Diapositive 1 - Histoire géographie et éducation civique au collège

Report
Et dans les
programmes de Lycée ?
Les programmes vont connaître dès septembre 2010
une refonte totale d’où de nombreuses inconnues
-Pistes??? en Seconde : les ressources, la ville,
--Rien de précis ailleurs
-- les programmes actuels s’appliquent donc encore 2
ans en série générale
En classe de seconde : des
entrées possibles grâce à
une approche thématique
En classe de Première, en histoire
et surtout en en géographie
l’espace concerné demeure
l’EUROPE avec quelques liens sur
les espaces migratoires Nord
Africains
Un espace peu pris en compte en tant
que tel dans les programmes …
sauf en considérant le Moyen Orient
comme un objet d’étude, révélateur
d’un processus géographique
En Terminale générale:
- flux et lieux de la
mondialisation
- inégal développement
- le MO comme espace de
tension des dernières décennies
Terminale Technologique:
- sujet d’étude sur les
relations internationales (STG)
- territorialisation,
intégration et marginalisation (
ST2S)
Par le biais d'approches
thématiques en seconde
- la ville
- le littoral
-les ressources
En Terminale Générale
- la mondialisation
- l’inégal
développement
Le Moyen Orient comme
objet d’étude
révélateur d’un processus…
En Terminale Technologique : des entrées
beaucoup plus précises
- TST2S : Le poids des territoires dans la
mondialisation
- T STG : le Moyen Orient comme étude de cas au
jeu des puissances
Le moyen Orient
dans quelques approches thématiques
du programme de seconde
• Le littoral :
• Prendre ici le cas des Emirats Arabes Unis :, zones de
redistribution ( cabotage), urbanisation des espaces côtiers.
Modification et pressions spatiales , aménagements,
impact environnemental et économique (Palm Jumeira,
Port de Djebel Ali)
• Contextualisation avec quelques termes clefs: Espace
révélateur des modifications liées à la révolution des
transports, à mondialisation de l'économie, à augmentation
des flux, à littoralisation des activités industrielles.
• Contextualisation : les espaces maritimes moteurs, les flux
et système de transports, centre d'impulsion divers... soit
une première approche de la mondialisation
• l'eau ou toute approche autour des ressources ( énergie par exemple):
• eau : le Moyen Orient est toujours révélateur des tensions autour du
stress hydrique avec la raréfaction de la ressource en eau, la croissance et
la densification démographique ainsi que des rivalités interétatiques sur la
gestion de bassins hydrographiques ( bassin du Tigre/ Euphrate où la
Turquie joue un rôle clef, où la solution semble passer par des accords de
coopération interrégionale)
• Pétrole: les implications régionales en termes de puissance, de
dépendance et de développement économique et social: migrations de
travail, mono activité et diversification économique, revenu de transfert,
tentatives d'émancipation pétrolière comme avec l'émirat de Dubaï
• Contextualisation: gestion des ressources, rôle des acteurs politiques et
privés, analyse des différents aménagements liés à l'exploitation et à la
gestion des ressources
• Les espaces urbains
• Etudes des dynamiques et de la croissance urbaine,
travail sur les fonctions de la ville et des espace
métropolitains. Les réflexions autour de la ville durable
sont toujours pertinentes à l'échelle des villes moyen orientales: gestion des ressources en eau, en
énergie...Voir cas de la ville de Masdar à Abou Dhabi
• Contextualisation: croissance urbaine et urbanisation
des sociétés PVD/PD, la préoccupation de
développement durable en milieu urbain,
Par le biais d'approches
thématiques en seconde
- la ville
- le littoral
-les ressources
En Terminale Générale
- la mondialisation
- l’inégal
développement
Le Moyen Orient comme
objet d’étude
révélateur d’un processus…
En Terminale Technologique : des entrées
beaucoup plus précises
- TST2S : Le poids des territoires dans la
mondialisation
- T STG : le Moyen Orient comme étude de cas au
jeu des puissances
En terminale L/ES
Programme de géographie de 2002
• I - Un espace mondialisé (10 h)
• 1 - Mondialisation et interdépendances L’espace mondial se
présente aujourd’hui comme un système marqué par la
• multiplication de flux de toute nature (hommes,
marchandises, capitaux, informations) qui ont des effets sur
les sociétés. Ces flux sont organisés par des acteurs spatiaux
comme les États, les entreprises multinationales, les
organisations internationales, les organisations non
gouvernementales, les organisations illicites. L’intensité de
ces
• échanges favorise l’émergence de lieux de la mondialisation
à différentes échelles, notamment les métropoles mondiales
disposant d’un pouvoir de commandement.
