L*évolution de la santé dans le monde

Report
‫المملكة المغربية‬
‫وزارة الصحة‬
‫نيابة وزارة الصحة‬
‫والية الرباط‬
‫معهد تأهيل األطر‬
‫في الميدان الصحي‬
‫بالرباط‬
Royaume du Maroc
Ministère de la Santé
Délégation du Ministère de la
Santé à la Wilaya de Rabat
Institut de formation aux
Carrières de Santé de Rabat
Module: système de l’offre de soins
Elaboré par:
Nadia JANATI
Jaouahir HARAZEM
Malika QERQEB
Présenté à:
Mr: D. chennaq
décembre 2011
Plan
 Introduction
 Aperçu sur les événements marquant l’histoire de la santé
publique dans le monde:
 Au moyen-âge
 Du 19éme siècle à la première guerre mondiale
 De 1914 à nos jours
 L’évolution de la santé en Afrique
 Les systèmes de santé dans le monde( évolution &
historique)
 Le système Bismarckien ( Allemagne)
 Le système Beveridge ( grande Bretagne)
 Le système français
 Conclusion
Introduction
L’histoire de la santé publique est indissociable de
l’évolution de la médecine et de la pensée médicale,
Cette évolution a accompagné de profondes mutations
dans les systèmes de pensées du monde médical,
politique et culturel dés la fin du Moyen Age.
Moyen âge
L’homme du Moyen Age était accablé de maladies qu’il
ne comprend pas et face aux quelles il était
complètement désarmé à son actif.
 Le typhus : (sévit en Europe en 1477)
 La syphilis : évolue sous le mode endémique et touche
toutes les villes à la fin du 15ème siècle.
 la suette : historiquement, deux types de suette ont été
individualisés :
- Suette anglaise (Londres 1551)
- Suette miliaire (apparait deux siècles plus tard).
Moyen âge(suite)
 la lèpre : a connu une résurgence entre 1500 et 1560 et
a disparu à nouveau presque complètement.
 l’ergotisme :apparition en Sologne en 1630 et
disparition en 1790 dans le sud de la France
A partir du 14eme siècle, les médecins européens qui se rendaient auprès des
pestiférés se sont mis à porter un vêtement protecteur ainsi qu’un masque à bec
contenant des herbes fortement aromatiques.
Du 19ème siècle à la première guerre
mondiale
 La tuberculose: désignée sous ce nom depuis 1830 avec
Virchow.
 1805 : apparition de la méningite pour la première fois
a Genève, la morve, fièvre jaune, et maladie tropicale à
Barcelone.
 1829 : apparition du choléra en Russie. Varsovie 1830,
France 1849.
C’est un médecin anglais,
Edward Jenner, qui a procédé à
la première vaccination contre
la variole en 1796 en incluant le
virus
Au 18ème siècle, la variole tuait un enfant sur sept en Russie et un enfant sur
dix en France et en Suède. L’expérience à laquelle Edward Jenner procéda en
1796 fit naître l’espoir de juguler la maladie. Jenner, un médecin anglais, s’était
rendu compte que beaucoup de ses malades qui avaient contracté la vaccine,
une maladie voisine de la variole mais beaucoup moins grave, étaient
immunisés contre cette dernière. Il décide donc d’inoculer le virus de la
vaccine à un garçon de ferme de huit ans puis, après avoir observé la réaction,
il lui inocule le virus de la variole. L’enfant n’ayant pas contracté la maladie, on
tenait ainsi la preuve que l’inoculation de la vaccine pouvait protéger contre
Du 19ème siècle à la première guerre
mondiale (suite):
 1851: première conférence sanitaire internationale à Paris, qui a établi
les principes de la protection de la santé et en vue de juguler les
épidémies dans leur territoire( en raison de la pandémie du Choléra) .
 1864: nomination de Louis pasteur professeur et doyen de la faculté des
sciences de Lille
 1880: instauration des assurances maladie obligatoires
 1889: instauration des assurances vieillesse et invalidité.
 l’inauguration de l’institut pasteur en en 1882.
 1892 : Première Convention sanitaire internationale
portant
exclusivement sur le cholera.
 La description du germe de la peste par l’un des élèves de L. Pasteur en
1894.
 Réduction de la mortalité chez la population parisienne grâce aux
progrès de l’hygiène et de la médecine.
De 1914 à nos jours
 Création du ministère de l’hygiène, de l’assainissement
en 1920 en France
 1921: utilisation de l’insuline.
 1924 : vaccination par le BCG.
 1946: la création de l’OMS
 1975 : réapparition du paludisme.
Chronologie des événements marquant l’histoire de la santé dans le
monde
Rapport OMS 2007
L’évolution de la santé en Afrique
L’histoire nous a montré que depuis des siècles, le
monde a été traversé par des épidémies de toutes
sortes.
Aucun des cinq continents n’a été épargné mais le
continent africain est aujourd’hui cité comme étant
celui qui est le plus susceptible de connaître une
épidémie.
