POO_cours_finale_2013[1]

Report
PROJET
PROGRAMMATION
ORIENTÉE OBJET (POO)
Université Antonine
2010 - 2011
Plan détaillé


Initiation Java
Interfaces Graphiques
◦ Awt
◦ Swing

Evénements
◦ ActionListener
◦ MouseListener
◦ Etc.


Rappel sur les notions de POO
Application Client - Serveur
◦ Base de données

Threading et Gestion du Graphisme
Plan détaillé
Initiation C#
 Interface Graphique
 Manipulation Fichiers

◦ Editeur de Texte

Réseaux et Sockets
◦ Serveur Chat
Connaissances Acquises

Elaborer une bonne démarche scientifique
nécessaire pour le développement d’une
application

Intégrer les interfaces de programmation
nécessaires à l’application en question.

Développer
des
applications
dotées
d’interfaces
graphiques
et/ou
de
communication (client/serveur).
Connaissances Requises

Des notions de bases en
◦ Algorithmique L3G
◦ Algorithme OO
INITIATION JAVA
Introduction Java

Orienté objet
◦ Java ne permet d'utiliser que des objets (hors les
types de base)

Sûr
◦ Seul le bytecode est transmis, et «vérifié» par
l’interpréteur
 Le code source est préservé
7
Caractéristiques du langage Java

Simple
◦ Apprentissage facile
 faible nombre de mots-clés
 simplifications des fonctionnalités
essentielles
◦ Développeurs opérationnels rapidement

Familier
◦ Syntaxe proche de celle de C/C++
8
Caractéristiques du langage Java

Fiable
◦ Gestion automatique de la mémoire
(ramasse-miette ou "garbage collector")
◦ Gestion des exceptions
◦ Sources d'erreurs limitées
 typage fort, (le type est imposé)
 pas d'héritage multiple,
 pas de manipulations de pointeurs, etc.
◦ Vérifications faites par le compilateur facilitant
une plus grande rigueur du code
 Vérification des types, des constructeurs des
classes, …
9
Java, un langage Interprété

Java est un langage interprété
◦ La compilation d'un programme Java crée du
pseudo-code portable : le "byte-code"
◦ Sur n'importe quelle plate-forme, une machine
virtuelle Java peut interpréter le pseudo-code afin
qu'il soit exécuté

Les machines virtuelles Java peuvent être
◦ des interpréteurs de byte-code indépendants
(pour exécuter les programmes Java)
◦ contenues au sein d'un navigateur
(pour exécuter des applets Java)
10
langage Compilé
Fichier C
(.c)
Compilateur C
Code
executable
11
langage interprété
Fichier Java
(.java)
Compilateur
Javac
bytecode(.class)
Machine Virtuelle
java
Code
executable
12
L’API de Java
Java fournit de nombreuses librairies de classes
remplissant des fonctionnalités très diverses :
c'est l'API Java
 Ces classes sont regroupées, par catégories, en
paquetages (ou "packages")

◦
◦
◦
◦
Swing
Java2D
Java3D
JAAS (Java Authentication and Authorization Service)
 Java Security Framework
◦ Etc.
13
INTERFACE
GRAPHIQUE EN JAVA
APIs correspondantes

AWT
◦ Utilise des composants du systèmes

Swing (Sun Microsystems)
◦ Composants entièrement dessinés en Java

SWT (Standard Widget Toolkit)
◦
◦
◦
◦
Initialement développée par IBM
Maintenu par Eclipse foundation
Une librairie graphique
Utilise les composants du système d’exploitation(
comme le dll WinApi,..)
◦ Elle est plus riche que AWT/Swing
SWING
Les Fenêtres

JWindow
◦ Conteneur que vous pouvez afficher sur votre écran

Jframe
◦ Fenêtre destinée à être la fenêtre principale de votre
application

JDialog
◦ Fenêtre destinée aux boîtes de dialogue
 Lancer un message d’avertissement
 Entrer les données
 Note the JoptionPane example(JavaApplication1/JButton7)




. showConfirmDialog
. showMessageDialog
. showInputDialog
. showOptionDialog
JFrame
import javax.swing.JFrame;
public class SimpleFenetre extends JFrame{
public SimpleFenetre(){
super();
build();//On initialise notre fenêtre
}
private void build(){
setTitle("Ma première fenêtre"); //On donne un titre à l'application
setSize(320,240); //On donne une taille à notre fenêtre
setLocationRelativeTo(null); //On centre la fenêtre sur l'écran
setResizable(false); //On interdit la redimensionnement de la fenêtre
setDefaultCloseOperation(JFrame.EXIT_ON_CLOSE); //On dit à
l'application de se fermer lors du clic sur la croix
}
}
Les Fenêtres

JDialog
◦ Fenêtre destinée aux boîtes de dialogue
 . showConfirmDialog

int rep=jOptionPane1.showConfirmDialog(this, "Cont
O/N:Presss Escape or Close for Cancel", "My_title",
jOptionPane1.CLOSED_OPTION);

//0 si OK, -1 si ESCAPE or CLOSE

System.out.println("reponse="+rep);
Les Fenêtres

JDialog
◦ Fenêtre destinée aux boîtes de dialogue
 . showMessageDialog




jOptionPane1.showMessageDialog(this,
"Eggs are not supposed to be green.",
"Inane warning",
jOptionPane1.WARNING_MESSAGE);
Les Fenêtres

JDialog
◦ Fenêtre destinée aux boîtes de dialogue
 . showOptionDialog



Object[] options = {"Yes, please",
"No, thanks",
"No eggs, no ham!"};










int n = jOptionPane1.showOptionDialog(this,
"Would you like some green eggs to go «
+ "with that ham?",
"A Silly Question",
jOptionPane1.YES_NO_CANCEL_OPTION,
jOptionPane1.QUESTION_MESSAGE,
null,
options,
options[2]);
System.out.println("n=" + n + "!");
Les Fenêtres

JDialog
◦ Fenêtre destinée aux boîtes de dialogue
 . showInputDialog


Object[] possibilities = {"ham", "spam", "yam"};
//possibilities=null;









String s = (String)jOptionPane1.showInputDialog(
this,
"Complete the sentence:\n«
+ "\"Green eggs and...\"",
"Customized Dialog",
jOptionPane1.WARNING_MESSAGE,
null,
possibilities,
"ham");
 //If a string was returned
 if ((s != null) && (s.length() > 0)) {

System.out.println("Green eggs and... " + s + "!");}
Positionnement des composants

Les Layouts
◦
◦
◦
◦
◦
◦
BorderLayout
GridLayout
FlowLayout
CardLayout
Boxlayout
Etc.
BorderLayout
Divise ses composants en 5 régions : nord, sud,
ouest, est, et centre.
 "nord" et "sud" occupent toute la largeur de la
partie réservée à nord ou sud,
 "ouest" et "est" occupent toute la hauteur qui
reste de la partie réservée à ouest et est,
 Centre" occupe la place restante.

BorderLayout

Demo: JavaApplication1\NewJFrame1
BorderLayout main_layout=new
BorderLayout(5,5);
this.setLayout(main_layout);
(this=mainFrame)
Panel p1=new Panel();
this.add(p1, BorderLayout._____)
north,
center,
south,
west,
east)
p1.setLayout( A layout for p1)
GridLayout
◦ Composants sur une grille, ligne par ligne
(dans l'ordre d'adjonction),
◦ Les cellules ont la même taille,
◦ à la retaille, les cellules se taillent,
◦ hgap et vgap sont nuls par défaut.
◦ Demo:JavaApplication1\NewJFrame
 FrameGridLayout 5 lignes 0 colonne
 Jpanels dans Jframe
 Jpanels GridLayout
2 lignes 0 colonne
GridLayout(int lignes, int cols, int hgap, int vgap)
GridLayout(int lignes, int cols)
FlowLayout

FlowLayout est le gestionnaire par défaut des
Panel.

