fiches techniques existantes

Report
Documents de consensus
CSS 8580 (2013)
Dias réalisées par Mme Taminiau, Mme Louis et
Mme Baltes du CSS
1. La cloison anti-poussière - confinement
de chantier
2. Les murs, sols et faux-plafonds
3. Les revêtements
4. Le mobilier
5. Le bloc sanitaire
a)
b)
c)
d)
la salle de bain et la baignoire
l’évier et le lavabo
la douche
le WC
6. Le local de stockage interne dans les
unités de soins pour déchets
hospitaliers et linge souille
7. Utility sale
8. Le lave-panne
9. La réserve de matériel propre ou
stérile
10. Le local dédié à l’entretien de type
ménager dans l’unité de soins
11. Le chauffage, ventilation et
conditionnement d’air
12. La lutte contre les insectes et les
animaux nuisibles ou indésirables.
Quand?
Matrice de risques se situe au niveau 3 ou
4
Pourquoi?
• Eviter la propagation de poussière
• Isoler le chantier
Caractéristiques
• Rigide
• Résistante aux coups
• Hermétique à la poussière
• Étanche à l’air
• Recouverte, côté chantier, d’une bâche
• plastifiée du sol au plafond
• fixée au sol, plafond et sur les côtés
• dont les joints seront colmatés
Conseils
• Plafond doublé par une bâche suivant le
même principe que la cloison, le cas échéant
• Cloison préparée en dehors du chantier
• Contrôle de l’intégrité physique de la cloison
• avant démarrage du chantier par EOHH
• durant le chantier et ce régulièrement
• Condamnation des portes non utilisées en les
colmatant des deux côtés
• Fermeture des fenêtres des zones limitrophes
• Arrêt de la ventilation des locaux
Cloison avec porte(s) de chantier
• Caractéristiques et conseils identiques aux
cloisons sans porte
• Contrôle de l’intégrité physique de la porte
durant les travaux
• Fermeture de la porte au moyen d’un fermeporte durant les travaux
• Pose et entretien journalier d’un tapis antipoussière côté extérieur du chantier
• Ouverture limitée au stricte nécessaire des
portes
•
•
•
•
lisse ;
sans armature ;
étanche ;
lavable et
Surface des désinfectable ;
aux
murs et des • résistant
détergents et aux
sols revêtue désinfectants ;
d’un matériau • résistant aux
chocs.
Surface des
murs et des
sols pourvue
de
• Angles arrondis
• Plinthes:
• à gorge remontée
• faciles à nettoyer
• ne permettant
pas l’accumulation
de poussières
• Tuyaux intégrés
dans les parois
Revêtements
synthétiques:
SOL
Revêtements
synthétiques:
MURS
• Non poreux (vinyle)
• Joints limités
• Plinthes rapportées
PROSCRITES
• Joints thermo soudés
• Si possible, même
revêtement que le sol
Plaques de
plâtre
Carrelage
• Plaques résistantes à
l’humidité
• Grande dimension
• Sans joints apparents
• Joints imperméables
Fauxplafond
• Surface lisse
• Facile à nettoyer
• Supportant
l’humidité
• Ex. Laine
minérale lavable
1. Les faux-plafonds
2. Les murs
3. Les sols
4. Les joints
5. Les revêtements de portes et embrasures de
portes
Caractéristiques
• Matériaux rigides,
• Lisses,
• Étanches,
• Lavables,
• Sans libération de particules,
• Facilement remplaçables.
Plafonds froids
• Usage dans le but de refroidir la chambre en
été
• En fonction de leur destination:
Pas de
prescriptions
particulières
• Bureaux
• Salles de séminaire
Lisses,
• Laboratoires
lavables, non
• Salles d’opération
poreux
Démontables • Couloirs
par partie • Locaux administratifs
Caractéristiques des luminaires
• Encastrables dans le faux plafonds
• Résistants au feu
• Etanches pour les locaux humides
Caractéristiques
• Lisses,
• Lavables,
• Non poreux,
• Faciles à entretenir,
• Résistants aux désinfectants,
• Sans angles aigus,
• Sans interstices,
• Tuyaux encastrés.
