Techniques de valorisation des expériences professionnelles

Report
Techniques de valorisation des
expériences professionnelles
IUT GEA Ponsan
Ziad MALAS
2013-2014
1
Organisation
4 séances d’1h30, 5 thèmes :
•
•
•
•
•
Comprendre ce qui explique le salaire
Les rapports de stage et les rapports d’activité
Ce qu’il faut faire avant les entretiens
Ce qu’il faut faire pendant les entretiens
Séance libre d’entraînements sur des questions :
entretiens, soutenances ou oraux de concours.
Evaluation : 1 examen avec QCM et exercice
2
Objectifs généraux du cours
• Mieux vous orienter professionnellement.
• Préparation à la rédaction des mémoires de
stages (et des rapports d’activité).
• Préparation générales aux soutenances de stage
et aux entretiens en entreprise.
• Préparation aux épreuves orales des
concours/examens de sélection Bac+2/Bac+3.
3
I Comprendre ce qui explique le salaire
Passage en revue de 4 explications complémentaires :
A) Productivité marginale
B) Offre et demande de travail
C )Niveau général des salaires dans l’entreprise /
la branche.
D) Responsabilités
E) Motivation des salariés
4
I Comprendre ce qui explique le salaire :
(A) la productivité marginale
• Théorie économique : coût du travail < productivité marginale du travail.
Le coût maximal de votre travail (votre salaire + les charges + dépenses liées à votre
présence dans l’entreprise) équivaut à la différence entre ce gagne l’entreprise quand vous
y êtes et ce qu’elle gagne si votre poste n’est pas occupé .
Exp. 1 : Combien un producteur de cinéma est-il prêt à payer un acteur ?
- Acteur inconnu : pas grand-chose…
- Star : la star va générer de la médiatisation pour le film, augmenter le nombre d’entrées,
les ventes de DVD, VOD, droits de diffusion….
Exp. 2 : un service d’un hôpital ferme si il n’a pas en permanence au moins médecin
spécialiste présent en permanence… => salaire maximum d’un médecin intérimaire ?
http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/08/12/l-interim-a-l-hopital-un-tabou-qui-coutecher_3460249_1651302.html
Exp. 3 : un hôtel a trois réceptionnistes qui ne parlent pas anglais. Il fait un CA de 150 000 €
par an. Le patron se rend compte qu’en attirant une clientèle étrangère il pourrait faire
passer son CA annuel à 210 000 €. Il propose donc à ses réceptionnistes d’apprendre
l’anglais. Quelle hausse de salaire pourraient demander les réceptionnistes ?
5
B) Offre et demande de travail
Conséquences :
- Si chômage élevé pour un type de métiers : pression à la baisse du
salaire et/ou hausse du niveau de compétences exigées…
- Si pénurie d’emploi : pression à la hausse du salaire => et/ou recul
du niveau de compétences exigées et/ou amélioration des
6
conditions de travail…
Les déterminants de l’Offre
• Rareté de l’offre :
- compétences longues à obtenir (études, expériences professionnelles) :
limite l’offre…
- Compétences et diplômes difficiles à obtenir (concours avec nombre de
places limitées, exp. médecins et/ou compétences pointues et
techniques) => faible substituabilité.
- Métier peu attrayant sur un plan personnel (exp. Pédiatrie, spécialité la
moins rémunérée ; médecin pour une ONG Vs médecin en clinique).
- Métier socialement mal vu…
- Métier ayant des contraintes (efforts physiques, risques, horaires…).
Exp : pompiers, surveillants pénitentiaires Vs professeur des écoles.
7
Les déterminants de la demande de travail
-
Productivité du travail… : un avion avec peu de passagers ne peut décoller si il
a 2 pilotes au lieu de 3, mais il peut décoller si il y 2 stewart au lieu de 3.
Votre impact sur la productivité des autres salariés : capacité à travailler en
équipe, compétences que vous pouvez transmettre.
Les compétences de demain (cf. article « Future Work Skills 2020 ») :
-
Maîtrise de langues étrangères : anglais, allemand, espagnol… + Langues plus
rares offrant un avant un avantage différenciant : mandarin, portugais, arabe
(écrit), russe, hindi, javanais, turc.
