La biosphère et les écosystèmes

Report

Un écosystème est l’ensemble formé par un
(mi)lieu physique, tous les êtres vivants qui y
habitent et les relations qui s’établissent
entre eux tous.

Les écosystèmes peuvent être aussi grands
qu’une forêt ou aussi petits qu’une mare.

La science qui se charge de les étudier
s’appelle l’écologie.

Le milieu physique est l’environnement dans lequel vivent
les êtres vivants d’un écosystème.

Il est formé par l’eau, l’air, la lumière, la température et la
superficie sur laquelle se déplacent les organismes.

Le milieu physique et le climat déterminent le type d’être
vivants qui peut vivre dans un écosystème.
Par exemple, nous ne rencontrerons jamais un ours
dans
le désert, ni un arbre au fond de la mer, ni
encore un
chameau au Pôle Nord. Le désert, la
mer et le Pôle Nord sont des milieux très différents, avec
des climats différents qui
hébergent
des
êtres
vivants adaptés a chacun d’entre eux.
Dans un écosystème cohabitent des êtres vivants très
différents, que nous pouvons regrouper en espèces,
populations et communautés.

Une espèce est un ensemble d’êtres vivants ayant les
mêmes caractéristiques et pouvant se reproduire entre
eux. Ils ne peuvent le faire avec des individus d’une autre
espèce.
Par exemple, la brebis et l’aigle royal sont des espèces.

Une population est un ensemble d’individus de la même
espèce qui vivent dans le même écosystème.
Les ours d’une forêt ou les grenouilles d’une mare sont des
exemples de populations.

Une communauté est l’ensemble de toutes les populations
d’un écosystème.

Les être vivants qui habitent dans un
écosystème se classifient, d’après leur
façon de s’alimenter, en producteurs,
consommateurs primaires et secondaires et
décomposeurs.

Tous
les
organismes
hétérotrophes
dépendent des autres êtres vivants pour
obtenir leur nourriture; c’est pourquoi les
relations qui s’établissent entre eux, les
organismes autotrophes et le milieu dans
lequel ils vivent sont très importants.
Un déséquilibre dans une de ces relations
provoque, par exemple, que les ours
pandas s’éteignent si les arbres de bambou
dont ils se nourrissent disparaissent, ou
qu’une population de grues abandonne
une zone où l’eau commence à manquer.

La représentation de ces relations s’appelle
“chaîne alimentaire”.

Les producteurs sont les organismes capables de
fabriquer leur propre aliment.
Par exemple, les plantes et les algues.

Les consommateurs primaires sont les animaux
herbivores, c’est-à-dire ceux qui s’alimentent des
organismes producteurs.

Les consommateurs secondaires sont les animaux
carnivores et les omnivores.

Les décomposeurs sont les organismes comme les
champignons et les bactéries qui s’alimentent des
restes des autres êtres vivants.

Voici l’illustration d’une chaîne alimentaire:

La biosphère se divise en écosystèmes.
Un écosystème est formé par le milieu
physique, les êtres vivants qui l’habitent
et les relations qui s’établissent entre eux
tous.

La chaîne alimentaire représente les
relations fondamentales qui s’établissent
dans un écosystème.

Explique ce qu’est un écosystème.

Dessine et explique une chaîne
alimentaire dans laquelle interviennent
les êtres vivants suivants et écris
comment s’appelle l’échelon sur lequel
se situe chacun d’entre eux:
gazelle, champignon, herbe, lionne.
 Dans
un écosystème, les êtres
vivants
peuvent
établir
des
relations avec des individus de la
même espèce mais également
avec des individus d’espèces
différentes, pour se nourrir, se
reproduire ou se protéger des
éventuelles
attaques
d’autres
animaux.
Les relations qui s’établissent entre
les organismes d’une même
population peuvent être de
concurrence ou de collaboration.

La relation de concurrence s’établit
entre individus d’une même espèce
quand ils se disputent la nourriture, le
partenaire ou la lumière.
Exemple: les ours se battent entre eux pour la nourriture.

La relation de collaboration se crée
entre
organismes
d’une
même
population quand ils se regroupent pour
chasser, se reproduire ou se protéger.

