Diaporama - CClin Sud-Est

Report
Des précautions standard
aux précautions complémentaires
d’hygiène
Plan
1. Principes de la transmission croisée
2. Précautions complémentaires d’hygiène
La transmission des micro-organismes
Comment ça marche ?
Mode de
transmission
Porte
d’entrée
Hôte
réceptif
?
Humain
Environnement
Animal
Contact
Air
Gouttelettes
Effraction cutanée
Muqueuses
Dispositifs invasifs
Facteurs de
risque
11
Les micro-organismes
Qui sont-ils ?
Les microbes ou micro-organismes
Bactéries
Virus
Champignons
Parasites
Bactéries multirésistantes
aux antibiotiques (BMR)
 Difficulté de traitement
ou impasse thérapeutique
 Efficacité maintenue des désinfectants,
antiseptiques et produits hydro-alcooliques
Les micro-organismes
Où sont-ils ?
- Être
Etre humain
- Environnement
- Animaux
L’être humain
1013 cellules, 1014 micro-organismes
PEAU : 102-105 bactéries/cm2
VOIES RESPIRATOIRES
Nasopharynx :
flore abondante
TUBE DIGESTIF
Bouche : 108 bactéries/ml de salive
Estomac : 101-102 bactéries/ml
Duodénum-jéjunum : 102-104bactéries/ml
VOIES GENITALES
Intestin grêle : 107-108 bactéries/ml
Urètre : 103 bactéries/ml
Côlon : 1011 bactéries/g de selles
Flore vaginale : 109 bactéries/ml
Les micro-organismes
Où sont-ils ?
- Etre humain
- Environnement
- Animaux
L’environnement
Eau
Air
Surfaces
Rotavirus
1 à 10 jours sur les surfaces,
plusieurs jours sur les mains
Staphylococcus
aureus
lusieurs semaines sur
es surfaces sèches
Virus influenza (grippe)
jusqu’à 12 à 48 h
sur une surface
Virus respiratoire syncytial
(VRS)
jusqu’à 6 h sur les surfaces
et le linge,
30 min à 1 h sur les mains
Pseudomonas aeruginosa
1 semaine sur surface humide
Les micro-organismes
Où sont-ils ?
- Être humain
- Environnement
- Animaux
Puce
Tique
La transmission des micro-organismes
comment ça marche ?
Mode de
de
transmission
Porte
d’entrée
Hôte
réceptif
?
Humain
Environnement
Animal
Contact
Air
Gouttelettes
Effraction cutanée
Muqueuses
Dispositifs invasifs
Facteurs de
risque
22
Les micro-organismes
Comment se transmettent- ils?
La transmission par contact (C)
La transmission par contact direct
La transmission par contact indirect
La transmission par contact indirect
La transmission par gouttelettes (G)
La transmission par l'air (A)
La transmission par l'air (A)
La transmission des micro-organismes
Comment ça marche ?
Mode de
transmission
Porte
d’entrée
d’entrée
Hôte
réceptif
?
Humain
Environnement
Animal
Contact
Air
Gouttelettes
Effraction cutanée
Muqueuses
Dispositifs invasifs
Facteurs de
risque
31
La transmission des micro-organismes
Comment ça marche ?
Mode de
transmission
Humain
Environnement
Animal
Contact
Air
Gouttelettes
Porte
d’entrée
Effraction cutanée
Muqueuses
Dispositifs invasifs
Hôte
réceptif
?
Facteurs de
risque
32
La transmission des micro-organismes
Comment l’éviter ?
Mode de
transmission
Porte
d’entrée
33
Des précautions standard
aux précautions complémentaires
d’hygiène
Quel est le statut infectieux du patient :
Connu? Inconnu?
Statut infectieux connu
(colonisé, infecté)
Statut infectieux
inconnu
Transmission des micro-organismes :
Mesures de prévention
Précautions
complémentaires
d’hygiène adaptées
Précautions
standard
Hygiène
de base
Les précautions
complémentaires d’hygiène
Transmission Contact
 Transmission Gouttelettes
Transmission Air
Chambre individuelle
PS
Oui
ou
regroupement
géographique/
sectorisation
Oui
ou
regroupement
géographique/
Sectorisation
Obligatoire
et porte fermée
Aération
régulière
Pression
négative
si possible
Signalisation/ Information
PS
Chambre, dossier,….
Patient, visiteur, service, prestataire…
Hygiène des mains
PS
+
-Avant et après
contact avec un
patient ou son
environnement
-Avant un geste
aseptique
-Après exposition à
un risque biologique
+
Désinfection
des mains
Impérativement
avant de sortir
de la chambre
Désinfection des mains
après élimination du masque
Port de gants à usage unique
non stériles
Avant tout soin
exposant à un
risque de contact
avec du sang,
des liquides
biologiques,
des muqueuses
ou la peau lésée
+
Selon le germe
Protection de la tenue :
tablier ou surblouse
Lors de soins
susceptibles d’être :
• souillants
• mouillants
• exposant au sang
ou aux liquides
biologiques
+
Pour tout
contact direct
avec le patient
ou son proche
environnement
Port de masque chirurgical
Si risque
de projection
ou d’aérosolisation
de liquide
biologique
Pathologie ORL
du soignant
+
Pour le personnel
et les visiteurs : dès
l’entrée dans la
chambre
Pour le patient
suspect ou atteint :
dès l’entrée à
l’hôpital, au service
des urgences, en
consultation,
et lorsqu’il sort de
sa chambre
Pour le patient
suspect ou atteint
dès l’entrée à
l’hôpital, au service
des urgences, en
consultation,
et lorsqu’il sort de sa
chambre
Port d’appareil respiratoire
+
Pour toute
manœuvre
d’aérosolisation
Pour le personnel
et les visiteurs :
FFP2 avant l’entrée
dans la chambre,
y compris en
l’absence du patient
Protections oculaires
Si risque
de projection
ou d’aérosolisation
de liquide biologique
+
Gestion des dispositifs
et entretien des locaux
Traitement
des dispositifs
médicaux
et des surfaces
souillés par des
liquides
biologiques
avec un détergent
désinfectant
+
Individualisation
du matériel
si possible
Entretien
spécifique de
l’environnement
selon le germe
Si entretien
des locaux
en présence du
patient : masque
chirurgical dès
l’entrée dans la
chambre
Entretien des
locaux avec port
de masque FFP2
porte fermée
Gestion des déchets de soins
Protocole de
l'établissement
+
Gestion du linge et de la vaisselle
Protocole de
l'établissement
+ Traitement
spécifique
du linge pour les
parasitoses
Pour la sécurité de soins :
des mesures efficaces
à la portée de tous

similar documents