=> Importance croissante des clients et fournisseurs étrangers, mobilité plus
grande du personnel.
- Programmation informatique orientée Internet => évoluer dans un monde
connecté où l’informatique est partout.
- Vidéo et montage vidéo
=> Nécessité de communiquer de façon dynamique et à distance.
8
C) Niveau général des salaires dans l’entreprise
/ la branche.
Deux effets :
- Existence de grilles salariales qui ne dépendent pas à court terme
du marché du travail. Ces grilles assurent une cohérence des
salaires et aident les salariés à faire des choix d’évolution interne.
 Effet des relations entre syndicats et dirigeants, de rapports de
forces…
- Le salaire dépend d’un niveau de qualité / d’implication exigé dans le
travail.
Un spécialiste des jointures qui travaille pour l’aérospatial doit être
plus impliqué qu’un soudeur qui travail dans la construction de
maisons.
Un serveur dans un restaurant étoilé doit assurer un serveur de qualité
plus élevé que celui qui travail dans une petit restaurant de quartier.
9
D) Responsabilités et E) Motivation des salariés
- Responsabilités :
« prime » pour la responsabilité qui exposent l’indivu sur un
plan juridique. Exp : chirurgien, pilote d’avion, PDG, notaire…
- Motivation :
Si la rémunération démotive les salariés : risque de
désimplication du salarié.
désimplication : moindre coopération, moins d’intérêt à
mettre à jour ses compétences.
=> Salaire augmentent souvent avec l’ancienneté dans
l’entreprise (effet direct sur le turn over).
=> Mise en place de rémunération qui dépendent de la
performance du salarié et ou de l’entreprise.
10
II Rapports de stage et d’activité
professionnelle
A) Les objectifs communs et spécifiques
B) Relier les compétences acquises en IUT et les
activités réalisées au cours des expériences
professionnelles
C) Exemple de rapport de stage
D) La soutenance
11
III Avant l’entretien
A) Connaître et améliorer son CV
B) Votre présence sur Internet
C) Les informations à chercher sur Internet
D) Votre apparence
E) Le suivi de l’actualité
12
IV Les entretiens
A) Comprendre les attentes et les buts de votre
interlocuteur
B) Les erreurs à ne pas faire
C) Vos atouts (compétences)
D) Conseils face à différents sujets pouvant être
abordés
13
II Rapports de stage et d’activité
professionnelle
A) Les objectifs communs et spécifiques
B) Relier les compétences acquises en IUT et les
activités réalisées au cours des expériences
professionnelles
C) Exemple de rapport de stage
D) La soutenance
14
A) Préparation à la rédaction des mémoires de
stages et des rapports d’activité.
2 démarches similaires mais des contextes distincts.
• Mémoire de stage (cf. guides de N. Bonneville et de S. Loup) :
explique le travail et les compétences mobilisées lors d’un stage.
• Rapport d’activités professionnelles (d’une personne) : montre
comment sont mises en œuvres et se développent un ensemble de
compétence au cours d’une carrière.
=> Le contenu dépend de l’objectif professionnel (accès à un emploi/
poste ; Validation des Acquis d’Expérience).
=> Le contenu du rapport va varier selon l’objectif de carrière (type de
poste visé) : l’accent sera mis sera mis sur des compétences différentes
selon l’objectif ( plus de choix à faire que pour un mémoire de stage).
15
Développer des compétences au travers d’expériences
différentes : exemples de grands patrons.
Entreprise du CAC 40
PDG actuel
débuts chez…
Carrefour (distribution)
George Plassat
Hilton (hôtels)
Legrand (matériels électriques)
Gilles Schnepp
Merrill Lynch (finances)
Accor (hôtels)
Denis Hennequin
Mc Donald’s
Et aux Etats-Unis... Le cas de Meg Whitman : différents postes, différents secteurs, des
expériences qui ont construit une compétence de dirigeante de grands groupes.
