Le RAI : outil ou méthode

Report
Le RAI: outil ou méthode?
Politique cantonale Vieillissement et Santé
Colloque RAI, 9 octobre 2012
Naissance de la famille RAI
Années 80’, USA:
disparités et problèmes de prise en charge des
résidents d’EMS
 réforme des soins de longue durée
 établissement de standards de prise en charge

 développement RAI-Nursing Home (RAI-EMS),
dans tous les EMS depuis 1991
Naissance de la famille RAI
Années 90’:
adaptation du module à d’autres milieux de soins
RAI-Home Care (RAI-SAD)
 Puis RAI-Acute Care (RAI-SA), Palliative Care,
Mental Health, etc…

Pourquoi une famille?
 Même méthode (but clinique/autres fonctions)
 Noyau commun
 Transmission d’informations facilitée
Développement international
interRAI : Consortium de chercheurs et cliniciens
provenant de > 30 pays




Promotion et diffusion
Recherche et développement (version 2.0)
Dès 2005: développement des versions interRAI (RAIEMS,RAI-SAD, RAI-SA, ….)
faciliter la transmission d’informations entre lieux de soins
MAIS...sources d’hétérogénéité:
-
Versions RAI encore utilisées dans certains pays
Légères adaptation lors de traduction
Pas de système clé en main pour le traitement des données
www.interrai.org
Famille RAI : différents modules
Soins ambulatoires
Soins en institution
Contact Assessment (screening)
Emergency Department screener
Community Health
Acute + Post-acute Care
Community Mental Health
Mental Health
Home Care
Nursing Home
…
Palliative Care
…
…
NB: liste non exhaustive, disponibilité des modules varie selon langue
Famille RAI : différents modules
Soins ambulatoires
Soins en institution
Contact Assessment (screening)
Emergency Department screener
Community Health
Soins aigus + post-aigu
Santé mentale (soins à domicile)
Mental Health
Soins à domicile
EMS
Palliative Care
Mental
Disponibles en Suisse
et Health
en français
…
Méthode RAI
Evaluation
(MDS)
Traitement
données
(RAIsoft)
Tableau
d’alarme
Guides d’analyse
par domaine
d’intervention 
Echelles de
performance
Prise en
charge
Indicateurs
de qualité
Monitorage
Benchmarking
Groupes isoressources
Financement
Planification
Evaluation
Minimum Data Set (MDS)




Evaluation gériatrique globale standardisée
Manuel d’utilisation
Support papier /informatisé
Durée : environ 60-90 min
Exemples de domaines couverts par l’évaluation RAI
• Capacités cognitives
• Diagnostics médicaux
• Communication/audition
• Etat nutritionnel
• Bien-être psycho-social
• Etat de la peau
• Capacités physiques/AVQ
• Continence
Méthode RAI
Evaluation
(MDS)
Traitement
données
(RAIsoft)
Tableau
d’alarme
Guides d’analyse
par domaine
d’intervention 
Echelles de
performance
Prise en
charge
Tableau d’alarme

Signaux d’alarme activés selon les réponses au MDS 
identification des problèmes existants ou potentiels
Chutes
Delirium
Item MDS ….
Item MDS ….
Item MDS ….
•
•
•
Item MDS ….
Item MDS ….
Item MDS ….
•
•
…
Guides d’analyse par domaine
d’intervention

«Chapitres» brefs inclus dans Manuel d’utilisation

Analyse des problèmes signalés dans le Tableau d’alarme

Aide à la prise en charge
Exemples de guides d’analyse
• Delirium
• Troubles cognitifs
• Fonction visuelle
• Chutes
• Status et potentiel fonctionnel
• Incontinence
• Bien-être psycho-social
• Humeur
• Troubles du comportement
• Consommation de psychotropes
Echelles de performance
Exemple

Activités de la vie quotidienne (AVQ):

de base :
score de 0 (indépendance) à 15 (dépendance)

instrumentales: score de 0 à 6
16
14
12
10
8
6
4
2
0
AVQ de base

Performances cognitives

Dépression
Prise en charge
Elaboration du plan de soins: Démarche clinique

guidée par le tableau d’alarme et les guides d’analyse

incluant des décisions quant aux priorités
et aux objectifs
 Plan de soins individualisé
Méthode RAI
Evaluation
(MDS)
Traitement
données
(RAIsoft)
Indicateurs
de qualité
Monitorage
Benchmarking
Groupes isoressources
Financement
Planification
Indicateurs qualité
Intérêt:
Suivi au sein d’une institution (évolution temporelle, effet
d’interventions)


