de la nature

Report
Écouter:
How do you solve a problem like Fritz Haber?
http://www.radiolab.org/story/180132-how-do-you-solve-problem-fritz-haber/
Fritz Haber, 1868-1934
Nature / technique et la nature comme technique
HEIDEGGER, HEISENBERG ET LA
QUESTION DE LA TECHNIQUE
EN-DEÇÀ DE L’ALIÉNATION:
LA TECHNIQUE MODERNE COMME MANIÈRE DE SAISIR
LE MONDE EN TANT QUE NATURE
[Martin Heidegger]
„Man sagt, die moderne Technik sei eine unvergleichbar andere gegenüber aller
früheren, weil sie auf der neuzeitlichen exakten Naturwissenschaft beruhe.
Inzwischen hat man deutlicher erkannt, daß auch das Umgekehrte gilt: die
neuzeitliche Physik ist als experimentelle auf technische Apparaturen und auf den
Fortschritt des Apparatebaues angewiesen.“ [Heidegger 1954, 15]
«In diesem Entwicklungsprozess der letzten 200 Jahre ist die Technik immer
wieder Voraussetzung und folge der Naturwissenschaft gewesen» [Heisenberg
1955, 13]
LA NATURE EN TANT QU’ALIÉNATION DE LA QUESTION
DE L’ÊTRE
« Le règne du dispositif menace avec la
possibilité qu’il puisse être interdit à l’humain
de retourner à un questionnement plus
originel et d’entendre ainsi l’encouragement
d’une vérité plus initiale.“
„Die Herrschaft des Ge-stells droht mit der
Möglichkeit, daß dem Menschen versagt sein
könnte, in ein ursprünglicheres Entbergen
einzukehren und so den Zuspruch einer
anfänglicheren Wahrheit zu erfahren.“ [Martin Heidegger]
« L’émancipation... d'un dieu Père... doit-elle
s'achever sur la répudiation... d'une Terre Mère de
toute créature vivante?... La nature terrestre [est] la
seule de l'univers à procurer aux humains un habitat
où ils puissent se mouvoir et respirer... sans artifice.
L'artifice humain... sépare l'existence humaine de
tout milieu purement animal, mais la vie elle-même
est en dehors de ce monde artificiel, et par la vie
l'homme demeure lié à tous les autres organismes
vivants...
L’homme futur.... paraît en proie à la révolte contre
l‘existence humaine telle qu'elle est donnée... et
qu'il veut... échanger contre un ouvrage de ses
propres mains.... Comme si notre cerveau... ne
pouvait plus suivre ce que nous faisons, de sorte
que désormais nous aurions... besoin de machines
pour penser... à notre place. ... Nous serions... des
créatures écervelées à la merci de tous les engins
techniquement possibles...»
ARENDT, 1958
«Ce qui compte peut-être par
dessus tout, c’est d’avoir quitté
le Lieu. Pour une heure, un
homme a existé en dehors de
tout horizon – tout était ciel
autour de lui, ou, plus
exactement, tout était espace
géométrique. Un homme
existait dans l’absolu de
l’espace homogène.»
[Emmanuel Levinas]
«L’implantation dans un
paysage, l’attachement au Lieu,
sans lequel l’univers
deviendrait insignifiant et
existerait à peine, c’est la
scission même de l’humanité
en autochtones et en
étrangers. Et dans cette
perspective la technique est
moins dangereuse que les
génies du Lieu.
La technique supprime le
privilège de cet enracinement
et de l’exil qui s’y réfère. Elle
affranchit de cette alternative.
Il ne s’agit pas de revenir au
nomadisme aussi incapable
que l’existence sédentaire, de
sortir d’un paysage et d’un
climat. La technique nous
arrache au monde
heideggérien et aux
superstitions du Lieu.»