1979
2011
Procter & Gamble (cosmétiques)
Brand Manager (gestion de marque)
Bain & company (conseil)
Consultante en stratégie
Disney
V-Présidente en charge de la stratégie
FTD (livraison de fleurs)
CEO (≈PDG)
Hasbro (jouets)
Division General Manager (Marketing et
Management)
Ebay (e-commerce)
CEO
Hewlett-Packard (ordinateurs)
CEO
16
B) Préparation à la rédaction des mémoires de
stages : les compétences
Les similitudes dans les démarches :
• Le rapport de stage ou d’activité doit s appuyer sur un récit reliant vos
formations et vos expériences professionnelles
Le lien peut être fait à 3 niveaux
- Compétences fonctionnelles spécifiques : contenus des formations « cœur
de métier »-> mise en pratique des savoirs (compétences)
- les fonctionnelles réinvestissables et transférables : méthodologies de
travail (travail de groupes, exposés, gestion de projets, recherches de
documents...), langues étrangères (hors vocabulaire spécifique),
communication professionnelle….
- Les compétences comportementales : vécu personnel (gestion du temps,
stress, ambiguïtés des missions, gestion des conflits organisationnels....)
17
C) Préparation à la rédaction des mémoires de
stages et des rapports d’activité (1)
Vos compétences fonctionnelles spécifiques :
Toutes options :
- La compréhension de l’environnement économique et juridique =>
aider l’organisation à mieux évaluer l’environnement.
- La compréhension de l’organisation et du fonctionnement de
l’organisation => aider l’organisation à être mieux coordonnée.
- Mesurer et analyser les performances de l’organisation => identifier
les problèmes affectant l’efficacité (et la rentabilité) de
l’organisation, proposer des solutions.
- Formaliser et piloter des activités => gérer un projet en fixant des
objectifs intermédiaires et répartir les tâches (cf. GANT, PERT).
18
C) Préparation à la rédaction des mémoires de
stages et des rapports d’activité (2)
Vos compétences fonctionnelles spécifiques :
F-C :
- Participer à la mise en place d’un système comptable.
- Mettre en œuvre et contrôler les outils d’évaluation de
la performance financière.
- Fixer des budgets et prévoir des plans de financement.
19
C) Préparation à la rédaction des mémoires de
stages et des rapports d’activité (2)
Vos compétences fonctionnelles spécifiques :
RH :
- Participer à l’administration du personnel.
- Mettre en œuvre et contrôler les outils de gestion
prévisionnelle des effectifs et des compétences.
- Aider les entreprises à respecter la législation en
matière du droit du travail et de fonctionnement du
dialogue avec les représentants du personnel.
20
C) Préparation à la rédaction des mémoires de
stages et des rapports d’activité (2)
Vos compétences fonctionnelles spécifiques :
PMO :
- Aider à la prise de décision des managers : synthétiser des
informations et donner des avis pour déterminer des
investissement, des offres et des actions commerciales…
- Intervenir sur les activités logistiques et commerciales.
- Evaluer la rentabilité de différentes activités de l’entreprise.
- Négocier avec les fournisseurs et les clients de l’entreprise.
21
Exercice sur les Compétences….
• Penser à un stage que vous pensez faire / déjà
fait, lister pour chacune des 3 précédentes
catégories les compétences acquises au cours du
DUT que vous aurez à/ avez mobilisées :
- Fonctionnelles spécifiques
- Fonctionnelles réinvestissables
- comportementales
22
C) Stage : Exemple : rapport de stage d’A.
Flavigny (PMO 2010/2011).
• Contexte : salon de la géothermie. Nouveau salon.
Missions et tâches :
Qualification d’un dossier de prospects, emails et appels pour démarcher des
clients (exposants), négociation de la location des stands/ attribution des
emplacements, établir un budget pour chacun des stand loués.
Fil conducteur / problématique : le salon comme nouveau projet pour
l’entreprise.
Compétences mobilisées :
communication / connaissance en marketing et négociation / analyses des
coûts / gestion de projet.
=> Les activités réalisées ont été insérée dans un cadre plus général. Les
activités non réalisées au cours du stage sont quand même évoquées pour
permettre une compréhension globale et cohérente du travail mené.
