Formation référents culture lycée - Arts & Culture

Report
Académie de Dijon
2012
Groupe PTA Les enseignements et la culture

Enjeux : donner une place centrale à la culture pour tous les
lycéens, faire du lycée un lieu de vie culturelle
Cadre général de la réforme :
les innovations introduites:
Généralisation des partenariats
Renforcement de la pratique artistique et culturelle




◦ Les enseignements d’exploration ;
◦ L’histoire des arts ;
Développement en particulier de la culture cinématographique et
de l’éducation aux médias
Ciné-lycées , développement des intranets , etc.

Désignation d’un réfèrent culture dans chaque lycée
◦ qui a pour mission d’assurer la cohérence, la qualité et le suivi de la mise
en oeuvre du volet culturel du projet d’établissement : BO spécial n°1 du
4 février 2010

-> ouverture culturelle : pourquoi ? Comment ?

Le référent culture, professeur volontaire désigné dans chaque lycée et
chaque lycée professionnel, s’attache à dynamiser la culture au sein de
son établissement.
Il peut s’intéresser plus particulièrement à :
l’enseignement transversal de l’histoire des arts,
la mise en place de ciné – lycée
l’encouragement des pratiques artistiques et culturelles,
la généralisation de démarches partenariales avec les institutions
culturelles et les collectivités territoriales,




Le référent culture est rémunéré pour ce travail. Sous la responsabilité
du chef d’établissement, il perçoit en fin d’année scolaire une indemnité
pour fonction d’intérêt collectif qui peut être modulée à l’intérieur d’une
fourchette allant de 400 à 2400 €.
(cf. B.O. spécial du 4 février 2010)
Lettre de mission des IA-IPR
◦ Objectif : favoriser l’accès à la culture de tous les
lycéens
◦ 1) ANIMER et COORDONNER la vie culturelle de
l’établissement
◦ 2) FACILITER l’émergence et la mise en place des
projets culturels
◦ 3) VALORISER les actions d’éducation artistique et
culturelle
Dans une continuité culturelle:



S’intègre dans la dimension intercycles et dans la continuité de l’enseignement de l’HDA au collège,
épreuve orale d’examen du brevet des collèges depuis la session 2010. (Référence au socle commun )
( circulaire n°2008-059 du 29 avril 2008 sur le développement de l’éducation artistique et culturelle)
et
la réforme des lycées et la généralisation de l’histoire des arts, thème transversal
circulaire n°2010-012 du 29 janvier 2010: favoriser l’accès de tous les lycéens à la culture (BO spécial
du 4 février 2010) . Chaque élève, quelle que soit son origine sociale ou géographique, doit en effet
bénéficier d'un égal accès à la culture.
Le parcours culturel
repose sur une offre riche et diversifiée assurant une connaissance du patrimoine national et local,
ainsi qu'une ouverture sur les autres cultures, y compris dans leur dimension européenne et
internationale. Il améliore la connaissance des formations et des métiers culturels, et contribue à
l'implication des lycéens dans leurs choix d'orientation.
L'éducation culturelle et artistique répond à 3 objectifs:



permettre à tous les élèves de se constituer une culture personnelle riche et cohérente tout au long de
leur parcours scolaire
développer et renforcer leur pratique artistique
favoriser un contact direct avec les artistes, les oeuvres et les lieux d'art et de culture
Le développement de l'éducation artistique et culturelle repose sur4 principes majeurs:




le
la
la
la
développement des pratiques artistiques à l'école et en dehors de l'école
rencontre des artistes et des oeuvres, la fréquentation de lieux culturels
poursuite de la mise en place de l'enseignement généralisé d'histoire des arts
formation des enseignants à l'éducation artistique et culturelle


En interne :
Des instances de concertation : La participation du référent culture au conseil pédagogique est une
nécessité, même si aucun texte officiel ne l’impose. Il travaille également en lien avec les élèves via le
C.V.L. (Conseil de Vie Lycéenne).

Les équipes pédagogiques: ce n’est pas parce qu’un référent culture est nommé que les autres
collègues doivent se sentir dégagés de toute implication dans les projets culturels. De même, le
référent culture ne doit pas se sentir obligé de participer à tous les projets liés à la culture.
La vie scolaire et le documentaliste : fonctions d’animation

L’équipe de direction : pilotage du projet d’établissement

Le volet culturel du projet d’établissement : cadre institutionnel

Des enseignements : histoire des arts, options diverses, accompagnement personnalisé, enseignement
d’exploration….

