Le Marketing du Carbone Forestier

Report
Guide Commercial :
Vue d’Ensemble des Régulations,
du Marché, du Marketing et de la
Finance du Carbone Forestier
20-21 Septembre 2011
1992 CCNUCC : actions encourageantes
1997 Protocole de Kyoto : objectifs contraignants jusqu’à 2012
2005 le Protocole de Kyoto entre en vigueur : 5% de réduction
relative par rapport à 1990 d’ici 2012
2007 Feuille de Route de Bali : les forêts tropicales prennent le
devant de la scène
2009 Accord de Copenhague : un échec… Mais la foresterie est en
vogue
2010 Cancun: pas d’accord sur le climat, mais la REDD+ est adoptée
2011 Durban: …..
» Le mécanisme d’incitatifs utilisera des approches nationales
ou infranationales s’il y a lieu
» Un consensus a même été atteint concernant des mesures de
protection sociales et environnementales
» Cependant, la manière de financer la REDD— ou bien avec
des sources publiques comme le Fonds Brésilien pour
l’Amazonie ou avec des marches comme le Mécanisme de
Développement Propre (MDP), un marché Californien ou
Système d’Échange des Quotas d’Emission de l’UE (EU-ETS)—
est une décision repoussée à la prochaine Conférence des
Parties à Durban en 2011.
» Ceci peut être décidé pays par pays.
FCPF:
Géré par la Banque Mondiale.
Initiative de Renforcement de
Capacités pour la REDD dans
les pays forestiers tropicaux
Mécanisme de Préparation
Protocole de
Kyoto:
Foresterie MDP
Post Kyoto:
REDD+
Mécanisme de Finance
Carbone
37 pays participants
UN-REDD:
Gérée jointement par
l’UNDP, la FAO, l’UNEP en
partenariat avec FCPF.
9 pays
» Obtenir et évaluer des données et conduire des
analyses de faisabilité ou de préfaisabilité
» L’opportunité de recevoir du financement carbone
est réelle
» Le secteur est en expansion rapide à mesure que
plus de méthodologies de comptabilisation sont
approuvées et que le nombre de projets de haute
qualité augmente.
» Malgré ces perspectives en amélioration, beaucoup
de projets avec des impacts positifs sur le climat
seront toujours non-viables financièrement.
» Tous les projets ne correspondent pas aux méthodologies de
comptabilisation du carbone, et ne peuvent donc pas être certifiés
sous un standard accepté
» Les coûts de développement et de transactions du projet peuvent
être très élevés, en particulier pour les projets à petit échelle
» Niveaux élevés d’incertitude du marché et de risques du projet qui
résultent en une valeur remise du projet
» Les paiements carbone peuvent ne pas suffire à maintenir des
forêts en bonne santé
» Il faut donc identifier des activités viables et économiques qui
créent des conditions pour une performance vérifiable et être
prudent sur les hypothèses concernant les volumes de crédits
carbone, les prix, les coûts de transaction, la performance du
projet, etc.
• Financement de Préparation REDD
• Financement de Démarrage Rapide Engagé
• Responsabilité Sociale d’Entreprise: Certaines
entreprises veulent des crédits pour respecter des
politiques de neutralité de carbone – c.à.d. qualité
négociable mais non placée sur le marché.
• Fonds: Gouvernements nationaux; Grandes ONG
internationales; Fondations privées; Organismes
donateurs internationaux
• Marchés : Pas de marché réglementé, mais beaucoup
d’acheteurs de carbone veulent « tâter le terrain » avec
des projets pilots volontaires précoces.
» Guidage, démonstrations
et apprentissage par
l’action.
» Les actions volontaires
apportent flexibilité et
innovation au projet.
» Développer l’expertise et
la capacité internes ayant
un effet de levier sur le
financement
» Le Système d’Échange des Quotas d’Émissions de
l’Union Européenne (EU-ETS) : les types de projet de
foresterie sont inéligibles.
» La législation Fédérale du Changement Climatique aux
États-Unis comprenait des clauses robustes pour
permettre des crédits REDD+ au niveau projet; elle a
été approuvée par le Parlement mais pas par le Sénat.
