Source CNG-SIGMED

Report
États régionaux
Du
Médecin Réanimateur
Paris
18 Juin 2014
Danielle TOUPILLIER
Directrice générale du CNG
1
ÉTAT DES LIEUX DE L’EFFECTIF
DES PRATICIENS
HOSPITALIERS
2
DONNÉES MACRO
Au 1er janvier 2014, le centre national de gestion dénombre 42 783 praticiens hospitaliers (PH) en exercice,
contre 42 267 praticiens hospitaliers au 01/01/2013, soit une hausse de +1,2% imputable à la seule croissance de
l'effectif des PH temps plein, qui passe de 37 160 au 01/01/2013 à 37 809 PH au 01/01/2014 (soit +1,8%). L'effectif des
PH temps partiel, continue de décroitre, en passant de 5 107 à 4 974 sur la période considérée, soit une baisse de 2,6%.
Evolution des effectifs rémunérés de praticiens hospitaliers par statut depuis
2004
En effectif
En %
Evolution
moyenne annuelle
(en %)
Evolution 2004-2014
STATUT
Année 2004
Année 2014
PH temps plein
26 985
37 809
10 824
40%
3,4%
PH temps partiel
5 867
4 974
-893
-15%
-1,6%
32 852
42 783
9 931
30%
2,7%
Ensemble des PH
Sur la période 2004-2014, l'effectif des PH temps plein a progressé de 40% (+10 824 PH). L'augmentation de
l'effectif des PH temps plein reste quasi constante sur les dix dernières années, avec un taux moyen de croissance
annuelle de 3,4%.
Quel que soit le statut, la part des femmes continue sa progression
entamée ces dernières années. Elle passe de 46,3 % en 2013 à 47,1 % en
2014 (soit +0,8 point) pour les PH temps plein et de 43,6 % en 2013 à
45,4 % en 2014 (soit +1,8 point) pour les PH temps partiel.
PH temps plein
PH temps partiel
Femmes
Hommes
Ensemble
Femmes
Hommes
Ensemble
âge moyen
47,7 ans
51,2 ans
49,5 ans
48,8 ans
54,5 ans
51,9 ans
âge médian
47,3 ans
52,0 ans
49,9 ans
48,8 ans
55,8 ans
53,0 ans
3
Densité et effectifs des médecins rémunérés par région
La Martinique est la région la mieux dotée en PH, suivie du Limousin, de la Franche Comté,
de la Picardie et de Champagne Ardenne
4
Elle est importante dans les régions du Sud de la France, Ile de France et Alsace
5
Régions
PH
temps
plein
PH
temps
partiel
Nombre de PH
p. 100 000
Ensemble
Densité des
médecins p. 100
000
Densité des
Densité des
médecins
médecins
généralistes p. 100 spécialistes p. 100
000
000
Alsace
1 221
65
1 286
69,2
351,7
159,7
192,0
Aquitaine
1 705
147
1 852
56,3
351,5
170,5
180,9
Auvergne
791
86
877
64,8
304,7
153,1
151,6
Basse-Normandie
923
91
1 014
68,5
290,6
147,6
143,0
*
Bourgogne
980
127
1 107
67,2
289,0
141,7
147,3
Bretagne
1 998
163
2 161
66,5
309,6
154,8
154,7
Centre
1 516
137
1 653
64,5
266,8
131,0
135,7
ChampagneArdenne
826
116
942
70,7
283,0
145,0
138,0
Corse
189
22
211
66,7
297,2
153,2
144,0
Franche-Comté
796
110
906
76,8
302,8
158,1
144,7
Haute-Normandie
990
112
1 102
59,5
273,4
136,5
136,9
6 809
1 427
8 236
69,1
398,6
154,7
243,8
1 455
169
1 624
60,5
366,5
175,1
191,5
Ile-deFrance
LanguedocRoussillon
Limousin
536
58
594
79,6
338,2
174,3
163,9
Lorraine
1 254
149
