psychologie

Report
Cours
Introduction à la Psychologie


Pr BARAKAT
Session d’été
1
OBJECTIFS DU COURS




Définir la psychologie, ses buts et ses
champs d’intervention
Décrire les grands courants de la
psychologie (fondements, concepts, figures
emblématiques…) et les types de thérapies
Expliquer les concepts psychologiques
utiles à la pratique professionnelle
Connaître et expliquer les différentes
sphères de développement d’un individu et
les étapes essentielles (au niveau cognitif,
affectif, psychomoteur et perceptif)
QU’EST CE QUE LA PSYCHOLOGIE




Psyché : âme
Logos : étude de
L’étude scientifique du comportement et des
processus mentaux d’une personne
Psychologie Vs. Psychoverbiage
OBJECTIFS DE LA PSYCHOLOGIE

Décrire

Expliquer

Prédire

Modifier le comportement
PSYCHOLOGUE ≠ PSYCHIATRE ≠
PSYCHANALYSTE
Deux
principaux
psychologie :


champs
d’activité
en
La
recherche
(psychologie
expérimentale) : en laboratoire ou sur le
terrain
L’intervention (Psychothérapie)
Secteurs variés:
Écoles, sport, entreprises, centres spécialisés,
hôpitaux, prisons, consultations, etc.
FAITS MARQUANTS POUR EXPLIQUER
L’AVÈNEMENT DE LA PSYCHOLOGIE

Les révolutions

L’exode vers les villes

La théorie de l’évolution

Le colonialisme
19ÈME SIÈCLE : INTERPRÉTATION DES
BOSSES DU CRÂNE
« Phrénologie »
L’avarice et la
religiosité se lisent en
palpant les
protubérances
crâniennes
18è siècle: Franz Joseph Gall : la « Phrénologie »
1) Tous
les
comportements
émanent du cerveau
2) région corticale = faculté mentale
3) Croissance liée à l’usage
INFLUENCE DE LA GÉNÉTIQUE

Certains traits de personnalité
inscrits génétiquement…
le
fonctionnement
de
certaines zones de notre
cerveau aurait un lien avec
notre type de personnalité
seraient
LES THÉORIES PSYCHOLOGIQUES ET
LES GRANDS COURANTS THÉRAPEUTIQUES (P 12)
5 grandes approches:





Approche
Approche
Approche
Approche
Approche
psychanalytique
cognitivo-comportementale
humaniste
psychobiologique
systémique
Chacune de ces approches utilise des méthodes
différentes et propose des façons différentes de
comprendre la personnalité et le comportement de
l’Homme
L’APPROCHE PSYCHANALYTIQUE



Quelques psychanalystes célèbres: Freud, Lacan,
Klein, Dolto, Bettelheim…
Base: Théorie qui a pour but d’expliquer l’influence de
l’INCONSCIENT sur nos comportements
Méthodes:
-

L’hypnose
L’analyse des rêves
L’association libre
Le transfert
Mettre à jour des conflits
sentiments « refoulés »
inconscients
et
les
PSYCHOTHÉRAPIE PSYCHANALYTIQUE
la prise de conscience par le patient des
conflits psychiques dont il souffre ainsi que
sur l’acquisition de nouvelles capacités
psychologiques et développementales...
Un processus à long terme mené avec un
psychanalyste entraîné, à raison de plusieurs
séances par semaine sur une durée d’au
moins une année. Ces séances permettent
l’expression de conflits inconscients…
LES NIVEAUX DE CONSCIENCE

Le conscient

Le préconscient

L’inconscient
« L’inconscient d’une personne
peut détruire sa vie psychique. »
HISTORIQUE (LES PRÉCURSEURS)




Les philosophes et les médecins sont les
précurseurs de ce qui va devenir la
psychologie…
Les philosophes
PYTHAGORE : cerveau = siège de l’intelligence
et de la folie. Aussi, la Psychologie
transpersonnelle
PLATON Vs. ARISTOTE : rapports entre corps
et pensée
HISTORIQUE (LES PRÉCURSEURS)





Les médecins:
1550 avant JC papyrus EBERS : Description de la
dépression avec recettes magiques ou religieuses
pour la chasser
HIPPOCRATE (460,370 avt JC) : Classification des
troubles mentaux, manie, mélancolie, paranoïa,
épilepsie, …
Démystifie les maladies mentales qui était jusque là
considérées
comme
des
manifestations
démoniaques
Réunit les maladies de l’âme et du corps : les
maladies ont une origine physique
FIN XIXÈME ET DÉBUT DU XXÈME SIÈCLE
•



Hermann von Helmhotz (1821-1894) a prouvé
que les nerfs conduisaient de l’électricité
Camillo Golgi (1843-1926) a montré qu’il était
possible, grâce à une solution de nitrate
d’argent de voir pour la première fois, les
neurones
Otto Loewi démontre la transmission chimique
de l’information entre les neurones, par le biais
des neurotransmetteurs
Wilder Penfiel a été un précurseur dans
l’identification des zones cérébrales liées à
certaines activités
PRINCIPE DE NON-SOMMATIVITÉ
GESTALT