Des outils : ciné-lycée, Apprenti cinéma lycéens, CDI, ENT…






Des axes de culture partagés :
La culture cinématographique
Le développement des pratiques artistiques
La culture scientifique et technologique
L’éducation aux médias
En externe:
Les partenaires culturels et associatifs



«Le volet culturel du projet d'établissement confère à chaque lycée une identité propre (cf.
circulaire n°2007-022 du 22 janvier 2007relative aux dimensions artistique et culturelle des
projets d'école et d'établissement). Fondé sur le respect de l'égalité des chances, il doit garantir
l'ambition et le rayonnement de la vie culturelle de l'établissement et concerner l'ensemble de
la communauté éducative. À l'échelle locale, il permet un pilotage inscrit dans une démarche
partenariale définissant pour tous les élèves un parcours culturel équilibré et continu.
Le volet culturel:
-intègre l'organisation de l'enseignement d'histoire des arts;
-dresse un état des lieux qui se fonde sur le contexte artistique et culturel singulier de chaque
établissement (population scolaire, ressources culturelles locales, actions déjà mises en place,
etc.);
-fixe les enjeux de l'éducation artistique et culturelle pour les élèves, détermine les objectifs à
atteindre ainsi qu'un calendrier en cohérence avec l'ensemble du projet d'établissement et/ou
le contrat d'objectifs;
-définit les moyens nécessaires pour mener les actions et projets artistiques et culturels.





Le lycée élabore le volet culturel de son projet d'établissement dans le cadre d'un partenariat
étroit avec les institutions culturelles régionales et en lien avec les collectivités territoriales.
Ce volet culturel s'intègre ainsi naturellement dans les dynamiques artistiques et culturelles
locales.
Mission du référent culture : contribuer à l'élaboration du volet culturel du projet
d'établissement
Il possède un rôle de conseiller technique auprès du chef d’établissement sur les différents
projets menés dans l’établissement et concourt à en établir une synthèse dans le cadre du
conseil pédagogique.
MOBILISER
LES
ELEVES
Travailler en
équipe
Travailler en
partenariat
Mettre en en
relation
A noter : D’un établissement à l’autre, le rôle du référent peut prendre des
orientations diverses, en fonction du projet d’établissement et de
l’autonomie.
Mobiliser les élèves et les enseignants :
Aux côtés du chef d’établissement
s’appuyer sur les équipes pédagogiques et éducatives : le conseil pédagogique
s’appuyer sur les élèves moteurs : dans le cadre de la Maison du lycéen et du CVL

Les contenus de la mission
Contribuer au développement de projets culturels
Aider à leur mise en oeuvre
Veiller au développement des projets culturels proposés par le CVL
Encourager et faciliter les partenariats
Coordonner le dispositif ciné-lycée
Contribuer à l’élaboration du volet culturel du projet d’établissement










S’approprier les outils de la communication interne et externe :
Site de l’établissement pour valoriser les réalisations
ENT pour informer
Médias

Différentes actions peuvent être privilégiées :





concerts et spectacles, expositions d'oeuvres au sein du lycée (création d'artothèques), espaces
culturels, galeries d'art, rencontres d'écrivains, etc.
Les lycéens pourront aussi profiter de l'accueil d'artistes ou d'équipes artistiques dans le cadre
des résidences d'artistes. Ils participeront alors à la conception et à la réalisation de créations.
Pour encourager la diffusion de ces pratiques, chaque académie recherchera le parrainage d'un
artiste de renom particulièrement engagé dans l'éducation artistique et culturelle.

Mission : Le référent culture est le relais de la politique culturelle de
l’établissement, mais également un relais pour ses collègues, une
interface qui permet de mettre en relation les uns et les autres.
Des pistes ?









Faire l’inventaire de l’existant auprès des collègues ..
S’appuyer sur les opportunités locales, l’actualité pour créer des
évènements
Donner de la cohérence : choisir en conseil pédagogique des thèmes de
convergences ou des semaines à thèmes pour faire venir des
expositions, artistes, comédiens, films cinématographiques…
Ex: la semaine de la presse
la journée des droits de l’homme
Créer un Espace sur l’ENT du lycée pour communiquer sur ces projets,
les thèmes, l’évènementiel, les actions pédagogiques particulièrement
innovantes dans le champ culturel.
Fixer un calendrier : Donner du rythme aux actions, les étaler dans le
temps annuel.
Savoir déléguer : les professeurs principaux sont des relais
Réunion des principaux acteurs, comité de pilotage, avec l’aide de la
direction











Mission : veiller au développement et à la mise en oeuvre de projets culturels
dans le cadre du temps scolaire et/ou périscolaire
Rôle de veille informative :
 Informer la communauté éducative de l’offre culturelle
 de proximité, en lien avec la DAAC et les services éducatifs des institutions
culturelles locales. S’appuyer sur l’ENT du lycée, le CDI, panneau
d’affichages…
 Informer de l’offre existante dans toute sa diversité :
Les projets scientifiques et techniques
Les projets musique et chant choral
Ciné Lycée (cf. B.O. du 26 août 2010)
Les résidences d’artistes
Classes à PAC
Projets culturels des délégués pour la vie lycéenne et la maison des lycéens
L’éducation aux médias et à la citoyenneté
Rechercher les partenariats et l’adhésion des collègues sur des thèmes :
Faciliter la mise en place de projets.
Le budget de l’établissement:
-Les fonds propres
-Les subventions des collectivités territoriales, DRAC, Conseil régional…
-autres participations : FSE..

