L`épreuve orale d`Histoire des Arts

Report
L’épreuve orale d’Histoire
des Arts
« L’œuvre d’art, entre rupture et
continuité dans les années 19001950 »
Modalités pratiques
• Le mardi 20 mai, vous allez passer l’épreuve orale
d’Histoire des Arts devant un jury composé de deux
professeurs.
• Durant une première partie (5 min) vous devrez
répondre aux questions du jury au cours d’un
entretien : cet entretien portera sur les œuvres que
vous aurez étudiées en classe dans les différentes
matières (français, histoire, arts plastiques, musique)
• Dans une seconde partie, vous ferez un exposé sur le
sujet que vous avez préparé à la maison (5 minutes).
• La durée de l’épreuve est de 10 minutes.
Compétences évaluées
Vous devez être capable :
• - de tenir compte des questions du jury et de fournir des réponses
argumentées
• - de situer une œuvre d’art dans son contexte historique, social ou
artistique (voir frises en page de garde de votre manuel de français)
• - de présenter l’œuvre (description, techniques utilisées) et de
donner sa signification
• - de relier cette œuvre à la problématique suivante : « l’œuvre
d’art, entre rupture et continuité dans les années 1900-1950 »
• - de formuler un commentaire personnel, d’exprimer votre ressenti
sur l’œuvre
• - de construire un exposé cohérent et clair en utilisant un
vocabulaire adapté
Avant toute chose, débutons sur de
bonnes bases !
• Soignez votre tenue vestimentaire
• Saluez le jury avec le sourire
• Soyez rigoureux et méthodique dans votre
présentation
• Ne lisez pas vos notes : regardez le jury
(conseil : pour éviter de rester le nez plongé
dans vos notes, ne rédigez pas de phrases)
Déroulement de l’oral
PREMIERE PARTIE
(5 minutes environ)
Il s’agit entretien avec le jury sur les œuvres étudiées en classe dans les différentes
matières (vous apporterez toutes ces œuvres dans un lutin le jour de l’oral)
COMPETENCES EVALUEES :
• Etre capable de situer les œuvres dans le temps (date de création et rapport avec
le contexte historique, social, économique, etc.)
• Connaître leur titre, leur auteur, la nature de l’œuvre (poème, roman, peinture,
morceau de musique, sculpture, photographie, dessin, caricature, planche de BD,
etc.)
• il faut maîtriser les définitions des différents mouvements artistiques auxquels
appartiennent ces œuvres
• savoir dire en quoi les œuvres étudiées présentent les caractéristiques de ces
mouvements
• savoir analyser les œuvres
• savoir les relier à la problématique "rupture et continuité »
SECONDE PARTIE
(5 minutes environ)
• Présentation détaillé de l’une des deux œuvres –
au choix du jury – travaillées à la maison : à ce
moment-là vous donnez au jury la représentation
de ces œuvres (apportées en double
exemplaire), ou éventuellement vous faites
écouter la chanson.
• Ces deux œuvres doivent obligatoirement
appartenir à des genres différents : musique,
peinture, texte, sculpture, etc.
2nde Partie : compétences évaluées
•
•
•
•
•
•
Etre capable de situer l’œuvre dans l’espace et dans le temps : lieu de réalisation de l’œuvre
et lieu de conservation ; localisation, repères sur la période historique, sur le mouvement
artistique / courant littéraire (attention : vous devez être capables de définir ces mouvements
et de dire quelles en sont les caractéristiques dans l’œuvre étudiée), etc.
Présentation succincte de l’artiste et, le cas échéant, du mouvement auquel il appartient.
Description de l’œuvre : ce que je vois/j’entends, de quoi cela parle, sa composition, sa
structure, l’espace, la lumière, la texture... (à adapter évidemment à la nature chaque
œuvre). Décrivez précisément l’œuvre et analysez les techniques utilisées en montrant
qu’elles contribuent au sens : quels moyens/outils ont été employés et à quelle(s) fin(s) ?
=> pour un texte : figures de styles employées, organisation du texte, champs lexicaux,
valeurs des temps, niveaux de langue, types de phrases, types de discours (descriptif, etc.),
effets sonores, etc. Voir votre manuel de français p. 400-405
Si vous avez choisi un extrait de roman, vous devez être capables d’en résumer rapidement
l’intrigue. L’extrait sélectionné ne devra pas faire plus d’une vingtaine de lignes.
=> pour une chanson : analyse du texte comme ci-dessus + analyse des particularités liées à
la musique (rythme, intensité du son (évolutive ou pas) et nuances, choix des instruments,
etc.)
=> pour une image (voir méthodologie arts plastiques+ fiche jointe ci-après)
2nde Partie : compétences évaluées
(suite)
• On attend de vous que vous soyez précis et techniques dans votre
analyse de l’œuvre (vocabulaire d’analyse adapté à chaque art)
• Dégagez toujours les effets produits par l’utilisation de ces
différents procédés/techniques.
