Traduction française LMCC

Report
Sondage bien-être 2011
Valérie Martel
Déléguée aux affaires pédagogiques
Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ)
Plan de la présentation
• Mise en contexte
• Objectifs
• Présentation des résultats du sondage
–
–
–
–
Répondants
Le bien-être des étudiants en médecine à l’externat
Gestion du stress
Bureaux d’aide
• Charte sur le bien-être
Mise en contexte
• Une de nos missions: Améliorer le bien-être
des étudiants en médecine du Québec
• Projet quadri annuel de sondage sur le bienêtre
– 2005, 2007 et 2011
Mise en contexte
• Rôle des facultés de médecine
« Dès le processus d'admission dans les facultés de médecine, nous sélectionnons des personnes
performantes, perfectionnistes, habituées à réussir et presque toujours arriver en tête de
peloton. Ces mêmes qualités qui leur permettront d'affronter les études lourdes et exigeantes
de la médecine seront en fait leur talon d'Achille. Il est difficile pour ces personnes d'accepter
un échec, une erreur, ou de devoir faire face à un point d'ignorance. » Dr Wassef, Cyberpresse,
octobre 2010
• Un étudiant en médecine est avant tout un apprenant
• Responsabilités :
– Compétences;
– Connaissances;
– Professionnalisme.
• Droits :
– Milieu favorable;
– Accès aux ressources d’aide;
– Pas d’harcèlement et d’intimidation.
Mise en contexte
• Sondage bien-être 2011
– Revue de littérature
– Objectif: Identifier les causes de stress chez les
externes en médecine du Québec
– Création d’une charte sur le bien-être des
externes pour amener des changements concrets
dans votre quotidien
Le sondage
Les répondants
32 % des externes ont répondu au sondage
52 % en première année d’externat
48 % en deuxième année d’externat
Répondants par université (exprimé en % des externes dans l’université)
45
40
35
30
Université Laval
25
Université McGill
20
"Université de Sherbrooke"
15
Université de Montréal
10
5
0
Le bien-être étudiant à l’externat
Dispersion du stress lors des études médicales
pré-doctorales
Dispersion du stress lors des études médicales
pré-doctorales
Stresseurs les plus importants
Stresseurs
• Prototype de l’étudiant en médecine: perfectio
nniste et performant.
• Source d’anxiété importante
– Changement de milieu de stage
• Manque d’information
• Objectifs de stage pas assez précis
• Source de stress plus négligable
– Problèmes personnels
• Frais de subsistance
• Endettement
Stages qui ont affecté le plus
négativement le bien-être étudiant
Chirurgie générale
Gynécologie et obstétrique
Médecine interne générale
Pédiatrie générale
Chirurgie spécialisée
Psychiatrie
1
Gériatrie
Médecine interne spécialisée
Médecine familiale
Médecine communautaire
Pédiatrie spécialisée
0
5
10
15
20
25
30
35
Intimidation et harcèlement
19 % des étudiants ont subi ou été témoins
d’harcèlement ou d’intimidation pendant leurs études
médicales.
–
–
–
–
Patrons et résidents
Intimidation
Humiliation
Harcèlement sexuel
Impacts des études médicales
49,1 %
des étudiants sont plutôt en accord ou tout à fait en accord
avec l’énoncé suivant :
« Mes études médicales ont un impact négatif
sur les autres sphères de ma vie. »
En lien avec vos études médicales
avez vous…
• 59,5 % ont réduit leur cercle d’amis hors
médecine
• 48% ont réduit leurs activités parascolaires
(comités socioculturels, bénévolat, association étudiante)
• 11,7 % ont vécu une séparation ou un divorce
• 13,6 % des conflits avec leur entourage.
« It's a lot of work. It will impact my life and family forever. »
En lien avec vos études médicales
avez vous…
• 59,5 % ont réduit leur cercle d’amis hors
médecine
• 48% ont réduit leurs activités parascolaires
(comités socioculturels, bénévolat, association étudiante)
• 11,7 % ont vécu une séparation ou un divorce
• 13,6 % des conflits avec leur entourage.