Les partenaires :
Travailler en réseau dans le cadre du bassin et en partenariat
Ouvrir l’établissement sur son environnement local
Les partenaires institutionnels: DAAC (Délégation Académique à l’Action
Culturelle), DRAC (Direction Régionale à l’Action Culturelle), collectivités
territoriales et locales : liste sur le site académique
Les partenaires associatifs





Des conventions :
qui lient les partenaires associatifs ou culturels à l’établissement et
définissent les modalités d’organisation des actions culturelles


Nationale : le portail interministériel de l'éducation
artistique et culturelle
http://www.education.arts.culture.fr/,
Les sites Éducnet http://www.educnet.education.fr/
et Éduscol http://www.eduscol.education.fr/
prévoient l'accompagnement pédagogique de
l'enseignement d'histoire des arts, et plus
généralement de l'éducation artistique et culturelle
 http://www.photo.rmn.fr/( photos utilisables en
cours )


Académique : site académique

Régionale : site DRAC

Un dispositif original pour tous les lycées et tous les élèves

Un accès gratuit à une filmothèque du patrimoine mondial ( plus de 200 vidéos disponibles )

Une plate-forme gérée à la demande

Chaque mois une sélection de 15 films autour d’une thématique

Les objectifs de ciné-lycée

Contribuer à une culture cinématographique commune

Compléter la connaissance du patrimoine cinématographique

Contribuer à développer l’éducation à l’image

Favoriser la rencontre avec des artistes et des professionnels

Favoriser l’esprit d’initiative et l’autonomie des lycéens dans l’élaboration de l’offre culturelle

Faciliter l’immersion dans les LV et les cultures Étrangères
Les modalités de ciné-lycée


Placé sur les horaires d’ouverture de l’établissement

Pour tous les élèves volontaires de l’établissement

Porté par les lycéens appuyés par le référent

Les projections s’accompagnent de débats

Des professionnels peuvent être invités

Cinq à six séances par trimestre recommandées

N’a pas vocation à être utilisé dans la classe

Ne se substitue pas à « Jeunes et Lycéens au cinéma »






Les acteurs de ciné-lycée
• Le référent culture (en lien avec le chef d’établissement)
• Cinq lycéens désignés au sein de la Maison des lycéens (en lien avec les délégués du CVL) constituent la
commission cinéma
• Tous les lycéens pour le choix des films, réserver leur place et échanger
Pour inscrire son établissement aller sur le Site : http//cinelycee.fr et vous munir de la clé
d’activation envoyée à l’adresse mail de votre établissement ( demander au chef d’établissement )
Les acteurs de ciné-lycée

Le référent culture (en lien avec le chefd’établissement)

Cinq lycéens désignés au sein de la Maison des lycéens (en lien avec les délégués du CVL)
constituent la commission cinéma

Tous les lycéens pour le choix des films, réserver leur place et échanger

Le réferent culture
Il est administrateur de l’ensemble de la plateforme (accompagnement technique et culturel)
Il coordonne la mise en oeuvre et le suivi
Il veille à la mise en place de la commission cinéma
Il conseille cette commission
Il participe à l’organisation (choix, projections,débats)
Il favorise et facilite des partenariats et des rencontres
Il est modérateur de l’espace d’échange
Il détient du chef d’établissement un code d’accès pour une validation totale









La commission cinéma
Ses membres sont administrateurs désignés
Ils organisent les projections et débats en lien avec le référent
Ils organisent les événements liés à la projection en lien avec le référent
Ils peuvent concevoir la programmation au regard des événements locaux
Ils détiennent un code d’accès attribué par le référent









B.O. spécial 4 février 2010 : Favoriser l’accès de tous les lycéens à la culture
(Définit notamment la mission du référent culture)


B.O 13 janvier 2011 : indemnité pour fonctions d’intérêt collectif (dont la mission de référent
culture).


B.O. 26 août 2010 : mise en place de Ciné – Lycée.


B.O. 15 avril 2010 : Missions des personnels enseignants au sein des services éducatifs des
institutions culturelles.


B.O. 11 mars 2010 : la dimension éducative et pédagogique des résidences d’artistes.


B.O. 28 août 2008 ENCART : organisation de l’enseignement de l’histoire des arts.


B.O. 8 mai 2008 : Education artistique et culturelle.


B.O. 19 avril 2007 : Charte de développement des pratiques artistiques et culturelles.


B.O. 19 avril 2007 : Pôles de ressources pour l’éducation artistique et culturelle (PRAEC).


B.O. 1 février 2007 : Les dimensions artistique et culturelle des projets d’établissement.


B.O. 3 février 2005 : Circulaire d’orientation sur la politique d’éducation artistique et culturelle
des ministères de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, et de
la Culture et de la communication.
Le lycée, lieu de transmission des savoirs,
doit permettre l'accès de tous les élèves à la
culture, afin qu'ils deviennent des acteurs
de leur parcours scolaire et culturel.
« Il n'y a pas d'homme cultivé, il n'y a que des hommes qui se
cultivent » disait Ferdinand Foch
Cette mission exaltante au service de la culture
de nos élèves est un défi qu’il faut relever avec
convictions, en s’entourant des équipes et en
acceptant l’idée d’imperfection pour avancer…
Bon courage à tous !

Marie-Luce Cluzel, Chef établissement adjoint Nuits St Georges

similar documents