Quelques repères
 18eme siècle: Apparition d’un ensemble de problèmes sanitaires et les
épidémies deviennent endémiques, telles la peste, le choléra, la
dysenterie et la variole. Tout cela débouche sur une décadence des
peuplements. Il y avait 600 millions de personnes au 16ème siècle et
près de 200 millions au 19ème, et cela dû à la traite, aux maladies et aux
ponctions des plus dynamiques par l’exploitation coloniale
 1880 à 1930, c’est une diminution importante de population qui s’est
produite du fait de la pénétration militaire et d’une exploitation
coloniale très dure pendant 30 ans.
Il y a eu des migrations et des guerres intra-africaines qui se précipitèrent
d’un bout à l’autre du continent, mais aussi des carnages perpétrés par
les européens. Disettes et famines sévirent partout, les récoltes furent
brûlées. Tout cela s’aggrava avec les révoltes contre les blancs qui furent
réprimées dans le sang. De plus les infrastructures sanitaires restèrent
médiocres ou absentes jusqu’en 1930. Beaucoup de gens mourront tant
des maladies importées que de la lèpre et du choléra.
Suite:
 1930 et 1948, la population s’est considérablement
accrue en Afrique noire, sans doute avec la mise en
place d'une colonisation moins agressive, le
développement d'équipements médicaux corrects,
avec les distributions de médicaments ou campagnes
de vaccins ainsi qu'avec l'introduction d'une certaine
hygiène
Quelques maladies épidémiques
d’origine africaine
 Le choléra Son origine est africaine. Aucun pays n’est à l’abri car
le choléra peut être importé, mais il s’étendra rapidement si le
pays jouit d’un niveau d’hygiène insuffisant. Jusqu’au 19ème
siècle, il fut confiné en Asie et en Inde. Il y resta endémique, se
répandant parfois vers l’ouest
 La dysenterie n’est épidémique que dans les pays en voie de
développement.
L’Afrique est actuellement la plus touchée. L’origine est africaine
mais l’Europe a connu des épidémies au 17ème, 18, et 19ème
siècle, en Hongrie, en Italie. Elle a aujourd’hui pratiquement
disparu d’Europe.
 La fièvre jaune a été découverte à Cuba en 1901.
Il y a eu des épidémies meurtrières en Afrique tropicale, en
Amérique du centre et du sud, Europe ( dû aux moustiques
importés par les navires)
La période coloniale
 la colonisation a éradiqué de nombreuses maladies et la mortalité infantile a
fortement diminué dans toute l'Afrique colonisée vers la fin de la colonisation.
 Avant la période coloniale, les nombreux voyageurs arabes, entre autres, qui
parcouraient l'Afrique rencontraient de nombreux villes et villages prospères,
avec des greniers bien pourvus, des marchés bien achalandés et une population
nombreuse, en bonne santé.
 Le travail forcé a fait régresser la population dans de nombreux pays, en
particulier le Gabon. Or, sans population saine et en accroissement, pas de
main d'œuvre ni de consommateurs des produits manufacturés de la
Métropole.
 Les initiatives de santé publique visaient également à enrayer la décroissance
démographique provoquée, entre autres, par les campagnes de pacification,
avec leurs cortèges d'incendies d'agglomérations et récoltes. La bonne santé
relative des colonisés était une condition favorable à l'exploitation optimale du
réservoir de main d'œuvre obligatoire ou gratuite qu'ils représentaient pour les
compagnies privées et l'administration coloniale
 En 1960, la France avait fait bâtir en Afrique : 2000 dispensaires en état de
fonctionnement, 600 maternités, 40 hôpitaux en Afrique noire et à
Madagascar.
L’évolution des systèmes de santé dans
le monde
Les systèmes de santé ont une histoire relativement récente mais
très progressive, de 1880 à nos jours :
 1880-1890 : les assurances sociales obligatoires en Allemagne
 1930-1940 : l’assurance chômage et vieillesse aux USA
 1945-50 : les assurances sociales obligatoires en France
 1965-70 : l’assurance maladie aux USA (pour certaines populations)
 2000 : la Couverture Maladie Universelle en France
 2007 : la Couverture Maladie Universelle en Allemagne
 2008-2009 : débat sur la couverture maladie de la population aux
Etats-Unis
Le système de santé bismarckien:
qui travaille est assuré
Dit « d'assurances sociales » créé par le
chancelier allemand Otto Von Bismarck en
1883 aux lendemains de la victoire de
l’empire allemand sur la France ,il est tenu
pour le premier système d'assurance santé
mis en place et fondé sur les assurances
sociales, il vise à:
 faire face au mouvement syndical.
 Assurer une main d’œuvre en bonne
santé et capable de résister au choc de
conditions de travail harassantes.
 l’amélioration des conditions de vie.
Le Prince Otto von Bismarck
(1815-1898), homme politique
prussien.
Ce système s'appuie sur des caisses d'assurance maladie
financées majoritairement par des cotisations sociales et
gérées par les représentants des entreprises et des
travailleurs.