1 403
59,5
304,1
148,3
155,8
Midi-Pyrénées
1 535
221
1 756
59,9
346,5
167,4
179,1
Nord - Pas-deCalais
2 443
302
2 745
67,8
308,4
155,2
153,2
Pays de la Loire
1 879
160
2 039
56,2
281,6
142,4
139,2
Picardie
1 212
155
1 367
71,0
257,7
134,2
123,5
Poitou-Charentes
1 208
94
1 302
72,7
294,3
156,2
138,1
Provence-AlpesCôte d'Azur
2 693
471
3 164
64,3
409,6
184,3
225,3
Rhône-Alpes
3 656
513
4 169
65,7
337,9
158,0
179,9
36 615
4 895
41 510
65,5
336,3
156,3
180,0
Guadeloupe
243
19
262
64,9
249,8
123,8
126,0
Guyane
104
4
108
45,1
209,2
129,5
79,8
Martinique
289
23
312
79,9
255,1
122,4
132,7
La Réunion
490
33
523
62,4
286,3
153,0
133,3
66
0
66
30,4
77,1
48,9
28,2
2
0
2
32,9
Non renseigné
Non renseigné
Non renseigné
37 809
4 974
42 783
65,3
333,3
155,4
France
métropolitaine
Mayotte
Saint-Pierre-etMiquelon
France
entière
6
177,9 6
DONNÉES DISPONIBLES SUR
LES PH
RÉANIMATEURS MÉDICAUX
7
Répartition des effectifs de PH par spécialités médicales
PH Temps plein
Disciplines
Source CNGSIGMED
Effectifs
rémunérés
Spécialités
anatomie et cytologie
pathologiques
anesthésie-réanimation
cardiologie et maladies vasculaires
dermatologie et vénéréologie
endocrinologie et métabolisme
explorations fonctionnelles
gastro-entérologie et hépatologie
génétique médicale
gériatrie
hématologie
hémobiologie transfusion
hygiène hospitalière
immunologie clinique
maladies infectieuses, maladies
tropicales
médecine de la reproduction et
gynécologie médicale
médecine d'urgence
médecine du travail
médecine générale
médecine interne
médecine légale
médecine physique et de
réadaptation
néphrologie
neurologie
oncologie médicale
oncologie radiothérapique
pédiatrie
pharmacologie clinique et
toxicologie
pneumologie
Effectif
%
PH Temps partiel
Effectif
réanimation médicale
rhumatologie
santé publique
Total Médecine
Effectif
Part des
PH Temps
plein
%
293
1,3
67
2,5
360
1,4
81,4
4 099
1 131
170
389
52
791
70
1 873
257
172
165
7
17,9
4,9
0,7
1,7
0,2
3,4
0,3
8,2
1,1
0,7
0,7
0,0
138
245
58
64
16
134
4
203
10
5
26
3
5,1
9,1
2,2
2,4
0,6
5,0
0,1
7,6
0,4
0,2
1,0
0,1
4 237
1 376
228
453
68
925
74
2 076
267
177
191
10
16,5
5,4
0,9
1,8
0,3
3,6
0,3
8,1
1,0
0,7
0,7
0,0
96,7
82,2
74,6
85,9
76,5
85,5
94,6
90,2
96,3
97,2
86,4
70,0
7
0,3
184
0,7
96,2
16
0,6
34
0,1
52,9
 Répartition des effectifs rémunérés
177
0,8
des PH par spécialité au 01/01/2014
18
0,1
(source CNG-SIGMED)
3 912
17,0
Médecine
%
Total PH
55
2 816
575
66
0,2
12,3
2,5
0,3
393
5
500
19
14
14,6
0,2
18,6
0,7
0,5
4 305
60
3 316
594
80
16,8
0,2
12,9
2,3
0,3
90,9
91,7
84,9
96,8
82,5
336
1,5
47
1,8
383
1,5
87,7
477
713
214
127
2 014
2,1
3,1
0,9
0,6
8,8
33
98
16
13
344
1,2
3,7
0,6
0,5
12,8
510
811
230
140
2 358
2,0
3,2
0,9
0,5
9,2
93,5
87,9
93,0
90,7
85,4
44
0,2
6
0,2
50
0,2
88,0
752
3,3
109
4,1
861
3,4
87,3
485
2,1
4
0,1
489
1,9
99,2
257
439
22 946
1,1
1,9
100
64
22
2 683
2,4
0,8
100
321
461
25 629
1,3
1,8
100
80,1
95,2
89,5
8