Types de matériaux
Peinture
PVC
Panneaux
Carrelages
• Pas de caractéristiques particulières
• Épaisseur de 2 mm
• Joints thermo-soudés
• Sols et murs d’un seul tenant
• Biseautés
• Collés
• Mélaminés/stratifiés/stratifiés massif
• Carreaux de grande taille pour les locaux
humides
• Joints étroits
Caratéristiques
• Bonne résistance à
eau;
agents chimiques;
désinfectants;
nettoyants;
usure;
déformation et dégâts physiques;
chocs;
vapeur.
•
•
•
•
•
•
•
•
Lisses mais sans risque de chute
Non poreux
Lavables
Faciles d’entretien
Uniformes
Angles arrondis
Plinthes se relevant sur les murs
Antidérapants et inclinés en son centre dans les
salles de bains
Types de revêtement
• Souples
Caoutchouc
Linoléum
Vinyle
• Dures
Dallage
Revêtement coulé sur place
Points faibles des revêtements
Caractéristiques
• Lisses
• Plats
• Fins
• Sans espace vide avec le mur
• Thermo-soudés
• Réalisés de manière étanche
• Avec du fongicide pour les zones humides
• Non poreux et résistants aux moisissures pour
les carrelages
Caractéristiques
• Bonne résistance aux
éclaboussures;
coups;
agents chimiques;
usure.
•
•
•
•
•
Lisses
Facilement nettoyables
Métalliques à peindre
Inox
Vitrés
Règle générale:
• Toute pièce de mobilier doit être
lisse,
facile à nettoyer,
étanche et résistante
 aux produits chimiques et
 aux chocs.
Mobilier réduit au minimum et adapté aux services.
Tiroirs, étagères, TV, luminaires faciles à nettoyer.
Joint en silicone sur tout le périmètre si contact entre le
mobilier et les surfaces d’appui.
Création d’une remontée de la plinthe jusqu’au bas du
meuble en cas de meuble fixe.
Armoires jusqu’au plafond pour éviter les poussières.
Armoires patients: séparer l’espace propre et sales et
chaussures.
Tiroirs avec réceptacles moulés, enlevables et
désinfectables.
Tiroirs aux angles arrondis.
Système évitant les câbles au sol.
Mains courantes dans les couloirs: résistantes aux chocs, aux
produits désinfectants et placées de manière à permettre
un nettoyage aisé.
Non recouverts de tissus, sauf pour les locaux
administratifs.
Idéalement, modèles simples sans trop de coutures.
Roues et roulettes aisément nettoyables.
Espace prévu entre le dossier et l’assise.
Quincaillerie entre dans le processus de la
transmission des infections manuportées.
Préhension à pleine main par le centre ou par
l’engagement de l’avant-bras.
Systèmes d’ouverture des portes sans les mains à prévoir
dans les endroits où une désinfection chirurgicale des
mains est réalisée.
Interrupteurs, boutons d’appel, ascenseur, etc.
Si possible, privilégier les commandes au coude,
Cf. « Caractéristiques générales ».
E.1. Séparations de lits, rideaux et tentures
Fabriqués dans une matière anti-feu et antitâches.
Si pas jetables: équipements facilement
lavables et supportant une désinfection
(thermique et/ou chimique).
• E.2. Stores
Stores intérieurs à lamelles horizontales EXCLUS.
Autres types de stores permis si, et seulement si,
facilement lavables et désinfectables.
Autre possibilité: films à coller sur les vitrages, type pare
soleil.
