formation-deglutition

Report
TROUBLES DE LA
DÉGLUTITION ET
APPROCHE DE PRISE EN
CHARGE
IME Des Trois Lucs
Marielle Mas Orthophoniste
La déglutition…ou comment ça marche
La déglutition…ou comment ça marche
3 phases

Phase orale

Phase pharyngée

Phase
œsophagienne
La déglutition…ou comment ça marche
1. PHASE ORALE
Volontaire
Introduction des aliments
en bouche
 Mastication
 Insalivation

Formation du bol
alimentaire
Cavité buccale étanche
La déglutition…ou comment ça marche
2.
PHASE PHARYNGEE
AUTOMATIQUE
 Déclenchement réflexe
déglutition
 Elévation du voile du
palais qui évite les
reflux nasaux.
 Recul de la langue
 Montée du larynx
 Protection des voies
respiratoires
La déglutition…ou comment ça marche
3.
PHASE OESOPHAGIENNE
AUTOMATIQUE

Acheminement des
aliments vers le sphincter
supérieur de l’œsophage
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES


- Mauvaise
posture : éviter
hyperextension de la tête!!
L’aider à fermer le
pharynx
SOLUTIONS









Cale nuque sur coquille ou
fauteuil
Tenir la nuque du patient
Si hypotonie ne jamais
prendre appui sur le front
mais soutenir le menton
Verre suffisamment rempli
pour ne pas faire mettre
tête en arrière
PHASE ORALE : DIFFICULTES
Difficultés
SOLUTIONS


-Pas de préhension de
la cuillère :
handicap moteur :
atteinte neuromusculaire,
coordination…





Amener la cuillère à la
bouche de l’enfant
Cuillère adaptées
coudées, légères.
Cuillère à manche plat
rend préhension difficile
!
Travailler le mouvement
du poignet et le geste
main-bouche.
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES
SOLUTIONS







-Lèvres peu étanches

Travail de
conscientisation et de
musculation des lèvres.
Miroir pendant le repas
pour prendre conscience
de la nourriture qui
fuit!!! (mais niveau
cognitif égal à 20/24
mois)
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES
SOLUTIONS






-Pbs dentaires,
difficultés de
mastication


Texture mixée.
Travail de la mastication :
introduction vers les
molaires.
Hors des repas introduction
de brosses douces entre les
dents, boudoirs.
Réhaussement de la
mâchoire inférieure pour
activer la mastication.
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES
SOLUTIONS









-Problèmes linguaux :
faiblesse musculaire, paralysie
de la langue, mouvements
incontrôlés de la langue : le bol
n’est pas rabattu vers les dents et
ou le bol ne se forme pas en une
boule homogène.
Langue et mouvement de succion.
-Bavage


-Texture semi-épaisse
qui forme une boule
homogène
-Cryothérapie
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES
SOLUTIONS









Difficultés de salivation
:
Psychotropes,
neuroleptiques.

Texture semi-épaisse
qui forme une boule
homogène
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES
SOLUTIONS





Réflexe nauséeux
exacerbé
Désensibilisation.
PHASE ORALE : DIFFICULTES
DIFFICULTES
SOLUTIONS





-Voile
du palais qui ne
retient pas la nourriture
FAUSSES ROUTES
AVANT DEGLUTITION la
nourriture glisse dans le
pharynx, voies pas
protégées!!!



Tête inclinée vers l’avant
pour fermer le voies
respiratoires.
Texture pâteuse pour
éviter ce glissement
Epaississement des
liquides.
PHASE PHARYNGEE : DIFFICULTES
DIFFICULTES



-Pas de déclanchement
du réflexe de
déglutition
Défaut de protection
des voies respiratoires.
Fausses routes directes
: réflexe de toux?
SOLUTIONS



Appuie avec la cuillère
sur la pointe de la
langue : recul de la
base de langue.
Texture épaissie pour
éviter un glissement trop
rapide du bol
alimentaire.
Tête fléchie vers le
sternum
PHASE OESOPHAGIENNE :
DIFFICULTES
Phase oesophagienne

Défaut d’ouverture du
SSO

Proposer un potage ou
un liquide chaud pour
préparer le sphincter
supérieur de
l’eosophage à s’ouvrir
avant la déglutition.
PHASE OESOPHAGIENNE :
DIFFICULTES
Fausses routes indirectes



Reflux du bol
alimentaire depuis
l’estomac
Stagnation de débris
alimentaires dans les
cavités du larynx.
Fausses routes
secondaires




Perte de poids +
déshydratation.
Traitement anti reflux.
En fin de repas : vidanger
mouvement gauche droite
tête penchée en avant.
Vérifier que les aliments
ne restent pas dans la
forme ogivale du palais.
QUE VERIFIER AVANT DE NOURRIR UN
USAGER?




-Pneumopathies?
-Reflux gastrooesophagien?
-Perte de poids?
-Intubations dans la
petite enfance ou
alimentation entérale
(sonde naso-gastrique)
Les liquides



-Epaissir les liquides si
fausses routes
-Si difficultés flexion
de la tête par l’aidant
et maintient de la
mâchoire inférieure
-Verre échancré


Eau gazeuse : déclanche
le réflexe de déglutition
sauf si reflux gastrooesophagien ou
aérophagie.
Si l’usager refuse de boire
de l’eau : essayer les
boissons tièdes (super
contre la constipation) de
type tisanes, de la
chicorée, ou infusions.
Manœuvre de Heimlich





Toux: pencher la personne vers l’avant
Manœuvre de Heimlich
Mettre la personne contre le dossier d’une chaise et
l’appuyer dessus.
–incliner le buste au niveau du diaphragme
- Avant ces manœuvres : retirer appareils dentaires.

similar documents