EEG activités épileptiques

Report
ELECTROENCÉPHALOGRAPHIE
Activités épileptiques 2
Docteur Mahmoud BOUDARENE
Psychiatre
Docteur en Sciences Biomédicales
[email protected]
www.docteurboudarene.unblog.fr
Epilepsie myoclono astatique
Enfant âgé de 5 ans et demi
Epilepsie myoclono astatique
Myoclonies – EEG nl /
Pointes ondes généralisées
Enfant de deux ans et demi
/
EEG nl
Epilepsie myoclonique juvénile
Polypointes généralisées, bilatérales symétriques et synchrones
Absence myoclonique
Enfant de sept ans – Pointes ondes à 3c/s
Aspects propres à l’enfant
Réponse photoparoxystique :anomalies après arrêt de la SLI
Epilepsie myoclonique
Adolescent :
Pointes et polypointes ondes généralisées bisynchrones au cours de la SLI
Epilepsie grand mal
Crise tonicoclonique généralisée (60 secondes)
Anomalies épileptiques : Bouffées d’ondes aigues
Foyers épileptiques
Noter la présence de deux foyers indépendants
Epilepsie à décharges continues
Enfant de 11 ans sous clobazam
Foyer de pointes et de PO centro temporales droites
Tracé de fond normal
Epilepsies à décharges continues
Activités paroxystiques durant le sommeil lent
Difficulté de différencier les différentes phases du sommeil du fait des activités épileptiques
Enregistrement prolongé – EEG ambulatoire
Décharges de pointes ondes au cours du repas
Noter les artéfacts de mastication
Epilepsies à décharges électriques continues
Epilepsies sévères avec handicap
Rebelles au traitement
Polythérapie avec qques fois association de BZD
Etat de mal épileptique - grand mal
EEG prolongé
Coma avec activités delta fronto temporales bilatérales
Etat de mal épileptique - grand mal
EEG prolongé
Coma avec activités delta frontales droites
L’enregistrement d’une crise d’épilepsie est le meilleur argument diagnostique
Il permet de préciser son caractère généralisé ou partiel et son point de départ
Remarque
Une tumeur cérébrale peut se traduire sur l’EEG par un foyer de pointes et
Inversement une crise clinique peut être le premier symptôme témoin d’une
néoformation cérébrale et s’accompagner d’un foyer d’ondes lentes
Remarque
Intérêt de l’EEG dans certains troubles du comportement aigus
Agitation avec troubles de la conscience (allure confusionnelle)
épilepsie psychomotrice (primaire ou secondaire - tumeur)
état de mal psychomoteur
Eléments pronostics
Associé aux éléments cliniques et para-cliniques, l’EEG peut apporter au pronostic
de l’épilepsie.
1 - Présence d’anomalies intercritiques dans l’épilepsie généralisée
2 - Présence d’anomalies intercritiques dans le petit mal (enfant et adolescent)
association ou risque de passage à l’épilepsie grand mal
3 - Pour juger de l’effet d’un traitement
4 - Dans les suites d’intervention chirurgicale sur le cerveau : épilepsie secondaire
5 - Chirurgie de l’épilepsie – intérêt pour la localisation du point de départ de la crise
Conclusion
EEG est un apport précieux pour l’épilepsie
L’absence d’anomalies électriques n’exclut pas le diagnostic
La présence d’anomalies doit toujours être confrontée à la réalité clinique
Dans tous les cas, ne jamais traiter un EEG

similar documents