1. Salle de bain et baignoire
2. Évier et lavabo
3. Douche
4. WC
Local aéré ou équipé d’une extraction
Caractéristiques communes à toutes les baignoires
• Nettoyage facile grâce
• Parois lisses
• Parois arrondies
• Résistantes aux
• coups
• griffes
• agents désinfectants
• Accessible par au moins 3 côtés
• Bouchons sans chainette
• Douchette
• Système de vidange du flexible
• Pommeau démontable et nettoyage
Prévoir un contrat de maintenance et une
procédure de désinfection
Caractéristiques de la robinetterie
• Facile à nettoyer
• Munie d’un mitigeur
•
•
•
•
Thermostatique
Permettant d’atteindre la température de 70°C
Placée au plus près de la sortie du robinet
Avec un filtre anti-légionelle, dans certains cas (taux
de Légionelles trop élevé)
• Munie d’un brise jets à lames verticales
• Cas particuliers
Soins par bains
massants/relaxants
• Entretien régulier du mécanisme des jets massants
• Système à circulation d’air préféré à celui de
circulation d’eau
• Procédure de désinfection rédigée
Soins par thérapie
« snoezelen »
• Baignoire à jets massants
• Décoration particulière
• Jeux de lumières à effet reposant
• Accessoires résistants à l’humidité et désinfectables
Baignoire des
grands brûlés
Systèmes de
transport
• Cf. fiche technique – document de consensus 5A
• Cf. fiche technique – document de consensus 5A
1. La vasque: lavabos et éviers
2. La robinetterie (cf. document de consensus
5A)
3. Le siphon
4. Les accessoires
5. La place des lavabos
6. Le raccordement des appareils
Lavabos
Eviers
• Spacieux
• Matériau lisse, facile
d’entretien (porcelaine,
céramique)
• Forme arrondie évitant
l’éclaboussement
• PAS de trop plein, NI
de bouchon
• Bords périphériques
arrondis et inclinés vers
la cuvette
• Bondes de surverse en
résine acrylique
privilégiées
• Profondeur adaptée à
l’utilisation
• Matériau lisse, facile
d’entretien (Inox)
• Résistants aux produits
corrosifs
• PAS de trop plein, NI
de bouchon
• Simple ou double
cuvette moulée ou
emboutie dans la
surface de travail
Fixation du matériel par des joints siliconés de bonne qualité,
antibactérien et fongicide
Caractéristiques du siphon
• Facilement démontable
Caractéristiques des accessoires
Distributeur de
serviettes en
papier
• À coté ou au-dessus du lavabo
• Facilement accessible
• Serviettes individuelles en papier
Statif pour savon
et solution hydroalcoolique
• Facilement nettoyable
• Fixé au mur
• Ouverture dirigée vers le bas
Poubelle pour les
serviettes en
papier
• Simple anneau muni d’un sac poubelle
Système de
distribution des EPI
• Distributeur adapté aux différentes tailles
• Facilement nettoyage et rechargeable
Place des lavabos et éviers
• Pourvus d’eau froide et d’eau chaude
• Situés dans tout endroit où le personnel
manipule du matériel sale
• Emplacement défini avec EOHH (Ex: cabinet
de toilette, consultation salle de bain,
buanderie)
Raccordement
Cf. document prévention de la légionellose
Critères
• Equipée de mains courantes sur deux parois
• Equipée, le cas échéant, d’un siège
escamotable
• Pourvue d’un appel infirmier
• Fermée par des portes lisses, nettoyables et
désinfectables
• Inclinée de 2 % si de plain-pied ou remplacée
par un bac de douche dans la chape
Revêtements
• Cf. fiche de consensus n°3
Quelques détails
• Poser un système de vidange d’eau du flexible
• Encastrer les canalisations
• Nettoyer, détartrer et désinfecter le pommeau
de douche
• Equiper le local d’un extracteur d’air
•
•
•
•
•
•
•
1. Le WC
2. La chasse
3. Les murs et le sol
4. Les rinces-pannes
5. La brosse WC
6. Le distributeur de papier
7. La poubelle
• Les caractéristiques à respecter:
• Cuvette suspendue au mur pour:
• éviter les recoins ;
• éviter les cavités difficilement nettoyables ;
• éviter les joints au sol ;
• faciliter le nettoyage du sol.