« It's a lot of work. It will impact my life and family forever. »
En lien avec vos études médicales
avez vous…
• 12,8 % ont augmenté leur consommation
d’alcool
• 10,4 % ont utilisé des somnifères
• 3,4 % ont été diagnostiqués avec une
dépression
• 5,3 % considèrent avoir un trouble alimentaire
• 17,4 % pleurent tous les mois
• 3 % chaque jour.
Quand avez-vous pleuré?
Préclinique
Clinique
Les 2
Le suicide
17,5 % des étudiants ont songé au suicide pendant
leurs études médicales
– 6 étudiants qui avaient un plan concret
– 2 étudiant qui a fait une tentative
Remise en question de la médecine
comme choix de carrière
55,5 % des étudiants ont remis en question la
médecine comme choix de carrière au cours de leurs
études
– 12,1 % au moins à toutes les sessions
– 6,2 % au moins à tous les mois
– 2,4% à tous les jours
Remise en question de la médecine
comme choix de carrière
Raisons liées aux études :
–
–
–
–
Charge de travail importante
« J’ai l’impression que je ne finirai jamais »
« People around me are too intense »
« Suis-je à ma place ? »
Raisons liées à la profession médicale :
–
–
–
–
Désillusion par rapport à la profession médicale
Peur de ne pas être un bon médecin
Charge de travail importante
Responsabilités trop importantes envers les patients
Gestion du stress et des difficultés
Gestion du stress et des difficultés
4,7 % des étudiants disent que leur stress est ingérable…
25,4 % des étudiants gèrent leur stress en étudiant davantage
Les bureaux d’aide aux étudiants
Bureaux d’aide aux étudiants
17,9 % ont consulté les
bureaux d’aide aux
étudiants
71,4 % déclarent que
le support qu’il y ont
trouvé était adéquat
Parmi ceux qui n’ont
pas consulté
11,5 % auraient eu
besoin de consulter,
mais ne l’ont pas fait
Bureaux d’aide aux étudiants
• 17 % des étudiants qui ont consulté les bureaux d’aide aux
étudiants déclarent que le support qu’ils y ont trouvé ne
correspondait pas à leurs besoins ou à leurs attentes.
• 14 % des étudiants qui n’ont pas consulté les bureaux d’aide
aux étudiants disent qu’ils auraient eu besoin de consulter,
mais qui ne l’ont pas fait.
Bureaux d’aide aux étudiants
• Le souci de performance
« Je n’aime pas être vu comme quelqu’un de faible. »
• Le sentiment de toute puissance
« Sentiment que je peux gérer moi-même mes
problèmes, que je n'ai pas besoin d'aide. »
• La minimisation
« J'ai l'impression que mon cas n'est pas assez
grave pour consulter. »
Charte sur le bien-être des
externes
Horaire et charge de travail
• Le manque de sommeil et la charge de travail affectent
négativement le bien-être de 57 % des externes.
• La gestion du temps et des échéances réduit le bien-être de
44 % des externes en plus d’avoir un impact négatif sur les
autres sphères de leur vie dans 49 % des cas.
• La FMEQ recommande pour permettre aux étudiants
d'avoir des nuits de sommeil de longueur acceptable que :
– Soit fixé un nombre maximal de 10 heures de travail pour une
journée de stage régulière, c’est-à-dire excluant les journées de
garde et les horaires organisés en quarts de travail.
– Une journée de stage régulière commence au plus tôt à 6 h 30 et
se termine au plus tard à 18 h 30, ceci excluant les journées de
garde et les horaires organisés en quarts de travail.
Horaire et charge de travail
• Afin de permettre aux étudiants de mieux
gérer leurs horaires personnels et leur
permettre d'établir un bon équilibre entre leur
vie personnelle et leur vie académique, la
FMEQ recommande que :
– L’horaire de chaque stage d’externat, incluant
l’horaire de garde, soit remit à l’étudiant au moins
une semaine avant le début du stage.
– Les externes puissent avoir la possibilité
d’échanger leur horaire de garde.