23
Valorisation
des
Expériences
D) La soutenance de stage
Professionnelles
•
I Le Mémoire de
stage
1. Le mémoire
2. La
soutenance
de stage
II La
préparation des
entretiens
II Les entretiens
IV
Entraînements
Contenu : rappelle le rapport de stage mais sans le répéter….
 Focus sur certains points qui valorisent votre travail.
 Accent sur ce que vous a apporté le stage.
• Forme : aider le spectateur à se repérer
=> Colonne à gauche avec le plan
• Mettre en avant ce qui ne peut être montré dans un mémoire
 exp. manipulation sur un logiciel, macro sur excel…
 Exemples : Macro qui permet d’identifier les prospects en doublon, calcul
de coût, opération comptable….
Conseil pratique : faire présentation d’entraînement et rajouter 3 minutes de
marge.
+ conseils de formes qui seront vu au sujet des entretiens !
24
La soutenance de stage : Le Powerpoint
(forme)
• Rappel : une dizaine de minutes : c’est court !
 Les diapositives ne sont pas des béquilles qu’on lit : ayez une copie
papier des diapositives : vous devez regarder les spectateurs.
 Les diapositives ne doivent pas concurrencer votre propos : elles
servent à vous aider à faire passer un message en :
- Aidant le spectateur à se repérer dans votre présentation.
- Aidant le spectateur à visualiser ce que vous expliquez : intérêt pour
les diagrammes, les cartes, les schémas explicatif, les tableaux avec
des chiffres.
! Pas d’abus de couleurs… Aucun scintillement !
! Certaines couleurs sont à éviter pour les écrits : le jaune, le rose.
! Rareté des animations (ou absence !).
25
III Avant l’entretien
A) Connaître et améliorer son CV
B) Votre présence sur Internet
C) Les informations à chercher sur Internet
D) Votre apparence
E) Le suivi de l’actualité
26
Le CV (et la lettre de Motivation) : application
des principe de positionnement (Marketing)
• Le CV et la lettre de Motivation doivent permettre de voir rapidement
votre domaine de compétences et le type de poste auquel vous
postuler (IDENTIFICATION).
• Le CV et le lettre de Motivation doivent insister sur les éléments
différenciant de votre profil : ce que vous avez d’intéressant mais que
vos concurrents n’ont pas (DIFFERENCIATION).
 Identifier les profils des concurrents potentiels
 Connaître ses points forts (caractéristiques intéressantes pour
l’entreprise, mais relativement rares).
Attention ! Si une entreprise cherche une caractéristique que vous n’avez
pas (exp. Qqn qui parle allemand), rien ne sert d’insister sur el fait que
vous parlez espagnol (au contraire, cela rappellera au recruteur que vous
ne parlez pas allemand) ! En revanche, si c’est une entreprise du secteur
aéronautique et que vous avez déjà travaillé, insistez dessus.
27
A) Le CV : rappel et idées de perfectionnement
(1)
• Mentionner vos expériences sans préciser les résultats ou les missions : a fait
un stage dans la vente dans une boulangerie/concessionnaire automobile =>
« en charge de le vente dans la boulangerie X » / « a participé à la vente de n
véhicules au cours d’un stage chez X, concessionnaire automobile ».
• Vouloir être trop original.
 Pas de CV avec 36000 couleurs et en bande dessinée !
• Adresse email et coordonnées qui font « gamin » :
grosmatou31@... anabelle2toulouse@... kevinthebest@... => prénom.nom@...
Existe aussi en version Skype, adresses de sites web… !
• Mentionner des compétences que tout le monde a :
« parle français », « navigation sur Internet », « usage d’un ordinateur », Existe
aussi en version loisirs : « regarder la télévision »…
En revanche : « maîtrise de MS Office », « permis B » : à mentionner !
Cf. Diapositives suivantes : les 10 fautes les plus « amusantes »….
28
29
Bref résumé
Diplômé
en…
Cherche un
emploi en …
30
31
32
 Dépend parfois du poste :
Exp. Voyages /origines en Italie si
l’entreprises est italienne.
