présentation

Report
Le Lac de la Gruyère et le barrage de Rossens
Le lac de gruyère
 Histoire :
 Le lac de Gruyère a été conçu suite à la
construction du barrage de Rossens. Le barrage de
Rossens a été terminé en 1947, je vous en parlerai
plus tard dans ma présentation. C’est le deuxième
plus grand lac artificiel de Suisse !
 Situation :
 Le lac de Gruyère se trouve dans le canton de
Fribourg entre les villes de Bulle et de Fribourg.
 Situation :
 Le lac de Gruyère se trouve dans le canton de Fribourg
entre les villes de Bulle et de Fribourg.
 Île d’Ogoz :
 Le lac de Gruyère possède une île : l’Île d’Ogoz. Elle est
située entre le Bry et Pont-la-Ville où subsistent
quelques vestiges antérieurs à la construction du
barrage de Rossens dont les ruines de châteaux et une
chapelle.
DESCRIPTION
 Type de lac : artificiel
 Superficie : 9,60 km2
 Longueur : 13,5 km
 Altitude : 677 m
 Profondeur : 75 m
 Volume : 220 millions de m3
Barrage de Rossens
 Dimension du barrage :
 La hauteur totale du barrage est de 83 mètres , sa
longueur au couronnement de 320mètres. L’épaisseur
est de 28 mètres à la base, 14 mètres dans la région
moyenne et se réduit à 5 mètres à encorbellement de
1,5 mètre.
Travaux préliminaires :
 Le printemps de l’année 1944 fut consacré aux
travaux préliminaires. D’abord il fallut chercher les
graviers nécessaires à la construction. Ensuite, on
prépara le terrain où on construisit la digue de
protection, en amont du barrage. Pour faciliter
l’accès au barrage, il fallait construire une route sur
la rive gauche. Cette route devait relier Rossens et
l’emplacement du chantier. Un autre ouvrage restait
à entreprendre avant l’édification proprement dite
du barrage : il s’agissait de deux galeries de
dérivation destinée à dévier les eaux durant la
construction du barrage.
 La première pierre :
 C’est avec un retard de quelques semaines par
rapport au programme prévu qu’eut lieu la mise en
place de la première pierre.
 Le 29 mai 1946, une petite cérémonie marqua cet
événement. Les enfants eurent congé. Le curé et
doyen de Pont-la Ville bénit la première pierre.
Cette pierre était en fait une benne de béton,
coulée dans un coffrage de bois. Pour faire ce
béton, il a fallu du sable, du gravier, et du ciment.
 Le barrage :
 Le béton sortait des malaxeuses et était reçu dans
des bennes ; celle-ci étaient transportées par voie
sur l’immense pont de service. finalement le béton
était déposé, au moyen de grues, à l’emplacement
prévu. Il était coulé en couches régulières puis serré
avec des pervibrateurs. Lorsqu’une couche était
terminée, on installait des joint de reprise
horizontal, destinée à assurer le collage avec la
couche suivante.
 Les matériaux :
 Le gravier destinée au béton provenait de la colline
Momont, dans la commune de Pont-la-Ville. Mais le
ciment donna quelques problèmes aux responsable :
l’après-guerre n’était pas la période la plus favorable
pour garantir les matériaux suffisants pour ce genre
d’important travaux. Les responsable ont dû reporter
les travaux prévu en hiver au printemps. Le ciment
arrivait à Fribourg par chemin de fer : 250 tonne
journalière étaient ensuit transportées à Rossens par
camion.
FIN
 MERCI DE VOTRE ATTENTION!!!

similar documents