Affiche les composants de la gauche vers la droite,
et passe à la ligne s'il n'y a plus de place.
FlowLayout(int align, int hgap, int vgap)
FlowLayout(int align)
FlowLayout()
e.g.
FlowLayout fl=new FlowLayout(FlowLayout.center,0,2)
FlowLayout
CardLayout
CardLayout
BoxLayout
BoxLayout
BoxLayout
BoxLayout
BoxLayout
BoxLayout
public class Frame1 extends JFrame{
public Frame1()
{
super();
this.setTitle("Ma premiere application");
this.setDefaultCloseOperation(JFrame.EXIT_ON_CLOSE);
this.setLocationRelativeTo(null);
BorderLayout bLayout= new BorderLayout();
this.getContentPane().setLayout(bLayout);
JPanel buttonsPanel = new JPanel();
JPanel textPanel = new JPanel();
JLabel label = new JLabel("Nom: ");
JTextField textField = new JTextField(20);
JButton btok = new JButton("ok");
textPanel.add(label);
textPanel.add(textField);
buttonsPanel.add(btok);
this.getContentPane().add(buttonsPanel, BorderLayout.SOUTH);
this.getContentPane().add(textPanel, BorderLayout.CENTER);
this.pack();
this.setVisible(true);
}
}
La méthode main
public static void main (String args[]) {
Frame1 frame = new Frame1();
}
Exercice

Développez le code qui permet d’afficher
la fenêtre suivante
JAVA ET EVÉNEMENTS
Que se passe-t-il lors d'un clic ?
En java, un clic génère un événement (Un objet)
import javax.swing.*;
public class FenetreAvecBouton extends JFrame {
private JButton unBouton;
private Jpanel pane = new JPanel ();
public FenetreAvecBouton (){
JButton unBouton = new JButton("Quitter");
pane.add (unBouton);
setContentPane(pane);
//or this.getContentPane().add(pane);
}
public static void main (String args []) {
new FenetreAvecBouton().setVisible (true);
}
}
Events
Create the Listener:
Objects of this class are
public class GoHandler
GoHandlers but also
implements ActionListener
ActionListeners
{
...
public void actionPerformed (ActionEvent e)
{
...
This method is called
}
automatically when the
}
button is clicked
...
JButton go = new JButton (“Go”);
go.addActionListener (new GoHandler ());
Register the Listener:This
method expects an
ActionListener object
(GoHandler)
1643
Events

L'objet événement de Java est un objet de
type EventObject

Tout objet de type EventObject a un
attribut source qui peut être récupéré en
utilisant la fonction getSource() de la class
EventObject
Hiérarchie des événements
Qui crée ce type d'objet ?
Un Thread (comme le EventDispatchingThread)
dans JVM permet de récupérer les interactions de
l’utilisateur avec l’application
 Si on clique sur un composant, ce thread crée un
événement relatif à l’action réalisée en utilisant le
composant comme source de l’événement
 Ensuite il appel le « handler » correspondant à ce
composant
 Cependant, on ne crée pas les événements: on se
contente de les gérer
 Explication additionnelle

Qui crée ce type d'objet ?
La gestion des événements

Pour pouvoir gérer les événements, il faut
les écouter

Tout le principe de la programmation
événementielle repose sur la définition
des événements et des objets qui les
écoutent
Catégories des événements

Pour chaque catégorie d’événements, il
existe une interface qui doit être
respectée par toute classe souhaitant
recevoir cette catégorie événements.
◦ Cette interface exige que toutes les
méthodes soient définies.
◦ Ces méthodes sont appelées lorsque des
événements particuliers surviennent.
Catégories des événements
Qu’est ce qu’un écouteur
Le diapo précédent indique que à chaque
catégorie une interface est associée
 Un écouteur est un objet destiné à
recevoir et à gérer une catégorie d’
événement générés par le système
 N'importe quel objet peut devenir un
écouteur du moment qu’il implémente les
méthodes définies dans l'interface.

Ecouteurs

Par défaut, un écouteur ne récupère pas tous les
événements produits par le système

Il n'écoute que les objets qu'on lui dit d'écouter !

Donc, Il doit être associé à un objet qui génère
des événements

Ainsi, les objets qui génèrent des événements
possèdent des méthodes qui permettent de leur
associer des écouteurs
Ajout d’écouteurs

Pour ajouter un écouteur à un composant :
◦ addActionListener
 JButton, JCheckBox, JComboBox, JTextField et JRadioButton.
◦ addAdjustementListener
 JScrollBar
◦ addFocusListener
 tous les composants.
◦ addItemListener
 JCheckBox, JRadioButton et JComboBox.
◦ addKeyListener
 JTextField ,… saisie de texte au clavier.
◦ addMouseListener, addMouseMotionListener
 tous les composants.
Résumé



Une même catégorie peut être utilisée avec plusieurs objet, et un
objet peut avoir plusieurs catégories
Les méthodes de l’interface correspondent aux différents
événements supportés par cette catégorie
Le nom de la catégorie d’un événement est généralement utilisé
avec
◦ L’interface de l’écouteur du l’objet
◦ Les méthodes de l’écouteur et leur événement passé en paramètre
◦ La méthode de l’objet utilisée pour ajouter l’ écouteur à cet objet

Par exemple à la catégorie d’ événement Action correspond
◦ L’interface ActionListener
◦ La méthode ActionPerformed et l’ événement ActionEvent en
paramètre
◦ La méthode addActionListener
Résumé




Le eventdispatcher contrôle les événements
amorcés à partir de l’interface graphique
Les correspond à leurs objets sources
Il Crée les événements catégories
correspondants
Si des écouteurs sont déclarés pour ces
evenements et enregistrés avec les objets sources
alors le eventdiapatcher appelle les méthodes
correspondantes de l’écouteur tout en lui passant
l’événement catégorie afin de répondre à
l’événement
import javax.swing.*;
import java.awt.event.*;
public class FenetreAvecBouton extends JFrame
implements ActionListener {
private JButton unBouton;
public FenetreAvecBouton (){
Jpanel pane = new JPanel ();
JButton unBouton = new JButton("Quitter");
pane.add (unBouton);
setContentPane(pane);
}
public void actionPerformed (ActionEvent e) {
System.exit (0);
}
…
}
import javax.swing.*;
import java.awt.event.*;
public class FenetreAvecBouton extends JFrame
implements ActionListener {
private JButton unBouton;
public FenetreAvecBouton (){
Jpanel pane = new JPanel ();
JButton unBouton = new JButton("Quitter");
pane.add (unBouton);
unBouton.addActionListener(this);
setContentPane(pane);
}
public void actionPerformed (ActionEvent e) {
System.exit (0);
}
…
}
Le code présenté précédemment est
déconseillé
Correction

Il s’agit en effet de séparer les interfaces
graphiques des événements récepteurs
import javax.swing.*;
import java.awt.event.*;
import java.awt.event.ActionEvent;
import java.awt.event.ActionListener;
import javax.swing.JOptionPane;
public class MonEvent implements
ActionListener {
public void actionPerformed(ActionEvent e) {
JOptionPane.showMessageDialog(null, "Test ");
}
}
public class FenetreAvecBouton extends JFrame
{
MonEvent event = new MonEvent();
private JButton unBouton;
public FenetreAvecBouton (){
Jpanel pane = new JPanel ();
JButton unBouton = new JButton("Quitter");
pane.add (unBouton);
unBouton.addActionListener(event);
setContentPane(pane);
}
…
}
import javax.swing.*;
import java.awt.event.*;
Ou encore…
public class FenetreAvecBouton extends JFrame
{
MonEvent event = new MonEvent();
private JButton unBouton;
public FenetreAvecBouton (){
Jpanel pane = new JPanel ();
JButton unBouton = new JButton("Quitter");
pane.add (unBouton);
unBouton.addActionListener(event);
setContentPane(pane);
}
class MonEvent implements ActionListener {
public void actionPerformed(ActionEvent e) {
getContentPane().setBackground(Color.red);
}
}
}
Inner Class
A la possibilité d’accéder aux attributs de la classe principale
Ou encore…
import javax.swing.*;
import java.awt.event.*;
public class FenetreAvecBouton extends JFrame
{
private JButton unBouton;
public FenetreAvecBouton (){
Jpanel pane = new JPanel ();
JButton unBouton = new JButton("Quitter");
pane.add (unBouton);
unBouton.addActionListener(event);
setContentPane(pane);
}
ActionListener event= new ActionListener {
public void actionPerformed(ActionEvent e) {
getContentPane().setBackground(Color.red);
}
}
}
Exercice

Comment faire un écouteur pour 2
objets
Solution
import javax.swing.*;
import java.awt.event.*;
public class FenetreAvecDeuxBouton extends JFrame
{
MonEvent event = new MonEvent();
private JButton btOk = new JButton(" ok" );
private JButton btCancel = new Jbutton("Cancel");
public FenetreAvecDeuxBouton (){
Jpanel pane = new JPanel ();
pane.add (btOk );
pane.add (btCancel);
btOK.addActionListener(event);
btCancel.addActionListener(event);
setContentPane(pane);
}
…
}
Solution
import java.awt.event.ActionEvent;
import java.awt.event.ActionListener;
import javax.swing.JOptionPane;
public class MonEvent implements
ActionListener {
public void actionPerformed(ActionEvent e) {
JButton b = (JButton)e.getSource();
if(e.getActionCommand().equals("ok")){
…
}
else
if(e.getActionCommand().equals("Cancel"))
{
….
}
}
}
Les événements souris
interface MouseListener{
void mouseClicked(MouseEvent e);
void mouseEntered(MouseEvent e);
void mouseExited(MouseEvent e);
void mousePressed(MouseEvent e);
void mouseReleased(MouseEvent e);
}
Quelques fonctions intéressantes de MouseEvent:
Point getPoint()
Retourne les coordonnées de la souris lors de la génération de l'événement.
int getX()
Retourne la coordonnée en X de la souris lors de la génération de l'événement.
int getY()
Retourne la coordonnée en Y de la souris lors de la génération de l'événement.
Exemple
import java.awt.event.MouseEvent;
import java.awt.event.MouseListener;
public class MonMouseListener implements MouseListener{
public void mouseClicked(MouseEvent e) {
System.out.println("X: "+e.getX()+" Y: "+e.getY());
}
public void mousePressed(MouseEvent e) {
}
public void mouseReleased(MouseEvent e) {
}
public void mouseEntered(MouseEvent e) {
}
public void mouseExited(MouseEvent e) {
}
}
Exercise