33
Compléments sur le CV : la photo
• Pas obligatoire : la loi interdit d’imposer une photo à
une candidature pour un emploi (mais non pour un
concours !).
• Eviter les photos où vous paraissez jeune.
 Traitement d’image : assombrir la photo, louer sur les contrastes et la définition.
• Eviter les photos avec un look « vacances » ou
« soirée ».
=> Pas d’excès de maquillage.
• Une photo sur laquelle vous paraissez propre et souriant.
=> Évitez les photos où vous faites la tronche !
Un bon exemple ? A vous de proposer !
34
B) Votre présence sur Internet
• La « googlisation » de votre nom
- Votre image : présence de votre nom et de vos images sur des sites
Internet.
=> Un candidat averti en vaut deux !
- votre site/ CV en ligne
 Vous pouvez l’améliorer…
 Rajoutez-y google analytics pour mesure le trafique sur le site.
- Votre visibilité sur Facebook ou sur d’autres sites.
=> Limiter ce qui est visible par des inconnus, « dé-liker » des pages
(attention à l’application Graph de FB!).
35
C) Les informations à chercher sur Internet
• Ecole/ Université :
- les parcours, les diplômes niveau M2, les débouchés mis en avant.
- Les partenariats : entreprises / Universités à l’ étranger.
NB : en amont, voir si il y a des anciens de l’IUT qui y sont passé.
• Entreprise / administration :
- Nom de vos interlocuteurs (responsables RH, responsables des services où
vous voulez travailler).
- Les principales activités et les principaux marchés.
- L’Histoire de l’entreprise … et son actualité.
! Le fait que vous soyez un consommateur des produits / services de
l’entreprise ne peut être mentionné que s’il contribue à montrer que vous
connaissez déjà bien ses produits. (Que vous aimiez les FigoLu ou non nous
vous aidera pas à décrocher un stage chez KraftFood, le fait « d’aimer » les
«Airbus » ne vous aidera pas à décrocher un stage chez EADS / Airbus).
36
D) L’apparence
• Votre apparence = packaging !
 Outil de communication.
 Respect des « codes ».
! Spécifique à chaque domaine. Cabinet d ’experts
comptables : look plus stricte, moins coloré que des
commerciaux.
 Possibilité de touche personnelle.
Composantes : coiffure, vêtements (dont cravate),
chaussures, accessoires (bijoux, montres)
+ posture et gestuelles.
37
Apparence : codes généraux
• Coiffure et pilosité : « nettes » et sans extravagances.
• Vêtements : costume / tailleur. Couleurs variables selon domaine.
=> Plus de couleurs pour les femmes que pour les hommes.
• Chaussures : pas de baskets ! Style variable.
• Accessoires : cravates (obligatoire ou non selon domaine), montres,
broches, bijoux…. Avec modération, sans trop de couleurs, pas de
plastique !
• La posture : sérénité et attention.
 Silhouette droite sans être étirée, ne pas croiser les bras, pieds
fixes, le tronc bouge peu, le haut du corps accompagne le propos.
 ! Ne pas rester figé lorsque votre interlocuteur vous parle.
• Pas de tics (exp. : jouer avec ses mèches)
38
A faire
A éviter
pilosité
nette
Barbe de 3 jours, barbe
« intégrale », duvet audessus des lèvres
coiffure
Cheveux ramassés. Teinte
unique. Cheveux courts si
cheveux crépus (pour les
hommes).
Dread-locks, coupe
« iroquois », cheveux gras,
cheveux « en pétard ».
Eviter le crâne rasé si blond.
Vêtements
Costard(-cravate) avec veste,
coulure unique. Chemise de
couleur différente mais avec
un contraste limité.
Tailleur /chemisier ou
pantalon/chemisier.
Pas de jogging, jean délavé,
jean troué, pas de
« doudoune ». Pull-over, Tshirt, short (même s’il fait
chaud)… chaussures sans
chaussettes,
chaussures
Chaussures de villes,
chaussures à talon, couleurs
sobres.