• Précisez l’intention de l’artiste et la portée de l’œuvre :
- quelles visions du monde l’artiste veut-il offrir ?
- quels effets cherche-t-il à produire sur le spectateur ? dans quelle
intention ?
• En guise de conclusion, exprimez votre ressenti, votre impression
personnelle. Soyez critique.
-> Quelle image nous est donnée de l’art ?
-> En quoi peut-on y voir une illustration de la problématique « l’œuvre
d’art, entre rupture et continuité » ?
Méthodologie : Analyse d’image
Toute analyse d’image doit se composer de plusieurs moments :
1. la présentation de l’image, 2. la description et 3. l’interprétation.
•
1. Présentation de l’œuvre
Lors de la présentation vous énoncez le titre et l’auteur de l’image, sa nature (il
faut dire de quel type d’image il s’agit : affiche, photographie, peinture, dessin,
sculpture….), la technique (c’est-à-dire le support et les matériaux utilisés : huile
sur toile, détrempe sur bois,….), la date, le mouvement artistique auquel l’œuvre
se rattache (s’il est possible de le connaître), les dimensions, le commanditaire et
le lieu de conservation. (Notez qu’on ne peut pas toujours renseigner tous ses
éléments, par exemple on ne connaît pas toujours le commanditaire.)
Attention : vous devez être capable de définir ce mouvement artistique, ses
caractéristiques et de citer ses principaux représentants.
Méthodologie : Analyse d’image
(suite)
2. Description de l’œuvre
• Lors de la description vous exposez le sujet représenté (un portrait,
un paysage, une nature morte, une scène historique). Ensuite vous
décrivez de manière objective (sans interpréter) ce que vous voyez :
• décrivez la scène : les personnages et les actions, le lieu et le décor ;
• présentez la composition de l’image : la construction, les différents
plans (premier plan, deuxième plan, arrière-plan,….), le cadrage, la
place des éléments, les lignes de force, l’angle de vue ; (voir fiche
jointe et manuel p.416-417)
• détaillez l’utilisation de la couleur et l’incidence de la lumière.
Méthodologie : Analyse d’image
(suite)
3. Interprétation
• Au moment de l’interprétation vous interprétez les éléments de la
composition de l’image : vous passez de la description objective au
sens symbolique (quel est le rôle des couleurs utilisées, des
personnages ou des objets représentés,…). Vous situez l’image dans
son contexte historique : vous exposez le rapport entre l’image
analysée et l’époque de sa création, vous dégagez le message de
l’artiste. Vous énoncez également, le cas échéant, par qui et
pourquoi l’œuvre a été commandée.
• En fin d’analyse vous faites une conclusion qui peut comporter une
ouverture, par exemple une ouverture sur une autre œuvre
(visuelle, musicale, littéraire,…) que vous connaissez.
Vocabulaire de l’analyse d’image
(liste non exhaustive) :
•
Composition : lignes de force qui structurent l’espace (diagonales, verticales,
horizontales, orthogonale, oblique, statique, dynamique, symétrique, calme,
mouvementée, centrée, excentrée, pyramidale, centrifuge, circulaire,...) et guident
la direction du regard
•
Formes et lignes : formes géométriques (carré, cercle, triangles), organiques,
ouvertes, fermées, stylisées, schématiques, monumentales, élancées,… et lignes
(horizontales, verticales, droites, obliques, courbes, brisées) qi prennent sens en
fonction du contexte
•
Couleurs : primaires, secondaires, chaudes (jaune, orangé, rouge), froides (bleu,
vert), saturées, claires, lumineuses, vives, ternes, sombres, éclatantes, violentes,…
•
Lumière : met en valeur un élément et les effets éventuels de clair-obscur (de
contraste)
•
Touche : par points, en virgules, en aplat, nerveuse, saccadée,…
Vocabulaire de l’analyse d’image
(suite) :
• Matière : transparente, translucide, légère, lourde, épaisse, opaque,….
• Plans : ils organisent les éléments dans l’espace (premier plan, second
plan, arrière-plan) Ils créent des effets de profondeur et de perspective
• Cadrage : (ou échelle des plans) : on distingue le plan général (vue
d’ensemble d’un lieu), le plan moyen (personnage en entier), le plan
américain (personnages jusqu’à mi-cuisses), le plan rapproché (buste), le
gros plan (visage), le très gros plan (détail : ex. un œil)
• L’angle de vue : désigne l’endroit d’où est vue la scène. On distingue
l’angle normal (même niveau que le sujet regardé : impression de
réalité) ; en plongée (vue d’en haut : le spectateur domine la scène, en
contre-plongée (vue d’en bas : le spectateur est dominé, écrasé)
• Style : naïf, classique, stylisé, figuratif, abstrait,…

similar documents