Demo: JavaApplication1

Développez une application qui permet
de récupérer et afficher les coordonnées
de la souris en passant en dessus d’une
fenêtre
INITIATION POO EN
JAVA
Pour commencer…

Se poser les bonnes questions
◦ Quelles sont les objets qui interviennent dans
le problème?
◦ Quelles sont les données, les objets, que le
programme va manipuler?
◦ Quelles vont être les relations entre ces
objets? Quelles sont les opérations que je vais
pouvoir effectuer sur ces objets?
69
Concevoir un modèle UML
Avant de construire un bâtiment il nous
faut le plan
 En programmation objet il faut élaborer le
schéma UML avant de commencer le
codage

QUELQUES
DÉFINITIONS…
Objets


Un objet représente un concept, une idée ou
toute entité du monde physique
Un objet est une structure qui regroupe des
données (attributs) et les moyens de traiter
ces données (des fonctions que l'on appelle
"méthodes" en POO)
◦ Un fichier est un objet. cet objet existe, on peut
l'utiliser
◦ La voiture est un objet
◦ Un conducteur est un objet
◦ Un gâteau est un objet
Caractéristiques d’un objet…

Les caractéristiques qui représentent un
objet
◦ Une voiture est caractérisée par une couleur,
un type, marque, un numéro de châssis,
un moteur, vitesse, etc.
◦ Un conducteur a un nom, sexe, nationalité,
etc.
◦ Un gâteau a un type (forêt noire, forêt blanche,
etc.), poids, etc.
Classes…

Une classe est un modèle de données
◦ famille d'objets, ou encore moule à objets
◦ tous les objets d’une même classe partagent les
mêmes attributs et les mêmes méthodes

Une instance de la classe voiture serait par
exemple un objet de
◦
◦
◦
◦
marque "Renault",
modèle "Clio",
couleur "rouge"
vitesse 0
Classes…

le mot clé class permet de déclarer une
classe d'objet.
UML
Java
Nom de la classe
Attributs de la classe
Méthodes de la classe
public class Voiture
{
//code de la classe
}
Attributs d’une classe

Les attributs d'une classe sont des
variables (ou des constantes) décrivant
les caractéristiques de l'objet
 Elles composent le type
 Elles caractérisent l'objet
Variables d’une classe
UML
Java
Type texte
Type entier
public class Voiture
{
private String marque = "bmw";
private int vitesse= 10;
}
Types: texte, entier, réel, booléen, etc.
Méthodes d’une classe
Représentent les moyens de traiter les
attributs et les données d’un objet
 Elles peuvent posséder des paramètres.
 Elles peuvent éventuellement renvoyer
une valeur

public [or private] returnType
methodName (type1 name1, ..., typeN
nameN)
{
...
}
Méthodes d’une classe

Par exemple, si on souhaite arrêter une voiture
en marche, il suffit d’utiliser une méthode
freiner() qui permet d’associer à l’attribut vitesse la
valeur 0
UML
class Voiture
{
private String marque = "bmw";
private int vitesse= 10;
public int freiner()
{
this .vitesse = 0;
return this.vitesse;
Retourne une variable de type entier
}
}
Méthodes d’une classe

Passage de paramètres à une fonction
double u = 3, v = -4;
...
Polynomial p = new Polynomial (1.0, -(u + v), u * v);
double y = p.getValue (2 * v - u);
public class Polynomial
{
public Polynomial (double a, double b, double c) { ... }
public double getValue (double x) { ... }
...
Méthodes d’une classe

Passage de paramètres à une fonction
◦ Les données de types primitives sont toujours
passées par valeur
double x = 3.0;
double y = p.getValue ( x );
x:
3.0
public class Polynomial
{
copy
...
public double getValue (double u)
{
double v;
u acts like a
...
local variable
}
in getValue
}
copy
u:
3.0
Méthodes d’une classe

Passage de paramètres à une fonction
◦ Les objets sont toujours passées par référence
Fraction f1 = new Fraction (1, 2);
Fraction f2 = new Fraction (5, 17);
public class Fraction
{
...
Fraction f3 = f1.add (f2);
refers to
A Fraction
object:
num = 5
denom = 17
public Fraction add
(Fraction f)
{
...
}
refers to the
}
same object
Méthodes d’une classe

Une méthode peut avoir plusieurs instruction
return
public someType myMethod (...)
{
...
if (...)
return <expression1>;
else if (...)
return <expression2>;
...
return <expression3>;
}
Méthodes d’une classe

Une méthode booléenne peut retourner
true/false ou bien le résultat d’une expression
booléenne
public boolean myMethod (...)
{
...
if (...)
return true;
...
return n % 2 == 0;
}
Méthodes d’une classe

Une méthode de type void peut utiliser
l’instruction return pour quitter la méthode
public void myMethod (...)
{
...
if (...)
return;
...
No need for a
}
redundant return at
the end
Constructeur d’une classe






Le rôle du constructeur est de déclarer et de permettre
d'initialiser les données membres de la classe
Le constructeur est appelé automatiquement quand on crée
un objet.
Un constructeur se définit comme une méthode standard,
mais ne renvoie aucune valeur.
Tous les noms des constructeurs ont le même nom de la
classe
Si une classe possède plusieurs constructeurs, ces derniers
doivent avoir différent nombre et/ou différent types de
paramètres
Java affecte par défaut à une classe ayant aucun
constructeur, le constructeur vide.
Constructeur d’une classe
Java
UML
class Voiture
{
private String marque = "";
private int vitesse= 0;
public Voiture(String m, int v)
{
this.vitesse=v;
this.marque = m;
}
…
}
Constructeur d’une classe

Les constructeurs d’une même classe peuvent appeler
l’un l’autre en utilisant le verbe « this »
class Voiture
{
private String marque = "";
private int vitesse= 0;
public Voiture(String m, int v)
{
this(100);
}
public Voiture(int v)
{
vitesse=v;
}
…
}
Constructeur d’une classe

Les constructeurs sont invoqués en utilisant l’operateur
new
Fraction
Fraction
Fraction
Fraction
f1 = new Fraction ( );
f2 = new Fraction (5);
f3 = new Fraction (4, 6);
f4 = new Fraction (f3);
public class Fraction
{
public Fraction (int n)
{
num = n;
denom = 1;
}
...
Etude de Cas (A faire…)
Elaborer en UML et Java la classe qui représente les gâteaux
 Attributs

◦ poids
◦ type
◦ bon

2 Constructeurs
◦ Premier, sert à initialiser les attributs à



Poids: 100
type: forêt noire
bon: TRUE
◦ Second; prend trois paramètres pour charger les attributs




Poids
type
bon
Méthodes
◦ BienPreparé

retourne la valeur de l’attribut bon
◦ ModifieType

Prend le nouveau type en paramètre et modifie la valeur de l’attribut type
Solution
Java
class Gateau
{
private String type= "";
private int poids= 0;
private boolean bon=true;
UML
public Gateau()
{
this.poids=100;
this.type= forêt noire;
this.bon= bon ;
}
public Gateau(String type, boolean bon, int poids)
{
this.poids=poids;
this.type=type;
this.bon= bon ;
}
public boolean bienPreparé()
{
return this .bon;
}
public void modifiéType ( String nouveauType)
{
this.type = nouveauType;
}
}
Instanciation
Créer un objet se fait en "instanciant" une
classe.
 Quand on instancie une classe, on crée
une version de l'objet ayant des
caractéristiques propres

Instanciation
Fraction f1 = new Fraction(3,7);
Fraction f2 = f1;
f1
A Fraction
object:
f2
num = 3
denom = 7
Refere au meme
objet
Fraction f1 = new Fraction(3,7);
Fraction f2 = new Fraction(3,7);
f1
A Fraction
object:
num = 3
denom = 7
f2
A Fraction
object:
num = 3
denom = 7
993
Visibilité de données



publique: les fonctions de toutes les classes peuvent
accéder aux données ou aux méthodes d'une classe
définie avec le niveau de visibilité public. Il s'agit du plus
bas niveau de protection des données
protégée: l'accès aux données est réservé aux
fonctions des classes héritières, c'est-à-dire par les
fonctions membres de la classe ainsi que des classes
dérivées
privée: l'accès aux données est limité aux méthodes de
la classe elle-même. Il s'agit du niveau de protection des
données le plus élevé
Encapsulation