Horaire et charge de travail
• Considérant que la présence des externes
n'est pas impérative au bon fonctionnement
des hôpitaux et au traitement des patients, et
que les vacances sont des éléments
importants pour permettre aux individus de se
ressourcer, a FMEQ recommande que :
– Les fêtes de Noël et du Nouvel An soient fériées
pour tous les externes.
Horaire et charge de travail
• La FMEQ recommande pour permettre aux
étudiants d'avoir des nuits de sommeil de
longueur acceptable que :
– Soit fixé un nombre maximal de 10 heures de travail
pour une journée de stage régulière, c’est-à-dire
excluant les journées de garde et les horaires
organisés en quarts de travail.
– Une journée de stage régulière commence au plus tôt
à 6 h 30 et se termine au plus tard à 18 h 30, ceci
excluant les journées de garde et les horaires
organisés en quarts de travail.
Transition entre les stages
• 41 % identifient l’adaptation entre les différents stages
de l’externat et 43 %, l'adaptation à de nouveaux
milieux et de nouvelles disciplines comme des
stresseurs importants qui réduisent leur bien-être.
• Afin de faciliter ces transitions, la FMEQ recommande
que :
– Au moment de l'accueil d'un nouveau stage, les externes
soient informés clairement des attentes à leur endroit dans
les différentes parties de leur stage, reçoivent la liste des
objectifs de stage ainsi que des activités académiques et
cliniques et se voient remettre un horaire typique de ce à
quoi devrait ressembler leur journée dans le milieu.
Études et évaluations durant
l’externat
• Conjuguer travail à l'hôpital et étude apporte son lot d’anxiété.
• 56 % rapportent que la culpabilité de ne pas assez étudier affecte
négativement leur qualité de vie
• Pour augmenter le temps d'étude disponible aux externes, la FMEQ
recommande que :
– Une journée d’étude par mois de stage soit offerte à tous les externes
et pourrait être prise au gré de l'externe.
• Pour réduire le stress lié aux examens et leur donner le temps aux
externes de se préparer adéquatement, la FMEQ recommande
que :
– Les externes soient libérés de leur stage pour l'ensemble de la journée
lorsqu’un examen est prévu.
– Les externes n'aient pas de garde les deux jours avant un examen.
Études et évaluations durant
l’externat
• 34 % et 39 % des répondants soutiennent qu’être
mis au-devant et d’avoir le sentiment d’être
constamment observé et/ou évalué affecte leur
bien-être
• Pour placer l'apprentissage au centre de la
démarche de l'externat, la FMEQ recommande
que :
– Un rappel soit fait aux patrons que l’externat doit
toujours être perçu par les étudiants comme un
contexte d’apprentissage et non d’évaluation
constante.
Situations difficiles
• 29 % des externes rapportent qu’être en contact avec des
patients très malades, difficiles et souffrants de pathologies
complexes affectent leur bien-être.
• La confrontation avec la souffrance et la mort est difficile
pour 16 % des étudiants
• Afin de faciliter la transition d'étudiant universitaire ayant
une vision théorique de la souffrance des patients vers la
réalité clinique, la FMEQ recommande que :
– Chaque externe soit attitré un mentor résident ou médecin avec
qui ils pourraient échanger lorsqu'il fait face à des situations
difficiles (souffrance, mort, etc.).
Étape charnière du MD et
l’application en résidence
• Les plus importantes sources de stress pour
nos membres
– ECOS: 56 %
– LMCC: 59 %
– Processus de choix de résidence
• Application: 56 %
• Entrevues: 58 %
• Annonce du match CaRMS: 51 %
Étape charnière du MD et
l’application en résidence
• L'effet anxiogène de ces moments clés de l'externat peut être réduit en
améliorant certains aspects entourant ces évaluations et le processus du
CaRMS. Donc, la FMEQ recommande que :
– Tous les externes reçoivent des explications lors de séances d’information
formelles et informelles sur les évaluations (ÉCOS et examen du CMC)
– Que les externes puissent fournir une rétroaction sur les évaluations auxquelles
ils doivent se soumettre.
– Une ou des séances d’information sur le CaRMS soit offerte aux externes dès la
première année de l’externat ou l'année précédant l'application au CaRMS.