[Emmanuel Levinas]
Objectifs
Orientation bibliographique
Logiciels bibliographiques
LE TRAVAIL DE RECHERCHE
Le travail de recherche
Thématiques de recherche possibles
• Analyse comparative (2 ouvrages)
• 2 ouvrages théoriques à mettre en confrontation
• Le paysage dans la littérature contemporaine : étude comparative de 2 romans
• Le paysage dans le cinéma : étude comparative de 2 films ou de scènes de films
• Interprétation d’un document à l’aide des idées inspirées par le cours
• La Convention Européenne du Paysage, Loi fédérale du 1er juillet 1966 sur la
protection de la nature et du paysage (LPN), etc.
• Le texte de la votation sur l’implantation du Musée des Beaux Art à Ouchy
• Analyse d’un enjeu
• Le paysage comme enjeu touristique : étude de cas
• Analyser un objet architectural ou technique (industrie, éolienne) contesté au
nom de la nature
• Critique / analyse d’une «transformation de la nature»: OGM, génétique face
au «droit des embryons humains», la viande in vitro,...
Ressources
• Entrées de dictionnaire pour défricher les problématiques:
• LÉVY Jacques & LUSSAULT Michel (dirs.), 2003, Dictionnaire de la
géographie et de l’espace des sociétés, Paris : Belin.
• Historisch-Kritischer Wörterbuch der Philosophie, Basel-Stuttgart:
Schwabe
• CASSIN Barbara et al., 2004, Vocabulaire européen des philosophies
: Dictionnaire des intraduisibles, Paris: Seuil.
• Wikipédia
• Articles
• Google Scholar: http://scholar.google.ch/
• ISI web of knowledge: http://www.webofknowledge.com/
• Jstor: http://www.jstor.org/
• Livres
• BCU/D: http://opac.rero.ch/gateway?skin=vd
RESSOURCES BIBLIOGRAPHIQUES
EXEMPLES
Style de citation: American Psychological Association 6th Edition
Recherche d’articles de presse
http://www.lexisnexis.com/fr/business/auth/bridge.do
http://library.epfl.ch/en/news/?id=99
Latour Bruno, 1999, Politiques de la nature : comment faire entrer
les sciences en démocratie, Paris, La Découverte.
« Si l’on concède trop aux faits, l’humain
tout entier bascule dans l’objectivité,
devient une chose comptable et
calculable, un bilan énergétique, une
espèce parmi d’autres. Si l’on concède
trop aux valeurs, la nature entière bascule
dans le mythe incertain, dans la poésie,
dans le romantisme ; tout devient âme et
esprit. »
BOURG Dominique, WHITESIDE Kerry, 2010, Vers une démocratie
écologique. Le citoyen, le savant et le politique, Paris, Seuil.
« La dégradation du milieu et la
raréfaction des ressources constituent
des phénomènes transfrontaliers et
internationaux, alors que les
représentants politiques sont élus dans
les limites d’une circonscription
territoriale . »
Descola Philippe, 2005, Par-delà nature et culture,
Paris, Gallimard.
animisme
totémisme
naturalisme
analogisme
FERRY Luc, 1992, Le Nouvel Ordre écologique :
L’arbre, l’animal et l’homme, Paris : Grasset.
