ppt - Université du Québec en Outaouais

Report
Implantation du fonctionnement en communauté
d’apprentissage professionnelle et de pratiques
en enseignement de la littératie
Liens entre les pratiques effectives et
les pratiques déclarées chez les
enseignants du préscolaire et des
premiers cycles primaires
André C. Moreau, Université du
Québec en Outaouais
En collaboration avec
Brigitte Stanké, Université
© Moreau et Stanké, mai 2013
1
du Québec à Trois-Rivières
Problèmes documentés
Écart, « décalage » entre les pratiques
d’enseignement attendues/prescrites les pratiques
effectives ainsi qu’un écart entre pratiques
déclarées et effectives (Bru, 1994, 2002; Deaudelin, Lefebvre, Brodeur,
Mercier, Dussault et Richer, 2005; Silliman, Wilkinson et Brea-Spahn, 2006)
Difficulté pour le personnel
enseignant à répondre aux
attentes des réformes ou
des programmes
institutionnels
(Bélanger et al., 2012; Bissonnette, Richard et Gauthier, 2006;
Charbonneau et Tardif, 2002)
© Moreau et Stanké, mai 2013
2
Problèmes documentés
Besoins chez les enseignants de construire
leur propre « expérience professionnelle »
= distanciation entre les attentes liées aux
réformes et l’expérience quotidienne de
l’enseignant (Lefeuvre, 2010)
Difficultés des enseignants à expliquer
objectivement leurs activités professionnelles:
pourquoi et comment
(Maurice, 2005)
© Moreau et Stanké, mai 2013
3
Problèmes documentés
En contexte d’école inclusive : discours négatifs
des enseignants œuvrant auprès d’élèves en
difficulté et décalage de ce discours avec les
pratiques observées en classe (Monfroy, 2002)
Difficulté à répondre aux
exigences de l’enseignement
à des groupes hétérogènes
(Rousseau, 2010)
© Moreau et Stanké, mai 2013
4
Problème spécifique
Milieux scolaires
Besoins de connaître si les mesures de soutien
à l’implantation de nouvelles pratiques
d’enseignement en littératie (réforme) atteignent
leurs objectifs (Leclerc & Moreau, 2008)
Besoins de documenter les pratiques issues des
résultats probants en recherches étaient
implantées en « classe » = pratiques effectives
(Bressoux, 1994; Lefeuvre, 2007; Teddlie et Liu, 2008)
© Moreau et Stanké, mai 2013
5
Problème spécifique
Préciser les relations entre
les écoles fonctionnant en
communauté d’apprentissage
professionnelle (CAP) et
les pratiques effectives et
déclarées en enseignement
de la littératie
(Leclerc & Moreau,2007)
© Moreau et Stanké, mai 2013
6
Prémisse théorique
Fonctionnement en CAP est médiateur
de l’appropriation et de l’actualisation
de nouvelles pratiques
d’enseignement efficaces (déclarées
et effectives) en
contexte d’inclusion
(prise en charge d’élèves
à risque ou en difficulté).
(Eaker, Dufour et Dufour, 2004;
Hipp et Huffan, 2003; Hord et Miller, 2005;
Lefeuvre, 2007)
© Moreau et Stanké, mai 2013
7
Cadre théorique
Approche sociocognitive de
l’apprentissage
− Théorie liée l’organisation apprenante (Monfroy,
et sociocognitive sur l’agentivité de
Bandura (2003) : sentiment d’efficacité
2002)
– Approche équilibrée de l’enseignement de la
littératie de Pressley (Giasson, 2011; Pierre, 2003; Pressley, 2002)
© Moreau et Stanké, mai 2013
8
Que sait-on?
• Effet de l’école sur les résultats
d’apprentissage est évalué à 6 %
de la variance expliquant
l’apprentissage (Bru et al., 2004)
• Effet classe (processus
d’enseignement) explique
une variance de 10 à 15 %
de l’apprentissages
(Lefeuvre, 2007)
© Moreau et Stanké, mai 2013
9
Recherches sur les pratiques
d’enseignement
• Hétérogénéité des groupes d’élèves favorise une plus
grande autonomie chez les enseignants : modalités
organisationnelle, pédagogique et matérielles
(Jellab, 2004)
• Plus grande prise en charge des difficultés
d’apprentissage des élèves au premier cycle qu’au
troisième cycle primaire :
= stratégies de désengagement vis-à-vis de l’élève en
difficulté qui s’instaurent dans le temps; ou
= une plus grande responsabilisation de l’élève quant à
ses difficultés (Marcel, 2005).
© Moreau et Stanké, mai 2013
10
Recherches sur les pratiques
d’enseignement
• Interdépendance entre les pratiques
d’enseignement en classe et le travail
collectif des enseignants au sein de l’école
(Lefeuvre, 2007; Marcel & Duprie, 2005).