» La Californie débutera l’exécution de son mécanisme
de plafonnement et d’échange (AB 32) en 2013.
» Sera sans doute le premier marché réglementé REDD
» La Californie n’échangera des fonds pour des crédits
REDD+ qu’avec des états et/ou d’autres juridictions. À
l’heure actuelle 13 juridictions font partie du GCFT.
L’État du Cross River (Nigéria) est le seul membre
Africain.
» Laisse une porte ouverte pour accepter des crédits
d’autres pays qui ont des niveaux de référence et des
systèmes de MRV robustes dans le futur.
» Le carbone forestier est exclus des marchés
réglementés
» Les transactions dans les marchés carbone
volontaires ne sont pas exigées par la loi mais des
entreprises et personnes choisissent d’assumer la
responsabilité de compenser leurs propres émissions
» Les motivations peuvent être purement volontaires
ou pour des raisons de pré-réglementation
» Les prix du marché volontaire sont bas
90% des transactions
de carbone forestier se
sont produites dans les
marchés volontaires
Total du
marché de
carbone
forestier en
2010:
28 MtCO2éq
dont 17.8
MtCO2éq
provenant des
types de
projets REDD
Prix Moyen:
5$/ tonne
Ex ante:
˃ Quantité de crédits calculée et octroyée d’avance
Ex post:
˃ Quantité de crédits mesurée et octroyées après
Les projets préfèrent Ex ante, les clients
préfèrent Ex post
»
»
»
»
»
»
»
»
»
ARR / REDD / IFM / ALU (AFOLU), moins sur le SFM
Utilise les méthodologies MDP et VCS
Se centre sur l’innovation sur le marché et la crédibilité
Responsable du progrès des méthodologies REDD+
Crédits ex post
Se centre sur la fiabilité des crédits
Procédures complexes
Le plus demandé par les clients/le secteur privé
14.1 MtCO2éq ont fait l’objet de transactions sous le VCS
foresterie, soit 34% des volumes de transaction
» Seul un protocole de foresterie a été écrit par les régulations
du Climate Action Reserve (CAR)
» Un autre protocole pour créditer la REDD+ juridictionnelle au
Mexique est en voie de développement
» Des analystes de Bloomberg New Energy Finance prévoient
que les prix du carbone de Californie débutent à 16$/tonne
en 2013 et montent jusqu’à 63$/tonne en 2020 le prix moyen
entre 2013 et 2020 étant 34$/tonne
» 13.4 MtCO2éq ont fait l’objet de transactions
» Afforestation & Reforestation (Boisement et
Reboisement)
» Ses propres procédures et méthodologies (facile à
utiliser)
» Crédits ex ante & ex post
» Standard relativement récent
» Tendre vers la praticité, les co-bénéfices, la
transparence
ARR / REDD / IFM
Crédits Ex ante & Ex post
Fort accent sur les communautés
Convient pour des projets à petite échelle avec des
petits exploitants
» Demande relativement faible
»
»
»
»
» ARR / REDD / IFM / ALU
» Pas de crédits !!!
» Garantit de vrais bénéfices pour les communautés et la
biodiversité dans les projets basés sur les sols
» Utilisé en combinaison avec d’autres standards qui
fournissent des crédits aux projets basés sur les sols
» Sert de prime
» 3 niveaux : bronze, argent, or
» Le plus grand volume de crédits ayant fait l’objet de
transactions en 2010 (15.5 MtCO2éq) provient des projets
validés par les CCB Standards
» 264,000 crédits vendus au prix moyen d’environ
8$/tonne (la majorité de ces crédits, 250,000 à
8$/tonne, a utilisé le standard VCS/CCB)
» Les listes de courtiers pour la REDD VCS en
Afrique sont à 5-7$/tonne d’écart acheteurvendeur
»
Sociétés de Développement Bilatéral & Financement de Démarrage Rapide: Six pays (ÉtatsUnis, Royaume Uni, Australie, Norvège, Japon, et France) se sont engagés à fournir 4.5 milliards
de dollars pour lancer les activités sur la REDD+ pendant les trois prochaines années.
