Palerme_au_XIIme_sicle_Line_Jamali_Sonia_Codreanu

Report
Sociétés et cultures urbaines
(XIème et XIIIème siècles)
Comment la diversité
des influences
culturelles rejaillit-elle
sur les activités de la
ville, son organisation
et sa richesse?
Plan de l’exposé :
I. L’influence du pluriculturalisme sur l’organisation de la
ville
1. Une ville partagée entre quatre cultures.
2. L’architecture de la ville reflète la diversité des
cultures.
II. La richesse et les activités de la ville sont un miroir de la
diversité des influences culturelles.
1. Un essor urbain qui accroît la richesse de la ville.
2. Les activités à l’intérieur de la ville dépendent des
cultures existantes.
I. L’influence du pluriculturalisme
sur l’organisation de la ville
1. Une ville partagée entre quatre cultures.
– Dans la ville de Palerme, quatre cultures différentes
qui cohabitent : catholiques, orthodoxes, juifs et
musulmans (doc.3 p.141)
– Ex: “La plus belle des cités de la Sicile est la
résidence de son roi ; les musulmans l’appellent la
cité al Madina et les chrétiens Palerme. En cette cité,
les musulmans […] ont des faubourgs qu’ils habitent
seuls, à l’exclusion des chrétiens” (doc.3 p. 141)
– Ces différentes cultures revendiquent des zones de la
cité (doc.2 p.140)
2. L’architecture de la ville reflète la diversité
des cultures.
- Une architecture qui combine des
éléments de plusieurs cultures : doc.4 p.141
- la cité s’organise aussi spatialement selon
les métiers (ex: la guilde voir doc.2 p.139).
Chaque métier peut regrouper des individus de
confessions différentes.
II. La richesse et les activités de la ville sont
un miroir de la diversité des influences
culturelles
Un essor urbain qui accroît la richesse de la ville
- Les extensions de la ville ne tiennent pas compte
des différentes cultures qui habitent ces zones.
-La capitale Palerme: un exemple de richesse
architecturale
ex: « Le palais neuf, construit de pierre taillée
[…] d’un travail superbe […] remarquable a
l’intérieur par l’éclat des gemmes et de l’or » (doc.6
p.141)
2. Les activités à l’intérieur de la
ville dépendent des cultures
existantes.
- A Palerme, les rois normands de Sicile savent tirer profit
de la variété des populations et de leurs compétences
intellectuelles, politiques, commerciales et agricoles : doc.
2 p.140
- A l’intérieur des villes, les artisans se regroupent dans le
cadre des métiers: doc. 2 p.139
Conclusion

La mise en commun de plusieurs cultures
à l’intérieur d’un même cadre, à l’occasion
de l’essor urbain, a engagé des
changements dans l’organisation de la
ville, mais aussi un important
développement des activités et donc de la
richesse urbaine. Les princes et les
seigneurs urbains laïques ou religieux en
retirent des avantages économiques et du
prestige.

similar documents