Pour obtenir la nourriture avec plus de
facilité, certains animaux forment des
groupes pour chasser. Par exemple,
certains prédateurs, comme les loups ou les
lionnes, chassent en groupe pour traquer
leur proie et augmenter les possibilités de la
capturer.

Pour se reproduire, beaucoup d’animaux
ont besoin de trouver un(e) partenaire.
Ensuite, certains mâles abandonnent la
femelle après avoir engendrer le futur petit,
mais d’autres forment une famille et se
maintiennent unis jusqu’à ce que le petit
naisse et soit capable de se débrouiller tout
seul.

Pour se défendre, certains animaux forment
des groupes plus ou moins nombreux pour
se déplacer tous ensemble et ainsi dérouter
leurs éventuels prédateurs. Ils se regroupent
en troupeaux, par exemple les chevaux,
hyènes et zèbres. Les canards, hirondelles
et flamants forment des volées et les
sardines, thons et piranhas, des bancs.
Exemples de troupeaux, volées et bancs:
Les relations qui s’établissent entre
individus de différentes espèces
dans un écosystème peuvent être
de
prédation,
concurrence,
mutualisme,
parasitisme
et
commensalisme.

Dans les relations de prédation, une
espèce profite d’une autre, qui en sort
blessée, jusqu’à en perdre la vie et à
servir de nourriture pour son prédateur.
Exemple: les lions chassent les gazelles pour survivre.

À travers les relations de concurrence,
deux espèces différentes sortent blessées
de la dispute pour la nourriture, l’espace
ou la lumière.
Exemple: les chênes et les eucalyptus luttent entre eux pour
l’eau et les lions et les hyènes, pour leurs proies.

Dans les relations de mutualisme, les
deux
espèces
impliquées
sortent
gagnantes.
Exemple: le héron garde-bœufs profite en s’alimentant des
parasites du bœuf et celui-ci profite en étant libéré d’elles.

Au cours des relations de parasitisme,
une espèce, appelée parasite, vit aux
dépens d’une autre appelée hôte. La
deuxième
en
sort
blessée
mais
normalement, elle ne va pas jusqu’à en
mourir.
Exemple: les poux qui envahissent nos têtes.

Dans les relations de commensalisme,
une espèce profite d’une autre sans lui
porter préjudice.
Exemple: les vautours et les hyènes se nourrissent des restes
d’animaux que d’autres ont chassés.
Les relations entre individus de la même
espèce sont de concurrence ou de
collaboration pour se nourrir, se
défendre et se reproduire.
Les relations entre individus d’espèces
différentes peuvent être de prédation,
concurrence, mutualisme, parasitisme
et commentalisme.

Explique le type de relation que
maintient chacun des couples suivants:
Un faucon chasse un pigeon
- Un lapin mange de l’herbe
- Une chienne prend soin de ses petits
- Les poissons se déplacent en bancs
-
Enquête sur le type de relation
qu’entretiennent un poisson rémora et
un requin.
Le requin en sortira blessé ou gagnant?


