Téléchargement - cours d histoire des arts

Report
L’ ART GALLO - ROMAIN
PREMIERE PARTIE : L’antiquité rêvée,
romaine et gallo - romaine
Andréa MANTEGNA (1431 – 1506)
Cycle des triomphes de César (entre 1490 et 1506)
H : 2,66 m
L : 2,78 m
Hampton Court Palace, Londres
Série de 9 tableaux
MANTEGNA
Minerve chassant les Vices du jardin de la Vertu
1500 - 1502
H: 1,59 m
L: 1,92 m
Musée du Louvre, Paris
MANTEGNA
La camera degli esposi ( La chambre des époux )
( 1465 – 1474 )
Mantegna étudie la perspective.
Il est marqué par l’œuvre de Donatello (1386 – 1466), de
Paolo Uccello (1397 – 1475) et de Filippo Lippi (1409 –
1469)
Commande de Louis III Gonzague, marquis de Mantoue
(1414 – 1478)
Mantegna influencera Rubens, Poussin
RUBENS
L’enlèvement des Sabines
1635-1640
National Gallery, Londres
Nicolas POUSSIN
Vers 1640
L’enlèvement des Sabines.
Musée du Louvre, Paris
Thème des anciens romains conquérants ( écrits de Tite
– Live, Plutarque )
Le courant néo-classique :
Jacques Louis DAVID (1748-1825) et Hubert ROBERT
DAVID
Le serment des Horaces (1784-1785)
330 cm X 425 cm
Musée du Louvre, Paris
Les frères Horaces combattent les Curiaces d’Albe
Hubert ROBERT
Ici en une seule œuvre nous avons divers monuments
gallo-romains qui se trouvent en différents lieux de la
Narbonnaise :
La Maison carrée de Nîmes, le mausolée des Antiques à
St Rémy de Provence, et l’arc de triomphe d’Orange.
117 cm x 174 cm
Staatlich Museen, Berlin
Statue de Vercingétorix financée par Napoléon III sur ses
propres deniers.
Pointe Ouest du mont Auxois, emplacement de l’oppidum
assiégé par Jules César.
Œuvre d’Aimé Miller
6,60 m de haut
Piédestal de 7 m dessiné par Viollet- le- Duc
Lionel ROYER (1899)
Reddition de Vercingétorix devant César
Musée Crozatier, le Puy-en-Velay
Statue équestre de Vercingétorix
1903 – Clermont-Ferrand
Frédéric Auguste BARTHOLDI (1834-1904)
Deuxième partie : Les édifices
publics romains et leur influence sur
l’urbanisation gallo-romaine
En terme d’urbanisation c’est surtout la « provencia
romana » qui nous intéresse ici, c’est-à-dire la Narbonnaise.
Cette province s’étendait sur un territoire beaucoup plus
vaste que la Provence actuelle, puisqu’elle comprenait
tout le pourtour méditérranéen, des Alpes aux Pyrénées et
remontait au nord jusqu’à la ville de Vienne.
Entre 125 et 117 avant notre ère, les romains soumettent
les tribus locales et fondent ainsi la Narbonnaise, première
province romaine de la Gaule.
Soixante ans plus tard, entre 58 et 54 av JC César
conquiert le reste de ce « pays ».Lutte pour le pouvoir
entre les proconsuls Pompée et César.
En 49 av JC César soumet Marseille, lui retire ses
territoires et les offre à Arles qui lui avait donné son
appui contre Pompée.
La Narbonnaise en tant que province riche et stable est
placée sous l’autorité du Sénat.Son destin reste pendant
5 siècles lié à celui de rome.Arles et Orange deviennent
des colonies de droit commun, leurs habitants sont
considérés comme citoyens romains de plein droit.
Mausolée des
Julii
Scène de
bataille
Glanum
ROME : la cité modèle
A partir du règne d’Auguste (27 av JC-14 ap JC), la Provence
se couvre de monuments.
Rome sert de modèle à toutes les cités.
LES LIEUX DE CITOYENNETE :
LE FORUM
Centre monumental de la colonie
Le forum d’une ville (ici maquette du MDAA, forum d’Arles)
antique est l’endroit où l’on rend hommage aux dieux, à
l’empereur et aux notables.
Place avec portiques surélevés.
Curie : siège du sénat local
Basilique civile : où se rendait la justice
Reste de temple
Place du Forum
Arles
Ensemble forum
et
cryptoportiques
daté de 30 à
20av JC
Tête colossale d’Auguste
Marbre blanc (70 cm de haut)
1er siècle av JC
Découverte au large au large de Fos
sur Mer.MDAA
Auguste (63 av JC-14 ap JC)
Tête venant d’Italie et devant servir
la propagande impériale,sans doute
destinée au forum d’Arles, Nîmes,
ou Narbonne.
Cryptoportiques d’Arles
Galeries souterraines et voûtées annexées à des
édifices publics ou privés
Curie de
Glanum
St Rémy de
Provence
Temple d’Auguste et de Livie à Vienne (Isère)
Sur le plan religieux, les romains accepteront que les
gaulois conservent leurs dieux et ne leur imposeront qu’une
seule condition : le culte voué à l’empereur et à Rome.
Maison carrée de Nîmes
Temple hexastyle, vers 16 av JC
Dédié aux petits fils d’Auguste : Caius Julius Caesar et
Lucius Caesar, chefs militaires et consuls.
Mise à jour vers 1820
L’ARC DE TRIOMPHE
Arc de triomphe d’Orange.Patrimoine mondial UNESCO
Arc à 3 baies, avec un arc central en plein cintre
Probablement érigé vers 20-25 ap JC en l’honneur de
Germanicus (famille des Julio-Claudiens)
Les arcs de triomphe étaient couronnés par un groupe de
statue en bronze doré
Arc de triomphe de Glanum.
Saint Rémy de Provence
Vers 20 ap JC
Son programme iconographique rappelle à la population
locale sa défaite devant les romains.
Arc de Titus-Rome
81 ap JC
Arc érigé par l’empereur
Domitien pour célébrer la
victoire de son frère Titus à
Jérusalem en 70 ap JC
Arc de Constantin - Rome
315 ap JC
Dernier arc de triomphe de Rome
Commandé par le sénat pour commémorer les 10
années de règne de Constantin 1er
Les lieux de divertissements :
Le théâtre
Le premier modèle romain : le théâtre de Pompée à Rome
55 av JC
Premier théâtre en pierre, auparavant édifices en bois le
plus souvent démontés après les représentations
Quartier Campo dei Fiori - Rome
Théâtre Marcellus – Rome
43 – 11 av JC
En l’honneur du neveu d’Auguste (fils aîné d’Octavie sœur
d’Auguste)
(cf. statue du Louvre, séminaire art romain)
Devient le palais Savelli au XVI e siècle aménagé par
l’architecte Peruzzi
Au XVIII e siècle, il devient le palais Orsini
Théâtre d’Arles
Fin du 1er av JC, contemporain du théâtre de Marcellus
Importance de la colonie arlésienne dés l’époque d’Auguste
Ce lieu n’était plus comme en Grèce dévolue à Dionysos,
mais à Apollon, divinité mise à l’honneur par Auguste
Danseuses
MDAA
VAN GOGH
1888 – Les arènes
Musée de St Pétersbourg
Fin du diaporama
Séminaire art gallo-romain

similar documents