Baskets, bottes, sandales,
chaussures colorées (surtout
pour les garçons).
accessoires
Broches, accessoires sur la
chevelures, montre à
aiguilles, sobriété,
Signes religieux, ceintures
très voyantes, pin’s, une
bague par doigt, montre 39
avec bracelet en plastique
E) Le suivi de l’actualité
• Vous allez être diplômez du Supérieur…
 Niveau d’éducation impliquant un minimum de suivi de l’actualité.
 Capacité de réflexion sur les sujets d’actualité.
Quelques sujets d’actualité (début 2014) :
-
Le chômage et la situation économique en France.
La crise économique en Europe.
Le printemps arabe
La politique énergétique de la France
La réforme territoriale
L’euthanasie
40
Ce qu’il faut savoir sur l’actualité (1)
Le chômage et la situation économique en France.
Problème conjoncturel lié à la crise qui a commencé en 2008 : la France exporte beaucoup vers
l’Europe du sud or ces pays mènent une politique d’austérité (baisse des dépenses de l’Etat, des
ménages et des entreprise) ce qui limite les débouchés des entreprises françaises. En France, effort de
rigueur de moindre intensité => Sortir de la politique de rigueur par l’inflation pour alléger le poids de
la dette et déprécier l’euro ? (question que vous pouvez poser)
+ problème structurel lié à la desindustrialisation… développer de nouvelles activités et être plus
compétitif => plus d’innovation à long terme, baisse des coûts à court-terme.
 Réforme du marché du travail (« flexsécurité » ) : abaisser les coûts du travail et alléger le coût et
les démarches pour embaucher = Politique de l’Offre.
Difficulté : réussir à réduire la dépense publique pour réduire la fiscalité sur les entreprises.
La crise de l’Europe :
Divergence entre le Nord (Allemagne surtout) qui se porte bien et qui est industrialisé et le Sud qui a
été plus durement touché par la crise.
=> Plus de solidarité, plus d’intégration économique Ou sortie de l’Euro pour permettre une
41
dévaluation.
Ce qu’il faut savoir sur l’actualité (2)
Le printemps arabe : la difficulté de faire émerger la démocratie.
Chute de dictatures, mais risque d’avoir des démocraties dominées par des islamistes
En Egypte : retour de fait à un pouvoir dominé par les militaires. En Lybie : Effondrement de l’Etat. En
Syrie : Guerre civile violente. En Tunisie : Espoirs après le vote d’une constitution. Au Yemen: progrès
mais situation sécuritaire tendue et grande pauvreté.
Ailleurs : Le risque de contagion a poussé à des réformes et des redistributions (pays ayant du pétrole).
La politique énergétique de la France.
Le Nucléaire assure l’indépendance de la France en matière d’électricité sans émettre de gaz à effets de
serre. Mais : risque du nucléaire (exp. de Fukushima), et conduit à importer de l’électricité en hiver car
le nucléaire produit un quantité fixe d’électricité. L’électricité ne représente moins de 25 % de l’énergie
consommé e en France.
La réforme territoriale nécessaire à cause de : trois problèmes : 1) perte d’efficacité à cause du
recouvrement des compétences qui introduit des doublons (exp. des services « culture » au niveau
communal, départemental et régional) , 2) perte de lisibilité démocratique : le citoyen ne sait pas qui est
responsable de quoi, 3) certaines collectivités sont trop petites => nécessité de les fusionner (économies
d échelle + visibilité).
Mais : dimension symbolique liée à l’identité des territoires (exp : fusion de l’Alsace et de la Lorraine,
deux régions qui ont des identités historiques bien distinctes).
L’euthanasie : sujet à éviter : Dire qu’on est sur un sujet qui touche au symboles ….risque : pousser42
vers
la sortie des personnes dont le maintien en vie coûte cher au nom de l’allégement des souffrances.
IV Les entretiens
A) Comprendre les attentes et les buts de votre
interlocuteur
B) Les erreurs à ne pas faire
C) La valorisation du parcours
43
A) Comprendre les attentes et les buts de votre
interlocuteur
Les buts :
-
Vérifier que les informations déjà obtenus sur vous (CV, résultats des écrits,
dossiers) sont fiables.