Comparaison entre institutions
Exemples d’indicateurs qualité : proportion de sujets présentant:
• Troubles du comportement
dérangeant les autres personnes
• Incontinence
• Perte de mobilité / déclin
fonctionnel
• Chutes
• Troubles cognitifs nouveaux
• Symptômes dépressifs
• Perte de poids
• Escarre
Groupes iso-ressources

Le RAI permet de définir des groupes de personnes
ayant une consommation de ressources similaire

Financement
RAI-EMS : 12 groupes (système de financement des EMS en
Suisse) , divisés en 44 RUGs (Resource Utilization Group)

RAI-SAD: financement à l’acte actuellement , financement
forfaitaire possible

 Planification médico-sociale
SECTION
Famille RAI: noyau commun
d’informations
? R
RAIRAIRAIEMSa
SADa
SAb
CONTINENCE
√
√
√
DIAGNOSTICS
MÉDICAUX/TRAITEMENTS
√
√
√
ETAT DE SANTÉ
√
√
√
EMARQUES
Principaux diagnostics et traitements
comparables
Liste de symptômes différente
Plus de détails sur chutes dans RAIEMS
ETAT NUTRITIONNEL/PEAU
(ESCARRES)
√
√
√
Plus de détails dans RAI-EMS
ETAT BUCCO-DENTAIRE
√
√
-
Absent dans RAI-SA
√
√
Environ 50% des questions
comparables
√
Absent dans RAI-SA
RAI-EMS : occupations quotidiennes
RAI-SAD : modification activités
sociales, solitude
UTILISATION DES SERVICES
PROFESSIONNELS
BIEN-ETRE PSYCHO-SOCIAL
a : versions suisses romandes
b : version interRAI Acute Care 2006
√
-
Famille RAI: noyau commun
d’informations ?
BILAN:
information facilement comparable et transmissible pour les domaines
synthétisés sous forme d’échelles de performance
CAPACITÉS COGNITIVES
Cognitive Performance Scale
(CPS) / Delirium
HUMEUR ET COMPORTEMENT
Depression Rating Scale
CAPACITES PHYSIQUES
Echelle AVQ et AIVQ (sauf EMS,
non pertinent)
Pour les autres domaines, certaines d’informations présentent de petites
différences p.ex. quant aux possibilités de réponses, ce qui nécessite des
ajustements si l’on souhaite transférer l’information d’un lieu de soins à un autre
Comparaison RAI et PLAISIR
PLAISIR: Planification Informatisée des Soins
Infirmiers Requis
Pourquoi comparer RAI et PLAISIR?

PLAISIR utilisé dans EMS vaudois

RAI utilisé dans EMS en Suisse alémanique, diffusion
dans cantons alentour
PLAISIR
∆ PasProfil
d’aide
bio-à
Evaluation
multidimensionnelle
Traitement
données
(CANADA)
Délai
Cohérence RAI/PLAISIR ?
Délai
psycho-social
l’analyse
et à la
prise en charge
SOINS
des problèmes
REQUIS
identifiés
Indicateurs
qualité
Groupes isoressources
 quelle proportion de résidents se trouve
classée
dans le même groupe par RAI et PLAISIR ?
RAI : effets positifs ?
• EMS, USA: Comparaison d’indicateurs avant/après:



amélioration de l’information disponible (directives
anticipées/plan de soins)
Diminution sondes urinaires et mesures de contention
Diminution du déclin fonctionnel ou cognitif
(Hawes C, 1997; Achterberg WP, 1999)

Pas d’effets si implémentation incomplète du RAI, par
exemple lors d’utilisation à des fins de financement
uniquement (Stolle C, 2011)
RAI : effets positifs ?
• Soins à domicile, Italie:
comparaison de 88 bénéficiaires pris en charge selon la démarche
RAI avec groupe contrôle
↓
des hospitalisations durant suivi 12 mois
↓
de 20% des coûts totaux liés aux soins
 même
si les bénéficiaires du groupe RAI recevaient plus
de prestations à domicile que le groupe contrôle.
 Meilleure
évolution des performances fonctionnelles et
cognitives
(Landi F, 2001)
Conclusion
La méthode RAI est intéressante…
….d’un point de vue clinique:

Culture de l’évaluation et prise en charge gériatriques
globales

Dans les différents milieux de soins
 Pratique commune, identification des problèmes, soins
individualisés de qualité, continuité des soins
Conclusion
La méthode RAI est intéressante…
…d’un point de vue épidémiologique :
 Relevé d’informations systématique et standardisé
 Indicateurs  estimation des besoins en services
médico-sociaux, informations tout au long du parcours
des patients dans le réseau de soins
…moyennant …
 Important investissement pour formation des soignants
 Examen des enjeux relatifs au financement
Merci de votre attention !
Rapport disponible:
www.iumsp.ch/publications/Raisons de santé - N°191

similar documents