Trouve un exemple pour chaque type
de relation mentionnées ci-dessus.
Il y a de nombreux types d’écosystèmes
différents sur notre planète mais tous
peuvent être englobés dans deux
grands groupes :
 les
écosystèmes terrestres et
 les
écosystèmes aquatiques.
En fonction de la température et de la
quantité d’eau et de lumière qu’ils
reçoivent au cours de l’année, nous
avons différents écosystèmes terrestres:
1)
2)
3)
4)
La jungle
La forêt tempérée
Le désert
Les écosystèmes herbacés
1) Dans les jungles, il fait chaud et il pleut
beaucoup toute l’année. On y trouve des
arbres et des fougères énormes, des
singes, des gorilles, des orang-outans et
une grande variété de reptiles, amphibiens
et insectes. C’est l’écosystème avec la
plus grande diversité d’êtres vivants du
monde.
2) Dans les forêts tempérées, il y a de fortes
différences de température et humidité
entre les différentes saisons de l’année. On
y trouve principalement des arbres aux
feuilles caduques, comme les chênes et les
hêtres, et il y a une grande variété de
mammifères, insectes et autres animaux.
3) Les déserts se caractérisent par la rareté
des pluies et le peu d’êtres vivants qui y
vivent.
Il y a des déserts chauds, où il fait très chaud
pendant la journée et très froid pendant la
nuit, où vivent par exemple des animaux
comme le chameau et des plantes comme
les cactus.
Dans les déserts froids, en revanche, il fait très
froid durant la journée et la nuit et y vivent,
par exemple, des animaux comme les
pingouins et les ours polaires.
Désert chaud :
Désert froid :
4) Dans les écosystèmes herbacés, l’herbe
prédomine et les arbres sont rares. Ce sont
les grands herbivores qui y vivent, comme
le buffle ou le zèbre, ou encore de grands
prédateurs comme le lion. Quelques
exemples de ce type d’écosystème sont les
prairies, les savanes ou les steppes.
Dans
les
prairies,
prédominent
les
températures douces durant toute l’année
et l’eau y est abondante:
Dans les savanes, les températures sont
chaudes et les pluies sont concentrées en
une seule saison :
Dans les steppes, il fait très chaud en été et
très froid en hiver. Les pluies sont rares
durant toute l’année :
Dans les écosystèmes aquatiques, toute la
superficie est couverte d’eau, comme
c’est le cas des fleuves, rivières, lacs,
mers et océans. Ces écosystèmes
peuvent se regrouper en deux grands
types :
 d’eau
douce et
 d’eau
salée.
1) Les écosystèmes d’eau douce sont les
fleuves, les rivières, les lacs et les lagunes. Y
vivent par exemple, des plantes, des
poissons,
des
amphibiens
et
des
invertébrés.
2) Les écosystèmes d’eau salée sont les mers
et les océans. Y vivent par exemple, des
algues, des poissons, des mammifères et
des invertébrés. Les communautés varient
beaucoup entre les zones proches de la
côte et les zones plus profondes de la mer,
où les rayons du soleil arrivent à peine.
Les principaux écosystèmes terrestres sont:
 la jungle
 la forêt tempérée
 le désert
 la prairie
 la savane et
 la steppe.
Les écosystèmes aquatiques peuvent être:
 d’eau douce ou
 d’eau salée.
1)
Écris quatre différences et quatre
ressemblances entre un écosystème
désertique froid et un écosystème
désertique chaud.
2) Dans quels écosystèmes pourrait-on
rencontrer les animaux et les plantes
des photos ci-dessous. Pourquoi?
Un phoque :
Un hêtre :
Un cactus :
Un serpent :
3) Explique quel type d’écosystème est la
savane. Quels types d’animaux y vivent?
Et de plantes?
Un écosystème peut connaître des
changements dans son milieu physique
ou dans les êtres vivants qui y vivent.
Par exemple, la contamination de l’eau ou
la disparition de certaines espèces peut
avoir pour conséquence que tous les
êtres vivants de cet écosystème soient
plus ou moins affectés.
Les écosystèmes peuvent changer pour
causes naturelles (par exemple, à cause
d’une forte tempête ou d’une maladie qui
touche une espèce) et d’autres fois, c’est
la main de l’être humain qui compromet
gravement la vie et l’environnement d’un
écosystème, jusqu’au point de provoquer
la disparition d’une espèce, d’une
population ou du milieu dans lequel elle vit.
Cependant, les personnes peuvent aussi agir
pour protéger, conserver et essayer de
récupérer les écosystèmes en danger ou
qui n’existent plus.
Certaines
activités
humaines
et
nombreuses
de
ses
imprudences
représente un haut risque pour les
écosystèmes de la planète.
Par exemple: les incendies, l’insertion de
nouvelles espèces, la sécheresse de
lagunes, l’extraction massive d’eau, la
construction d’œuvres publiques, la
contamination, etc.

Les
incendies
forestiers
et
la
déforestation détruisent les forêts et les
êtres vivants qui y vivent. Régulièrement,
les gens incendient ou abattent les
arbres pour consacrer ces terres à
l’agriculture,
l’élevage
ou
la
construction. En d’autres occasions,

similar documents