Tester vos compétences relationnelles (s’assurer que vous n’êtes pas un autiste).
Faire le tri parmi plusieurs candidats.
Les moyens :
-
Des questions qui vous conduisent à rappeler / confirmer des informations déjà
données : entreprise où vous avez fait un stage, votre niveau d’anglais…
-
Des questions pouvant vous déstabiliser, mais où vous devrez montré que vous
êtes intelligents et maîtriser les codes sociaux propres à l’école / l’entreprise.
=> Une bonne réponse n’est pas forcément une réponse « vraie », une bonne réponse
est une réponse intelligente.
44
B) Les erreurs à ne pas faire lors des
entretiens
1)
Sur le fond :
- Exposer vos faiblesses.
- Critiquer, remettre en cause les compétences de l’interlocuteur.
- Ne pas poser de question sur l’école / l’entreprise ou ne pas montrer
que vous vous y êtes intéressé.
- Evoquer des expériences /diplômes qui ne figurent pas sur votre CV
dossier.
- Mentir (trop).
- Parler Politique / Religion / Sexualité.
45
Erreurs
fréquentes
lors des
entretiens
2) Sur la forme
:
Valable
à 100 %
pour les
entretiens en
écoles de
commerces /
IAE…
46
La façon de parler
•
Tics de langage :
Donc…., alors…., => Aussi…, On en déduit donc…
…voilà, ….alors voilà, ….voilà quoi, … donc voilà quoi.
=> (rien), …voilà pour ce (1er, 2nd…) aspect /point.
C’est ce que … => ce que
Euuuuh… => Bien… ; alors maintenant…; et donc cela nos amène au point suivant, à
savoir…
•
Niveau de langage :
-
Pas de familiarités voire de termes grossiers : « ça a été top », « ce stage : ça été
un bon trip », / « ça été la grosse merde », « j’avoue, au début j’en ai (grave
)bavé » …
-
Rester mesurer, éviter : « Génial » ,« Super » / « catastrophique » ,« horrible ».
47
C) La valorisation du parcours (1) : démarche
générale.
• La valorisation de(s) diplôme(s) au regard du stage / de programme auquel
vous êtes candidat.
• L’adéquation entre les attentes et vos compétences, l’adéquation entre
vos stages et le DUT
 Identifier les compétences attendues pour un poste / l’admission dans un
établissement.
 Trouver parmi ces compétences dans votre parcours celles dont vous
pouvez justifier l’acquisition.
 Relier ces compétences entre elles, montrer que vous avez pu les mettre
en œuvre au cours de stages ou de projets ( y compris des activités extra
scolaires).
48
La valorisation du parcours (2) : la force du DUT
• Ayez conscience de la qualité de votre formation…
- Formation sélective
=> ce n’est pas le cas de la plupart des formations de niveau L1/L2 en universités
ou de certaines école post-bac.
-
Le diplôme requiert d’être complet : avoir plus de 8/20 à 3 UE : maîtrise
technique, compréhension de l’environnement des organisation, capacités de
communication
 c’est rarement le cas à l’université et dans les classes préparatoires.
_
Importances de la mise en œuvre sur le terrain des enseignements : matières plus
concrètes qu’en prépa (GRH, comptabilité, marketing, négociation…) + stages et
projets tuteurés.
 Ce n’est jamais le cas en prépa, pas toujours le cas en université.
- Importance du travail en équipe.
=> En prépa : logique de concurrence entre étudiants.
49
Remarques sur « Booster sa note à l'oral des
concours d'entrée » de Mellac et Rivière.
• Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans vos voyages ?
 Pas de voyage marquant ? => Imaginaire, œuvres de fictions,
activités créatives.
 Attention aux clichés sur les pays pauvres.
• Quelle a été votre meilleure expérience en groupe ?
=> Peu d’expérience de groupe ? Esprit coopératif mais affirmation
d’une efficacité dans le travail individuel.
• Pour quelles raisons souhaitez-vous intégrer notre
école/entreprise ?