Taux d’occupation des postes statutaires en Médecine
PH tps
plein
Médecine
anatomie et cytologie pathologiques
Source CNGSIGMED
Postes budgétés
Postes
budgétés
PH tps
partiel
Postes occupés
statutairement
Taux de
vacance
Postes
budgétés
Postes occupés
statutairement
Taux de
vacances
365
292
20,0%
86
67
22,1%
anesthésie-réanimation
5 754
4 059
29,5%
321
141
56,1%
cardiologie et maladies vasculaires
1 573
1 135
27,8%
394
248
37,1%
dermatologie et vénéréologie
210
170
19,0%
75
58
22,7%
endocrinologie et métabolisme
495
401
19,0%
88
64
27,3%
61
51
16,4%
17
14
17,6%
1 061
805
24,1%
181
132
27,1%
87
74
14,9%
8
5
37,5%
explorations fonctionnelles
gastro-entérologie et hépatologie
génétique médicale
gériatrie
2 654
1 961
26,1%
462
214
53,7%
hématologie
320
262
18,1%
16
10
37,5%
hémobiologie transfusion
207
164
20,8%
8
5
37,5%
hygiène hospitalière
221
181
18,1%
36
21
41,7%
immunologie clinique
10
7
30,0%
4
3
25,0%
217
173
20,3%
12
7
41,7%
27
19
29,6%
22
15
31,8%
médecine d'urgence
4 907
3 826
22,0%
682
390
42,8%
médecine du travail
83
55
33,7%
8
5
37,5%
3 585
2 685
25,1%
953
478
49,8%
médecine interne
724
583
19,5%
36
20
44,4%
médecine légale
110
75
31,8%
31
16
48,4%
médecine physique et de réadaptation
502
354
29,5%
88
48
45,5%
néphrologie
621
479
22,9%
61
34
44,3%
neurologie
917
712
22,4%
146
99
32,2%
oncologie médicale
369
221
40,1%
41
16
61,0%
oncologie radiothérapique
186
128
31,2%
17
12
29,4%
2 512
2 004
20,2%
510
340
33,3%
51
42
17,6%
6
4
33,3%
991
749
24,4%
170
109
35,9%
662
483
27,0%
15
312
259
17,0%
93
64
31,2%
662
30 456
463
22 872
30,1%
24,9%
86
4 673
25
2 669
9 42,9%
maladies infectieuses, tropicales
médecine reproduction/ gynécologie méd.
médecine générale
pédiatrie
pharmacologie clinique et toxicologie
pneumologie
réanimation médicale
rhumatologie
santé publique
Total Médecine
5 66,7%
70,9%
9
Photographie globale des vacances statutaires
Source CNGSIGMED
Postes budgétés
10
Effectif total des réanimateurs médicaux praticiens
hospitaliers
Source CNG-SIGMED - Au
Source CNGSIGMED
1er janvier 2014
Le centre national de gestion dénombre, au 1er janvier 2014,
485 PH temps plein et 4 PH temps partiel en réanimation
médicale (dont 123 PH temps plein et 1 PH temps partiel en
Ile-de-France).
Effectifs
rémunérés
Hom m es
Effectif
France entière
dontIle-de-France
%
Fem m es
Effectif
%
Ensem ble
Effectif %
378 77,9
107 22,1
485 100
94 76,4
29 23,6
123 100
Les PH en réanimation médicale sont majoritairement des
hommes. La répartition par sexe en Ile-de-France est quasiéquivalente à celle de la France entière.
11
Répartition par âge
Pyramide des âges - France entière :
Pyramide des âges - Ile-de-France :
Source CNGSIGMED
Effectifs
rémunérés
Tous sexes confondus, les PH temps plein exerçant en Ile-de-France
ont une moyenne d’âge relativement plus élevée que celle observée
au niveau national (49,9 ans, contre 49,1 ans, soit +0,8 an).