– Des systèmes de parrainage soient mis en place pour accompagner les
externes dans le processus d’application CaRMS.
– Les externes soient libérés de leur stage pour l'ensemble de la journée
lorsqu'une entrevue est prévue dans le contexte du processus d'application
CaRMS.
– Les absences motivées pour raison d'entrevue soient exclues du calcul du
nombre maximal d'absence à un stage.
Flexibilité des milieux de stage
• 48 % affirment ne pas avoir le temps d’avoir des
activités extracurriculaires.
• Il serait souhaitable que les Facultés et les milieux de
stages soutiennent et encouragent l’engagement
étudiant afin de permettre aux externes de maintenir
un équilibre de vie sain et ainsi améliorer leur bienêtre.
• La FMEQ recommande que :
– Les facultés de médecine québécoises soutiennent
l’implication étudiante en faisant preuve de flexibilité lors
de demandes de congé pour des responsabilités
extracurriculaires.
Harcèlement et intimidation
• Le harcèlement et l'intimidation étant des problèmes décriés par tous,
plusieurs politiques ont été implantés dans les différentes facultés de
médecine.
• Ce fléau n'est toujours pas éradiqué.
• En effet, 14 % des répondants au sondage ont affirmé que le harcèlement,
l’intimidation ou l’incivilité affecte considérablement leur bien-être.
• 19 % des répondants ont été victimes ou témoins d’intimidation.
• Comme aucun externe ne devrait être victime d’intimidation et pour
optimiser le soutien qui leur est offert, la FMEQ recommande que :
– Les recours disponibles en cas de harcèlement et d’abus soient présentés et
expliqués au début de l’externat, et rappelés fréquemment par la suite.
– Un système de rétroaction anonyme soit instauré pour rapporter le
harcèlement de tout type.
BAER et support psychologique
• Pour contrer les lacunes exprimées par les
externes, la FMEQ recommande que :
– Les externes aient accès rapidement à des services
d’aide psychologique, à un tarif raisonnable.
– Un support psychologique soit disponible à des
heures pratiques pour des étudiants en stage ; par
exemple, en ouvrant en soirée quelques jours par
semaine et qu'une ligne d'urgence soit disponible
par téléphone 24 h/24 h.
Gardes
• Les gardes étant une source de stress importante pour 43 % des externes,
toute facilitation de leur tâche aurait un impact positif sur leur bien-être.
• Considérant que lors de gardes, la journée d'un externe va s'échelonner
sur plusieurs repas, la FMEQ recommande que :
– Les externes puissent bénéficier des mêmes conditions/rabais à la cafétéria
que les médecins résidents de garde.
• Afin de faciliter les déplacements des externes et leur sentiment de
sécurité en fin de garde, la FMEQ recommande que :
– Tous les externes qui finissent tard le soir aient accès à une place de
stationnement près du milieu hospitalier.
– Tous les externes aient accès à une place de stationnement au même tarif que
les employés et/ou les médecins résidents.
Gardes
• La majorité des externes dans les grands centres voyage en
transport en commun et ces services ne sont pas
disponibles au courant de la nuit.
• Ainsi, les horaires de garde devraient ainsi être bâtis afin de
permettre à tous les externes de rentrer chez eux selon leur
mode de transport habituel.
• Pour que cela puisse avoir lieu, la FMEQ recommande que :
– Les gardes se terminent au plus tard à 23 h afin de permettre un
retour sécuritaire et en transport en commun à tous les externes.
Conclusion
• Le sondage bien-être 2011 avait comme objectif
principal d’identifier les sources de stress chez les
externes en médecine du Québec afin d’y remédier et
d’améliorer leur qualité de vie durant la partie
charnière de leur curriculum.
• Les recommandations que nous proposons et la charte
qui découle de l’analyse des résultats se veulent
instigatrice d’un mouvement de changement dans le
monde des externes en médecine.
• Ces changements impliquent un effort et une volonté
de plusieurs acteurs : les facultés de médecine, les
patrons, les milieux de stages et les externes.

similar documents