=> Rappeler les spécificités de l’établissement / entreprise.
50
La lettre de motivation, quelques conseils
• Donner dès le début les informations clefs : diplômé en … intéressé par/
candidat à …
• Si réponse à une annonce : indiquez-le en titre avec intitulé/numéro de
l’annonce. Rappelez au début de la lettres les caractéristiques demandées
pour monter ensuite que vous les avez.
• Insérer les mots-clefs attendus : matières clefs, débouchés (admission),
compétences et missions (emploi).
• Ne pas répéter le CV mais éventuellement afficher un résultat valorisant
(performance dans un emploi passé, être parmi les n premiers de…, avoir
une moyenne de…).
• Indiquer votre disponibilité pour en entretien, une discussion.
• Lettre Courte et Dense.
51
Les formules de politesse des lettres de
motivations
Quelques erreurs fréquentes (d’après cadremploi.fr ) :
• M. Mr pluriel : MM.
• Mme
pluriel : Mmes
• A l’intention de => A l’attention de…
• Je vous serais gré de => Je vous saurais gré de
• Remercier + verbe à l’infinitif => remercier de
Exp. : je vous remercie d’avoir considéré ma candidature. (et non : je vous
remercie pour avoir considéré ma candidature).
Pour finir :
« Je vous prie d’agréer l’assurance de ma sincère amitié/ de mon infinie
bienveillance »
=> « Restant à votre disposition pour toute question, je vous prie d’agréer,
Monsieur, mes sincères salutations. »
52
Les choix de recommandation(s)-1/ références
Référence : personne indiquée dans un CV (mettre ses coordonnées), cette personne
pourra témoigner de vos qualités. Effet équivalent à une lettre de recommandation si elle
est contactée.
Impact d’une recommandation = Importance de l’auteur * légitimité de l’auteur * avis de
l’auteur.
-
Importance de l’auteur : plusieurs échelles, l’échelle pertinente dépend du destinataire
de la lettre de recommandation :
Professeurs des universités (Professor) > Maître de conférences (Associate/Assistant
Professor) > enseignant permanent > enseignant non titulaire.
=> Destinataire : enseignant-chercheur.
Responsable de faculté / IUT > Directeur de département > Responsable de spécialité >
membre permanent de l’équipe pédagogique > intervenant extérieur.
=> Destinataire : responsable pédagogique.
Chef d’entreprise > Directeur de département/ fonction (DRH, Directeur financier…) > Cadre
> Salarié non cadre…
=> Destinataire : Entreprise.
53
Les choix de recommandation(s)-2
La légitimité de l’auteur.
Si destinataire dans le domaine X, ne pas se faire recommander par qqn du
domaine Y (exp. Audit / GRH). Se faire recommander par qqn qui vous connaît.
Si le but est de montrer vos qualités en entreprise, ne pas prendre qqn qui vous
connaît comme étudiant ou membre d’une association sportive…
Selon « cible », différentes personnes seront légitimes pour vous recommander.
Possibilité d’avoir 2 recommandations.
- Pour un recrutement / stage : personne vous ayant déjà encadré dans un
travail / stage.
- Pour une admission en école / université : enseignant de la spécialité de
l’établissement ciblé (exp. : on évite le professeur d’espagnol pour un Licence
en gestion => enseignant en gestion).
54
Les choix de recommandation(s)-3
La valeur de la recommandation
-
Principe : si l’avis est négatif, l’auteur refuse de vous écrire une lettre de
recommandation.
 Ne pas demander de lettre de recommandation à un enseignant juste
parce que vous le trouvez « sympa » => vos résultats dans son domaine
doivent pouvoir l’aider à justifier un avis positif.
-
L’avis ne vous vous sera pas communiqué en général.
-
Un avis a d’autant plus de valeur qu’il vous distingue des autres candidats
=> une accumulation de terme positifs n’est pas toujours utile.
-
Plus l’enseignant vous connaît, plus il pourra personnaliser la lettre =>
éviter de demander à un enseignant qui ne vous a vu que 10 heures en
amphithéâtre !
55

similar documents