• Fonctionnement en CAP, source d’apprentissage
professionnel chez les enseignants : savoirs
individuels/développement professionnel des
enseignants (Dionne et al., 2010; Kimble Hildreth et Bourdon, 2007; SavoieZajc, Lemay et al., 2011).
© Moreau et Stanké, mai 2013
11
Caractéristiques d’une CAP
(Dibbon, 2000; Eaker, Dufour et Dufour, 2004; Gather-Thurler, 2000; Hipp et Huffan, 2003; Hord, 1997 et Miller, 2005)
•
•
•
•
•
•
Vision
Conditions physiques et humaines
Culture collaborative
Leadership partagé …distribué
Diffusion de l’expertise/apprentissage collectif
Thèmes abordés : études de profils d’élèves,
de classes
• Prises de décisions/utilisation des données
d’apprentissage (observation des apprentissages)
© Moreau et Stanké, mai 2013
12
Enseignement équilibré de la
littératie au préscolaire et au primaire
(Giasson, 2011; MEO, 2003; Pierre, 2003; Pressley, 2002)
© Moreau et Stanké, mai 2013
13
Programme équilibré en enseignement et
intégrée de la différenciation pédagogique
Travail
autonome
Centres
d’apprentissage
Activité à l’oral
en lecture,
en écriture
Activité de
lecture/écriture
Production en écriture ou…
(avant, pendant, après)
(avant, pendant, après)
Activités en grand groupe :
Lecture-écriture aux élèves
Lecture-écriture partagée
(enseignement explicite)
Activités en sous-groupes :
lecture-écriture guidée : enseignement
différencié, évaluation, conférence©individuelle
Moreau et Stanké, mai 2013
Chaise de
l’auteur
14
Objectifs
En contexte d’implantation de CAP,
documenter les changements en
enseignement en classe
préciser les liens entre :
– les pratiques déclarées quant aux
connaissances et compétences + sentiment
d’autoefficacité
– les pratiques observées en classe - effectives
– les pratiques observées dans l’école (CAP)
© Moreau et Stanké, mai 2013
15
© Moreau et Stanké, mai 2013
16
Déroulement, milieux et participants
Le déroulement sur trois ans
2007- 2010
Les milieux :
écoles francophones de la
région du grand Toronto
Les participants
Enseignants (n = 89)
Membres de la direction (n = 9)
Age
Moyenne
38,33
Moyenne
45,88
Expérience
12,60
21,38
© Moreau et Stanké, mai 2013
17
Méthode par questionnaire
Autoappréciation des connaissances et
compétences en enseignement de la littératie




Type likert, échelle 1 -----2---- 3----- 4---- 5 ---- 6---- 7---- 8---- 9----10
Connaissances: 15 questions et 20 énoncés
Compétences : 8 questions et 35 énoncés
Questions ouvertes sur les besoins formation
Ex. «Je peux expliquer à un collègue les composantes
permettant d’accéder à la compréhension en lecture
(p.ex., vocabulaire, métacognition, inférence…). »
« Lorsque je fais la lecture aux élèves, je suis capable
de… »
© Moreau et Stanké, mai 2013
18
Méthode par questionnaire
Autoefficacité personnelle
(Dussault, M., Villeneuve, P., et Deaudelin, 2001)
 Type likert, échelle 1 -----2---- 3----- 4---- 5 ---- 6
 15 énoncés
Ex. « Quand un élève obtient une meilleure note
que d’habitude, c’est généralement parce que j’ai
trouvé des moyens plus efficaces de lui
enseigner. »
« La capacité d’apprendre d’un élève est
essentiellement reliée aux antécédents familiaux.
»
© Moreau et Stanké, mai 2013
19
Observation de pratiques effectives
Grille d’observation de situations d’enseignement
apprentissage de la lecture au primaire
(Inspirée de Luyten, Visscher et Witzziers, 2005; Teddlie et al., 1990; Teddlie et Liu, 2008)




Observation de 90 minutes de
Deux situations d’animation de lecture
Échelle de type likert : 1 -----2---- 3----- 4---- 5 ---- 6
Quatre dimensions
1. Environnement et gestion de classe (6 indicateurs)
2. Communication orale et interactions entre les
élèves (3 indicateurs)
3. Situations de lecture (4 situations)
4. Pratiques d’observation, d’évaluation
Entretien individuel pour validation + validation inter juge
© Moreau et Stanké, mai 2013
20
Méthode d’entretien de groupe
Questions et activités pour
documenter l’évolution en
communauté d’apprentissage
professionnelle
© Moreau et Stanké, mai 2013
21
Relations entre l’accompagnement à
l’implantation de communautés
d’apprentissage professionnelles et
les pratiques effectives en
enseignement de la littératie?