L'assurance maladie est ainsi liée au travail.
Pour sa part, l'Etat a pour tâche d'assurer le bien être des
citoyens, et doit fixer le cadre de l'action des caisses, et
redresser la situation en cas de déséquilibre financier
Système de Beveridge
Un système de solidarité sociale
créé par Lord Beveridge en Grande Bretagne après la
deuxième guerre mondiale, après expérimentation
du système bismarckien(en 1940)
C’est une prolongation et élargissement du système
allemand , et qui repose sur trois nouveau principes:
 Universalité : tout citoyen est protégé contre tous les
risques sociaux quelle que soit sa situation
professionnelle,
 Unité : une administration unique gère chaque type
de risque,
William Henry Beveridge
 Uniformité : chaque individu bénéficie des services (1879-1963), économiste et
administrateur
selon ses besoins, indépendamment de ses revenus.
britannique
Système de Beveridge
 généralisé à toute la population ;
 uniforme pour tous les individus correspondant à des
besoins jugés normaux ;
 Financé par l'impôt, sans lien proportionnel avec les
cotisations sociales ;
 fondé sur le droit inconditionnel à la protection et
ouvert à tous les individus ;
 géré par un service public unifié sous la responsabilité
d'un ministère
Le système de santé français
Le système de santé français actuel est le fruit d’une longue
évolution. Si son histoire suit celle des politiques sociales
visant à couvrir le risque maladie, elle reste intimement liée
au développement de l’hôpital et du secteur médical.
l’émergence de l’organisation sanitaire a suit un ensemble
d’étapes:
Des lieux de charité pour les indigents et les malades:
 Au milieu du 8eme siècle: des hospices jalonnent les
itinéraires des grands pèlerinages : en plus d’accueillir les
voyageurs, ces asiles abritent régulièrement les pauvres et les
malades de la région.
 Entre le 6eme et le 7eme siècle, les fondations se
multiplient : Arles, Lyon, Reims… Connus sous le nom de
“Maison-Dieu” ou “Hôtel-Dieu” ces établissements sont
gérés au Moyen-âge par l’Église.
 À partir du 8eme siècle, ils sont exclusivement tenus par des
ordres hospitaliers
L’Hôtel-Dieu de Beaune
Une laïcisation progressive des hôpitaux:
 Du 12eme au 15eme siècle, les hôtel-Dieu sont
complétés par des fondations construites à l’initiative
de grands seigneurs ou du roi.
 À la fin du Moyen-âge, le pouvoir royal va se substituer
à l’Église dans la gestion administrative des hôpitaux et
créer aussi des établissements pour lutter contre la
mendicité : la Salpêtrière, Bicêtre, Sainte-Anne, SaintLouis.
 Multiplication des fondations privées et religieuses :
maisons de miséricorde, asiles….
L’État protecteur:
La Révolution Française de 1789 est à l’origine d’évolutions majeures:
 Suppression des institutions de l’ancien régime.
 Nationalisation des établissements de soins(les hôpitaux et les
hospices sont administrés par les communes et les asiles d’aliénés
prennent un statut départemental)
 l’hôpital devient un centre de formation médicale et contribue à
l’avènement d’une médecine clinique.
 1796: création des premiers établissements communaux de secours
connus sous le nom de bureaux de bienfaisance.
 Au début du 18eme siècle, l’institution du Conseil général des
hôpitaux et des hospices de Paris inaugure la première forme
d’administration centrale des structures de soins et de charité. Il sera
remplacé par l’Assistance publique en 1849.
L’État hygiéniste:
 À partir du 18eme siècle, les progrès de la médecine
modifient la manière d’appréhender les maladies et
induisent de nouveaux dispositifs de lutte contre les
épidémies.
 1902: mise en place des premières législations définissant
les actions pour les communes et les départements.
 1920: La création du ministère de la santé et la
promulgation d’un Code de la santé publique sous le
régime de Vichy confirmeront le rôle de l’État en la
matière.
La socialisation de la demande des soins:
 Au milieu du 18eme siècle: le développement du travail
salarié et de l’industrialisation conduisent les États à
garantir progressivement un revenu de remplacement en
cas de maladie.
 1893: la république garanti l’accès aux soins des plus
démunis avec la loi d’assistance médicale gratuite.
 1898: la loi sur les accidents du travail crée la couverture
des risques professionnels.
 1928 et 1930 : mise en place des lois relatives aux assurances
sociales obligatoires et généralisation de la couverture du
risque maladie à l’ensemble des salariés. Gamme
Conclusion
L’histoire de la santé publique plonge ses racines
dans la haute antiquité, car de tout temps; l’homme a
tenté de se prémunir, et ceci notamment en luttant
contre les diverses épidémies, depuis l’antiquité jusqu’à
nos jours, où la science et la politique ne cessent
d’investir dans ce domaine pour assurer la meilleure
santé pour l’ensemble des populations, chaque Etat
selon ses moyens.
Merci pour votre
attention

similar documents