L’Allemagne et l’Australie ont conclu des accords de financement bilatéral avec les Philippines
et l’Indonésie respectivement. La Norvège a aussi promis environ 1 milliard de dollars à
l’Indonésie et la même somme au Brésil.
»
Développement National de Projets : Les pays soutiennent leurs propres projets ou
programmes
»
Fonds: Le Fonds Forestier du Bassin du Congo : 158 millions de dollars financés par la Norvège
et le Royaume Uni, Fonds pour l’Amazonie
»
Organisations Multilatérales : le Programme d’Investissement des Forêts a plus de 500 millions
de dollars à dépenser sur la préparation nationale; FCPF et le Fonds BioCarbon acceptent des
PIN; le Fonds pour l’Environnement Mondial (GEF) a récemment annoncé 1 milliard de dollars
pour réduire la déforestation et mettre en œuvre des programmes REDD+ jusqu’en 2014.
»
Philanthropie Privée / Fondations: Le financement philanthropique pour les projets de
carbone forestier dépasse les produits nets des ventes, mais cela changera sûrement à mesure
que ces investissements entrainent des bassins de financement de plus en plus grands.
» Les revenus carbone seront insuffisants pour
maintenir un projet sain. Des revenus
complémentaires seront donc nécessaires mais
le projet devra justifier son additionnalité
» Bois
» Agroforesterie
» Écotourisme
» Produits forestiers non-ligneux
» Autres services environnementaux
» Valeur de relations publiques
Le message le plus importantLes projets carbone réussis doivent apporter
des forêts saines tout en suivant les principes
qui gouvernent les transactions commerciales,
y compris comment les acheteurs et
investisseurs tiennent compte de l’atténuation
du risque
» Pour beaucoup, l’objectif est la conservation et la
restauration forestière avec pour moyen la finance
carbone
» Mais les projets perçus comme risqués ou chers ont
des difficultés dans la compétition pour la finance
carbone
» La tension entre les objectifs commerciaux et de
conservation n’est pas résolue facilement
» Produit˃
˃
˃
Type de projet de foresterie,
Sélection du standard carbone et de la méthodologie de comptabilisation,
Certification CCB
» Prix- Risque,
» Emplacement- Géographie, Région
» Promotion- Courtiers, Registres, “Histoire”, Vintage (?)
Comprendre l’acheteur
» Développement du projet et coûts de mise en
place (faisabilité, PIN, PDD)
» Coûts d’exécution (plantation, gérance,
protection de la forêt)
˃ Coût d’opportunité
˃ Incitatifs de l’usage des sols
˃ Partage de bénéfices
» Coûts de transaction du marché
» Payer d’avance pour les activités de développement du projet
» Payer d’avance pour des options d’achat
» Investissement direct avec possibilité de recevoir des futurs paiement
sous la forme de compensations carbone
» Investissement direct avec possibilité de partager les revenus des ventes
de compensations
» Investir à travers un fonds qui met en commun de nombreux projets
» Prêt bancaire
» Parce que les paiements d’avance représentent un
investissement risqué de la part de l’acheteur (on ne sait pas
si le projet se déroulera comme prévu et produira des
crédits), le prix du carbone sera sûrement réduit.
» Les taux d’actualisation sont souvent basés sur le coût de
capital d’une entreprise, qui à son tour est principalement
basé sur son niveau de risque.
» Le taux d’actualisation est considéré comme le taux de
rentabilité, ou “hurdle rate”
» Plus le risque est élevé, plus le taux de rentabilité requis
(taux d’actualisation)est élevé
» Gestion du Risque
» Tampon contre les Risques
» Les taux d’actualisation sont souvent basés sur les
coûts du capital d’une entreprise, qui à son tour est
principalement basé sur son niveau de risque.
» Le taux d’actualisation est considéré comme le taux de
rentabilité, ou “hurdle rate”
» Plus le risque est élevé, plus le taux de rentabilité
requis (taux d’actualisation) est élevé

similar documents