examen obstétrical

Report
Réalisé par :
- Baccari Amal
L’examen obstétrical correspond à l’examen de la femme
enceinte.
Cet examen est très important dans tout les stades de la
grossesse, car il permet de :
1.
2.
3.
4.
dépister les situations à risque
diagnostiquer une pathologie de la grossesse
porter un pronostic
orienter les examens complémentaires
 Réunir les éléments du pronostic de l’accouchement.
 Diagnostic de la présentation.
 Evaluer le bassin et les parties molles.
 Prendre les dispositions nécessaires selon les anomalies constatées.
 Prévoir un dépassement de terme.
Doit préciser :
• les ATCDS familiaux, médico-chirurgicaux.
• les ATCDS gynéco-obstétricaux.
• contraction utérine ?
• métrorragies ?
• écoulement vulvaire ?
• mouvements actifs fœtaux ?
• troubles urinaires ?
• fièvre ?
• Autres plaintes : troubles digestifs…
-systématique à chaque CPN
-la TA est prise :
 avant l'examen obstétrical
 après une phase de repos
 en position assise ou en décubitus latéral gauche
 bras nus, avec un brassard adapté
-Une systolique à 140 mm Hg et/ou une diastolique à 90 mm Hg, à
2 reprises, à 6 heures d'intervalle  pathologique
si possible, toujours sur la même balance. La prise de poids, qui doit être
harmonieuse, ne doit pas excéder 12 Kg en moyenne à terme. Elle est de :
500g/mois au 1er trimestre
1kg/ mois au 2ème trimestre
2kg/ mois au 3ème trimestre
- IMC, examen de la peau (lésion, cicatrice), des conjonctives
- Recherche de pathologies veineuses
- Recherche d'une boiterie à la marche, œdèmes des membres inférieurs,
protéinurie, glucoserie…
- Auscultation cardio-pulmonaire
- Seins : recherche d'anomalies des mamelons (mamelon ombiliqué), de tumeur
et d'adénopathies axillaires.
*Recherche :
 des cicatrices de césarienne ou d’autres
actes chirurgicaux.
 des vergetures.
 l’existence d’une ligne brune qui est
physiologique chez la femme enceinte.
*Evaluation de la forme de l'utérus qui nous donne
une idée sur la position du fœtus : l’utérus est
développé soit dans le sens transversal, soit dans
le sens longitudinal
- Patiente en décubitus dorsal, membres inférieurs étendus.
-Mains posées à plat sur l'abdomen et déprimant doucement sa paroi avec
la pulpe du doigt.
-L'exploration doit être méthodique et indolore. elle commence par la
région sus-pubienne, continue par le fond utérin et se termine par les parties
latérales de l'utérus.
3 objectifs:
1. étudier la consistance, la souplesse ou la tension
(relâchement, contraction) et la sensibilité de l'utérus à la
mobilisation
2. situer le (ou les) fœtus dans l'utérus, la présentation, le
rapport avec le bassin maternel, la position du fœtus, le
coté du dos et le volume
3. apprécier le volume du liquide amniotique.
 La palpation donne souvent lieu à des mouvements actifs
fœtaux (MAF) qui sont un excellent indice de réactivité du
fœtus.
Sont une manière commune et systématique visant à déterminer la position
d'un fœtus.
Les manœuvres consistent en quatre actions distinctes, chacune pour aider à
déterminer la position du fœtus:
Première manœuvre: la palpation sus pubienne qui évolue le pole inférieur du
fœtus , elle se fait avec les faces palmaires des 2 mains posées à plat. La tête a
une forme ronde, régulière et dure et se déplace indépendamment du tronc par
contre le siège est plus gros que le pole céphalique, moins dur, à contours moins
réguliers.
Deuxième manœuvre: la palpation du pole
supérieur au niveau du fond utérin, les mains
sont bien à plat, on palpe le fond utérin avec
les pulpes des doigts pour sentir la partie du
fœtus qui siège au niveau du fond.