• Modèle facile d’entretien et de forme arrondie.
• Modèle à fond plat INTERDIT
• Lunette disposant ou pas de couvercle, selon l’avis de
l’EOHH et CHH et selon la configuration des locaux.
• Lunette amovible et lisse
Pour les nouvelles constructions,
• Chasse intégrée dans le mur.
• Capacité de la chasse: 6 L < C < 10 L
• > 6 L: prévenir la formation de biofilms dans les
conduites d’évacuation,
• < 10 L: éviter l’émission aérienne de gouttelettes.
• Pas d’eau de pluie si non-filtrée, non-traitée et
non-contrôlée.
• Murs et sols : Cf. Document de consensus 2.
Fortement déconseillés
Risque évident de contamination de
• l’environnement direct,
• de la tenue de travail du soignant,
• de ses mains.
• Présence de lave-pannes légalement imposée
dans les unités de soins (Cf. document de
consensus 8 concernant les lave-pannes).
• PAS SUR LE SOL
• Goupillon et support facilement nettoyables et
désinfectables ou facilement renouvelables
• Distributeur de papier-toilette – Mains
courantes – Patère- Système d’appel,
d’alarme:
• Facilement désinfectables et
• Facilement nettoyables et
• Le moins contaminable possible.
• Rouleau de papier-toilette placé dans un
distributeur fermé ou changé entre chaque
patient.
• Dans la partie des toilettes dédiée aux
femmes,
• Utilisation d’une poubelle avec double
clapet de fermeture (odeurs).
• A défaut, prévoir des sachets d’élimination
des protections hygiéniques
• Cf. CSS 5109 et 8075
Caractéristiques
• Situé au plus près du circuit d’évacuation
• Fermé et inaccessible au public
• Réservé à cette usage et évacué toutes les 24h
• Équipé de chariots mobiles
• Ventilé correctement
• Équipé d’un dispositif empêchant la pénétration
des animaux et insectes
• Nettoyé tous les jours
• Dimensions du local adaptées à la production des
déchets
• Sols et parois: lisses, étanches, lavables et
désinfectables
• Plinthes: remontantes et soudées – coins arrondis
Définition
• Zone de traitement du matériel sale
• Zone de stockage des déchets et du matériel
sale
Caractéristiques du local
• Situation centrale dans l’unité de soins
• Local en dépression si présence d’un système
de ventilation dont l’air est non-recyclé
• Murs lavables
• Local fermé
• Caractéristiques du matériel
Vidoir
Lave-panne
•
•
•
•
•
Facilement nettoyage et désinfectable
Sans angle
Suspendu ou encastré
Pas de pistolet rince panne
Tuyau d’évacuation de max 100 mm
• Cf. fiche de consensus 8
Surface de travail
réservée au
matériel sale
• Pour le tri du matériel à laver et à
désinfecter
Surface de travail
réservée au
matériel propre
• Pour le matériel lavé, désinfecté et en
attente de rangement
• Caractéristiques du matériel
Evier
• Cf. fiche de consensus 5B
Containers
• Adaptés au type de déchets
• Si couvercle, alors système automatique
d’ouverture
Chariots
• Mobiles pour éviter contact avec le sol
Armoires de
rangement
• En suffisance
• Uniquement pour le matériel propre
• Cf. fiche de consensus 4
• Choix d’un nouveau lave-panne soumis à l’avis
de l’équipe d’hygiène.
• Etablissement
• d’une procédure interne d’utilisation à destination du
personnel;
• d’un contrat d’entretien (ou un plan d'entretien);
• d’un contrat de maintenance de l’appareil.
• Réalisation d’un contrôle et d’une validation
des cycles par les fabricants de lave-pannes
une fois par an (Cf. norme 158831).
Caractéristiques
1. Eviter les lave-pannes encastrés, sous tablettes ou
situés entre des meubles compte tenu des zones
interstitielles inlavables.
2. Veiller à la compatibilité entre le matériel à
nettoyer et le lave-panne.
3. Permettre la vidange automatique, sans
intervention manuelle.