Les attributs et les méthodes d'un objet qui constituent sa
structure interne ne sont en général pas accessibles aux autres
objets, c'est le principe de l'encapsulation

Par exemple, pour pouvoir modifier la couleur d'une voiture, il
faudra lui ajouter une méthode publique, changerCouleur, qui
s'occupera de changer la valeur de son attribut couleur

Les autres objets n'ont ainsi plus besoin de savoir comment
changer la couleur de la voiture, ils se contentent d'appeler la
méthode changerCouleur
Encapsulation
public class MyClass
{
// Private fields:
private <sometype> myField;
...
// Constructors:
public MyClass (...) { ... }
...
// Public methods:
public <sometype> myMethod (...) { ... }
...
// Private methods:
private <sometype> myMethod (...) { ... }
...
}
Public interface:
public constructors
and methods
Encapsulation: Exemple
On souhaite incrémenter l’attribut useCount d’une manière sécurisée
Accès statique: Attribut statique
Un attribut statique est partagée à travers tous les objets de
la même classe

◦
Si vous avez à utiliser une même variable à travers plusieurs objets, vous pouvez
la déclarer statique
class Voiture
{
public static int roues = 4;
…
}
Voiture v1=new Voiture()
v1.roues=4
Voiture v2=new Voiture()
//4
System.out.println(v2.roues);
V2.roues=10;
Voiture v3=new Voiture();
//10
System.out.println(v3.roues);
Accès statiques: Attribut statique


On peut l’appeler directement via la classe sans instanciation
Exemple
Voiture.roues=4
Voiture v2=new Voiture()
//4
System.out.println(v2.roues);
Voiture.roues=14
Voiture v3=new Voiture();
//14
System.out.println(v3.roues);
//14
System.out.println(v2.roues);
Accès statiques: Méthode statique

Les méthodes statiques manipulent seulement les attributs
statiques de leur classe

Les méthodes statiques ne peuvent plus manipuler les attributs non
statiques, et, ne peuvent appeler que des méthodes statiques

Sont appelées sans instanciation
◦
Exemple d’appelle des méthodes statiques
double x = Math.random();
double y = Math.sqrt (x);
System.exit();
Accès statiques: Méthode statique

Un autre exemple
public class MyClass
{
public static final int statConst;
private static int statVar;
private int instVar;
...
public static int statMethod(...)
{
statVar = statConst;
OK
statMethod2(...);
instVar = ...;
instMethod(...);
}
Errors!
Static
method
Accès statiques: Remarque
Pas besoin de créer une instance sur une classe
ayant tous ses attributs et/ou méthodes
statiques
 Les classes Math et System sont des exemples

double x = Math.random();
double y = Math.sqrt (x);
System.exit();
Méthode non statique

Pour accéder aux méthodes non statiques il est nécessaire de
créer une instance sur la classe

Les méthodes non statiques peuvent accéder aux attributs et
méthodes statiques et non statiques
A faire…

Elaborer une classe Forme
Créez deux instances différentes de la classe forme et comparez les en
utilisant la méthode comparerForme
Héritage

Souvent, vous aurez besoin d'une classe avec
des méthodes et fonctions similaires à une
autre classe

Il est bon de définir des classes génériques, qui
pourront être réutilisées et adaptées à tous vos
projets

Pour faciliter cela, une classe peut être une
extension d'une autre classe.
Héritage

La classe dérivée hérite alors toutes les méthodes et
variables de la classe parent

La classe dérivée que nous appelons fille peut définir
ses propres fonctions et variables, qui s'ajouteront

Une classe ne peut hériter que d'une seule autre
classe, et l'héritage multiple n'est pas supporté

Les héritages se font avec le mot clé ' extends '.
Héritage

Le principe d’héritage permet la réutilisabilité et
l'adaptabilité des objets
◦ Classes filles qui héritent des caractéristiques (attributs et
méthodes) d'une classe mère
◦ Les classes filles peuvent également définir leurs propres
caractéristiques.

Le principe d’héritage réduit la duplication d’un même
code tout en l’écrivant dans la classe mère
Héritage
UML
Lien d’héritage
Héritage
Java
UML
class Vehicule
{
protected String marque = "";
public void avance()
{
//code qui fait avancer le véhicule
}
public void freine()
{
//code qui fait freiner le véhicule
}
}
Héritage
Java
UML
class Voiture extends Vehicule
{
private int porte=4;
public int nbrPortes()
{
//retourne nbrPortes
}
}
la classe voiture possède un attribut marque par héritage,
un attribut porte, une méthode freine et une méthode
avance par héritage et une méthode nbrPortes()
Héritage
java
UML
class Camion extends Vehicule
{
private int Remorque=40;
public int volumeRemorque()
{
//retourne volumeRemroque
}
}
la classe Camion possède un attribut Remorque et une
méthode volumeRemorque, ainsi qu’ un attribut marque,
une méthode freine et une méthode avance par héritage
Etude de Cas
Elaborez les classes suivantes
Héritage
Redéfinition de méthode
Les méthodes hérités peuvent être réécrites dans la classe
fille
class Vehicule
{
protected String marque = "";
public void avance()
{
//code qui fait avancer le véhicule
}
public void freine()
{
//code qui fait freiner le véhicule
}
}
class Voiture extends Vehicule
{
public void avance()
{
//code qui fait avancer la voiture
}
public void freine()
{
//code qui fait freiner la voiture
}
}
Contrôle d’accès héritage

Les accès aux attributs et méthodes sont
redéfinissables dans les classes filles pourvu que
la directive soit identique ou plus large
◦ Une méthode protégée peut être redéfinie comme
protégée ou publique dans une classe fille.
◦ Une méthode publique ne peut être que publique
dans une classe fille.
Contrôle d’accès héritage

Appel des constructeurs d’une super classe
En utilisant super, et ceci seulement à partir d’un
constructeur
Biped
Walker
public class Walker extends Biped
{
// Constructor
public Walker(int x, int y, Image leftPic, Image rightPic)
{
Calls Biped’s
super(x, y, leftPic, rightPic);
constructor
...
}
The number / types of parameters passed to
}
super must match parameters of one of the
If present, must be
the first statement
superclass’s constructors.
Contrôle d’accès héritage

Appel des constructeurs d’une super classe
◦ Il est conseillable d’ajouter toujours un constructeur vide dans les
classes et ceci afin d’éviter des erreurs de compilation en cas d’ héritage
◦ Par exemple l’écriture suivante est erronée et peut generer l’ erreur
suivante:
syntax error:
cannot find symbol : constructor ...
public class NewClass {
public NewClass(int a)
{
}
void f0()
{
}
}
public class NewClass2 extends NewClass {
void f1()
{
System.out.println("hello")
}
}
Contrôle d’accès héritage

Appel des constructeurs d’une super classe
◦ Alors elle sera juste en ajoutant le constructeur par défaut à
NewClass1
public class NewClass1
{
public class NewClass2 extends
NewClass 1
{
public NewClass()
{
}
}
public NewClass1(int a)
{
}
void f0()
{
}
}
void f1()
{
System.out.println("hello")
}
Contrôle d’accès héritage


Appel des constructeurs d’une super classe
Conclusion:
◦ Pour bien faire fonctionner le code en
présence de plusieurs constructeurs dans une
hiérarchie de classes, essayer toujours de
mentionner explicitement le constructeur par
défaut (sans argument) dans l’hiérarchie.
Contrôle d’accès héritage

Appel des méthodes de la classe
supérieur
Walker
CharlieChaplin
public class CharlieChaplin
extends Walker
{
...
public void nextStep ()
{
turnFeetIn();
Calls Walker’s
super.nextStep();
nextStep
turnFeetOut();
}
...
super.someMethod refers to someMethod in
}
the nearest class, up the inheritance line, where
someMethod is defined.
Contrôle d’accès héritage

Les appels super sont fréquemment utilisés dans les
sous classes d’un classe librairie.
public class Canvas extends JPanel
{
...
public void paintComponent (Graphics g)
{
super.paintComponent (g);
...
}
...
Contrôle d’accès héritage

En Java toutes les classes étendent par défaut la classe
Object, une classe concrète et non plus abstraite
public class Object
{
public String toString {...}
public boolean equals (Object other) {... }
public int hashCode() { ... }
// a few other methods
...
}
POLYMORPHISME
Polymorphisme
Polymorphisme vient du grec et signifie
"multiforme "
 Il y a 3 types de polymorphisme en POO

◦ Polymorphisme de classe
◦ Polymorphisme d’héritage
◦ Polymorphisme paramétrique
Polymorphisme de classe

Une donnée membre ou une méthode de
deux classes différentes peuvent avoir le
même nom, et le langage saura faire la
différence.
class A {
public void lire(String fichier_texte) {
// lit le fichier texte
}
}
class B {
public void lire(String chaine_sql) {
// fait une requête SQL dans la base
}
}
Polymorphisme d’héritage
Une même donnée ou une même
méthode peut être redéfinie dans une
classe dérivée
 Ca sera cette donnée ou méthode que
l’objet instancié de la classe dérivée
utilisera