•
•
•
•
•
1- L’espace mondial doit être étudié dans la globalité de ses relations, et
non comme un ensemble de parties indépendantes les unes des autres. La
géographie, sans négliger les aspects économiques et sociologiques,
analyse la dimension spatiale du processus de mondialisation.
2-À l’échelle mondiale, on assiste à une accélération des différents types
d’échanges qui se traduisent par une accentuation des flux :
– financiers et commerciaux, expression de la libéralisation des échanges
de biens, de services et de capitaux ;
– migratoires ; au tournant des années 1980, d’autres formes de mobilité et
de nouveaux migrants, originaires de zones géographiques jusque-là peu
engagées dans des flux de population de cette ampleur dessinent une
nouvelle carte des migrations internationales ;
3-L’intensité des échanges a entraîné l’émergence de lieux de la
mondialisation qui captent de façon disproportionnée revenus et emplois,
concentrent des activités d’innovation, de commandement et de contrôle.
Ces lieux se lisent à différentes échelles.
•
•
•
•
•
•
III - Des mondes en quête de développement (18 h) extraits
1 - Unité et diversité des Sud
L’inégal développement à l’échelle du monde est tout d’abord rappelé. Les États du
Sud présentent des traits communs, liés au sous-développement. Ils se différencient
toutefois de manière croissante, en fonction de politiques de développement
inégalement efficaces.
quelques indicateurs comme l’IDH (indice de développement humain) ou
l’IPH (indice de pauvreté humaine) publiés par le PNUD (Programme des
Nations unies pour le développement) qui font ressortir l’existence d’un
Sud, caractérisé par un certain nombre de traits communs qui le
différencient clairement du Nord.
Parmi eux, on pourra notamment relever des caractères
sociodémographiques comme la forte mortalité infantile, la pauvreté de
masse liée en particulier au sous-emploi, l’inégal accès à l’éducation,
certaines formes de violence et d’exclusion. Une urbanisation rapide et mal
maîtrisée est le corollaire de ces déséquilibres socio-économiques.
Les pays du Sud tendent à se différencier toutefois de manière croissante.
Un petit nombre a pu quasiment accéder au rang de pays développé.
•
•
•
•
Programme d'Histoire de 2002
I - Le monde de 1945 à nos jours (22h)
4 - À la recherche d’un nouvel ordre mondial
Les années 1970 constituent un tournant car l’équilibre international est
remis en depuis les années 1970 cause : dérèglement économique, moindre
maîtrise du monde par les deux Grands, nouvelles formes d’opposition
intérieure dans les sociétés communistes, multiplication des conflits dans le
Tiers Monde.
• Après un regain de la tension Est-Ouest, la disparition de l’Union
soviétique met un terme à la guerre froide. Les États-Unis s’imposent, non
sans contestations, comme l’unique superpuissance. À partir de la fin des
années 1970, l’affirmation de l’islamisme, sous différentes formes,
constitue un autre fait majeur. Ces profonds bouleversements façonnent le
monde actuel, au sein duquel les organismes internationaux sont à la
recherche d’un rôle nouveau, notamment face à la gestion des conflits
locaux.
• Commentaire des document d'accompagnement (extraits)
• Première puissance globale de l’histoire, les États-Unis veulent
promouvoir un «nouvel ordre mondial», au sein duquel la paix serait
fondée sur le multilatéralisme(première guerre d’Irak). Mais ce néowilsonisme
• suscite rapidement des réserves, qui mettent en cause une
realpolitik de fait, la prétention instinctive des États-Unis à se situer
du côté du bien, leur lecture idéologique des réalités mondiales, les
motifs inavoués de leur alternance d’interventions ou de réserve, ou
encore la direction qu’ils impriment aux institutions économiques
internationales
• Dans les faits, le passage entre le XXe et le XXIe siècle apparaît
marqué par la complexité (qui transparaît nettement dans la
situation du Proche-Orient) davantage que par un
ordonnancement manifeste.
•
Par le biais d'approches
thématiques en seconde
- la ville
- le littoral
-les ressources
En Terminale Générale
- la mondialisation
- l’inégal
développement
Le Moyen Orient comme
objet d’étude
révélateur d’un processus…
En Terminale Technologique : des entrées
beaucoup plus précises
- TST2S : Le poids des territoires dans la
mondialisation
- T STG : le Moyen Orient comme étude de cas au
jeu des puissances
C:\Users\WIMMERSORNETTE\Desktop\Moyen
Orient\Terminale ST2S.docx

similar documents