Prévention et Sécurité dans les programmes scolaires

Report
Prévention et Sécurité
dans les programmes scolaires
Journée du cercle d’étude Défense
Montpellier
1er février 2013
Danielle LE PRADO-MADAULE
Inspecteur Pédagogique Régional
Des constats partagés
 Une demande sociale plus exigeante dans le
domaine de la sécurité et de la prévention.
 Dans des domaines de plus en plus divers : face à la
violence sous toutes ses formes, face aux risques
naturels, technologiques, alimentaires, face aux
conduites addictives, face à la route …
 Des comportements des jeunes et de leurs familles
pas toujours en accord avec cette exigence.
Deux lois qui cadrent l’objectif national
• Loi du 9 août 2004 sur la politique de santé publique.
• Loi du 13 août 2004 sur la modernisation de la sécurité
civile ( articles 4 et 5)
 Acquisition par tous les élèves des savoirs et des
comportements nécessaires pour prévenir une situation
de danger, se protéger et porter secours.
L’éducation à la sécurité:
une mission affirmée de l’Ecole.
Le Code de l’Education prévoit une obligation d’assurer :
 Une sensibilisation à la prévention des risques : connaître les
risques, les mesures de prévention et de protection, dans la vie
quotidienne, face à l’incendie et aux risques majeurs.
 Une information sur les missions et l’organisation des services de
secours : savoir qui et comment alerter.
 Une formation aux premiers secours : apprendre les gestes
élémentaires de survie.
 Un enseignement des règles générales de sécurité : acquérir des
comportements civiques et solidaires, le sens de la responsabilité
individuelle et collective.
(Décret n°200641 du 11 janvier 2006)
Dans le cadre d’une éducation
à la responsabilité citoyenne.
(Circulaire 2006-085 du 24 mai 2006)
 L’éducation à la sécurité doit être intégrée dans les projets
d’école et d’établissement
 Dans le cadre d’un pilotage académique et départemental :
correspondants sécurité et risques majeurs dans les
Rectorats et les Inspections académiques.
 Une approche globale, transversale et interdisciplinaire :
En deux volets complémentaires :
- dans les enseignements
- dans le cadre de la vie scolaire
Des orientations pédagogiques claires
« L’éducation à la sécurité ne s’ajoute pas aux enseignements prévus
par les programmes: elle s’effectue dans le cadre de ceux-ci pour
conforter chez l’élève, l’acquisition de connaissances et de
compétences inhérentes aux différents champs disciplinaires,
ainsi que les comportements qui en découlent. »
« Cette éducation ne peut se satisfaire de la seule mémorisation
d’interdits ou de prescriptions; elle implique, en effet,
l’assimilation de savoirs et de savoir-faire mais également
l’intégration de leur justification et une appropriation qui
permettent à l’élève de s’inscrire dans une dynamique positive
d’action, validée aussi souvent que possible, par des mises en
situation »
Circulaire n°2006-085 du 24-5-2006
Un encouragement à la logique
de projet et de partenariat
«
Les enseignants, les personnels d’éducation et de
santé peuvent faire appel aux personnes ressources
du réseau des correspondants académiques et
départementaux « sécurité »… ils peuvent également
dans le cadre d’un projet spécifique, faire appel à
différents partenaires, institutionnels ( préfectures,
services de secours, collectivités territoriales…) ou
associatifs, ainsi qu’aux spécialistes chargés de
l’exploitation d’une zone ou d’une installation
génératrice de risques. »
Circulaire n°2006-085 du 24-5-2006
Ecole primaire
Objectif :
rendre l’enfant acteur de sa propre sécurité
dans son environnement proche.
Cycle des apprentissages CP-CE1
Une éducation qui relève surtout de l’instruction civique et morale:
• Les élèves reçoivent une éducation à la santé et à la sécurité.
• Ils sont sensibilisés aux risques liés à l’usage de l’internet.
• Ils bénéficient d’une information adaptée sur les différentes
formes de maltraitance.
Compétences attendues :
 appliquer des règles élémentaires de sécurité pour prévenir les
risques d’accidents domestiques.
 appeler les secours ; aller chercher de l’aide auprès d’un adulte.
Cycle des approfondissements.
CE2, CM1, CM2
Dans le cadre de
l’instruction civique et morale et de l’ éducation physique et sportive
 Les élèves abordent les règles de sécurité et l’interdiction des jeux
dangereux, les gestes de premier secours, les règles élémentaires de
sécurité routière, la connaissance des risques liés à l’usage de l’internet,
l’interdiction absolue des atteintes à la personne d’autrui.
Compétences attendues :
 faire quelques gestes de premier secours ;
 obtenir l’attestation de première éducation à la route ;
 savoir si une activité, un jeu ou un geste de la vie courante présente un
danger vital.
 faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement.
Collège
Objectifs :
 Construire une éducation à la sécurité et une culture du
risque;
 Donner une connaissance des acteurs du secours;
 Développer une conscience de la responsabilité individuelle
et collective.
Collège
Trois échelles de réflexion :
 L’élève
 Le groupe
 La France dans le monde
Trois notions au cœur des apprentissages :
 Sécurité
 Risque/Prévention
 Défense
Une éducation ancrée dans
les contenus d’enseignement
Sécurité de soi
Sécurité des autres
Education Physique
Technologie
Sécurité et risques de santé
Sécurité routière
Sécurité et risques majeurs
Sécurité nationale et défense
Vie
scolaire
Sciences
Géographie
Education Civique
Histoire
Sécurité et sureté
 Les questions liées à la prévention de la violence et de la
délinquance sont abordées sous l’angle de la sureté. L'étude de la
sûreté complète l’étude des notions de liberté et de justice.