PH tem ps plein
Age m oyen
Age m édian
France entière
Ile-de-France
Hom m es Fem m es Ensem ble Hom m es Fem m es Ensem ble
49,7 ans 46,9 ans 49,1 ans 50,6 ans 47,3 ans 49,9 ans
50,2 ans 46,0 ans 49,3 ans 51,4 ans 47,0 ans 50,3 ans
Les hommes ont une moyenne d’âge plus élevée que les femmes
(+2,8 ans au niveau national et +3,3 ans en Ile-de-France).
12
Répartition par échelon
France entière :
Source CNGSIGMED
Effectifs
rémunérés
Ile-de-France :
52,7% des PH temps
plein réanimateurs
médicaux sont situés
entre le 10ème et 13ème
échelons en France
entière, contre 53,2% en
Ile-de-France. Des
disparités sont
observées entre les
hommes et les femmes.
Si au niveau national
40,2% des femmes se
situent au 10ème échelon
ou plus, contre 56,4%
des hommes, cette
différence est plus
importante en Ile-deFrance (35,5% des
femmes, contre 58,9%
des hommes).
13
Répartition des PH temps plein par type
d’établissement
Source CNGSIGMED
Effectifs
rémunérés
La part des PH en
réanimation
médicale exerçant
en CHU/CHR
(37,7% en France
entière et 34,1%
en Ile-de-France)
est supérieure à
celle observée
pour l’ensemble
des PH temps plein
toutes spécialités
confondues
(33,1%).
14
Répartition des PH en réanimation médicale par région
Source CNGSIGMED
Effectifs
rémunérés
La densité nationale est de 0,7 PH pour 100 000 habitants.
Seules 8 régions ont une densité supérieure à celle
observée au niveau national. 4 d’entre elles se distinguent
par une densité supérieure ou égale à 1 PH pour 100 000
habitants : l’Alsace, le Nord-Pas-de-Calais, le PoitouCharentes (1,2 PH pour 100 000 habitants) et l’Ile-de-France
(1 PH pour 100 000 habitants).
15
Evolution des effectifs
France entière :
Statut
Année 2004 Année 2014
PH tem ps plein
PH tem ps partiel
Ensem ble
Source CNGSIGMED
Effectifs
rémunérés
344
3
347
485
4
489
Evolution 2004-2014 Evolution m oyenne
En effectif En %
annuelle (en % )
141
41,0
3,5
1
33,3
2,9
142
40,9
3,5
Ile-de-France :
Statut
PH tem ps plein
PH tem ps partiel
Ensem ble
Evolution 2004-2014 Evolution m oyenne
En effectif En %
annuelle (en % )
123
33
36,7
3,2
1
0
0,0
0,0
124
33
36,3
3,1
Année 2004 Année 2014
90
1
91
Le nombre de PH
temps plein en
réanimation
médicale a
progressé de
manière
légèrement plus
soutenue au
niveau national
(+3,5% par an en
moyenne) en
comparaison du
nombre de PH
en Ile-de-France
(+3,2%).
16
Vacance statutaire régionale des PH temps plein en
réanimation médicale (1)
Source CNGSIGMED
Postes budgétés
PH Tem ps plein
Région
Postes occupés Taux de vacance
Postes budgétés
statutairem ent statutaire(*)
Alsace
29
25
13,8%
Aquitaine
29
20
31,0%
Auvergne
8
3
62,5%
Basse-Norm andie
10
7
30,0%
Bourgogne
21
13
38,1%
Bretagne
24
20
16,7%
Centre
24
18
25,0%
Cham pagne-Ardenne
8
6
25,0%
Corse
1
1
0,0%
Franche-Com té
20
12
40,0%
Haute-Norm andie
10
9
10,0%
Ile-de-France
160
125
21,9%
Languedoc-Roussillon
22
21
4,5%
Lim ousin
7
5
28,6%
Lorraine
18
14
22,2%
M idi-Pyrénées
19
12
36,8%
Nord-Pas-de-Calais
76
49
35,5%
Pays de la Loire
39
25
35,9%
Picardie
20
12
40,0%
Poitou-Charentes
23
17
26,1%
PACA
33
26
21,2%
Rhône-Alpes
38
29
23,7%
France m étropolitaine
639
469
26,6%
Guadeloupe
4
3
25,0%
Guyane
5
1
80,0%
M artinique
5
2
60,0%
M ayotte
1
1
0,0%
Réunion
8
7
12,5%
DOM -TOM
23
14
39,1%
France entière
662
483
27,0%
(*) Ces données sont à utiliser avec
précaution. C’est une photographie à un
moment donné : le nombre de postes non
occupés par des praticiens statutaires
(titulaires ou en période probatoire), varie
de façon importante selon le moment où la
statistique est produite. Ces postes peuvent
être occupés par des contractuels. Le
pourcentage indiqué n’est donc pas le
pourcentage réel de vacance des postes de
praticien hospitalier
17
Vacance statutaire régionale des PH temps plein en
réanimation médicale (2)
Source CNGSIGMED
Postes budgétés
12 régions ont un taux de vacance statutaire en réanimation
médicale supérieur à celui observé au niveau national (27%).