Exemple
class Personne {
private String prenom;
private String nom;
public Personne(String prenom, String nom)
{
this.prenom = prenom;
this.nom = nom;
}
Héritage
public String info() {
return this.prenom +” “this.nom;
}
}
class Pirate extends Personne {
private String bateau;
Public Pirate(String prenom, String
Redéfinition
nom){super(prenom, nom);}
public String info() {
return "pirate “+this.prenom + “ ”+this.nom;
}}
Polymorphisme paramétrique

Il
permet
de
définir
plusieurs
constructeurs/méthodes qui diffèrent en
fonction du type et/ou du nombre d’arguments
Polymorphisme paramétrique
class A {
private String nom;
public A() {
this.nom= « JaneDoe »
}
public A(String nom, String prenom) {
this.nom= nom;
this.prenom;
}
}
Polymorphisme

Poly. D’héritage: exemple
Les méthodes de la
classe Biper sont
redéfinies dans les
sous classes
Biped
Walker
The actual parameter passed to this
method can be a Walker, a Hopper,
etc.  any subclass of Biped.
public void moveAcross (Biped creature, int distance)
{
creature.firstStep();
while (creature.distanceTraveled () < distance)
creature.nextStep();
creature.stop();
}
Correct methods will be called automatically for
any specific type of creature: Walker’s methods
for Walker, Hopper’s for Hopper, etc.
ABSTRACT …
Méthodes abstraites

Une méthode abstraite ne doit pas avoir
d’implémentation

Elle est indiquée avec le mot-clé abstract.
public abstract int périmètre();
Classe abstraite
Une classe contenant une ou plusieurs méthodes abstraites
doit être elle-même déclarée abstraite
 Ne peut être instanciée : c’est à dire qu’on ne peut pas créer
d’objet basé sur une classe abstraite
 Noter qu’une classe abstraite peut contenir des méthodes
avec leur code

abstract class Forme
{
…
}
public abstract class Biped
{
...
public abstract void firstStep();
public abstract void nextStep();
public abstract void stop();
...
public void draw(Graphics g) { ... }
}
Classe abstraite
Elle peut servir de classe de base à d’autres classes
qui la étend (extends)
 Ces sous-classes devront implémenter toutes les
méthodes abstraites de la superclasse
 Sinon il faut déclarer ces classes abstraites

◦ On forme alors une hiérarchie de classes abstraites
En utilisant l’abstraction, un compilateur peut
détecter des erreurs additionnelles
 Elle est utilisée de la même manière dans le
Polymorphisme
 Elle peut contenir des constructeurs qui peuvent être
appelés par les sous classes
 Préférable d’avoir un constructeur vide

Exemple
Italic = Abstract
Développez l’exemple ci-dessus
INTERFACE
Interface
Spécifie quelles méthodes et variables une classe peut
implémenter, sans avoir à définir comment ces
méthodes seront gérées
 Non instanciable
 Seules les signatures des méthodes d’une interface sont
déclarées (pas d’implémentation)
 Toutes les méthodes de l'interface doivent être
implémentées
 Les classes peuvent implémenter plus d'une interface en
séparant chaque interface par une virgule

Interface
Une Interface est similaire à une classe abstraite mais pas
d’attributs et
de constructeurs, ainsi que toutes ses
méthodes sont abstraites par défaut.
 Une classe qui implémente une interface doit fournir toutes
les méthodes de l’interface.


Une Interface peut être définit comme suit:
◦ interface InterfaceName {
constant definitions
method declarations (without
implementations)
}
Exemples:
Interface
Mais public static final pour les constantes ainsi que public pour
les méthodes sont considérés par défaut, alors l’exemple
précédent peut être écrit comme suit:
Interface
interface peutAvancer
{
public void avancer();
public void freiner();
}
interface peutTourner
{
public void tourneGauche();
Méthodes sans code
public void tourneDroite();
}
Interface
public interface Dance
{
DanceStep getStep (int i);
int getTempo ();
int getBeat (int i);
}
public class Waltz implements Dance
{
// Methods:
public DanceStep getStep (int i) { ... }
public int getTempo () { return 750; }
public int getBeat (int i) { ... }
}
L’ecriture suivante est possible:
Dance d = new Waltz( );
Interface

Alors Le polymorphisme peut être géré par les interfaces
public interface Edible
{
String getFoodGroup();
int getCaloriesPerServing();
}
public class Pancake
implements Edible
{
...
}
public class Breakfast
Polymorphism:
{
the correct
private int myTotalCalories = 0;
method is called
...
for any specific
public void eat (Edible obj, int servings)
type of Edible,
{
e.g., a Pancake
myTotalCalories +=
obj.getCaloriesPerServing () * servings;
}
}
Abstract VS interface

Aucun code n’est présent dans une
interface
◦ Une interface est donc une classe abstraite
qui ne contiendrait que des méthodes
abstraites
◦ Une classe ne peut dériver que d’une classe
abstraite mais peut implémenter plusieurs
interfaces
Mot clé Final


Une méthode ou une classe est finale, si elle est
précédée du mot-clé final
Elle ne peuvent plus redéfinit et hérité respectivement
Redéfinition
class BaseClass
{
public void test() {
System.out.println("test() appelé ");
}
final public void moreTesting() {
System.out.println("moreTesting() appelé");
}
}
class ChildClass extends BaseClass {
public void moreTesting() {
System.out.println("moreTesting() appelé dans
Child Class");
}
}
Fatal error: Cannot override final method BaseClass::moreTesting()
TD POO
Etude de cas 1

On souhaite simuler une gestion de location de
véhicules.
◦ Un véhicule est caractérisé par un numéro d'immatriculation, un
kilométrage, un modèle et une marque. (Classe abstraite)
◦ Fonction: avancer, reculer, toString.
◦ Parmi les véhicules on distingue
 les véhicules utilitaires
 les voitures
 Les motos
◦ Client (Caractérisé par son nom, prénom, date de naissance) qui
 loue un véhicule
 et le conduit
UML
Etude de cas 2

Modifiez l’étude de cas précédent afin
d’ajouter
◦ L’attribut nbPersonnes à la classe Moto
◦ L’attribut nbPortes à la classe Voiture
◦ L’attribut poids à la classe Utilitaire
Les attributs doivent être initialisés par le
constructeur
 Redéfinissez la méthode toString dans
chaque classe afin d’afficher les détails
correspondants

Etude de cas 3



Ajoutez la classe VoitureDeSport qui étend la classe
Voiture
Une voiture de sport a deux portes par défaut
Faites les modifications nécessaires en fonction du
diagramme ci-dessous
JAVA ET LES BASES DE
DONNÉES
Introduction

En java, l’api JDBC (Java DataBase
Connectivity) permet de gérer les
connexions à une base de données.

En
réalité,
JDBC
permet
aux
programmeurs Java d’écrire un code
indépendant de la base de données et du
moyen de connexion utilisé
JDBC ?

Un package (java.sql.*) contenant
◦ un ensemble de classes et d’interfaces pour
écrire des requêtes destinées aux SGBD
(SQL)

Il sert a
◦ Créer des connexions à une base distante
◦ Gérer la création et l'exécution de requêtes
SQL
◦ Récupérer et traiter les résultats
JDBC General Architecture
Interfaces JDBC

8 interfaces :
◦ Connection (created from the DriverManager)
◦ Statement,CallableStatement, PreparedStatement
 (created from the connection)
◦ ResultSet
 Created from the statements
◦ DatabaseMetaData, ResultSetMetaData
◦ Driver

Interface OJDBC
◦ OraclePreparedStatement, OracleResultSet
◦ …
Procédure d’une connexion à une
base de données
Importer
le package
java.sql
Enregistrer
le driver
JDBC
Etablir la
connexion
au SGBD
Créer une
requête
(ou
instruction
SQL)
Exécuter la
requête
Traiter les
données
retournées
Fermer la
connexion
1 - Enregistrer un pilote

Pour qu'un driver soit disponible, il faut
charger sa classe en mémoire en utilisant:
◦ Class.forName("driverName")
 Class.forName("oracle.jdbc.driver.OracleDriver");
◦ DriverManager.registerDriver(instance de
driver);
 DriverManager.registerDriver(new
oracle.jdbc.driver.OracleDriver())
1- Enregistrer un pilote(exemples)

Access database
◦ Class.forName(“sun.jdbc.odbc.JdbcOdbcDrive
r");

Microsoft SQL Server
◦ Class.forName(“com.microsoft.sqlserver.jdbc.
SQLServerDriver");

Mysql
◦ Class.forName(“com.mysql.jdbc.Driver");
2 – Etablir une connexion
On utilise la méthode getConnection() de
DriverManager
 3 arguments :