4. Assurer une qualité de lavage impeccable (eau
froide puis eau chaude).
5. Prévoir la présence d’un dispositif de sécurité
empêchant l’ouverture pendant le déroulement d’un
cycle.
Caractéristiques
6. Appareillage alimenté en eau chaude
(90°C) et pourvu d’un corps de chauffe
indépendant.
7. Appareillage disposant d’un système de
sécurité si la température de désinfection n’est
pas atteinte ou en cas de pénurie de produits.
8. Appareillage disposant d’un mode
d’ouverture non sujet aux éclaboussures et
aux aérosols.
9. Appareillage pourvu de jets en nombre
suffisant et bien orientés.
Caractéristiques
10. Prévoir un système pour éviter la
formation de dépôts calcaires.
11. Prévoir des surfaces extérieures faciles à
nettoyer: lisses et sans rebord.
12. Choisir la chambre de lavage et de
désinfection sans angle mort et de préférence
sans soudure.
13. Prévoir l’élimination des eaux usées de
façon à empêcher tout reflux et la stagnation
de l’eau.
Caractéristiques
14. Garantir la température souhaitée pour le
rinçage (maximum 60°C pour éviter l’adhérence des
déchets aux parois) et la désinfection (> 90°C
pendant une min.) (EN15883)
15. Disposer d’un cycle automatique (paramètres
temps & température) non modifiable par les
utilisateurs. Privilégier les appareils permettant de
surveiller la température pendant le cycle.
16. Préférer la désinfection thermique à la
désinfection chimique par la vapeur à 90°C
pendant 1 min et veiller à ce que le matériel sorte
sec et propre.
17. Prévoir une procédure pour le remplacement
aisé des bidons de produits.
Caractéristiques
Niveau de désinfection
70°C
80°C
90°C
A0 = 60
± bactéries
végétatives
10 min
1 min
6 sec
A0 = 600
± virus
100 min
10 min
1 min
200 min
20 min
2 min
500 min
50 min
5 min
A0 = 1.200
A0 = 3.000
Tout hormis les
spores
93°C
1 min
• “A” is defined as the equivalent time in seconds at 80 °C to produce a given
disinfection effect.
• When the z value is 10 °C, the term A0 is used.
• The A0 value of a moist heat disinfection process is the equivalent time in seconds at
a temperature of 80 °C delivered by that process to the product with reference to
microorganisms possessing a z value of 10 °C.
Définition
• Espace spécifique dédié au stockage du matériel
propre, nettoyé et désinfecté
Caractéristiques
• Porte FERMEE
• En surpression
• Sur le trajet des circuits d’approvisionnement
• Nettoyage journalier
• Rangement spécifique pour le matériel stérile (Cf.
CSS 7848)
Attention
• Solution hydro-alcoolique (SHA)
• Stock limité
• Système modulaire
Définition
• Local suffisamment grand pour ranger et
stocker le matériel d’entretien nettoyé et les
produits d’entretien.