Troisième manœuvre:
La palpation des faces latérales
va rechercher le plan du dos
fœtal par les mains bien à plat
Quatrième manœuvre:
Avec la main droite, on va attraper
le pole inférieur du fœtus. Cette
main permet de faire la distinction
entre la tête et le siège.
La main gauche placée sur le fond de l'utérus appuie
sur le siège du fœtus pour accentuer la flexion générale
de son corps ; le dos devient ainsi plus saillant.
Les doigts de l'autre main appuient alternativement des
côtés droit et gauche de l'utérus. D'un côté, ils dépriment
facilement sa paroi, de l'autre ils rencontrent un plan
résistant : le dos. Ce plan se continue régulièrement en
haut avec le siège. En bas, il est séparé de la tête par une
dépression : le sillon du cou surmonté de la saillie
acromiale.
Du coté opposé au dos, on peut percevoir plus ou
moins nettement les membres du fœtus sous forme de
petites masses fuyantes.
Dans les variétés antérieures, le dos est largement
accessible au palper; dans les variétés postérieures, les
doigts ne perçoivent souvent que son bord latéral.
En décubitus dorsal, vessie préalablement
vidée.
avec un mètre ruban déroulé à partir du
bord supérieur de la symphyse pubienne,
selon l'axe de l'utérus, jusqu'au fond utérin.
 Le chiffre correspondant à la hauteur
utérine est indiqué par le bord cubital de la
main qui tient le mètre ruban.
La HU est proportionnelle à l'âge de la
grossesse: Entre 4 et 7 mois, on multiplie
par 4 le nombre de mois pour obtenir la
hauteur utérine moyenne; on retranche 2cm
les 2 derniers mois :
4 mois x 4 =16 cm
5 mois x 4 =20 cm
6 mois x 4 =24 cm
7 mois x 4 =28 cm
8 mois x 4 =32 - 2 cm = 30 cm
9 mois x 4 =36 - 2 cm = 34 cm
La HU doit augmenter entre 2 examens successifs à 1 mois
d'intervalle. Ses anomalies (excès, augmentation trop rapide,
insuffisance ) doivent conduire à un certain nombre de
diagnostics d'une pathologie ovulaire, fœtale, ou maternelle. Il
pourra également s'agir d'une grossesse plus avancée ou plus
jeune; voire d'un arrêt de la grossesse; (vérification du terme).
• Les BCF sont écoutés à l’oreille à l’aide d’un stéthoscope obstétrical ou
stéthoscope de PENARD.
• La localisation des BDC varie selon le terme, la position, la présentation et
le côté du dos du ou des fœtus.
• Le foyer cardiaque est situé du coté du dos fœtal.
• L'auscultation des BDCF permet de connaître la fréquence cardiaque du
foetus (à dissocier du pouls maternel).
• Le rythme de base se situe entre 120 et 160 batt/min.
au troisième trimestre, il s'attache à explorer le col utérin, le segment
inférieur (SI), la présentation fœtale, l'état des membranes , le bassin
osseux et le tractus génital.
1. Le col : est défini par sa position, sa longueur, sa consistance et son
degré de fermeture ou d'ouverture .
Le score de BISHOP permet d’évaluer la maturation du col utérin en tout
début de travail ou avant un déclenchement d’un travail.
2.Le segment inférieur se forme au troisième trimestre entre le corps et
le col utérin ; d'abord épais, il s'amplifie et s'amincit en se moulant sur le
pôle fœtal, généralement en fin de grossesse chez la primipare et en début
de travail chez la multipare. La bonne ampliation est un élément favorable
du pronostic de l'accouchement.
3.Le diagnostic de la présentation, posé lors de la palpation abdominale,
est confirmé par le toucher vaginal :
• céphalique : ronde et dure dont on appréciera les fontanelles et parfois
les sutures.
• siège : mou et mal défini
• transverse se traduisant par une excavation vide.
4. L'examen clinique du bassin ( +++ 8e mois) anomalies de
formes , dimensions, malformations et lésions traumatiques.
Cet examen se fait par la pelvimétrie:
MERCI

similar documents