Un ensemble est plus que la somme de ses
constituants
LES PSYCHOLOGUES GESTALTISTES
(1920-1930)



Appartiennent
d'Allemagne
à
un
mouvement
venu
Ont été parmi les premiers à étudier
comment on organise le monde en unités et
en structures significatives
En allemand, Gestalt veut dire «forme» ou
« configuration»
PERSONNALITÉ
LE MODÈLE DES « BIG FIVE »


Fait l'objet d'un large consensus
La personnalité peut se décrire à l'aide de
cinq traits de caractères fondamentaux :





l'extraversion
la méticulosité
l'équilibre émotionnel
l'ouverture d'esprit
la conscience des autres
LES 3 INSTANCES DE LA PERSONNALITE



SURMOI
MOI
CA
Chaque
partie
rend
compte d’un aspect de
notre personnalité.
LE ÇA
 Principe de plaisir
 Satisfaction immédiate des désirs
LE MOI
Principe de réalité
Pulsions (CA)
Règles, interdits (SURMOI)
LE SURMOI

CONSCIENCE
L’IDÉAL DU MOI
Désigne les valeurs
positives auxquelles
aspire le sujet, il est
lié au narcissisme
un idéal de toute
puissance infantile
basée
sur
le
narcissisme infantile
(Freud 1914)
LES MÉCANISMES DE DÉFENSE


Si le Moi ne parvient pas à satisfaire le Ca, et
le Surmoi, une certaine angoisse apparaît…
Tout le monde les utilise, ce n’est pas
pathologique. Cependant, ils deviennent
problématiques s’ils sont utilisés de manière
excessive…
LES MECANISMES DE DEFENSE
Le plus connu, le plus fréquent
Le refoulement = les pulsions inacceptables
sont inconsciemment empêchées de parvenir
à la conscience (effet: réduit l’angoisse)
LES MECANISMES DE DEFENSE
(Suite)





le
la
la
la
la
déplacement
formation réactionnelle
projection
rationalisation
sublimation

Fin de la Première Partie
p 14 et p 18 (coup d’œil)
p 9 et p 19 (test éclair)
INTRODUCTION À LA PSYCHOLOGIE
Deuxième Partie
Psychanalyse et Ecoles de Pensée


LA NOTION DE « PULSION »




Notion ENERGETIQUE
Pousse l’organisme vers un BUT :
SATISFAIRE
essentielles à notre SURVIE
LA
Pulsions de vie (faim, soif, besoin sexuel,..)
Pulsions
de
mort
(auto-destruction,
agressivité)
LES STADES DE DÉVELOPPEMENT SELON
FREUD






Stade oral : (0-1 an) la bouche est la zone
de plaisir (succion puis morsure)
Stade anal: (1-3 ans) les sphincters sont
contrôlés (retient et évacue); pouvoir sur les
parents; intégration des règles sociales
Stade phallique (3-6 ans) différences des
sexes, zone d’interdits, rôles parentaux
différents
Période de latence (6 - 12 ans)
Stade génital
Risque de fixation ou de régression à un
stade de développement
LE COMPLEXE D’OEDIPE

Mythe d’Œdipe dans la mythologie grecque:
«Tu tueras ton père et épouseras ta mère»



Vers 3 ans, la mère devient objet d’amour
pour le fils
Le père est un rival à éliminer mais l’enfant
est trop petit, impuissant par rapport au
père qu’il craint et admire
Triangulation des relations (ENFANT- MEREPÈRE)
LE COMPLEXE D’OEDIPE



Le garçon va s’identifier à son père, imiter
ses comportements (masculin, rôle sexuel)
et intérioriser ses valeurs ainsi que les
interdits moraux fondamentaux (interdits du
meurtre et de l’inceste)
Chez la petite fille, la castration est une
punition réalisée (sentiment d’infériorité)
Relation ambivalente avec la maman qui est
sa rivale mais dont elle a besoin
PRINCIPALES CRITIQUES FORMULÉES
ENVERS LA PSYCHANALYSE

Non scientifique, théories non vérifiables

Importance exagérée de l’inconscient

Insuffisance des cas qui ont été généralisés à
outrance

Sexisme et misogynie

Insuffisance de données interculturelles
LA « GUERRE DES PSYS »
ENTRE


Les psychologistes « des profondeurs »
(Psychanalystes)
Les
psychologistes
scientifiques
(Thérapies Comportementales et Cognitives)
LES THÉORIES COMPORTEMENTALES

Historique




Fondateur : WUNDT (1832-1920)
Ecole structuraliste
Buts: décomposer la conscience en ses
constituants, identifier les processus,
leurs connexions (+ les lois)
Faire de la psychologie une science,
« la Science du Comportement »
LE BÉHAVIORISME

Rejette le « mentalisme » et l’introspection

James WATSON (1878-1958)