-
Programme d’éducation civique de la classe de 4ème :
La droit codifie les relations entre les hommes.
La justice des mineurs
La sureté : un droit de l’homme
 C’est dans ce cadre que les élèves découvrent les acteurs de la
sécurité nationale.
 la notion de sûreté est élargie à celle de sécurité impliquant les
administrations de l'État responsables du respect des règles
collectives et de la lutte contre les infractions et les délits.
 Les liens entre liberté, justice et sécurité sont développés par
l'étude de situations où gendarmes et policiers assurent à la fois
l'ordre et le respect des libertés
Epreuves d’examen et attestations
 Attestation de prévention et secours civiques de niveau 1(PSC1).
 Attestations scolaires de sécurité routière :
- ASSR 1 ( 14 ans- classe de 5ème)
- ASSR 2 ( 16 ans- classe de 3ème)
 Epreuve d’éducation civique au DNB.
 Des compétences requises pour la validation du socle commun de
connaissances et de compétences :
la PSC1 est une composante du livret personnel de compétences du socle
commun (2ème alinéa de l'article D 311-7 du code de l'éducation).
Lycée
Objectifs :
 Consolider les acquis du collège
 Renforcer la formation dans le domaine de la
sécurité dans les filières professionnelles et
technologiques.
Des temps d’enseignement privilégiés
 En séries générales :
 Classe de seconde :
Géographie : Les sociétés face aux risques majeurs
 classe de première :
ECJS : La nation, sa défense et la sécurité nationale
Dans le cadre des travaux personnels encadrés ( TPE)
 En séries professionnelles :
 Enseignement de la santé et de la sécurité au travail
 Dans le cadre des projets pédagogiques à caractère
professionnel ( PPCP)
Attestations et certifications
• Attestation de PSC1: actualisation possible
• Attestation scolaire de sécurité routière: ASSR2
( classe de seconde)
• Certificat de sauveteur secouriste du travail (
SST) dans le cadre des filières technologiques
et professionnelles.
Des formations professionnelles
Spécialisées :
un baccalauréat professionnel
créé en 2007
Baccalauréat professionnel
Sécurité et prévention.
L.P G. DARBOUX NIMES
L.P J. FIL CARCASSONNE
Lycée G. POMPIDOU CASTELNEAU LE LEZ
L.P Privé PASTEUR LA GRAND COMBE…
Ce baccalauréat a pour but de former les élèves aux métiers de la sécurité et
de la prévention permettant ainsi de préparer différents concours des fonctions
publiques (gardiens de la paix, sapeurs-pompiers, gendarme adjoint)
ou d'intégrer des entreprises privées relevant de la sécurité.
Pistes de réflexion
• Un corpus cohérent mais disséminé.
 Favoriser le partage d’informations au sein des
équipes éducatives et avec les partenaires.
• Des temps forts mais pas de continuité réelle.
 Construire un parcours qui intègre tous les niveaux
de classe .
• Une évaluation fractionnée et incomplète.
 Réfléchir à une évaluation par compétences au
terme notamment de la scolarité obligatoire.

similar documents