« La haine des artifices liés à notre civilisation du déracinement est
aussi haine de l’humain comme tel. Car l’homme est, par excellence,
l’être d’antinature … C’est même sa différence spécifique d’avec les
autres êtres, y compris ceux qui semblent les plus proches de lui, les
animaux. C’est par là qu’il échappe aux cycles naturels, qu’il accède à la
culture, voire à la sphère de la moralité »
Ressources médiographiques
Exemples
• «La place de l'Homme dans la biodiversité» interview avec
Virginie Maris, 14.02.2011 - 14:00, Continent sciences, France
Culture, http://www.franceculture.com/emission-continentsciences-la-place-de-l-homme-dans-la-biodiversite-2011-0214.html
• «Le malheur des animaux» interview avec Alexandrine CivardRacinais, 30.05.2011 - 14:00, Continent sciences, France
Culture, http://www.franceculture.com/emission-continentsciences-le-malheur-des-animaux-2011-05-30.html
• Davis Wade, Why Ancient Wisdom Matters in the Modern World
http://fora.tv/2010/01/13/Wade_Davis_Why_Ancient_Wisdom_Matt
ers_in_the_Modern_World
nature
naturel/artificiel
réflexions phénoménologiques de Bernhard Waldenfels
naturel/artificiel
• « natural » ontologique vs. « naturel » modal
• ce qui se déroule comme par nature (naturel) n’est pas forcément
de la nature (natural)
• mais le naturel ontologique et le naturel modal miroitent et
révèlent conjointement le sens de la distinction entre naturel et
artificiel
• naturel / artificiel d’un point de vue modal
• se déroulant de manière spontanée / de manière élaborée
• occasionnel , aléatoire / soumis à une méthodologie reproductible
• ancré dans un milieu / indépendant du milieu (abstrait)
naturel/artificiel – immédiat/médiatisé
«L’artificiel pèse plus lourd dès que des techniques et des allures
corporelles se détachent de l’accomplissement en acte, pour
former un monde d’outils, de symboles, de masques et de
moyens de communication, qui se glissent entre le voir et la vue,
entre le dire et le dit, entre la communication et le message,
entre l’agir et l’action, entre l’émotion et son expression. Car les
images, les mots, les lettres, les lunettes, les marteaux, les
véhicules, et les tombeaux, qui peuplent ce monde intermédiaire ,
ne sont pas seulement artificiels par leur usage, ils sont issus
d’une production artificielle. Par contraste, ce qui n’a pas été
fabriqué de manière artificielle nous apparaît comme naturel.»
(Waldenfels 2008)
naturel/artificiel – immédiat/médiatisé
«Cependant, cela ne signifie pas que l’artificiel aurait pénétré, de
l’extérieur, un naturel intact, comme s’il s’agissait d’une chute
technologique dans le péché.
Déjà les instruments et les médias les plus simples possèdent un
poids propre, une matérialité résistante, et la densité de ce monde
intermédiaire augmente à mesure que davantage de fonctions lui
sont confiées.»
(Waldenfels 2008)
naturel = artificiel ?
«Si l’on passe en revue le complexe théorico-technique constitué
de l’informatique et de la cybernétique, de la recherche en
intelligence artificielle, des théories computationnelles de l’esprit,
des sciences cognitives, de la théorie de la connaissance
constructiviste et des théories de systèmes autopoïétiques, on
voit se dégager une tendance qui aboutit à la neutralisation
systématique de l’opposition entre le naturel et l’artificiel, voire à
sa complète liquidation.»
(Waldenfels 2008)
naturel/artificiel
«Intention, représentation, règle, construction, autoorganisation... sont des concepts de second ordre, des concepts
réflexifs donc, qui concernent toujours la manière dont nous
faisons expérience de quelque chose mais pas quelque chose dont
nous faisons expérience.
L’expérience naturelle renvoie en ce sens exactement à ce que je
fais déjà quand je me demande ce que je fais et comment je le
fais. L’expérience naturelle équivaut à la souffrance du patient
dont aucun expert de la santé ne peut le dissuader ; elle équivaut
au rêve qu’aucun expert de rêves ne peut annuler. L’expérience
naturelle n’est certainement pas, en ce sens, un fondement sûr,
mais elle demeure tout de même ce dont nous partons lorsque
nous questionnons l’expérience ou que nous en doutons, et ce
dont nos expériences artificielles se détachent. »
(Waldenfels 2008)
naturel/artificiel – hallucination/réalité
«La perception apparaît, d’après le bon modèle cartésien, comme
une ‘hallucination vraie’. Mais de telles constructions passent à
côté d’expériences cliniques qui montrent que les hallucinations
rongent sur une foi dans la perception qui n’est jamais assez solide
pour éviter que les expériences elles-mêmes ne tombent en
ruines. »
(Waldenfels 2008)
nature
Nature/humain
Magris, C. (1988). Danube.

similar documents