© Moreau et Stanké, mai 2013
22
Observations des pratiques effectives
d’enseignement de la lecture
APPRÉCIATION GÉNÉRALE
Observation - évaluation
2009-2010
(15 participants)
Situations en lecture
2008-2009
(8 participants)
Communication orale
2007-2008
(8 participants)
Environnement
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
© Moreau et Stanké, mai 2013
5
23
Pratiques efficaces d’enseignement de la lecture
SITUA.DE LECTURE
Lecture autonome
Lecture guidée
Lecture partagée
Lecture aux élèves
2009-2010
(15 participants)
COMMUNI.ORALE
Activités orales
2008-2009
(8 participants)
Questions efficaces
Interactions
2007-2008
(8 participants)
ENVIRONNEMENT
Climat
Gestion ressources
Gestion groupe
Gestion temps
Organisation espace
Mur
0
1
2
3
4
5
© Moreau et Stanké, mai 2013
6
24
Compétence à se questionner et à
réguler des interventions
Analyser des
profils de classe
© Moreau et Stanké, mai 2013
26
Outils de regroupements flexibles
Lecture
autonome
Étude de mots petit
groupe
© Moreau et Stanké, mai 2013
27
Activités d’apprentissage en littératie
• Lecture à voix haute
• Lecture/écriture partagée en grand groupe
(explicite)
• Lecture/écriture guidée avec mon enseignant
• Lecture/écriture seul, autonome
• Lecture/écriture avec un ami
• Écouter la lecture – usage des TIC
• Centres d’apprentissage
• Étude de mots…
http://portfoliofrancaislangueseconde.ca/2012/03/installer-les-5-au-quotidien-dans-une-classe-de-primaire/
© Moreau et Stanké, mai 2013
28
Lecture/écriture partagée en grand groupe
© Moreau et Stanké, mai 2013
29
Apprentissage réciproque, interactif :
communication orale
© Moreau et Stanké, mai 2013
30
Outil de gestion : signaux visuels…
© Moreau et Stanké, mai 2013
31
Bibliothèque de livres jeunesse
de niveaux de lecture variés
© Moreau et Stanké, mai 2013
32
Matériel riche et varié : littérature
de jeunesse, niveaux variés
Centres d’apprentissage
© Moreau et Stanké, mai 2013
33
Outil organisationnel : référentiel
© Moreau et Stanké, mai 2013
34
Rappel visuel : murs de mots
© Moreau et Stanké, mai 2013
35
Relations entre l’accompagnement
à l’implantation des CAP et les pratiques
déclarées en enseignement de la littératie
et le sentiment d’efficacité professionnel?
© Moreau et Stanké, mai 2013
37
Analyses corrélationnelles : relations
 Relation positive et significative entre l’accompagnement
à l’implantation du fonctionnement en CAP et
l’amélioration des connaissances et compétences en
enseignement de la littératie
 Relation positif et significative entre le fonctionnement en
CAP + accompagnement et le sentiment d’autoefficacité
des enseignants
© Moreau et Stanké, mai 2013
38
Analyse des données qualitatives
 Dans les écoles, une culture s’est développée de
collecte et d’analyse des données d’apprentissage
qui font dire que les enseignantes parlent d’un
même langage = développement d’un langage
pédagogique commun
 Fonctionnement en CAP = culture de
collaboration, de diffusion de l’expertise et de
leadership distribué est exprimée
© Moreau et Stanké, mai 2013
39
Questions en groupe - communauté d’apprentissage
professionnelle : ce qu’affirment les enseignants
• Changements de pratiques : amélioration de
leurs pratiques d’enseignement : 89 %
énoncés
• CAP = Contribution à la production de
connaissances communes au sein du groupe :
82 % énoncés
• Élèves : retombées positives sur les élèves :
81 % énoncés (acquis + motivation)
© Moreau et Stanké, mai 2013
40
Que retenir?
 Interaction entre l’accompagnement à
l’implantation du fonctionnement en CAP et les
pratiques tant déclarées qu’effectives ainsi que le
sentiment d’efficacité : relations positives et
significatives
 Amélioration progressive des pratiques observées
en salle de classe : au fil des années, plus grande
concordance entre les pratiques déclarées et
effectives
 Décalage entre pratiques déclarées et effectives
s’estompe au fil du temps
= langage pédagogique commun et
l’apprentissage par modelage - agentivité
© Moreau et Stanké, mai 2013
41
Limites de cette recherche
• Peu de contrôle/connaissances sur les
autres facteurs : facteurs liés aux
participants et facteurs hors classe et hors
école
• Difficulté à distinguer les facteurs liés au
fonctionnement en CAP (rencontres
collaboratives) et autres facteurs dont
l’accompagnement
© Moreau et Stanké, mai 2013
42
Questions?
Commentaires…
Merci…
Courreil : [email protected]
© Moreau et Stanké, mai 2013
43

similar documents