Presentation 13 decembre - Les Archives Nationales d`Haïti

Report
Archives Nationales d’Haïti (ANH)
Semaine Internationale des
Archives Francophones (SIAF3)
Vendredi 13 décembre 2013
Hôtel Montana
OMRH / CREDOC / ANH
LE CREDOC ET LES ANH
A L’HEURE DE LA REFORME
ADMINISTRATIVE DE L’ETAT
ASSURONS LA CONTINUITE DES AFFAIRES
DE L’ETAT PAR UNE GESTION EFFICACE DES
ARCHIVES DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE
SAUVEGARDONS ET PROTEGEONS LA
MEMOIRE INSTITUTIONNELLE PAR UNE
GESTION DOCUMENTAIRE MODERNE ET
EFFICACE
RECOMMANDATIONS SPECIFIQUES
DES INTERVENANTS A LA TABLE RONDE
 Identifier
les citoyens pour rompre le cycle de
la pauvreté (Ministère de la Justice, ONI, ANH)
/ Renforcer les liens entre les ANH et l’ONI.
 Profiter
de l’ère de la reconstruction pour
recréer les ANH.
 Mettre
beaucoup plus rapidement à la
disposition du public, les informations. Passer
de ANH 1.0 à ANH 2.0.
 Mettre
en place une base de données
structurées et ordonnées (collecte /
stockage / traitement).
 Les
données ne suffisent pas : mettre de
la valeur ajoutée pour avoir de bonnes
archives.
 Elaborer
des Normes et des Procédures,
 Disposer
d’un personnel de haut niveau,
mieux rémunéré, avec des conditions de
travail décentes.
 Avoir
un plan stratégique, disposer de
ressources humaines ayant les
compétences nécessaires et possédant
une mentalité adéquate.
 Avoir
un système de qualité / Se mettre à
jour, se questionner / Avoir des services
vendus, rémunérés.
 Développer
un leadership avec les autres
partenaires, tels l’IHSI, les ministères de la
Santé Publique, de l’Education Nationale,
etc. en vue d’une meilleure collecte de
données pour les actes de naissance.
 Entreprendre
des opérations différentes,
identifier les besoins, prendre en compte les
insatisfactions du public pour apporter les
services payés à la population.
 Le
plan d’archivage, même bien
préparé et exécuté, ne va pas marcher
sans la coordination de tout le système
de l’Administration publique et privée.
 Le
plan d’archivage doit permettre à
l’information de circuler comme le sang
dans le corps pour favoriser la santé de
la bonne gouvernance.
Bonnes archives = bonne administration
= bonne gouvernance
Cependant, sans la sécurité, il n’y aura
pas d’investissement.
Prioriser la sécurité.
 Revoir
le statut des archivistes (OMRH) : les
considérer comme des techniciens qui ont
besoin d’un encadrement de travail. Ils offrent
un service formel dédié à la gestion des
documents.
 Travailler
à la reconnaissance, à la valorisation
du métier, de la profession d’archiviste (changer
l’image, pouvoir vivre avec cette profession).
 Saisir
les opportunités / Utiliser les compétences /
Faire nos preuves / Etre proactif / Montrer qu’on
est capable de réaliser / Afficher la
DECLARATION UNIVERSELLE de l’UNESCO sur les
portes pour asseoir la valeur de notre profession.
 Créer
une association des Archivistes pour la
promotion de la profession et la mise en commun
des pratiques / Reprendre la vie associative.
 Envisager
de faire prêter serment aux archivistes
(cela fera voir leur importance, la délicatesse de
leur travail et l’articulation rigoureuse à un code
de déontologie).
 Insister
sur l’aspect communication/sensibilisation
(articles de journaux, émissions de radio, de télé,
travail de motivation et d’éducation à travers
des caravanes défendant les enjeux des archives
 Accorder
une grande attention aux
ressources du PIAF / faire connaitre cellesci au niveau de la communauté
professionnelle.
 Visiter
fréquemment le site du PIAF 2.0 et
suivre le programme complet de
formation (200 heures/15 modules/7
cours). S’inscrire à l’espace E-PRO (réseau
social, lieu de travail collaboratif, lieu de
stockage des données).
Au
niveau du contenu de la
formation, prioriser le traitement du
vrac, les cas de déménagement
des bureaux, la question du
versement des archives aux ANH...
Assurer
un suivi à la formation.
Envoyer les mêmes personnes aux
différentes formations pour qu’il y
ait une continuité.
 Mettre
en place progressivement un
Système National d’Archives (locaux,
équipements, ressources humaines…)
(communales, départementales…)/
Répertorier en attendant les Archives
Départementales (hôpitaux, organismes
déconcentrés ou décentralisés..).
 Etablir
des normes et procédures pour tous
les Ministères, Directions, Services /Outils à
fournir/ Sanctions à prévoir en cas de non
respect / Fixation des niveaux d’accès aux
informations.
 Pour
les domaines-clés d’un pays relations
internationales, défense d’un pays…), prévoir
un plan de contingence (Sauvetage des
archives en cas de catastrophe).
 Aménager
enfin, dans le cadre du programme
de reconstruction développé par l’UCLBP, à la
fois un bâtiment central regroupant les trois (3)
sites actuels des ANH et un dépôt de préarchivage (archives intermédiaires), disposant
de son propre personnel.
 Prendre
en compte les archives sonores et
audio-visuelles.
RESOLUTIONS
1.
Organiser le dernier vendredi de chaque
mois « les vendredis du PIAF » : espace
d’échanges, de réflexion et de
discussions / Lieu d’encadrement pour la
formation.
2.
La Société Haïtienne d’Histoire, de
Géographie et de Géologie, à l’occasion
de ses 90 ans d’existence, a adopté la
résolution que l’enseignement de
l’Histoire d’Haïti devienne obligatoire dans
toutes les universités.
Selon l’IHSI :
La population haïtienne a 10.5
millions d’habitants
Dont 77% de naissances
73% ont un acte de naissance.
Par conséquent :
2.5 millions d’Haïtiens n’existent
pas.
Le MSPP, de son coté, dispose
seulement de :
63 hôpitaux
54 centres de santé à lits
198 centres de santé sans lits
400 dispensaires.
Pour l’Éducation Nationale :
2.8 millions d’Haïtiens ne savent
pas lire.
Il faut aller à la recherche des
2.5 millions d’Haïtiens non
identifiés, des 2.8 millions
d’Haïtiens qui ne savent pas
lire, disposer de plus de
services de santé pour avoir
plus d’informations sur les
déclarations de naissance.
OMRH / CREDOC / ANH
VOUS REMERCIENT TOUS
Remerciements spéciaux
OMRH/PRIMATURE
MINISTERE DE LA CULTURE
ICA
AIAF CARBICA
PIAF
SIAF
ANOM

similar documents