Objet d’étude : LE COMPORTEMENT

« ce qui est observable »

et RIEN d’autre !!! (Behaviorisme)
POSTULATS DE DÉPART

Tout comportement est une réaction à un
STIMULUS = psychologie réactionnelle
Stimulus → Comportement

WATSON en vient à nier l’existence de la
conscience et exclut de la conscience les notions
d’âme ou d’esprit

Peu de
comportements
sont
s’acquièrent par apprentissage
innés,
ils

La psychologie doit permettre de prévoir les
comportements et de les contrôler

La personnalité est « acquise »
LES THÉORIES DE L’APPRENTISSAGE
IVAN PAVLOV (1849-1936)

Découverte du « Conditionnement » par
hasard…
CONDITIONNEMENT CLASSIQUE OU
RÉPONDANT

Étude de la salivation chez le chien en
laboratoire

Il donnait des boulettes de viande à heure fixe,
heure à laquelle une cloche retentissait
RÉFLEXE CONDITIONNÉ




Nourriture
→
Stimulus
inconditionnel
inconditionnelle (RI)
Salivation
(SI)
→
Réponse
Association entre des stimuli de l'environnement et
les réactions automatiques de l'organisme
Stimulus neutre (cloche)
SI (nourriture)
RI (salivation)
COMMENT SE FAIT LE CONDITIONNEMENT?

Répétition de nombreuses fois…..

Le chien salive sans voir la nourriture !!!!
SC → RC
= APPRENTISSAGE

L’animal est passif, il réagit mais n’agit pas
sur son environnement
SKINNER (1904-1990)

Le conditionnement opérant
LE CONDITIONNEMENT OPÉRANT OU
INSTRUMENTAL


un comportement a plus ou moins de
chances de se manifester selon les
conséquences qu'il entraîne
Met en relief les conséquences d'une action
sur le milieu. e.g. c'est-à-dire les personnes
ou encore les circonstances présentes
lorsque se manifeste un comportement
CONDITIONNEMENT BASÉ SUR LA
CONNAISSANCE
Antécédents--------------Comportement----Conséquences
Selon l’effet obtenu (positif ou négatif), l’effet
est maintenu, reproduit ou abandonné
LOI DE L’EFFET (THORNDIKE, 1931)
« La probabilité de répétition d’une réponse est
liée à son effet sur l’animal ou le milieu »
LE BÉHAVIORISM RADICAL
LA BOÎTE DE SKINNER

Si comportement attendu : nourriture
Si échec : choc électrique
QUELQUES RÉFLEXIONS SUR LA
« PUNITION »
Diminue les comportements inadéquats
Cependant, l’EVITER autant que possible car:


Elle entraîne de la frustration → colère,
agressivité…
Elle crée un comportement d’évitement du
punisseur
Si impossible d’y échapper : « impuissance
acquise » (repli sur soi, dépression…)
QUELQUES RÉFLEXIONS SUR LA
« PUNITION »
les comportements peuvent
présence du punisseur:

d’où l’importance
fréquents


des
ne
disparaître
renforcements
qu’en
positifs
Renforcer les comportements appropriés
Provoquer
l’extinction
du
comportement
indésirable
Ne recourir à la punition que dans des cas extrêmes
Donner une RETROACTION immédiate, constante et
claire (montrer la réponse adéquate attendue)
LES THÉORIES COGNITIVES


•
« Les phénomènes non observables jouent
également
un
rôle
important
dans
l’apprentissage social » (BANDURA)
Nous apprenons en observant les autres et ce
qui leur arrive et en y réfléchissant
Pertinence des modèles montrés aux enfants
(médias)?


Développement de la personnalité
Sentiment d’efficacité personnelle
L’APPROCHE HUMANISTE

« La troisième voie » en psychologie
Fondateur: CARL ROGERS (1902-1987)

Centrée sur:

•
•
Les forces intérieures (potentialités
de l’être humain à s’épanouir)
Les sentiments et la conscience
VISION OPTIMISTE DE LA NATURE
HUMAINE
«
Chacun peut trouver en lui ses
solutions »
«
Chacun tend à développer ses
capacités »
Les thérapeutes humanistes encouragent
donc leurs « clients » à exprimer leurs
sentiments et les aident à trouver euxmêmes les solutions
LA PERSONNALITÉ SELON L’APPROCHE
HUMANISTE

La partie la plus importante : le Soi
Sentiment
d’identité
personnelle,
valeurs,
l’ensemble des perceptions qu’une personne a d’ellemême

La congruence:



Ce terme est employé par Carl Rogers pour indiquer
une correspondance exacte entre l'expérience et la
prise de conscience.
le Soi est en accord avec les expériences vécues -→
bonne estime de soi--- bonne adaptation au monde
qui nous entoure → santé mentale
INCONGRUENCE



Etat d’un individu qui est peu équilibré
(santé mentale fragile, faible estime de soi)
« Il n’y a
congruence… »
pas
de
charisme
sans
Non-harmonie entre soi et son milieu de vie
FIN DU PREMIER CHAPITRE
MERCI POUR VOTRE ATTENTION

similar documents