Mécanismes de financement des programmes

Report
ATELIER CEEAC-PROPAC sur la PAC ET LE
PDDAA REGIONAL
Douala, 16-18 avril 2013
:
Dr Joël BEASSEM
Chargé de l’Agriculture et du
Développement Rural
Chef du Projet FS-BM-PDDAA
[email protected]
1
Sommaire
I: BREF APERCU SUR LA CEEAC;
II: LE SECTEUR AGRICOLE ET LA SECURITE
ALIMENTAIRE
III: LA DECLARATION DE MAPUTO ET LE PDDAA
IV: ROLES DE LA CEEAC
V : ETAT D’AVANCEMENT
VI: AXES PRIORITAIRES DU PDDAA REGIONAL
VII: FREINS A LA MISE EN OEUVRE DU PDDAA EN AC
VIII: CONCLUSION
2
I: La Communauté Economique des Etats de
l’Afrique Centrale (CEEAC)






Traité signé en octobre 1983 à Libreville,
Entrée en vigueur en 1984.
Cessation d’activités de 1992 à 1998 du fait de la rupture
de paix dans 7 des 11 Etats membres.
10 Etats membres avec multi appartenance: 6 à la
CEMAC (Cameroun, Congo, RCA, GE, Tchad, Gabon) 2
à la SADC (Angola, RDC), 3 COMESA( Angola,
Burundi, RDC) 2 à la CEN-SAD(Tchad, RCA);
S: 6 640 788km2, Pop: 128 millions dont 70% de ruraux
Diversité agro-écologique avec potentialités agro-sylvopastorale et halieutique;
3
4
II: Le Secteur agricole :
2.1. Objectifs de la CEEAC pour le secteur
agricole...............................................




Accroissement de la production et de la
productivité ; amélioration de la compétitivité;
Facilitation et renforcement des échanges intracommunautaires ;
Garantie de la sécurité des approvisionnements
et accessibilité des produits à des prix
acceptables ;
Réduction de la pauvreté, notamment en milieu
rural
5
2.2. L’Agriculture ………………………………;;

Contribue pour 21% au PIB;

Occupe 70% de la population active;

Ne procure que 9% des recettes d’exportation;

N’a pas été privilégiée dans les programmes
d’investissement /secteur minier et pétrolier;

Vivrière face aux défis de productivité et de compétitivité
6
2.3 Une sécurité alimentaire fragile:

Exode rural, urbanisation , habitudes alimentaires
extraverties;

Disponibilité alimentaire basée sur les importations (au
détriment des productions locales);

Pays importateurs nets de produits vivriers ( taux de
dépendance de l’ordre de 50%).

Populations sous-alimentées (de 30% à 60% surtout
dans les pays en conflits et post conflits )
7
Contribution du secteur agricole en % au PIB
des Etats membres de la CEEAC.
60
50
40
30
20
10
0
Proportion en % de la population travaillant
dans le secteur agricole
90
80
70
60
50
40
30
20
10
0
Série 3
Série 2
Série 1
Pourcentage de la population sous alimentée
70
60
50
40
30
20
10
0






2.4. Quelles sont les contraintes au secteur
agricole ?
Les politiques privilégiant les cultures industrielles
et les importations alimentaires/ cultures
vivrières;
les conflits armés ;
les maladies invalidantes (VIH/SIDA, paludisme,
tuberculose ) ;
l’absence de la mécanisation
l’exode rural ;
Le sous investissement dans le secteur ( moins
de 5% du budget national );
11
Contraintes
(Suite)

Faiblesse de la recherche agricole et d’emploi d’intrants

Enclavement des zones de production ;

Difficultés d’accès à la terre, notamment pour les
femmes et les jeunes;
les obstacles à l’intégration régionale et au commerce
agricole (BT et BNT)-Libre circulation des biens et des
personnes etc.

12
2.5. Les programmes de la CEEAC en matière
d’agriculture







Le Programme Régional de Sécurité Alimentaire en
Afrique Centrale (PRSA-AC) issu de la fusion PRSACEEAC
La Politique Agricole Commune (PAC-CEEAC),
Le Fonds Spécial Régional pour le Développement
Agricole (FSRDA)-BDEAC,
La Réglementation phytosanitaire commune ( CEMACFAO).
Le PAN-SPSO (UE-UA-BIRA-CPI) et la Gouvernance
vétérinaire (UE-UA-BIRA)
Les stratégies régionales Coton-textile-confection et
Café ( UE-ITC-ACDI)
Le PDDAA (BM-FAO)
13
III. La Déclaration de Maputo (Juillet 2003) et le
PDDAA
3.1. Le constat :