Le taux de vacance statutaire en Ile-de-France est de 21,9%.
18
Evolution des entrées et des sorties
France entière :
Source CNGSIGMED
Ile-de-France :
M otifs*
2009 2010 2011 2012 2013
M otifs*
2009 2010 2011 2012 2013
Entrées (lauréats nom m és)
24
26
26
23
29
Entrées (lauréats nom m és)
10
12
8
5
10
Décès
1
2
0
0
1
Décès
1
1
0
0
0
Dém issions
1
5
0
0
1
Dém issions
0
0
0
0
1
Licenciem ents
0
0
0
0
0
Licenciem ents
0
0
0
0
0
M ises à la retraite
4
9
6
18
6
M ises à la retraite
0
4
2
4
2
Radiations
2
2
8
3
2
Radiations
1
0
3
2
0
Révocations
0
0
0
0
0
Révocations
0
0
0
0
0
Suspensions
0
0
0
0
0
Suspensions
0
0
0
0
0
Ensem ble des sorties
8
18
14
21
10
Ensem ble des sorties
2
5
5
6
3
% des départs à la retraite 50,0 50,0 42,9 85,7 60,0
% des départs à la retraite
0 80,0 40,0 66,7 66,7
Solde des entrées-sorties
16
8
12
2
19
Solde des entrées-sorties
8
7
3
-1
7
*données consolidées qui intègrent les saisies intervenues après le 1er janvier de chaque année à l'exception de celles de 2013 qui sont
provisoires
Au niveau national, le nombre des sorties entre 2009 et 2013 est inférieur à celui des
entrées. En revanche, l’année 2012 en Ile-de-France est marquée par un nombre des
sorties supérieur à celui des entrées.
19
Le statut de PH permet un exercice médical
attractif car diversifié
Ce statut offre beaucoup de garanties et de souplesse :
• Possibilité après le concours du CNPH d’opter, soit pour le corps des
PH temps plein, soit pour le corps des PH temps partiel
• Possibilité d’avoir pour les PH temps plein une activité libérale
encadrée
• Possibilité d’avoir un exercice partagé sur plusieurs établissements
publics de santé, voire avec des établissements sanitaires privés à
but non lucratif
• Possibilité d’exercer dans d’autres types d’organismes ou de
structures, en détachement, en mise à disposition ou de faire des
mobilités géographiques sous la forme de mutation
• Carrière linéaire sur 13 échelons et 24 ans
• Nombreuses garanties juridiques liées au statut public
• Autonomie dans l’exercice professionnel mais sous autorité du
directeur et du chef de pôle / service / structure sur le plan de
l’organisation et du fonctionnement des activités
20
L’hôpital public
un lieu d’exercice médical toujours attractif
L’exercice professionnel en équipe, avec des plateaux techniques
performants, un exercice clinique diversifié, la possibilité de faire de
l’enseignement et de la recherche restent les points forts de
l’hôpital public, malgré les effets du numérus clausus et des
contraintes économiques.