◦ l’URL de la base de données
◦ le nom de l’utilisateur de la base
◦ son mot de passe
Connection conn = DriverManager.getConnection(url, user,
password);
2 – Etablir une connexion

le DriverManager essaye tous les drivers
enregistrés (chargés en mémoire avec
Class.forName()) jusqu’à ce qu’il trouve
un driver qui lui fournisse une connexion

Le chemin de la base depend de la base
en question

URL="jdbc:oracle:thin:@computer_name:1521:oracleinstance”
2 – Etablir une connexion

MS Access
◦ String chemin= "jdbc:odbc:Driver={Microsoft Access Driver
(*.mdb)};DBQ= c:\\XmlDB ";

Microsoft SQL Server
◦ String chemin= "jdbc:sqlserver://Computername;" +
databaseName=DBname;user=usename;password=passn
ame";

Mysql
◦ String chemin= "jdbc:mysql://Computername:port/dbname";
3- Creation d’un Statement
Statement: permet d’exécuter
requêtes SQL
 3 types de Statement :

◦ Statement : requêtes statiques simples
◦ PreparedStatement : requêtes dynamiques
précompilées (avec paramètres
d’entrée/sortie)
◦ CallableStatement : procédures stockées
des
3- Creation d’un Statement

La création d’un statement s’effectue a
partir de l’instance de connexion déjà
créée
 Statement req1 = conn.createStatement();
 PreparedStatement req2 =
conn.prepareStatement(str);
 CallableStatement req3 = conn.prepareCall(str);

Str est une requête SQL
4- Execution de la requête

3 types d’exécution pour le statement
◦ Consultation (requêtes de type SELECT)
 executeQuery() : retourne un ResultSet (n-uplets
résultants)
◦ Modification (requêtes de type INSERT, UPDATE,
DELETE, CREATE TABLE, DROP TABLE)
 executeUpdate() : retourne un entier (nombre de nuplets traités)
◦ Exécuter des requêtes qlq, procédures stockées,
retour de plusieurs ensemble de résultats
(plusieurs ResultSet)
 execute()
5 - Traiter le résultat

ResultSet de executeQuery()
◦ executeQuery() renvoie une instance de
ResultSet qui permet d’accéder aux champs
des n-uplets sélectionnés
◦ seules les données demandées sont
transférées en mémoire par le driver JDBC
◦ il faut donc les lire "manuellement" et les
stocker dans des variables pour un usage
ultérieur
Exemple
public void connect (String host, String user, String pass)
{
//enregistrer le pilote
DriverManager.registerDriver(new oracle.jdbc.OracleDriver());
//creer la connexion
Connection conn = DriverManager.getConnection(
"jdbc:oracle:thin:@ " +host +" :1521:nomdb", user, pass);
//creer un Statement
Statement stmt = conn.createStatement();
//execution de la requete
ResultSet res = stmt.executeQuery(“Select nom, prenom from user”);
…
}
5 - Traiter le résultat

Méthode next() de ResultSet
◦ retourne false si dernier tuple lu, true sinon
◦ un appel fait avancer le curseur sur le tuple
suivant
◦ au départ, le curseur est positionné avant le
premier tuple
◦ exécuter next() au moins une fois pour avoir
le premier
5 - Traiter le résultat

Ou encore
◦ on peut parcourir le ResultSet d’avant en
arrière :
 next() vs. previous()
◦ en déplacement absolu : aller à la n-ième ligne
 absolute(int row), first(), last(), ...
◦ en déplacement relatif : aller à la n-ième ligne
à partir de la position courante du curseur, …
 relative(int row), afterLast(), beforeFirst(), ...
Exemple
{
//enregistrer le pilote
DriverManager.registerDriver(new oracle.jdbc.OracleDriver());
//creer la connexion
Connection conn = DriverManager.getConnection(
"jdbc:oracle:thin:@ " +host +" :1521:nomdb", user, pass);
//creer un Statement
Statement stmt = conn.createStatement();
//execution de la requete
ResultSet res = stmt.executeQuery(“Select nom, prenom from user”);
while (res.next()){
System.out.println(res.getString(1)+” ”+res.getString(2));
}
}
Type SQL vs. Type Java
Le driver JDBC traduit le type JDBC
retourné par le SGBD en un type Java
correspondant
 le XXX de getXXX() est le nom du type
Java correspondant au type JDBC attendu
 chaque driver a des correspondances
entre les types SQL du SGBD et les types
JDBC

Type SQL vs. Type Java
Type BDD
Type Java
NUMERIC, DECIMAL
getBigDecimal()
TINYINT
getByte()
DATE
getDate()
REAL
getFloat()
INTEGER
getInt()
DOUBLE, FLOAT
getDouble()
TIME
getTime()
CHAR,VARCHAR
getString()
…
…
Exemple – Scrollable Result Set

Pour utiliser absolute et relative il faut que le resultset soit
ResultSet.TYPE_SCROLL_SENSITIVE :
Statement stmt =
con.createStatement(ResultSet.TYPE_SCROLL_INSENSITIVE,
ResultSet.CONCUR_READ_ONLY);
String query = “select students from class where type=‘not sleeping’ “;
ResultSet rs = stmt.executeQuery( query );
…
rs.previous(); / / go back in the RS (not possible in JDBC 1…)
rs.relative(-5); / / go 5 records back
rs.relative(7); / / go 7 records forward
rs.absolute(100); / / go to 100th record
…
171
Exemple – Updatable ResultSet
…
Statement stmt =
con.createStatement(ResultSet.TYPE_FORWARD_ONLY,
ResultSet.CONCUR_UPDATABLE);
String query = " select students, grade from class
where type=‘really listening this presentation’ “;
ResultSet rs = stmt.executeQuery( query );
…
while ( rs.next() )
{
int grade = rs.getInt(“grade”);
rs.updateInt(“grade”, grade+10);
rs.updateRow();
}
172
Exemple – Delete/Update using Statement
 Statement stmt = conn.createStatement();
 String deleteStr =
"DELETE FROM Member " +
"WHERE Lower(Name) = 'harry potter'";
◦ int delnum = stmt.executeUpdate(deleteStr);

String createLehigh = "Create table Lehigh " +
"(SSN Integer not null, Name VARCHAR2(32), " +
"Marks Integer)";
◦ stmt.executeUpdate(createLehigh);

String insertLehigh = "Insert into Lehigh values“ +
"(123456789,abc,100)";
◦ stmt.executeUpdate(insertLehigh);
173
6 – Fermeture de la connexion
resultset.close()
 statement.close()
 conn.close();

Encore – Les requêtes préparées

La méthode prepareStatement() de l’objet Connection
crée un PreparedStatement :
PreparedStatement ps = conn.prepareStatement("SELECT * FROM
Clients WHERE name = ? ");
•les paramètres sont spécifiés par un "?"
•ils sont ensuite instanciés par les méthodes setInt(),
setString(), setDate()…
•ces méthodes nécessitent 2 arguments (setInt(n, valeur))
•le premier (int) indique le numéro relatif de
l’argument dans la requête
•le second indique la valeur à positionner
•setNull(n,type) positionne le paramètre à NULL (SQL)
Exemple – PreparedStatement
PreparedStatement ps =
conn.prepareStatement(“Select uid from
user where username = ? and password
= ?");
…
Variable locale
ps.setString(1, user);
Variable locale
ps.setString(2, pass);
ResultSet res = ps.executeQuery();
}
Exemple – PreparedStatement
 String queryStr =
"SELECT * FROM Items " +
"WHERE Name = ? and Cost < ?";
 PreparedStatement pstmt =
conn.prepareStatement(queryStr);
 pstmt.setString(1, "t-shirt");
 pstmt.setInt(2, 1000);
 ResultSet rs = pstmt.executeQuery();
Exemple – PreparedStatement
 String deleteStr =
“DELETE FROM Items " +
"WHERE Name = ? and Cost > ?";
 PreparedStatement pstmt =
conn.prepareStatement(deleteStr);
 pstmt.setString(1, "t-shirt");
 pstmt.setInt(2, 1000);
 int delnum = pstmt.executeUpdate();
Exemple – PreparedStatement

Are these the same? What do they do?
String val = "abc";
PreparedStatement pstmt = conn.prepareStatement("select * from R where
A=?");
pstmt.setString(1, val);
ResultSet rs = pstmt.executeQuery();
String val = "abc";
Statement stmt = conn.createStatement( );
ResultSet rs =
stmt.executeQuery("select * from R where A=" + val);
179
Exercice

Développez un module d’authentification
qui permet d’authentifier des utilisateurs.
A noter que les informations des
utilisateurs sont stockées dans une table
users dans la base de données oracle
JAVA ET LES THREADS
Introduction

En java, il est possible de simuler
l'exécution de plusieurs taches dans un
même programme en même temps .
C'est le multithreading. L'exécution de
chaque tache est alors appelé un thread.
Thread