30 % de la population de l’Afrique souffre de malnutrition
chronique et aigue;
L’Afrique est devenu importateur net de produits
alimentaires;
L’Afrique est le principal bénéficiaire de l’aide alimentaire
dans le monde
14
3.2.L’Engagement de Maputo
En vue de faire de l’agriculture le moteur de l’économie
Les Etats membres de l’UA
1. se sont engagés à mettre d’urgence en œuvre le
PDDAA, les Projets pilotes, les Plans d’actions pour le
développement agricole aux niveaux national, régional et
continental;
2. ont convenu d’adopter des politiques de développement
agricole et rural et d’allouer chaque année au moins 10%
des budgets nationaux à leur mise en œuvre, dans un
délai de 5 ans.
15
3.3. La Vision
Avec le PDDAA, la vision du NEPAD à l’échéance 2015
concerne entre autres:
i) un taux de croissance moyenne de la production agricole
de 6% ;
ii) des marchés agricoles dynamiques;
iii) des producteurs intégrés dans l’économie de marché;
iv) des méthodes de production respectueuse de
l’environnement.
16
3.4.Mission et but du PDDAA






Créer des engagements pour investir au moins 10% et
réaliser 6% de croissance agricole;
Promouvoir des analyses d’alternatives et stratégies de
croissance;
Renforcer les capacités de planification et de mise en
œuvre;
Garantir une responsabilité mutuelle des résultats;
Renforcer les mécanismes de mise en œuvre (
institutionnels , alignement des politiques)
Aligner les gouvernements et les PTF aux priorités
nationales et au processus de mobilisation de ressources.
17
IV. Quels sont les rôles et les responsabilités de la
CEEAC dans la mise en œuvre du PDDAA ?
 CEEAC partie prenante du PDDAA depuis 2002 et est
Agence d’exécution des Programmes NEPAD-AC,
 Lobbying et plaidoyer pour l’agenda du PDDAA aux
niveaux des pays (Engagement politique, PFN, EPM);
 Initiation du processus national avec les ministères clés;
 Coordination du soutien externe pour le processus
national;
 Facilitation et partage d’expériences avec les autres
pays/régions;
 Conduite du processus régional (TRR, Pacte régional et
PRIASA) ;
 Plaidoyer auprès des Gouvernements, des PTF pour la
mobilisation de financements pour la mise en œuvre des
PNIA et du PRIA ;
18
ETAT D'AVANCEMENT DU PDDAA DANS LES ETATS MEMBRES
Etats membres et
Région
Phase Pré_pacte
Lettre
d'engagement du
Gouvernement
Angola
Burundi
Cameroun
Congo
Gabon
Brazzaville
Guinée
Sao Tomé
Equatoriale & Principe
RDC
RCA
Tchad
Région
Nomination du
Point Focal
Atelier de
lancement du
PDDAA
Mise en place de
l'équipe pays
Planification de la
revue des
politiques
stratégies
agricoles, études
complémentaires
et analyses
Phase de la table ronde
Organisation de la
table ronde
Phase post pacte
Formulation des
programmes
d'investissement
Révue externe des
PNIA par l'APCN
Business meeting
19
Objectif 2013
Etat
membre
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Angola
Cameroun
Congo Bra
Gabon
Guinée
Equatorial
RCA
RDC
Business
meeting?
Validation
PNIA ?
Sao-Tomé
et Principe
Tchad
niveau régional
CEEAC
Pacte national;
PNIA;
Pacte régional.
PRIA.
20
VI: Les axes du PDDAA-Régional





la gestion des terres et le foncier ;
la mise en œuvre du programme régional de sécurité
alimentaire ;
le développement du stockage régional et la facilitation
des échanges communautaires ;
le développement des filières coton/café ;
la promotion des produits forestiers non ligneux ;
21
Axes PDDAA-Régional (suite)




le développement des pêches ;
la promotion de l’élevage et de l’économie pastorale ;
l’appui à la mise en œuvre du Fonds régional
Le renforcement des capacités des institutions
régionales (OIG, Organisations Professionnelles, ONGs,
secteur privé)
22
VII: QUELQUES OBSTACLES A LA MISE EN
ŒUVRE DU PDDAA EN AFRIQUE CENTRALE








Faible vulgarisation /communication ;
Documents initiaux en anglais ;
Absence de documents en portugais et en espagnol;
Volonté politique, conflits de leadership ministériel ,
clarification des liens PNSA-PDDAA; Agendas nationaux;
Faible appropriation nationale;
Rôle des PFN / Capacités/ Instabilité/Moyens matériels,
connaissances du PDDAA;
Appui financier / PDDAA non inscrit aux budgets des
Minagri /
Faiblesse RH nationales et régionales.
23
VIII : EN CONCLUSION
LE PDDAA concrétisera la mise en œuvre de la
Déclaration de Maputo mais il faut un
engagement politique de haut niveau, un
alignement des PTF aux priorités nationales,
une coordination des PTF , un dialogue
permanent entre acteurs, une appropriation et
un leadership nationales,
un financement basé sur les ressources
endogènes ….
24
25

similar documents