Caractéristiques
• Nettoyage facile
• Portes fermées à clé
• Equipées d’un vidoir muni d’une grille
rabattable pour le seau
• Local en dépression si présence d’un système
de ventilation
• SHA
• Si utilisation d’auto-laveuse  adapter le local
Entretien des textiles: Cf. CSS 8075
1. Chauffage
2. Ventilation
3. Conditionnement d’air
4. Filtres
Introduction
• Placement et maintenance des appareils et
matériaux assurés par un personnel formé
Chauffage
• Type de chauffage: radiateur à eau chaude
(chauffage central)
• Modèle de radiateur:
• Radiateur simple et aisément accessible pour le
nettoyage
• Joints (sol/mur) lisses, plats et fins
• Sans espace vide entre mur et sol
• Émaillé car fini et arrondi parfaits
ou
• Tôle d’acier sous forme de panneau
Caractéristiques générales
• Equipement adapté aux exigences de l’avis
8364 sur la qualité de l’air
• Bouches de ventilation facilement accessibles,
nettoyables et désinfectables
• Procédures de maintenance et de nettoyage
des bouches de ventilations à prévoir
• Après intervention techniques sur l’installation,
vérification de l’absence de fuite et de l’état
d’empoussièrement
Pour les cas particuliers, voir la fiche de consensus 11
Renouvellement d’air
• Diminution de la concentration en micro-organismes
instantanément de 37 % par rapport au niveau
initial
• Si fréquent 
dilution de l’air

qualité de l’air
Régime de pression
• Régulation par la différence entre le volume d’air
injecté et le volume d’air extrait
Filtration
• Obtention d’air plus pur que l’air extérieur
• Elaboration d’une procédure de traitement des
filtres
• Détermination précise de l’endroit des prises d’air
extérieur selon la direction des vents dominants et
loin des incinérateurs, des rejets d’air vicié, des
chaudières, des tours de réfrigération
• Protection des prises d’air extérieur en cas de
chantier à proximité
Recyclage de l’air
• Ré-utilisation d’une partie de l’air pour éviter la
frigorie.
• Apport d’air frais indispensable pour compenser
l’appauvrissement en O2 de l’air recyclé.
Gaines de ventilation
• Matériau solide et lisse à l’intérieur et à l’extérieur
pour éviter le dépôt de poussière.
• Avant la pose: entreposage des gaines de
ventilation dans un endroit propre et sec en
fermant les extrémités.
• Lors de la pose: enlèvement des protections des
extrémités, nettoyage des gaines de ventilation
pour éviter l’encrassement des filtres.
Réglage de l’humidité et de la température
Température
• Locaux habituels: 20°C < T < 25°C
• Salles OP: 18°C < T < 23°C
Hygrométrie
• Centralisation par injection de vapeur d’eau
• 30 % < H < 65 %
Maintenance
technique de
l’installation
• Sous la responsabilité d’un personnel qualifié
• Respect des vérifications périodiques
• Contrôle et entretien minimum 1 fois par an
avec rapport à EOHH
Catégories de filtres
• Diminution significative du nombre de particules
infectantes dans l’air (voir tableau ASHRAE)
Pose des filtres
• Placement et entretien par du personnel qualifié
• Pré-filtres:
• placement devant les filtres,
• de bonne qualité
• Filtres terminaux (absolus ou HEPA):
• placement à l’extrémité terminale de la gaine
distributrice et le plus près possible du local
• perfection de l’étanchéité du joint entre la gaine et le
caisson pour résister aux pressions élevées
• Mise en fonction:
• réception méthodique de l’installation,
• contrôle régulier de la performance des filtres (fuite,
vitesse, perte de charge)
Pose des filtres
• Fréquence du renouvellement dépendant
•
•
•
•
du type de filtre,
de l’installation,
de la surface de filtration,
de la saturation du filtre
• Remplacement du filtre
• en l’absence de patients,
• par un processus de nettoyage et désinfection
approfondi
• Choix des filtres: conformité aux exigences de la
réglementation
• Après l’entretien ou réparation, après
dysfonctionnement ou panne:
• port d’un masque FFP2 pour les patients immunocompromis OU
• déplacement des patients immuno-compromis dans une
chambre où la ventilation n’a pas été interrompue.
Introduction
• Intervention à différents niveaux
• Matériaux de parachèvements et d’isolation
• Ornements de façade
• Prise en charge par des entreprises
spécialisées avec le SIPPT
Cafards, fourmis, blattes
Anfractuosités
et interstices
Choisir des
revêtements
soudés et
collés
Joints
(Cf. fiche 3)
Pigeons
Rongeurs
Matériaux
d’isolation
Eléments de
façades
Anfractuosités
et interstices
au niveau du
sol
Eviter laine de
roche ou de
verre sauf si
isoler de
façon étanche
Eviter les
anfractuosités,
balcons,
ornements
Combler les
interstices au
niveau du sol
Ajouter des
grilles antiintrusion au
niveau du sol

similar documents