Un thread n’est pas un vrai objet

Un thread est un flot de contrôle

Un thread est une série d’instructions à
exécuter
Creation des Threads

En Java, il existe deux méthodes pour
créer des threads.
◦ Etendre la classe Thread
◦ Implémenter l’interface Runnable
Etendre la classe Thread
public class MonThread extends Thread {
public void run () {
// ici se trouve la description
// du comportement du thread
}
public static void main ( String [] args ) {
MonThread t1 = new MonThread ();
t1. start ();
}
Implementer l’interface Runnable
public class Tache implements Runnable {
public void run () {
// ici se trouve la description
// du comportement du thread
}
public static void main ( String [] args ) {
// on crée une tache pour un thread :
Tache job = new Tache ();
//Runnable job=new Tache();
Thread t1 = new Thread (job ); :
t1. start ();
}
Les méthodes d’un Thread

void start()
◦ Démarre le thread – appelle la méthode run() du
thread
◦ Elle est appelée une seule fois

void run()

◦ Contient les taches à exécuter par le thread
void stop()
◦ Arrête le Thread
◦ A ne pas utiliser
◦ Il suffit d’arrêter le thread manuellement
 Par code (sortir de la fonction run())
 Utilisation de la méthode interrupt();
Exemple
public static void main ( String [ ] args ) {
// étape 1
Runnable r = new MaTache ();
Thread t = new Thread (r);
t. start (); // étape 2 : une nouvelle pile est créée
Chat c = new Chat ();
c.start();
}
Les méthodes d’un Thread

void yield()
◦ Permet l’arrêt momentané du thread et sa rejointure à la queue
◦ Le/Les thread/s qui sont dans la queue et de
même priorité seront exécutés

void sleep(int m) ou sleep(int m, int n)
◦ Fais endormir le thread
Exemple – yield()
class YieldThread extends Thread {
public void run() {
for ( int count = 0; count < 4; count++) {
System.out.println( count + "From: " + getName() );
yield();
}
}
}
class TestYield {
public static void main( String[] args ) {
YieldThread first = new YieldThread();
YieldThread second = new YieldThread();
first.start();
second.start();
System.out.println( "End" );
}
}
Résultat
End
0From: Thread-0
0From: Thread-1
1From: Thread-0
1From: Thread-1
2From: Thread-0
2From: Thread-1
3From: Thread-0
3From: Thread-1
Cycle de vie d’un thread
1.
2.
3.
Le thread est nouveau. L'objet est créé mais il n'y a pas
encore de file d'exécution.
Thread t = new Thread (r);
Le thread est exécutable. Quand vous lancez le thread, une
pile est créée. Le thread attend dans la file pour que la JVM
le choisisse afin de s'exécuter.
t. start () ;
le thread est en cours d'exécution. C'est le thread qui
s'exécute, le seul. C'est l'ordonnanceur de la JVM qui décide
quel thread va s'exécuter à un moment donné. Quand un
thread s'exécute les autres sont en attente. A tout moment
l'ordonnanceur peut arrêter l'exécution du thread (il
retourne alors dans l'état Active) et en choisir un autre.
Cycle de vie d’un thread
new
start()
Active in the queue
sleep(500)
wake up
JVM
Born
suspend()
resume()
Runnable
Stop/Interrupt()
wait
Blocked
notify
Stop/Interrupt()
Dead
Waiting for a monitor
block on I/O
Acquire monitor
I/O available
Quel est le resultat de ce programme ?
public class MaTache implements Runnable {
public void run () {
for ( int i = 0; i < 30; i++) {
String nom = Thread . currentThread (). getName ();
System .out. println (nom + "est en cours d'exécution ");
}
}
public static void main ( String [] args ) {
Runnable tache = new MaTache ();
Thread a = new Thread ( tache );
a. setName (" Caroline ");
Thread b = new Thread ( tache );
b. setName (" Cedric ");
System.out.println("wawawawa");
a. start ();
b. start ();
System.out.println("laaaaaaaa");
}
}
Cedric est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
…
Problème d’accès concurrent
les Threads partagent les mêmes ressources (mémoire,
écran, les attributs et méthodes d’un même object partagé,
etc.)
 Dans certaines situations, il est nécessaire d’obtenir un
résultat cohérent
 Exemple

◦ Garantir des opérations de débits et crédits synchronisées qui
peuvent être interprétées, par des opérations de lectures,
comme cohérentes à tout instant
 Transaction bancaire
 Reservation billets d’avion

Dans certaines situations, il est nécessaire de bloquer l’ accès
concurrent à un même attribut ou méthode
◦ Cas où deux thread traitent un même objet
Problème d’accès concurrent

L’utilisation des Threads implique de
nombreux problèmes !
◦ Accès concurrent à certains conteneurs de
données (et leurs modifications) !
◦ Protection de certaines sections pour éviter
des interblocages
 Par exemple lorsque deux threads essayent de
verrouiller alternativement deux fonctions
synchronisées de deux instances différentes d’un
même classe
Synchronization

Une solution pour résoudre à l’accès concurrent
synchronized public void maMethode {
// Cette méthode ne peut être exécutée de manière concurrente
...
}

Attention aux méthodes statiques qui sont
associées aux classes. Synchroniser de telles
méthodes revient a bloquer l'accès à toute la
classe
Les écritures suivantes sont Equivalentes
public synchronized void a() {
//… some code …
}
public void a() {
synchronized (this) {
//… some code …
}
}
198
Synchronization
public class MaTache implements Runnable {
public void run () {
synchronized (this){
for ( int i = 0; i < 30; i++) {
String nom = Thread . currentThread (). getName ();
System .out. println (nom + "est en cours d'exécution ");
}
}
}
Resultat
…
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Caroline est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
Cedric est en cours d'exécution
…
Les methodes wait() et notify()

wait()
◦ S’exécute dans un bloc synchronized
◦ Met le thread en exécution en attente(bloquee)
jusqu’à ce qu’un autre thread crée sur le même
objet exécute la méthode notify() ou notifyAll()
◦ Libère le monitor de l’objet/fonction courant(e)
◦ Wait est similaire à yield sauf que wait attend l’
exécution de notify pour remettre le thread dans
la queue, l’ ordonnanceur le choisit, et le thread
essaye d’acquérir le monitor pour verrouiller
l’objet/la fonction.
public class CubbyHole {
private int contents;
private boolean available = false;
public synchronized void get() {
if (available == false) {
try {
wait();
} catch (InterruptedException e) { }
}
available = false;
System.out.println( “consume " +
contents);
notifyAll();
}
public synchronized void put(int value) {
if (available == true) {
try {
wait();
} catch (InterruptedException e) { }
}
contents = value;
available = true;
System.out.println( “produce: " +
contents);
notifyAll();
}
}
Applications
Exemple 1
PrintThread1 a = new PrintThread1("*");
PrintThread1 b = new PrintThread1("-");
a.start();
b.start();

Applications

Exemple 1 suite
class PrintThread1 extends Thread {
String name;
public PrintThread1(String name) {
this.name = name;
}
public void run() {
for (int i=1; i<100 ; i++) {
try {
sleep((long)(Math.random() * 100));
} catch (InterruptedException ie) { }
System.out.println(name);
}
}
}
Applications
Applications
Exemple 2
bankAccount b=new bankAccount();
setBalance b1=new setBalance(b,100,50);
b1.start();
setBalance b2=new setBalance(b,200,100);
b2.start();
setBalance b3=new setBalance(b,300,150);
b3.start();

Applications

Exemple 2
class bankAccount
{
private float debit=1000;
private float credit=500;
public synchronized void deposit(float amount){
debit += amount;
System.out.println("db="+debit);
}
public synchronized void withdraw(float amount){
credit -= amount;
System.out.println("cr="+credit);
}
}
Applications
Exemple 2

class setBalance extends Thread {
bankAccount ba;
int dp;
int wd;
public setBalance(bankAccount banka, int dp, int wd){
this.ba = banka;
this.dp=dp;
this.wd=wd;
}
public void run() {
ba.deposit(this.dp);
ba.withdraw(this.wd);
}
}
Applications
Avec synchronization
db=1100.0
cr=450.0
db=1300.0
cr=350.0
db=1600.0
cr=200.0

Sans synchronization
db=1100.0
cr=450.0
db=1300.0
db=1600.0
cr=300.0
cr=200.0
Avec une possibilité d’accès concurrent à une même méthode par deux thread
db=1300.0 (1300)
db=1600.0 (1400)

Applications

Exemple 3
incr c1=new incr(5);
incr c2=new incr(5);
c1.start();
c2.start();
Applications
Exemple 3
class incr extends Thread {
int n;
int i=0;
public incr(int k){
this.n = k;
}
public void run() {
while (i<=n)
{
System.out.println(Thread.currentThread().getName()+ "i="+i);
i++;
try {
sleep(100);
} catch (InterruptedException ex) {
Logger.getLogger(incr.class.getName()).log(Level.SEVERE, null, ex);
}
}
}
}
Applications