Cette attractivité se démontre notamment par la croissance
importante sur la période 2004-2014, de l’effectif des PH temps
plein qui a progressé de 40% (+ 10 824 PH dont 3500 PH au titre de
l’ARTT), avec un taux moyen de croissance annuelle de 3,4%.
21
Résultats de l’enquête sur l’exercice médical à l’hôpital
2010
Les grands axes des attentes des professionnels
1- Faire envie d’une carrière à l’hôpital
L’attractivité passe par:





La qualité du travail en équipe;
La qualité de l’exercice clinique auprès du patient;
La qualité du plateau technique;
La prise de responsabilité professionnelle;
La cohérence entre le projet individuel et le projet collectif à
l’hôpital.
22
Résultats de l’enquête sur l’exercice médical à l’hôpital
2010
Les grands axes des attentes des professionnels
2- Promouvoir les missions et les conditions d’exercice médical à
l’hôpital
La qualité de l’exercice professionnel nécessite :








La valorisation de l’activité individuelle ;
L'adaptation du projet personnel au projet collectif ;
L'acceptation par l'équipe soignante (praticiens et paramédicaux)
d’une adaptation aux besoins du service ;
L'exercice de la spécialité dans une équipe et dans le cadre d'un
territoire de santé ;
Les conditions de vie au travail ;
La prévention et la gestion des conflits ;
Le dialogue social ;
La prévention des autres risques professionnels.
23
Résultats de l’enquête sur l’exercice médical à l’hôpital
2010
Les grands axes des attentes des professionnels
3- S’inscrire dans une approche métiers, compétences et qualifications
La motivation dans la durée repose sur :





L’évolution des modes d’exercice et du temps de travail et la
valorisation de la carrière et la rémunération ;
L’acquisition de nouvelles qualifications médicales et
professionnelles ;
La coopération entre professionnels de santé ;
La formation médicale continue (FMC) / le développement
professionnel continu (DPC);
La prise en compte de l’évolution des disciplines, des spécialités et
des modes d’exercice.
24
Résultats de l’enquête sur l’exercice médical à l’hôpital
2010
Les grands axes des attentes des professionnels
4- Faciliter l’évolution des modes d’exercice et du temps de travail et
valoriser la carrière et la rémunération
Des attentes fortes sont exprimées sur :
•

La modularité des modes d’exercice et du temps de travail tout au
long de la carrière (91,6% de praticiens favorables) ;
L’évolution de la carrière en fonction du temps de travail, des
activités et des projets convenus et évalués plutôt que l’évolution à
l’ancienneté (70,7% de praticiens favorables).
25
Résultats de l’enquête sur l’exercice médical à l’hôpital
2010
Une actualité présente dans les débats
Le rapport sur l’exercice médical à l’hôpital a constitué le socle du
protocole d’accord conclu entre les organisations syndicales
représentatives de praticiens hospitaliers, de chefs de clinique et
d’internes et le Ministre chargé de la santé en janvier 2011.
Ses conclusions sont au cœur des concertations engagées par la DGOS
depuis mars 2014.
Les thématiques arrêtées dans le cadre de ces travaux portent sur :





La démographie, l’attractivité et le parcours professionnel ;
Le dialogue social ;
La qualité de vie au travail ;
Le temps de travail ;
La révision statutaire.
26
Résultats de l’enquête sur l’exercice médical à l’hôpital
2010
Une actualité présente dans les débats
Plusieurs de ces sujets sont au cœur des débats actuels :
 Le temps de travail, avec l’application des nouvelles règles issues
de l’arrêté du 8 novembre 2013 modifiant l’arrêté du 30 avril 2003
relatif à l’organisation et à l’indemnisation de la continuité des
soins et de la permanence pharmaceutique ;
•
La démographie médicale et de la lutte contre les déserts médicaux
dans le cadre du rapport du député, Monsieur Olivier Veran ;

L’ amélioration de l’attractivité et de la fidélisation des médecins à
l’hôpital public dans le cadre du rapport de la commission
permanente de l’attractivité médicale organisée par la Fédération
hospitalière de France (FHF).
27

similar documents