L`« hyperpuissance » américaine - Lycée Marguerite de Navarre

Report
L’« hyperpuissance » américaine
Les EU sont depuis le lendemain de la guerre froide, la seule
superpuissance.
Leur puissance s’étant encore renforcée, on parle
d’« hyperpuissance », selon l’expression d’H. Védrine.
Comment mesurer la puissance ?
-Des potentiels, des sources fondamentales essentielles :
-L’espace (le territoire) et la population (démographie).
Les attributs majeurs de la puissance :
Agriculture
Le poids
économique
(système productif, niveau
de développement)
Industrie
Services
militaire
culturel
financier
Le rayonnement
et l’attractivité
à toutes les échelles,
dans différents
domaines.
commercial
La puissance ne s’exprime pas qu’à l’échelle nationale et
internationale :
NORD
Chicago EST
DIAGONALE
INTERIEURE
NY
W.
L.A.
SUN BELT
A l’échelle des métropoles ou régions motrices du pays
Problématiques :
Quels sont les fondements, les aspects et les
limites de la puissance américaine ?
Dans quelle mesure sont-ils une
« hyperpuissance » ?
I) Le territoire et la population : deux fondements de la
puissance
a) Une nature avantageuse
L’IMMENSITE :
50 °
2500 km
4500 km
25 °
-9.3 M de km2
(dont 1.5 M pour
l’Alaska)
-17 x la France.
-4 ème superficie
du monde.
-latitudes
moyennes
-Larges ouvertures
maritimes, autant
d’interfaces dans
le cadre de la
mondialisation.
Plus d’atouts que de contraintes
b) Un espace maîtrisé
Une immensité formée au 19 siècle
ème
La contrainte de l’immensité surmontée par les réseaux
de communication performants
c) Une population dynamique
+ de 300M d’habitants.
Doc 5 p. 105
Dynamisme (hausse de 25% en 20 ans), grâce à
des soldes naturels (cf indice de fécondité de
2,04 en 2006) et migratoires positifs.
Marché intérieur gigantesque + échanges
internationaux favorisés
Doc 1 p. 98
II) Attributs et rayonnement des EU.
a) Des activités économiques performantes qui ont remodelé l’espace des EU.
1. La première puissance agricole et agroalimentaire mondiale (doc 3 p. 81)
Des performances exceptionnelles
Une grande puissance
exportatrice=20 % des
exportations mondiales
Pouvoir vert
Les facteurs de la réussite
-SAU : 2 millions de Km2
Une agriculture intégrée
20M personnes; +15% PIB.
Ex: Dole (doc 5 p. 89)
-2 millions d’agriculteurs
(2% de la pop. Active) mais
1 agriculteur nourrit 100
personnes = forte
productivité
Des techniques modernes
-une puissance agricole qui a des limites (environnement; risques sanitaires; OGM ?;
contestations à l’OMC)
2. Une industrie toujours puissante malgré de nombreuses mutations
-mutations :
-Baisse de la part
relative de la
production
industrielle
mondiale
-Déclin relatif (doc
2 p. 81)
-Atouts :
-ressources
-recherche (R&D)
-main d’œuvre
-marché intérieur
-secteurs inégalement
dynamiques (docs 1et
4 p. 81)
Une puissance industrie qui s’appuie sur des FTN, parmi les plus puissantes dans leur
secteur, implantées dans des pôles de hautes technologies dans le Nord Est et la Sun
belt.
3. Une économie désormais fondée sur les services .
-74 % des emplois.
-Vecteurs de la puissance par de puissantes FTN : Disney,
Time warner, Mac Donald’s, Hilton
-Un puissant secteur du tourisme.
Waïkiki,
Honolulu,Hawaï.
Las Vegas,
cité des jeux
- Les services financiers (NYSE; IDE; assurances, banques;…)
b) Une puissance ouverte sur le monde : le rayonnement
des EU à toutes les échelles.
-L’Amérique comme chasse gardée des Etats-Unis
Dossier p. 90-91
- Un rayonnement mondial multiforme
-les facettes du rayonnement mondial des EU (p. 76-79)
-Une omniprésence militaire
à l’échelle de la planète (p.
78-79)
- Le pôle dominant de la
Triade (p. 78-79)
- Soft power
(modèle US, brain
drain doc 6 p.83,…)
III) Une hyperpuissance qui a des limites
a) Des fragilités économiques structurelles
Inégalités sociales, forte pauvreté, même pour certaines
personnes ayant un emploi, discriminations
Ultra-libéralisme, refus de toute régularisation : crise
financière des subprimes. Mais évolution récente.
b) Nouvelle crise du modèle américain ? Contestations
internes et externes (docs 13 et 14 p. 87)
Opposition à la politique belliciste de l’administration
Bush; montée de l’antiaméricanisme (rôle désastreux de
Guantanamo et Abu Graib). Changement avec Obama
c) Une dépendance forte vis-à-vis de l’extérieur (9 et10 p.
85)
d) Nouveaux concurrents et contestation de
l’hyperpuissance
Crise financière
Guerre d’Irak et guerre Afghanistan
300 millions d’habitants
Altermondialisation,
antiaméricanisme

similar documents