
Entre temps, malgré ses études coraniques dans une médersa de la
place, le jeune Abou assistera son père dans la vente de cola au grand
marché de Sikasso. Mais poussé par le vent de la réussite, il s’expatrie
quelques années. Ainsi, il mènera des petits travaux de manœuvre un peu
partout en Afrique, singulièrement au Nigeria, avant de revenir au pays. A
partir de ce moment, Abou Woro va exceller dans le commerce d’import.
Hong Kong, Japon, Dubaï, Malaisie, entre autres pays, n’ont aucun secret
pour lui. Malgré, Abou ne semble toujours pas satisfait. C’est ainsi qu’il va
se lancer dans la transformation de produits locaux, notamment la graine
de coton dont notre pays est l’un des plus importants producteurs en
Afrique. L’Huilerie Abou Woro Yacouba TRAORE voit ainsi le jour. Cette
unité, d’une capacité de traitement de 300 tonnes de graines de coton
par jour, emploie dans les conditions normales quelques 550 travailleurs
permanents. Abou Woro est aussi promoteur de plusieurs autres
entreprises dans les domaines aussi variés que le transport, le transit, le
commerce général et les BTP. En plus de tout ça, il demeure
viscéralement attaché à l’agriculture.
La noix de Kola
A ce sujet il possède 5 000 ha aménagés à
Ké Macina en Zone Office du Niger
destinés à la culture du blé, du riz et de la
tomate. Par ailleurs, d’ici 2008 l’usine de
production de biocarburant, à partir de la
graine de coton et du Jatropha,
communément appelé « bagani » en
bambara, sera opérationnelle et permettra la
création d’environ 1 000 emplois nouveaux.
Abou Woro nourrit de grands projets,
notamment dans le domaine de la
transformation de nos produits locaux en vue
de réduire considérablement notre
dépendance vis-à-vis de l’extérieur par
rapport à certains produits et donner de
l’emploi au maximum de compatriotes en
général et des jeunes en particulier. Marié et
père de 4 enfants, Abou Woro est un féru de
l’informatique. Ses temps libres, il les
consacre à Internet et aux voyages.
Lytou Bouapao
Stratégies familales et patriotisme
Je viens d’une famille hmong. Les hmong
du Laos sont peu intégrés, leur action sur
le développement du pays est minime.
Nous étions 11 enfants à la maison, mes
parents étaient illettrés. Mais mon père
disait que tous ses enfants iraient à
l’université. Lui-même dirigeant infatigable,
il nous a donné une éducation stricte.
Chaque année, il vendait un buffle pour payer nos études. Nous avons tous
eu le bac. J’ai étudié en France, un de mes frères a eu son doctorat en exRDA, un autre encore a étudié en Australie. Il était tentant de faire sa vie à
l’étranger. Restés fidèles à la patrie, nous travaillons dans le secteur public
: le père avait éduqué ses enfants à être plus doués que lui - mais pas
égoïstes, matérialistes, ou âpres au gain
Dag Hammarskjöld, secrétaire
général des Nations unies
(1953-1961
Des générations de soldats et de
fonctionnaires d’Etat du côté de mon
père m’ont transmis la conviction
qu’aucune vie n’était plus
satisfaisante que de servir son pays ou l’humanité. Ce service impliquait
un sacrifice. Les universitaires ou
pasteurs du côté de ma mère m’ont
transmis la conviction, dans le sens
le plus radical des évangiles, tous les
hommes étaient égaux comme
enfants de Dieu, méritant d’être
traités comme nos maîtres en Dieu.
5
LE BON TEMPS SUR LA TERRE
Les cycles de la vie, de la naissance à la mort
Vie éternelle
Vieillesse – Temps de la retraite,
d’abord active puis distante.
Réflexion et transmission
Âge adulte – Vie active. Fonder
une famille et faire carrière
(savoir-vivre et savoir-faire
Jeunesse – Les années de
formation et de construction du
moi (savoir-être)
6
VIVRE ÉTERNELLEMENT
La vraie réussite
Vivre chaque instant
• Un destin peut se
jouer sur une seule
minute
Tout ce que vous liez
sur terre sera lié au
Ciel
• La responsabilité
humaine
Le vrai trésor
• Un cœur pur
connaît les vraies
valeurs
Réussir dans ce monde non pas seulement pour préparer sa retraite mais pour
préparer sa destinée éternelle dans l’autre monde

similar documents