Compléter la notion de producteur et
consommateur en utilisant la classe CubbyHole
On suppose
◦ Que la fonction put() est le producteur, et que la fonction
get() est le consommateur
◦ Qu’on souhaite produire et consommer 10 espèces
◦ La sortie peut être comme suit:







Produce : 0
Consume: 0
Produce : 1
Consume: 1
Produce : 3
Consume: 3
…
Une Introduction
C SHARP
Introduction

Interagissant simplement avec les DB

Essentiellement OO

Lisible en XML et optant pour les
services Web
Langages .Net

Tous les langages doivent se conformer au CTS(Common
Type System).
◦ Tout est objet
◦ C# est très fortement typé. Plus riche que Java.
◦ Décrit les classes(visibilite, type, constructeur,…), interfaces,
delegates, arrays, pointers, events, data types …
◦ Décrit deux systèmes de typage: par valeur ou par référence
◦ Assure une interopérabilité avec les autres langages
 Types natives définis par le CTS et communs à tous les langages .Net
◦ Type existant (int) ou type crée (enum, classe,…)
◦ Les pointeurs sont possibles mais très rarement utilisés
Langages .Net


Le CLS(Common Langage Specification) est
une couche qui décrit largement les règles
d’interopérabilité
Les programmes doivent respecter un
ensemble de règles pour permettre
l’intégration des langages
◦ Un composant créé par un langage respectant
CLS peut être utilisé par un autre langage
respectant CLS

Les règles définies par le standard CLS
obéissent aux règles imposer par le CTS
Langages .Net

Les programmes sont exécutés dans le
CLR(Common Langage Runtime) = machine
virtuelle (à la Java): gestion sécurité et
gestion mémoire.

De nombreuses librairies .Net: I/O, String,
Securité, Network, thread, Collections, XML
+ Services Web, SQL, GUI (Windows
Forms).
Langages .Net
Plateforme .Net
COMPARAISON ENTRE
JAVA ET C#
Java

C#
import java.util.ArrayList;

using System.Collections;
LES LIBRAIRIES
Java

C#
System.out.println("hello
world");

Console.WriteLine("hello
world");
Sortie
Java

C#
Non pas de pointeurs

Existent mais rarement
utilises
Pointeurs
Java

C#
Boolean

◦ boolean

◦ Bool, Boolean
Entiers signés

◦ Tous les types primitifs sont
signés

String
Boolean
Entiers signés et non signés
◦ int, uint, long, ulong, etc.

String, string
Types
Java

C#
Comparaison des Strings

◦ Operateur equals()

◦ Soit == soit Equals ()
Conversion String a Integer

◦ Integer.parseInt("3");

Passage par valeur
Comparaison des Strings
Conversion String a Integer
◦ int.Parse("3");

Passage par valeur et par
adresse (mot clé ref )
Types
Java

C#
for (int i : someArray) { }

foreach (int i in someArray)
{}
Boucle foreach
Java

C#
Heritage simple et pas
d’heritage multiple

◦ class Dog extends Animal
implements Comparable

Mot clé super
Heritage simple et pas
d’heritage multiple
◦ class Dog : Animal,
IComparable

Mot clé base
Heritage
Les propriétés en C#

Une propriété est un membre d'une
classe permettant d'accéder ou de
modifier les caractéristiques d'un objet

Une propriété comprend un accesseur
get qui permet de retourner une valeur
et un accesseur set qui permet de
modifier une valeur.
Exemple
class User {
private int age;
public int Age
{
get { return age; }
set { age = value; }
}
}
class Test {
private User user;
public Test ()
{
user = new User();
// Set
user.Age = 25;
// Get
int age = user.Age;
// Set
user.Age += 1;
}
}
Héritage
class Etudiant: Personne
{
public Etudiant(String nom, int age):base(nom, age) {…}
}
Les Tableaux









String [] noms = new String[4];
int[] ia= new int[4];
String [] noms = {«John», «Denise», «Pierre», «Paul»};
int[] ia= {1, 2, 5, 7, 9, 2, 3};
noms[3] = «Isabelle»;
nom.Length;
Homme [] lesHommes= new Homme[];
lesHommes[0] = new Homme();
int[,] V= new int[3,3];
◦ En JAVA: int[][] V= new int[3][3];

int[,] = {{1,1},{3,2},{4,5}};
◦ En JAVA: int[][] v={{1,1},{3,2},{4,5}};
Exemple
using System;
using System.Collections;
public class TestForeach
{
public static void Main()
{
ArrayList list = new ArrayList();
list.Add("John");
list.Add("Paul");
list.Add("Frank");
list.Add("Pierre");
foreach(String p in list)
{
Console.WriteLine(p);
}
}
}
La classe Array de System

String [] s = {“ John “ ,“ Denise “, “ Pierre
“, “ Paul “};

Array.Sort(s);
◦ // cela donnera 2.
◦ Int pos = Array.BinarySearch(s, “Paul”);

Array.Reverse(s);
MANIPULATIONS DES
FICHIERS
Introduction

Pour manipuler des fichiers en C# il s’agit
d’utiliser la classe File de System.IO
 Plusieurs autres méthodes peuvent être utilisées .
On en examinera une dans le TP

Cette classe permet d’effectuer les
opérations courantes telles que la copie,
le déplacement, l'attribution de nouveau
nom, la création, l'ouverture, la
suppression et l'ajout de fichiers
Exemple – Ecriture
string path = @"c:\temp\MyTest.txt";
if (!File.Exists(path))
{
// Create a file to write to.
using (StreamWriter sw = File.CreateText(path))
{
sw.WriteLine("Hello");
sw.WriteLine("And");
sw.WriteLine("Welcome");
}
}
Exemple – Lecture
// Open the file to read from.
using (StreamReader sr = File.OpenText(path))
{
string s = "";
while ((s = sr.ReadLine()) != null)
{
Console.WriteLine(s);
}
}
PROGRAMMATION
RÉSEAU ET C#
Introduction
La programmation réseau repose sur les
sockets
 Sockets

◦ Une norme de communication sur réseau
◦ Permettent à deux applications de
communiquer a l’aide d’UN PROTOCOLE
 TCP
 UDP
Architecture
Ports
Proc2
Proc1
A
Adresse IP1

Internet
Proc3
Proc4
Proc5
B
Adresse IP2
Un port et un IP forment un ‘EndPoint’
Creation d’un objet Endpoint


Utiliser les fonctions suivantes pour
récupérer l’adresse IP et le nom de la machine
locale Dns.Resolve() and
Dns.GetHostName()
IPHostEntry.AddressList==> la liste de tous les
adresses IP sur cette machine
IPHostEntry hostEntry = Dns.Resolve(Dns.GetHostName());
IPEndPoint endPoint =
new IPEndPoint(hostEntry.AddressList[0], 11000);
//Ou bien puisque “Dns.Resolve is obsoleted”
string hostName = System.Net.Dns.GetHostName();
IPHostEntry myself = Dns.GetHostEntry(hostName);
IPEndPoint endPoint =
new IPEndPoint(myself.AddressList[0], 11000);
Utiliser les ports > 1023
Creation TCP Socket
using System.Net;
using System.Net.Sockets;
using System.Text;
Socket serveur = new Socket(AddressFamily.InterNetwork,
SocketType. Stream,
ProtocolType.Tcp);
InterNetwork: Reseaux IP
.Stream ou .Dgram
TCP Sockets
Serveur
Client
Creation d’un socket TCP
Creation d’un socket TCP
Ecouter et attendre les
connexions du client
Etablir la connexion
Créer un socket du
nœud distant
Lire et envoyer les données
Fermeture socket
Lire et envoyer des données
Femeture socket
Mettre un Socket en mode d’écoute

Une fois le socket serveur est créé, il faut
le relier à un endPoint
serveur.Bind(endPoint);

Pour mettre le socket en mode d’écoute
il suffit d’appeler la méthode listen de la
classe socket. Le nombre indique le
nombre de connections dans la file
serveur.Listen(number);
Création Socket du nœud distant

Utiliser Accept pour accepter une
connection de la file, et retourne un
socket représentant le client distant
//création du socket qui représente le nœud distant
//coté serveur
Socket client= serveur.Accept();
Lecture des données

La fonction Receive () bloquera
l’application serveur jusqu’à la réception
des informations
byte[] bytes = new byte[1024];
int bytesRec = client.Receive(bytes);
if (bytesRec == 0)
break; (ou bien autre action)
Console.WriteLine(Encoding.ASCII.GetString(bytes, 0, bytesRec));
Envoyer des données

La fonction send() bloquera l’application
jusqu’à l’envoie des informations
byte[] msg = Encoding.ASCII.GetBytes("This is a test");
Console.WriteLine("Sending data.");
client.Send(msg);

Ici le serveur repond au client
Fermeture du Socket
serveur.Close();

similar documents